Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 6

  • Klandestine et Skuig exposent à l’office de tourisme

    OTI Déc. 2010.JPGCécile Prot et Guillaume Marinot dévoilent leurs créations au n° 1, cours Henri d'Aguesseau.

    Mercredi dernier avait lieu à l'Office de Tourisme Intercommunal du Quercorb, le vernissage de l'exposition de peintures et collages de Cécile Prot (Klandestine) et Guillaume Marinot (Skuig), jeune couple d'origine parisienne qui a posé ses pinceaux, ses ciseaux et son tube de colle en Pays d'Olmes. Autodidacte et passionnée de fantastique et de voyage, Klandestine invite à un voyage dans son monde merveilleux, où personnages éthérés, couleurs vives et paillettes fusionnent en toute harmonie. Quant à Skuig, il pratique le découpage-collage avec bonheur, et propose une incursion dans un monde imaginaire où foisonnent quantité d'images pourtant bien réelles, entrecroisées de traits et de touches colorées, où le regard se perd à l'infini. Il récupère d'ailleurs volontiers tous les magazines destinés à la poubelle, une excellente façon de recycler (06 76 60 07 57).

    L'exposition est visible jusqu'à la fin du mois de décembre. Les prix sont tout à fait abordables pour des cadeaux de Noël. L'office de tourisme est ouvert du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h30, et le samedi matin de 9h00 à 12h30. Renseignements au 04 68 69 65 96.

  • "Cross quand tu nous tiens !"

    Henri Ferrier 1966.JPGAprès le passage de la butte, le junior Francis Ferrier (tout à fait à droite) est parfaitement placé (photos Maurice Mazon).

    « Cross, quand tu nous tiens ! ». Ainsi titrait notre regretté correspondant Aimé Catrier au lendemain de l'événement sportif qui avait animé Chalabre le dimanche 23 janvier 1966. Après Leuc, Montréal, Puichéric, Maquens et Lagrasse, les Chalabrois emmenés par MM. Marc Jean-Pierre, principal du CEG, Gabriel Gallardo, Roger Raynaud et Jean-Joseph Roméro organisaient le cross des CIS, une épreuve placée sous l'égide de la Direction départementale de la jeunesse et des sports. Sur un circuit tracé aux abords de l'Hers, près de 150 crossmen avaient alors rivalisé dans le froid et la boue afin de décrocher la coupe du Kercorb.

    Cross Serge.JPGLe cadet Serge Murillo (bonnet) va bientôt placer son attaque.

    L'occasion pour les jeunes sportifs locaux de s'illustrer tout au long de courses supervisées par un très nombreux public au coeur duquel se trouvaient MM. Augustin Maugard, maire de Chalabre, Jean Tisseyre conseiller général du canton et Charles-Henri Combes emblématique président et fondateur de l'ASC Athlétisme, laquelle organise aujourd'hui dimanche 5 décembre, son 33e Cross International de la Cité. Transcendés par l'événement, les Chalabrois allaient inscrire leur nom sur les tablettes : les benjamins Claude Laffont et Alain Laguerre se classent 4e et 5e. Chez les minimes, Maurice Pont enlève la course devant Serge Nègre 3e. En cadets, Rouzaud décroche lui aussi la première place devant Serge Murillo (2e) et Albéric (4e). En catégorie junior, le futur entraîneur de Montréal, Daniel Calbo prend la 2e place devant Francis Ferrier (3e). Chez les seniors, André Muros se classe 5e, Vincent Mesado s'adjuge la 7e place tandis que les benjamines Catherine Martinez, Eliane Saurat et Inès Rodriguez trustent brillamment les trois premières places. Un palmarès dans lequel figuraient également les Ascéistes Jean-Pierre Boccardo et Michel Hénaréjos, spécialistes respectivement du 400m et du 800m et classés dans la catégorie « licenciés ». 

