Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Des petits enfants sages attendent le Père Noël

    Noël Maternelle 2010 005 bis.jpg

            Les enfants vont être choyés par un invité très généreux.

    Ils ont tout préparé avec minutie et leur impatience n’a fait que croître au fil des jours, les élèves de l’école maternelle et l’équipe d’encadrement sont prêts à accueillir un Père Noël dont la visite est prévue vendredi en milieu d’après-midi. La réception du vieux patriarche porteur de cadeaux se fera dans un hall décoré à la perfection, et au pied d’un majestueux sapin saupoudré d’une neige fraîchement tombée.

    Noël Maternelle 2010 001 bis.jpg

    Comme une dernière touche aux préparatifs et parce qu’ils savent que Papa Noël lit le journal, les enfants ont tenu à lui envoyer une image confirmant si besoin était, combien leur comportement aura été exemplaire tout au long de l’année. Les petits pensionnaires de la maternelle s’apprêtent à vivre un moment magique et spécial, et l’équipe enseignante tient à adresser ses remerciements à José Sanchez, pour le prêt des superbes éléments de décoration.

  • Rugby : une défaite à Cintegabelle

    F. Santoro.JPG

                              Frédéric Santoro a inscrit les neuf points de l'équipe.

    Dimanche 12 décembre, la huitième et dernière journée de la phase aller emmenait le quinze de la Vallée de l’Hers à Cintegabelle, pour y défier l’Entente Calmont-Cintegabelle-Mazères-Nailloux, leader du championnat de 2e série de Midi-Pyrénées. Ce dernier déplacement de l’année 2010 s’est soldé par un échec, sur le score de 9 à 39 (mi-temps 9-17). Le challenge semblait difficile à relever mais les deux dernières prestations des « bleu-blanc-rouge » ayant confirmé une montée en puissance, il était permis d’espérer un résultat en Haute-Garonne. C’était sans compter sur la détermination des locaux, bien décidés à valider à domicile un titre de champion d’automne. Avec deux essais transformés encaissés en l’espace de cinq minutes (17e et 21e), Kercorb-Bastide-Peyrat va revoir ses ambitions à la baisse, même si Frédéric Santoro limite les écarts avec deux pénalités passées aux 23e et 29e minutes.

    Dans la foulée les Verts claquent un drop (31e), avant que Frédéric Santoro ne profite d’un instant confus pour claquer le sien (35e). Menées de huit points au repos, les troupes du duo Pinho-Teixeira-Laffont vont céder sur leur ligne d’en-but dès la reprise et encaisser un essai transformé (42e). Une pénalité (52e) et deux nouveaux essais (58e et 63e) viendront sceller le résultat d’une rencontre perdue par un KBP trop passif en défense. A sa décharge, l’absence d’une troisième ligne consignée à l’infirmerie, et un remaniement dans les lignes qui aura affecté le rendement de l’équipe. A signaler le bon retour de Luc Canas, la blessure de David Massarotto (pommette ouverte) et la bonne prestation du directeur de jeu Nicolas Léris. L’Entente de la Vallée de l’Hers sera de retour sur les terrains le 9 janvier 2011, elle accueillera Lavernose-Lacasse au stade du Peyrat-sur-l’Hers.   

  • Football : Le FCC n’a pu se défaire de Bram

    FCC-Bram I.JPGLe onze visiteur en blanc a offert un jeu efficace mais sans surprise.

    La 10e journée de championnat de première division disputée dimanche 12 décembre au stade Lolo Mazon, proposait une rencontre au sommet opposant l’AS Bram, leader invaincu, au FC Chalabre, son dauphin. Ces deux formations du haut du tableau à la lutte pour l’accession en promotion honneur se sont neutralisées, score final un but partout.

