Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Carnaval : Badaluc avait la tête trop près du bonnet

     

    Maurice & Badaluc.JPGBadaluc et le grand prêtre Atahualpa son complice. Deux aigrefins de haut vol, assistés d'une déesse de la pluie, un poil farfelue.

    Il flottait en ce dernier samedi d'avril un parfum de fête d'autant plus léger que l'arrivée de sa majesté Carnaval par la Porte d'Aval était annoncée. Première entorse faite au protocole, mais pas la dernière, Badaluc le 41e va faire son entrée par la Porte d'Amont. Un contre pied que les pistons flingueurs de l'OPVC rompus à la pratique du contre-ut vont tolérer sans sourciller. L'incident diplomatique était évité et son Altesse venue de l'altiplano andin condescendait à accepter les clefs d'or de la ville. L'instant solennel était rehaussé par la présence de Cercopeyros et Icalana John (photo ci-dessous), deux pointures scientifiques auxquelles s'était joint Atahualpa Rouzalpadici, grand prêtre visiblement illuminé pour ne pas dire allumé. Trois sommités requises afin d'analyser la brillance d'une pierre à tel point lumineuse que depuis trois jours, la nuit ne tombait plus en Kercorb. Pendant ce temps et malgré les honneurs rendus à sa personne, l'illustre visiteur donnait la désagréable impression de prendre les autochtones d'un peu haut, avec son air mélancolique et brumeux. On saura plus tard et donc trop tard, que le supposé bienfaiteur des gens d'ici avait employé son voyage depuis Cochabamba à Eissalabra via le Canavayrou, à mâcher « un sacat » de feuilles de coca.Freddy Roquefère.JPG

    Mais le Chalabrois n'étant pas susceptible, le privilège de vivre des instants aussi divins en compagnie de ce fier descendant d'une parenté prestigieuse, sera partagé par le plus grand nombre. A la nuit enfin tombée, un cortège de masques envahira les rues d'une bourgade d'ordinaire paisible, métamorphosée par la présence de l'homme au «chullo », traditionnel galure des locataires de l'énigmatique cité de « Machu Picchu ».

     

    Bad boy.JPG Le charme pourtant ne durera que l'espace d'une courte nuit, et la clarté du jour une fois revenue, l'imposteur ne fera plus illusion. La bienséance oblige à passer sur certains détails, tous plus accablants les uns que les autres (voir photo ci-contre). La coupe était bien pleine et Badaluc XLI ayant trahi la confiance de ses hôtes, le tribunal d'inquisition avait les mains libres pour le réexpédier vers sa cordillère natale. Ce qui fut fait, malgré les imprécations de « Mestre Rema Salsa », avocat de la défense à jeun d'avoir sauvé un seul de ses clients après plus de cinquante ans de plaidoiries. Ainsi se terminait la visite d'un affligeant mystificateur, en présence d'une multitude déconfite et en pleurs.

    (Un petit résumé des festivités carnavalesques est en ligne à la rubrique Album Photos, Carnaval 2010).

  • L’hommage aux victimes de la Déportation

    DSC_0541.JPGChristian Guilhamat a donné lecture d'un message à l'adresse des jeunes générations.

    La cérémonie à la mémoire des victimes de la Déportation a été célébrée dimanche 25 avril au monument aux Morts où élus et anciens combattants se sont retrouvés derrière les porte-drapeaux Louis Arcizet, François Grauby et Lazare Hernandez. Cette commémoration dédiée aux milliers de victimes de la barbarie nazie aura permis de raviver la flamme du souvenir.chg.JPG

    Les anciens du comité de la Fnaca autour de leur président Gérard Couteau ont observé une minute de silence, aux côtés de Christian Guilhamat, Yves Bachère et Evelyne Garros, représentants la municipalité. La faible participation à ce rendez-vous de la mémoire et notamment l'absence de représentants des jeunes générations n'a pas manqué d'interpeller. Un discret mais respectueux hommage a toutefois été rendu, 65 ans après la libération des camps de la mort.    

