Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

us kercorb xv

  • C’était hier : Rugby : L’US Kercorb déjoue et quitte la scène en 16e

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mercredi 25 mai 2005.

    us kercorb xvLes Chalabrois n’ont pu jouer leur partition habituelle (photos archives, Mai 2005).

    La belle aventure de l’USK s’est terminée dimanche sur le terrain de Cugnaux (Haute-Garonne) face à la bonne, mais pas imprenable équipe de Gondrin (Gers). Les deux formations ayant les mêmes couleurs, les Chalabrois avaient revêtu une tenue noire, signe prémonitoire d’un après-midi aux couleurs de temps.

    Au coup de sifflet de M. Lansalot (Côte basque), Olivier Saint-Martin donne le coup d’envoi du match sous une pluie discontinue. Dans le premier quart d’heure, l’équipe de Gondrin profite de l’appui du vent et des nombreuses pénalités sifflées contre les Chalabrois, pour occuper le terrain adverse.

    us kercorb xv

    Les Gersois ouvriront la marque dès la cinquième minute pour un hors-jeu dans un regroupement. Après ces moments de flottement, l’USK va réagir et une très belle attaque partie des 22 mètres aboutira très près de la ligne d’en-but. Olivier Saint-Martin fera fructifier cette première incursion en passant la pénalité qui ramène son équipe à égalité 3 à 3. C’est à compter de ce moment que l’USK va balbutier son rugby.

    Dès le renvoi au centre, un mauvais dégagement qui ne trouve pas la touche, une relance gersoise, un coup de pied à suivre dans l’angle étrangement déserté par la défense du Kercorb, et Gondrin marque un essai qui porte le score à 8-3. Les Chalabrois vont revenir un instant sous les poteaux gersois, mais une pénalité bien placée ne sera pas tentée. Gondrin se dégage et arrive à la mi-temps avec cinq points d’avance.

    A l’entame de la deuxième période, les hommes d’Olivier Carbonneau vont essayer de reprendre le match en main pour revenir au score. Une domination de quelques instants qui ne donnera rien, les Gondrinois ayant posé des barbelés en défense. Profitant des nombreuses fautes de mains des Chalabrois, les gars du Gers vont par de petits, mais précis coups de pied en touche, camper dans les quarante mètres audois. Ces derniers vont encaisser un deuxième essai qui porte le score à 13-3. A dix minutes du trille final, une énième pénalité augmentera l’écart entre les deux équipes (16-3), et ne laissera plus planer aucun doute sur l’issue de cette rencontre. D’autant que les jeunes Chalabrois multiplient les fautes de main dans leurs tentatives d’attaque et donnent trop de ballons de relance en ne trouvant pas les touches, face à une équipe gersoise qui n’en demandait pas autant.

    Ce 1/16e de finale de championnat de France perdu 16 à 3 laissera comme un goût d’inachevé et nourrira quelques regrets dans le camp du président Thomas Cuaresma. Mais cette équipe est jeune, et capable de réserver encore quelques belles émotions, pour la saison prochaine, tel ce titre de Champion des Pyrénées acquis de haute lutte après une finale intense qui reste une très belle récompense pour les « Bleu et Blanc ».

    us kercorb xv

    us kercorb xv

    us kercorb xv

    us kercorb xv

    us kercorb xv

    Supporters sur la pelouse de Cugnaux

    us kercorb xv

    us kercorb xv

    us kercorb xv

    Défaite et frustration 

    us kercorb xv

    Un président...

    us kercorb xv

    ... peut précéder un autre président

  • C’était hier : L’USK XV s’impose facilement

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 6 avril 2000.

    us kercorb xvL’USK a pris une option pour la qualification (photos archives avril 2000).