     La physionomie de la rencontre n’aura fait que confirmer une évidence, l’opposition de style existant entre deux formations poursuivant le même but, au moyen de méthodes distinctes. Face aux gabarits bramais, le onze emmené par Fabrice Canal a éprouvé beaucoup de mal à développer son jeu habituel. A l’image du milieu de terrain Gaël Planas, aussi facile balle au pied que Maurizio Pollini sur le clavier de son Steinway, hélas confronté en permanence aux déménageurs de pianos en blanc et bleu. Il faut souligner l’excellente prestation de l’arbitre de champ Eric Déjean, qui aura prévenu les hausses de tension, par la présentation de cartons jaunes devenue impérative au fil du jeu.

    Auparavant et dès la 18e minute, le gardien chalabrois Alexandre Cassagnaud blessé sur dégagement quittait l’aire de jeu et était remplacé par un Fabien Conte polyvalent. A la demi-heure, Hugues Ferrié ajustait un tir repoussé par le gardien bramais, avant que Sylvain Dumons n’offre une belle bicyclette (40’), sans conséquence. La situation se décantera juste après la pause (50’), quand une obstruction d’un défenseur de l’ASB sera sanctionnée par un pénalty. Hugues Ferrié ouvrira le score pour le FCC qui manquera ensuite une ou deux occasions de faire le break. Mais à la 79e minute et après une succession de corners à l’avantage de Bram, les visiteurs reviendront au score (1-1), plus rien ne sera marqué. Bram garde la tête du classement tandis que le FCC cède la 2e place à l’entente Naurouze-Labastide. En ouverture, les réservistes se sont inclinés sur la marque de 2 à 0 face au Razès-Lasserre. Samedi, les Moins de 13 ans ont terminé la première phase du championnat en prenant le meilleur sur leurs homologues du FC Alzonne. Une victoire à domicile acquise sur la marque de 7 à 1, avec des buts de Loïc Rosich (3), Redouane Van de Kerkhove (2) et Julien Ferrier (2).  

  • Sonnac sur l'Hers

    Le président Roland Fourcassa passe le témoin.

    Sonnac Comité.jpg

    Le nouveau bureau est en place pour 2011.

    L'assemblée générale du comité des fêtes se déroulait dernièrement en présence de Daniel Lefebvre, maire, et de Roland Fourcassa, président sortant entouré de son équipe. Ce dernier souhaitait la bienvenue à toutes et tous, avant de présenter le bilan d'activités 2010. Après l'énoncé d'un rapport financier au beau fixe, Roland Fourcassa annonçait son intention de prendre du recul avec la vie associative, au terme de trente-deux années d'investissement au service de la communauté et de la fête. Un sacré bail a donc pris fin pour l'infatigable animateur qui va prendre un peu de recul, là-bas du côté de la Croix d'en Bord.

    Auparavant, il remettait les dossiers à une nouvelle équipe qui sera emmenée par Josiane Gendre, nouvelle présidente du comité. A ses côtés, Céline Rivals vice-présidente, Sylvie Boussioux trésorière, et Mlle Dahlia au secrétariat. Dans le carton des projets, un concours de belote un samedi sur deux durant la période hivernale ainsi que deux lotos, l'omelette pascale, un loto en été, et enfin la fête locale sur une durée qui reste à déterminer. Une solide et jeune équipe s'est engagée à assurer l'animation festive en Sonnacois, bon vent et meilleurs voeux de réussite. 

  • Jacques Fleury dit "Fluris", est de retour

    Fluris 97.JPG

    Un bruit sourd et angoissant va monter crescendo dans les rues de la cité (photo archives, 13 décembre 1997).

    En ce lundi 13 décembre, jour de Ste Luce, les rues de Chalabre vont s’animer à l’occasion de la 313° célébration de la mort violente de Jacques Fleury, victime d’une mauvaise rencontre au soir du 13 décembre 1697. Inscrit dans la mémoire collective sous le nom de « Fluris », l’homme alimente une polémique vieille de trois siècles, que chaque mois de décembre ressuscite. Monsieur Fluris, qu’alliez-vous faire dans la rue Porte d’Aval ?