  • Football : Le FCC élimine Villedubert au bout du suspens

    Philippe.JPGPhilippe Lara et le FCC ont fait le boulot face à des Villedubertois très combatifs. 

    Le stade Lolo Mazon accueillait dimanche 25 avril une affiche de quart de finale de coupe Georges Favre, opposant le FC Chalabre au FC Villedubert. En jeu, un billet pour le dernier carré que les joueurs du président Raymond Dumay sont allés chercher avec une belle envie et après prolongations, score final 2 à 1. Bien en place avant le coup d'envoi, les deux colonies de supporters avaient fait monter l'ambiance, avec le renfort des musiciens de l'OPVC, de passage en Kercorb en l'honneur de sa majesté Carnaval.

    Malgré une température estivale, les deux formations vont développer un football très offensif, sous la direction du trio arbitral emmené par Youssef Laghrissi. Beaucoup de jeu mais peu d'occasions franches dans la surface, et la pause intervient sur un score nul et vierge. Les échanges restent très serrés, et les contacts toujours aussi rugueux.

    Il faut attendre la 67e minute pour voir un premier but de Fabien Conte, infiltré dans le périmètre du gardien villedubertois et qui prolonge de la tête, à la conclusion d'un coup-franc (1-0). Le kop « jaune et bleu » sort de l'ombre et aiguillonne les siens mais Chalabre tient et l'issue du match semble entendue.

    Eric.JPGTous les ballons ont été âprement disputés.

     A la 91e minute pourtant, un dernier ballon  à la trajectoire elliptique vient se glisser sous la transversale d'Alexandre Cassagnaud, Villedubert revient de nulle part et arrache les prolongations (1-1). Les deux formations vont puiser dans leurs réserves mais le mental sera chalabrois et un but de Sylvain Dumons inscrit à la 110e minute délivre les supporters des « bleu et blanc » (2-1). Contrat rempli avec la manière pour le FCC qui disputera la demi-finale face à Conques le 13 mai prochain, jeudi de l'Ascension.

  • La pluriactivité au coeur du forum de l’emploi

    La communauté de communes du Chalabrais organise la seconde édition du  Forum de la création d'activités et de l'emploi en milieu rural. Cette manifestation se déroulera le 4 juin à Ste Colombe/Hers. La première édition organisée en 2009 par la Communauté de Communes du Pays de Sault avait eu lieu à Espezel. Le thème spécifique cette année sera la pluriactivité. Ce thème déjà apparu lors des précédentes réunions semble être une porte d'entrée adaptée à la problématique de l'emploi et de la création d'activités en milieu rural.

    L'objectif espéré est de renforcer les liens entre les acteurs du développement économique
    pour le territoire du sud de la Haute Vallée de l'Aude et de développer des projets en parallèle (diagnostic territorial, journée d'échanges sur la pluriactivité avec des intervenants spécialisés, groupement d'employeurs, site Internet, document de communication sur la pluriactivité). 

    Les collectivités partenaires sont les Communautés de communes du Pays de Sault, Aude en Pyrénées, du Chalabrais, du canton d'Axat et du Pays de Couiza. Parallèlement, les élus des cinq communauté de communes réfléchissent pour impulser et accompagner la création d'un groupement d'employeurs public - privé multisectoriel sur ce territoire. Une  première réunion a eu lieu dans ce sens fin janvier.

    Afin de poursuivre la mise en place de ce deuxième forum, une demi-journée de formation est prévue le jeudi 29 avril sur le canton de Chalabre. Un document synthétique sera créé à destination des visiteurs du forum. Christian Gilquin, directeur du Centre de Ressource Interrégional Alpin sur la Pluriactivité et la Saisonnalité évoquera la mise en oeuvre du projet en milieu rural, les outils  mobilisables, et les moyens de communication pour le grand public. Ce rendez-vous sera introduit par Cindy Schultz, de la région Languedoc-Roussillon.

  • Christian Moralès avale le macadam parisien

    Dernière ligne droite.JPGAprès 42 km d'effort, la dernière ligne droite pour Christian.