    Cross 1966 Remise prix bis.JPGLors de la remise des prix au 1er étage de la mairie, avec MM. Marc Jean-Pierre, A.Bapt, Jean Tisseyre, Charles-Henri Combes, Roger Caux et  René Huillet.

    Moins médiatique mais tout aussi disputé, le traditionnel cross du collège de Chalabre s'était déroulé quelques jours auparavant. Et à l'arrivée, Robert Voltes un tout jeune élève de 6e, avait assuré l'interview de Serge Murillo, le vainqueur du jour. Un entretien très professionnel réalisé avec du matériel entièrement conçu par un journaliste en herbe très en verve. Témoins privilégiés de la scène et sur un cliché extrait des archives du collège, Inès Rodriguez, Gérard Huillet, Serge Rey, Jean-Louis Delpech, Serge Murillo, Eliane Saurat, Richard Conte, Francine Rey et Robert Voltes. C'était en 1965, à l'arrivée du cross du collège (photo ci-dessous).

    Cross 1965.JPGRobert Voltes recueille les impressions à chaud du vainqueur Serge Murillo.

  • Du Blau au Chalabreil

    Animations du Téléthon.

    Téléthon 2001.JPG

    Sous la banderole de « Força Te », les Chalabrois participent aux deux journées d'animation au profit de la lutte contre la myopathie, programmées les 3 et 4 décembre. Hier soir à 21h au théâtre municipal, un grand loto a réuni de nombreux quineurs, l'animation musicale était assurée par Joël Pont. Aujourd'hui à partir de 9h, un stand sera en place sur le marché, Cours Colbert. Les animations se déplaceront au théâtre municipal à partir de 20h pour un repas (15€, demi tarif pour les moins de 15 ans, apporter les couverts). (photo archives, Téléthon décembre 2001)

    Marché de Noël à Rivel.

    Le deuxième marché de Noël se tiendra samedi 4 décembre à Rivel, de 11h à 18h. Vente de produits locaux et petit artisanat, visite du Père Noël attendue aux alentours de 16h.

    Rugby : St Jean du Falga à Lolo Mazon.

    DSC_1222.JPGLes "bleu-blanc-rouge ne devront pas laisser échapper de précieux points (photo archives, Challenge Raymond Fort 2010). 

    A l'occasion de la 8e journée de championnat de 2e série Midi-Pyrénées, les rugbymen de la Vallée de l'Hers accueilleront l'Etoile Sportive St Jean du Falga, dimanche 5 décembre. La rencontre programmée à 15h au stade Lolo Mazon sera arbitrée par Dominique Jordy, assisté de Jean-Marc Dedieu, délégué sportif. Un match entre mal classés que les joueurs du duo Pinho-Teixeira-Laffont doivent impérativement enlever. 

    Marché de Noël à Chalabre.

     

    Père Noël 2001.JPG

    Un marché de Noël se tiendra le samedi 11 décembre de 9h à 13h. Le petit déjeuner à 9h et le vin chaud à 11h seront offerts. Art, artisanat, cadeaux, produits locaux seront exposés. Animations musicales, visite du Père Noël, surprises... Un concours de décorations de Noël est lancé auprès des commerçants et des particuliers. Pour tout renseignement, contacter l'Office de Tourisme Intercommunal au 04 68 69 65 96 (photo archives, décembre 2001).

    Lien permanent Catégories : Echos
  • Charivari de Fluris : Les «arrossegaïres» privés de château

    Fluris 94.JPGDécembre 1994 sous la halle, le charivari va bientôt commencer pour ces petits Chalabrois.

    Les petits Chalabrois accueillent le mois de décembre avec une joie bien compréhensible. Et c'est surtout parce qu'il faut parer au plus vite à la confection du traineau pour "faire Fluris". Planant au-dessus des «arrossegaïres», garants d'un "brave rambalh", un air de nostalgie hantera dans quelques jours la cité d'Eissalabra. Ainsi "tous les petits enfants de Chalabre et ceux qui le restent", pour reprendre la belle formule de Malou, seront en place pour faire briller de mille étincelles, le pavé de nos rues.  