    Car plus de trois cents ans ont passés, et personne ne sait vraiment qui était Jacques Fleury. Prêtre, braconnier, collecteur d’impôt, une chose est certaine, l’homme aurait séduit une jolie veuve de bonne famille. Cette infamie lui aurait-elle été fatale ? Depuis lors, des générations de Chalabrois se retrouvent en « un tonitruant et pacifique cortège », pour reprendre l'image de Roger Boutellier, qui pour exiger une réhabilitation posthume, qui pour ajouter une bûche supplémentaire dans le feu qui brûle en enfer.

    Fluris 1999.JPG

    (photo archives, Fluris Décembre 1999).

    Comme l’indiquent les affichettes qui ont pu fleurir sur les murs du village, les « arrossegaïres » ont rendez-vous ce soir à 18h 30 sous la halle. Pour faire du bruit, beaucoup de bruit, seulement  du bruit, car « Vei fan les ans que tueron Fluris ! » Et comme dit l’ami Robert, « asclaïres, s’abstenir ».  

  • Course à pied : Adeline Cros sur le podium

    Adeline.JPGAdeline Cros (au centre) enlève la 1ère place dans sa catégorie.

    L’épreuve était programmée en nocturne le samedi 4 décembre en Ariège et elle réunissait 223 concurrents, invités à prendre le départ de la Xe Corrida de Pamiers. Comme les années précédentes, cette course inscrite dans le cadre des animations du Téléthon était organisée par l’Amicale des Coureurs de Pamiers (ACP) et son président Gérard Masclet. Sur un tracé de 8 km agrémenté d’une montée vers la cathédrale Saint-Antonin puis le plateau du Castella, à gravir à deux reprises, la lutte sera aussi vive que le froid enveloppant la capitale appaméenne.

     Après un départ donné depuis la place de la République, la course se décantera très vite et les prétendants au podium auront tôt fait de s’évanouir dans un labyrinthe de ruelles menant vers la ligne d’arrivée. Calée au sein de cette fantomatique cohorte, Adeline Cros tout récemment rattrapée par le virus de la compétition sur route, enchaînera les deux tours impartis sur un tempo parfait. Elle se classe au final en 76e position au scratch avec un chrono de 37’ 31’’, et s’adjuge la 1ère place dans la catégorie V2. Appelée sur le podium par Patrick Anné, la voix des événements sportifs en Ariège, notre championne recevra de superbes dotations, des mains de Christian et Jacky Laire, les Limouxins de Pacoulix, également impliqués dans l’équipe de l’ACP.

    Adeline Cros sera dimanche 12 décembre à Ramonville au départ de la 8e édition de la Ronde du Feu. Un 10 km à label national organisé par les sapeurs-pompiers de Toulouse, avec la perspective d’une « qualif » au France. Il faudra pour cela que le chrono d’Adeline affiche moins de 51 minutes à l’arrivée. 

  • Deux commerces qui n’en font qu’un

    Le changement s'est opéré en milieu d'automne et à la faveur d'une fin de semaine prolongée, afin de perturber le moins possible la clientèle de deux commerces qui désormais n'en font qu'un. Le débit de tabacs et journaux de José Sanchez, a ainsi été transféré en direction du carrefour de la route de Puivert et du four à pain de Frédéric Benoist.

    José III.JPGJosé Sanchez a pris ses quartiers, rue du Capitaine Danjou.  

    Au terme d’une période de rodage, la nouvelle « Boutique » propose les services à l’identique, concentrés dans un cadre remanié et très fonctionnel. Par ailleurs, José Sanchez et Frédéric Benoist tiennent à remercier leur clientèle pour la fidélité témoignée durant une période d’adaptation qui aura été plus longue que prévue. Un nouveau commerce de proximité a posé son enseigne dans la rue du Capitaine Danjou, où José perpétue les bonnes habitudes en réservant  le meilleur accueil à chacun.

    Lien permanent Catégories : Services