    Bien que baignant dans un contexte carnavalesque, l’US Kercorb était sur la brèche dimanche dernier pour le compte du challenge du Crédit agricole. En marge de la visite d’un illusionniste nommé Badaluc XXXII, il n’y aura pas eu de tour de magie mais seulement des tours de passe-passe... de ballons. Effectués tranquillement par les gars du Kercorb, face il est vrai à une équipe de Castillon-en-Couserans affaiblie par un manque d’effectif.

    us kercorb xv

    Les cuivres de l’Organisation des Patriarches Virtuoses Chalabrois (OPVC) avaient donné le bon tempo aux hommes de Roger Daynié, en exécutant une Marseillaise digne d’un match du Tournoi au Stade de France. Le ton était donné et les essais accrochés tels des notes de musique, sur une partition sans anicroche et sur un rythme soutenu. Les « Bleu et Blanc » s’en sont finalement donnés à cœur joie, engrangeant un maximum de points, cinq essais par mi-temps, afin de se mettre à l’abri pour le match retour, prévu dimanche 9 avril prochain en Couserans. Un déplacement qui devrait, sans faire affront aux Castillonnais, être une simple formalité pour l’US Kercorb. Avec à la sortie, un billet pour un quart de finale du challenge proposé par la banque verte.

    us kercorb xv

    Rugbymen et musiciens réunis avant le coup d'envoi 

    us kercorb xv

    Les deux formations entonnent l'hymne national

    us kercorb xv

    Un haka en version USK

    us kercorb xv

    Une pause pour Sophie et son hélicon

  • C’était hier : L’US Kercorb affronte le Haut-Salat

    En ce premier dimanche d’octobre, jour de repos pour les rugbymen de l’Entente des Trois-Clochers, un petit flash-back sportif, avec un article qui avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 3 octobre 1999.

    us kercorb xvLes choses sérieuses commencent aujourd’hui (photo archives Septembre 1999).

    Cet après-midi à 15 h au stade Lolo-Mazon, l’Union Sportive du Kercorb engagera la première manche du championnat de 3e série des Pyrénées en accueillant la formation du Haut-Salat. Un adversaire bien connu des Chalabrois et de leurs supporters, puisque l’équipe ariégeoise avait terminé en tête de poule lors de la saison dernière, juste devant les représentants du Kercorb.

    Le coup d’envoi du championnat 1999-2000 proposera donc une affiche particulièrement attendue entre deux prétendants aux premières places, autant dire qu’il y aura du monde cet après-midi aux abords du stade Lolo-Mazon. Au cours de cette phase préliminaire, les joueurs de Roger Daynié rencontreront tour à tour les formations de Bonnac, Toulouse (Port-Garaud), Aussonne-Merville, Longages, Saint-Jean-du-Falga, US Haut-Salat, La-Tour-du-Crieu-Verniolle et Toulouse (TCMS). Une poule ouverte dans laquelle l’USK tentera de bien se comporter face à des adversaires dont elle ne possède, pour certains, que très peu d’informations. En ce premier dimanche d’octobre, l’équipe chère au président Julien Bonnéry aura à cœur de confirmer l’excellente impression rendue lors des matches amicaux disputés durant la trêve estivale.

    us kercorb xv

    us kercorb xv

    Et comme ils rongent leur frein depuis une certaine défaite face aux Catalans de Ponteilla (photos ci-dessus, archives Mai 1999), nul doute que les fidèles supporters de l’USK seront prêts à donner de la voix, afin d’aider les « Bleu et Blanc » à réussir leur entrée en championnat. Sous l’œil averti de Papy José (photo ci-dessous, archive septembre 1999), arrière honoraire aujourd’hui reconverti au poste de chroniqueur sportif, un poste de prédilection qui l’autorise à tutoyer la ligne de touche, tout comme au bon vieux temps.

    us kercorb xv

    Pour mémoire, l’USK avait laissé filer la victoire face au quinze du Couserans, score final 9 à 13, avec trois pénalités de Stéphane Baby.

  • C’était hier : Ecole de rugby : Une saison difficile a pris fin

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 23 juin 1997.

    us kercorb xvLes propositions faites au cours de l’assemblée générale laissent entrevoir un bon démarrage pour la saison prochaine (photo archives, Juin 1997). De gauche à droite. Debout : Jacqueline Routelous, Pilar Not, Nadine Guirao, Marie-Anne Fourcassa, Thomas Cuaresma, Roland Fourcassa. Assis : Evelyne Garros, Francis Routelous, Patrick Séris.

