Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jacques mamet

  • Permanence différée

    jacques mametJacques Mamet vice-président de la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises, informe qu’un cas de force majeure l'empêche d'assurer la permanence initialement prévue ce mercredi 30 septembre, dans les locaux de l'unité territoriale, 1 cours d’Aguesseau. Il propose d'assurer cette permanence le vendredi 2 octobre de 9 heures à 11 heures.

  • Permanence reportée

    jacques mamet,ccpaJacques Mamet vice-président de la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises, informe qu’il ne pourra assurer la permanence prévue ce jeudi 24 septembre à l'unité territoriale, 1 cours d’Aguesseau. Retenu à Carcassonne dans le cadre de l'inscription des sites cathares du département à l'UNESCO, il propose d'assurer cette permanence le mercredi 30 septembre de 9 heures à 12 heures.

  • De la vice présidence à la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises

    communauté de communes des pyrénées audoises,jacques mametJacques Mamet, vice-président à la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises (CCPA), communique :

    « Jeudi 16 juillet 2020, Francis Savy a été réélu à la présidence de la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises. Sur sa proposition, j'ai été élu au poste de vice-président en charge du sport et des infrastructures sportives, de la culture, de l’événementiel et du tourisme. Je précise que le nouveau bureau est composé de sept vice-présidents contre quatorze lors de la mandature précédente.

    D'aucuns s'interrogent probablement sur ma démarche, eu égard à mon positionnement vis à vis de la CCPA. En effet, je me suis exprimé clairement sur le sujet lors de la campagne pour les municipales à Chalabre. Dans mes écrits comme oralement au cours de la réunion publique du 6 mars 2020, j'ai indiqué que je partageais pleinement le sentiment négatif de beaucoup de Chalabroises et de Chalabrois vis à vis de l'intercommunalité. J'ai d’ailleurs précisé qu'il ne fallait pas exclure de quitter cette entité si une amélioration sensible de traitement n'était pas constatée. Dernièrement, en marge de la signature d'une convention entre la CCPA et la municipalité de Chalabre officialisant l'installation d'un « point info tourisme » à l'ancienne gare, j'ai fait connaître ce point de vue à Francis Savy.

    Alors, pourquoi avoir accepté ce poste de vice-président ?

    Lorsque Francis Savy m'a contacté pour me proposer ce poste, je lui ai renouvelé mon opinion sur la CCPA et la mandature précédente. Il m'a exposé ses intentions pour un éventuel prochain mandat, notamment sur le fonctionnement du bureau et les orientations du projet qu'il souhaitait défendre en tenant compte des erreurs reconnues et assumées du précédent exercice.

    En quelques mots, ce projet repose sur la mise en place d'un service public inter-communautaire plus proche et à l'écoute des bénéficiaires ; l'équilibre de traitement entre les territoires ; la prise en compte transverse de la dimension écologique et enfin une communication accrue qui bien évidemment implique l'écoute afin de renforcer le lien avec les administrés.

    L'équipe composée pour mener à bien ce projet m'a également séduit. Plus resserrée que précédemment, elle est déterminée à œuvrer au quotidien pour inverser le ressenti négatif envers la CCPA évoqué supra et tendre vers un sentiment d'appartenance communautaire.

    J'ai donc choisi d'être acteur plutôt que spectateur et j'assume ce choix.

    Je comprends qu'il puisse interpeller, j'entends que certains puissent ne pas l'approuver. Je m'engage à défendre les intérêts du Chalabrais, et plus largement ceux du territoire de l'ancien canton de Chalabre, en participant activement au cœur de cette nouvelle gouvernance. Soyez assurés de ma détermination et de la loyauté de mon engagement vis à vis de notre population. Au-delà de la délégation que j'ai reçue, je serai à l'écoute des élus comme des citoyens, pour dresser un état des lieux exhaustif des attentes (je sais qu'elles sont nombreuses), réfléchir ensemble aux projets à conduire dans l'intérêt de notre territoire et définir les contours de mon action. Je communiquerai prochainement les modalités de cette concertation.

    Je sais que la tâche sera ardue, je ne suis pas dupe et j'en mesure d'ores et déjà les difficultés. Pour autant, refuser ce poste revenait à s'exclure de l'organe décisionnaire de l'intercommunalité, c'est à dire se priver de la possibilité de peser dans le débat sur l'avenir de nos territoires. « L'obstination est le chemin de la réussite (Charlie Chaplin) ».