    Avec 40 000 inscrits et une météo clémente, le marathon de Paris 2010 s'annonçait comme un grand cru. Une fois de plus, parmi les nombreux anonymes, un Chalabrois a parcouru les 42.195 km du prestigieux tracé qui s'élance des Champs-Elysées vers le bois de Vincennes par la place de la Bastille, puis longe les quais de la Seine, traverse le bois de Boulogne et ses faux plats meurtriers pour retrouver l'Arc de Triomphe au bout de l'avenue Foch. Pour Christian Moralès l'objectif n'était pas  seulement de profiter des nombreuses animations prévues tout au long du parcours. En se plaçant au départ dans le sas 3h15' l'envie était forte, après deux années de blessures à répétition et donc de frustration, de réaliser une performance honorable. Contrat rempli pour notre fondeur chalabrois qui dans un temps de 3h13'10'' se classe 2412e sur presque 31000 arrivants. Juste récompense venue parachever un entraînement hivernal assidu. Et comme chez Momo le cœur n'est jamais loin des jambes, il avait revêtu pour la circonstance un tee-shirt à la mémoire de Jérémy. Maryse et Francis ayant fait la surprise de venir aux encouragements, auront apprécié. Félicitations donc à notre chroniqueur local qui méritait bien à son tour d'avoir les honneurs du journal.

    (note de l'admin. : remerciements aux auteurs, pour le texte Patrick, pour la photo Francis).

  • Carnaval : Cellule de crise pour Badaluc

    Carnaval 2006 bis.jpgLes empêcheurs de tourner en rond ont été mis au cachot sine-die.

    C'est le plus pur des hasards qui a permis de déjouer un complot tramé par une escouade embarquée sur un drakkar que les vents obscurs venus d'Iceland avaient poussé jusqu'aux pontons du vieux port marchand de la cité. Une conspiration destinée certainement à ruiner les espoirs que tout un chacun ici en Kercorb mise sur la providentielle visite privée de Badaluc XLI, prévue depuis hier samedi 24 avril. Ce dernier porte en effet dans ses bagages, une amulette suédoise, que les disciples de Thor et Odin souhaitaient bien récupérer.

    Grâce à la vigilance des autorités civiles, militaires et ecclésiastiques, cette visite a bien eu lieu, et dans les conditions optimales. Badaluc, dont la sagesse est à louer, se pavane donc sur les cours Colbert et d'Aguesseau en ce dernier week-end d'avril. S'il est arrivé en pays conquis, il sait aussi qu'il lui faudra « éviter de faire le malin », car l'autochtone est susceptible.Bad Expo.jpg

     Après la brillante réception officielle célébrée hier sous la halle, les festivités se poursuivront aujourd'hui dimanche 25 avril à partir de 16h 30. La deuxième tranche de la visite guidée de la bastide avec les solistes de l'OPVC, précèdera la cérémonie de clôture prévue en Place Charles Amouroux. 

  • Une bougie pour le blog

    En ce samedi 24 avril 2010, la fenêtre ouverte sur le quotidien de Chalabre, des Chalabrois et de leurs invités boucle sa première année d'existence. Au terme d'un an de communication et d'échanges qui a permis d'établir ou de renouer de nombreux liens, de sincères remerciements vont vers les fidèles visiteurs du Blog L'Indépendant Chalabre. Par un heureux hasard, cet anniversaire coïncide avec la visite de sa Majesté Carnaval. Elle sera à n'en pas douter accueillie avec le faste et ce sens de l'hospitalité que cultivent nos concitoyens. Il faut donc souhaiter à Badaluc le 42e d'une prestigieuse lignée, un excellent séjour en pays de Kercorb. Toutes et tous à vos masques, Badaluc sera parmi nous dès ce soir à 17h 30, rendez-vous sous la halle pour une fin de semaine placée sous le signe de la fête. Et après consultation auprès des services météo de la station basée sur les hauteurs de "Tustomargue", une belle évidence s'impose : il ne devrait pas neiger sur Chalabre en ce dernier samedi d'avril (photo archive Avril 2005).

    IMG_0383.JPG