    L’assemblée générale de l’école de rugby de Chalabre s’est déroulée dernièrement en présence d’une nombreuse assistance rassemblée dans la grande salle de la mairie, cours Sully. Le président Francis Routelous ouvrait les débats en remerciant chaleureusement l’équipe de bénévoles qui a réussi à mener à son terme la saison 96-97 et ce dans des conditions plutôt difficiles. L’effectif peu nombreux dont disposaient en septembre dernier les dirigeants chalabrois, a entraîné une fusion avec l’Entente Lavelanet-Bélesta, bénéfique sur le plan sportif certes, mais lourde à gérer dans son aspect pratique. De plus, l’absence d’un entraîneur en Kercorb a occasionné un déplacement systématique sur Lavelanet, matches et entraînements compris.

    Des problèmes pratiques qui n’ont toutefois pas empêché les petits rugbymen de pratiquer leur sport favori dans les meilleures conditions, en participant à de nombreux tournois sur Lavelanet, Frouzins, Pamiers, Daumazan, Foix, Tarascon, Saverdun et Montpellier (6e Ovalies d’Automne). Le point d’orgue de la saison aura été bien sûr le Challenge Lolo Mazon, marqué comme chaque année par la présence d’anciennes gloires du monde d’ovalie.

    Après développement du bilan financier et les remerciements adressés aux partenaires de l’école de rugby, l’assemblée a présenté les objectifs majeurs pour la rentrée de septembre. Les propositions laissent augurer d’un bon démarrage puisque trois titulaires de l’US Kercorb se proposent d’assurer les entraînements de nos petits rugbymen. Il est également espéré la venue de quelques recrues afin d’étoffer un effectif qui permettrait à l’école de rugby chalabroise de voler de ses propres ailes et de regagner ainsi son autonomie.

    Le bureau sortant ayant présenté sa démission, une nouvelle élection a donné les résultats suivants : président d’honneur Jacques Montagné, président actif Francis Routelous, vice-président Bernard Not, secrétaire Marie-Anne Fourcassa, trésorière Evelyne Garros. Relations sportives Julien Bonnery et Lucien Baillat, équipements Jacqueline Routelous, entraîneurs Olivier Cazas, Gérald Mourareau, Patrick Séris. Intendance Pilar Not, membres actifs Nadine Guirao, Thomas Cuaresma et Roland Fourcassa.

    L’assemblée s’est terminée autour du verre de l’amitié et l’équipe fraîchement élue a renouvelé le souhait d’accueillir de nombreux débutants à la rentrée.                    

  • C’était hier : Rugby : Derby au pied de Montségur

    Les amateurs de ballon ovale ayant été privé de leur sport favori en ce dimanche de Saint Valentin, nous leur proposons une rediffusion. L'article ci-dessous avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 16 février 1996. 

    us kercorb xvEncore un grand match de la 2e ligne, François Viallessèche, Christophe Jean et Arnaud Molini (Photo archives, Janvier 1996).

    En championnat des Pyrénées 4e série, Bélesta 0-US Kercorb 29. La foule des grands jours ceinturait dimanche dernier le stade de Bélesta, pour le derby qui opposait les « Cabos » au quinze du Kercorb. Un derby qui n’a pas tenu toutes ses promesses, car il aura fallu une bonne mi-temps de chauffe pour voir enfin le jeu se débrider. 5 à 0 à la pause, un seul essai de Marc Garros pour des visiteurs qui n’avaient pas trouvé la bonne carburation face à cette équipe de Bélesta accrocheuse en diable. Le fort vent glacial gênant énormément les botteurs de service et le terrain gras ne facilitant pas les grandes envolées, le score n’évolua pas jusqu’à la 50e minute. A partir de là, les « bleu et rouge » prendront leur rythme de croisière et franchiront la ligne blanche quatre fois, pour autant d’essais signés Alain Rivals, Fabrice Rossi, Christophe Jean, l’entraîneur Bruno Danjou clôturant la marque tel un trois-quart centre. Olivier Cazas assurera deux transformations portant le score à 29 à 0 pour les visiteurs.

    Excès de zèle en fin de match de la part du pilier « vert et blanc » de Bélesta, Richard Conte, bien connu en Kercorb, qui pour éviter la « Fanny » à son équipe, et pour marquer des points, s’en fera coudre deux sur la tête. Souhaitons que cela ne le gêne pas trop à l’heure de coiffer le képi. Après ce nouveau résultat en leur faveur, les joueurs du président Guy Garros se placent en tête du classement et consolident leur position au Challenge de l’Offensive. Dimanche 18 février, le stade Lolo Mazon étant occupé par nos amis du FC Chalabre XI, le match de championnat devant opposer l’US Kercorb à St-Clar-de-Rivière (31), se déroulera au stade Jean Coste du Peyrat-sur-l’Hers.