  • Présentation de la liste Chalabre au centre

    chalabre au centre,jacques mamet

    L'équipe de Chalabre au centre

    Jacques MAMET, Muriel MARTY CUNILLERA, Christian GUILHAMAT, Élodie RONCALLI

    Cyrille BEAUVOIS, Justine JOSSIN GÉRARD, Jean-Joseph SANCHEZ, Reine ANANI BEAUVOIS,

    Benjamin JAMMET, Florence FERRAND, Lucien DOUMENC, Maryse ROQUES PENANDO,

    Pascal GARROS, Marie-Annick SADDIER, Roland COMBES

    L'équipe de Chalabre au centre communique :

    « Notre équipe est composée d'une majorité de personnes en prise directe avec les réalités du quotidien de notre village. Elle allie l'enthousiasme de nos jeunes actifs à l'expérience des plus anciens ; elle a un objectif commun : agir pour l'intérêt général de la commune

    Nous avons la volonté de remettre Chalabre au centre, de défendre et valoriser notre territoire, de redonner à notre cité la place qu'elle mérite. Cette volonté nous animera au quotidien parce qu’elle est indispensable pour réussir le projet que l'on propose aujourd'hui aux chalabroises et aux chalabrois. Cette volonté, elle trouve son essence dans ce sentiment d'appartenance à une référence identitaire forte, à l'attachement marqué que nous partageons pour notre village, pour ce qui l'a construit, pour ses spécificités, pour son avenir. 

    Les candidates et les candidats de la liste « Chalabre au centre », conduite par Jacques MAMET, vous convient à une réunion publique le vendredi 6 mars, à 18 heures, salle de l'Abattoir. Cette démarche participative volontaire s'inscrit dans la logique de concertation citoyenne, fil rouge de l'engagement de la liste « Chalabre au centre ». Axée sur l'information et l'échange, cette rencontre doit permettre à Jacques MAMET et son équipe de développer plus en détail leur programme, de débattre autour des sujets de préoccupation de nos concitoyens et répondre à leurs interrogations ».

    « L'obstination est le chemin de la réussite » (Charlie Chaplin).

  • Le Kercorb invité sur les Champs-Elysées

    Dimanche 14 juillet, le traditionnel défilé sur l’avenue des Champs-Elysées, constituera le point fort des cérémonies de la fête nationale, célébrées sur l’ensemble de l’hexagone. Cet événement d’exception au cœur de la capitale, sera cette année vécu depuis l’intérieur, par trois citoyens qu’une même filiation chalabroise unit.

    philippe cnocquart,jacques mamet,landry baptistePrésents au sein de trois unités différentes, Philippe Cnocquart, Jacques Mamet et Landry Baptiste fouleront le pavé parisien dans le défilé des troupes à pied. C’est ainsi que le 12e Bataillon des Sapeurs-pompiers de France qui a procédé aux séances d’entraînement sur la base militaire de Satory, comptera dans ses rangs le commandant Philippe Cnocquart (ci-dessus à droite). Dans le même temps, le chef d’escadron Jacques Mamet (ci-dessus à gauche) défilera aux côtés des 76 militaires du centre national d'entraînement des forces de gendarmerie de Saint-Astier en Dordogne. L’occasion pour ces hommes de célébrer les 50 ans de la création du centre.

    philippe cnocquart,jacques mamet,landry baptiste

    Enfin, Landry Baptiste (ci-dessus à gauche), parachutiste au 8e RPIMA de Castres et petit-fils de Christian Nys, défilera avec la 1ère Compagnie du régiment, placée en deuxième position sur l’ensemble des troupes à pied.

    A quelques heures de cette célébration nationale, nul ne doute que la charge émotionnelle va aller crescendo, pour trois hommes que l’on imagine toutefois rompus aux situations extrêmes. Avec au final, de grands moments que chacun en Kercorb les invite à vivre intensément, sur la plus belle avenue du monde.

  • L'ordre national du mérite pour le commandant Jacques Mamet

    jacques mametFamille et amis entourent le nouveau promu.

    Un Chalabrois était à l’honneur samedi 11 novembre, à l'occasion des cérémonies célébrées à Périgueux, où le commandant Jacques Mamet a été promu Chevalier de l'ordre national du mérite, par le colonel commandant le CNEFG de Saint-Astier (Dordogne, Centre national d'entraînement des forces de gendarmerie).

    Cette distinction vient couronner une carrière de trente-cinq ans en gendarmerie mobile exclusivement, à l’exception d’un détachement auprès du ministère des affaires étrangères en tant que responsable du service de sécurité de l'ambassade de France à Quito en Équateur (1996-1999). Ce parcours commencé à l'escadron de gendarmerie mobile de Périgueux en 1982, verra Jacques Mamet exercer à Mirande, Pamiers et Saint-Gaudens, avant d'être nommé officier (2008). Il commandera alors le peloton montagne de l'escadron de Saint-Gaudens, puis l'escadron de gendarmerie mobile de Mont-de-Marsan (22/2).

    jacques mamet

    A présent chef d'escadron, le commandant  Mamet occupe la fonction d’officier instructeur au centre d'entraînement des forces de gendarmerie (CNEFG) basé à Saint-Astier. Mission qui l’emmène parfois à l’étranger, afin de former gendarmes ou policiers locaux, notamment en Mauritanie, au Paraguay, et régulièrement au Pérou.

    jacques mamet

    Ce rendez-vous national du souvenir, aura permis à quelques uns de ses amis chalabrois, d’effectuer le déplacement, et de partager la journée d’un récipiendaire ému et heureux. Félicitations à Jacques Mamet, à présent invité par ses amis quinzistes de la Confrérie des Badalucs, à rallier le Kercorb au plus tôt, afin de prolonger l’événement.

    jacques mamet

    Archives, Trophée Roger-Raynaud 11 mai 2013