  • C’était hier : L’US Kercorb XV « cartonne »

    L’article mis en ligne aujourd’hui avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 18 janvier 1996.

    us kercorb xvLaurent Mamet, Patrick Séris et Francis Fouet, la première ligne volontaire de l’USK XV (Photo Archives 1996).

    C’est sur un score sans appel et avec six essais à la clé, que les « bleu et blanc » ont remporté le match qui les opposaient à l’équipe de La Tour-du-Crieu (Ariège). Grâce à cette victoire, les gars du Kercorb s’installent à la première place de leur poule, et passent en tête au classement du Challenge de l’Offensive. Le festival offensif débute dès la 5e mn, suite à une touche dans les 22 m visiteurs, une bonne prise de balle à deux mains de Christophe Jean et le huit « bleu et blanc » se retrouve pour un essai en force transformé par Olivier Cazas lequel enquillera quelques minutes après, une pénalité pour hors-jeu des trois-quarts adverses. Les visiteurs réduiront le score par une pénalité, pour un ballon gardé au sol. Sur un mauvais dégagement de l’arrière de La Tour, Manu Izart récupère le ballon et après un relais avec sa troisième ligne, ira aplatir, Olivier Cazas assurant la transformation de cet essai. Suite à un hors-jeu de l’USK, les « jaune et vert » marqueront une nouvelle pénalité. A la 30e mn, Olivier Cazas passera une pénalité, et dès le renvoi au centre, « Nanard » Boulbès se retrouvera derrière la ligne, après un très bel enchaînement avants-trois-quarts, Cazas transformera l’essai, et aggravera le score par une pénalité juste avant la pause.

    25 à 6 aux citrons, et dès la reprise, Thierry Cnocquart franchit la ligne d’essai ariégeoise, Olivier Cazas transforme, 32 à 6. Les banlieusards appaméens profiteront d’un moment de relâchement des locaux pour marquer un bel essai. Les « bleu et blanc » repartent à l’attaque et Marc Garros plongera en coin. Le dernier essai de cette partie sera marqué par un des joueurs les plus en vue de l’après-midi, Christophe Jean, Olivier Cazas transformera et portera le score à 44 à 13. Les joueurs de l’Union Sportive du Kercorb organisent le samedi 20 janvier à 22 h, le bal du rugby au théâtre municipal avec l’excellent orchestre « Test ».         

  • C'était hier : L'USK joue face à Caraman

    L'article mis en ligne aujourd'hui, avait été publié dans l'Indépendant, édition du dimanche 9 novembre 2003.

    Team USK Nov. 2003.jpgLe XV du Kercorb drivé par Joël Vitaux (debout à gauche), se présentera avec un effectif complet (Photos archives, Octobre 2003).

    La quatrième journée du championnat de 3e / 4e série de Midi-Pyrénées disputée aujourd'hui, verra les quinzistes chalabrois opposés sur leur herbe, à la formation de Caraman. Ce club venu de la Haute-Garonne occupe la deuxième place au général, à égalité parfaite aux côtés du XV du Kercorb, avec deux victoires et une défaite.

    Le XV du président Thomas Cuaresma se présentera à 15 h devant son public dans la composition suivante : Frédéric Boussioux, Nicolas Marie, Yvan Moréno, Arnaud Molini, Cédric Crochard, David Bachelard, Francis Gracia, Sébastien Danjou, Sébastien Romero, Johann Rivals, Frédéric Lacanal, Fabien Moréno, Emmanuel Izart, Philippe Caux, Joël Laffitte, Thierry Cnocquart, Romain Sicre, Thierry Garros, Benjamin Defernez, David Rodrigues, Eric Maugard, Eric Peyre, Pascal Ilhat et Stéphane Rouzaud.

    Game USK Nov. 2003.jpg

    Au final, l'USK l'avait emporté sur le score de 36 à 0, avec cinq essais inscrits par Sébastien Romero, Frédéric Zonzon Lacanal, Thierry Cnocquart, Emmanuel Izart et Frédéric Boussioux. Sébastien Romero avait assuré quatre transformations et une pénalité.