    L'article ci-dessous avait paru dans l'édition de l'Indépendant du samedi 6 décembre 1997. Cette année-là, Chalabre s'apprêtait à célébrer le Tricentenaire de la mort de Fluris. Le comité créé pour l'occasion avait proposé d'agrémenter le charivari d'une marche symbolique et pacifique, qui emmènerait les tireurs de traîneaux jusqu'au pied des murailles grises du château de Mauléon, comme au bon vieux temps. Une proposition qui partait d'un bon sentiment mais qui au final restera dans les cartons, pour les raisons évoquées ci-après.Mauléon.JPG

    La demeure ancestrale des Mauléon-Narbonne.

    Une tradition dans la tradition veut que le parcours emprunté par les « arrossegaïres », fasse un détour symbolique au pied de la tour du château de Mauléon. Histoire de rappeler que ce diable de Fluris aurait eu maille à partir avec les descendants des comtes de Bruyères, seigneurs des lieux. Une coutume abandonnée depuis plusieurs lustres certes, mais que le collectif pour le Tricentenaire avait espéré rétablir en cette année 1997. Seul manquait l'aval de Mme Anne de Vilette, héritière de la maison Mauléon-Narbonne, auprès de laquelle une demande d'autorisation fut formulée au mois de novembre dernier. Vaine requête si l'on en croit le pli adressé par retour de courrier et dont voici le bref contenu dans son intégralité : « Je suis très sensible à la teneur de votre lettre et à la permission qu'elle réclame pour fêter le tricentenaire de Fluris, le 13 décembre prochain. L'écho paru dans les journaux locaux depuis une quinzaine d'années à ce sujet, n'a fait état que de désolation et regrets devant les débordements de ce charivari qui semble donc ne plus refléter uniquement son aspect folklorique. En conséquence, j'ai le regret de ne pouvoir donner une réponse favorable à votre demande. De plus cette année, vu les circonstances, cette manifestation risquerait d'occasionner des désordres incontrôlables. Vous, pour me l'avoir demandée et moi pour vous l'avoir accordée, nous serions les premiers à le regretter. En vous remerciant de votre compréhension, je vous prie de croire à mes sincères salutations...Signé : Mauléon Narbonne Vilette. » Quoiqu'il en soit de la véritable personnalité de Fluris et des motifs de sa mort violente, une chose paraît certaine : les milliers d'enfants de Chalabre qui depuis près de trois siècles se retrouvent dans ce « tonitruant et pacifique cortège » (Roger Boutellier), doivent avoir beaucoup de peine à se retrouver dépeints en un si noir tableau.

    Fluris 97 bis.JPGEn ce samedi 13 décembre 1997, les acteurs d'un drôle de "chirbilhi" avaient scandé le nom de Fluris, au pied de la stèle érigée à sa mémoire.

  • Les étudiants de BTS GPN à la rencontre du technicien du CRPF

    DSC06468.JPGLes étudiants de Charlemagne ont apprécié cette immersion en forêt.

    Dans le prolongement du projet de découverte de la Charte forestière du Chalabrais, les élèves de première année du BTS Gestion et Protection de la Nature du LEGTA Charlemagne de Carcassonne étaient invités dernièrement à suivre l'animateur Sébastien Irola en forêt. Ils étaient également aux côtés de Matthieu Chanut, technicien du Centre Régional de la Propriété Forestière de l'Aude. Ce dernier, en les accompagnant à travers une forêt privée entre Montjardin et Saint Benoît, leur a présenté les rudiments de la gestion forestière. Ce fût l'occasion pour eux de se rendre compte des réalités de terrain concernant la gestion du milieu naturel qu'est la forêt. Ils ont également compris l'intérêt pour les propriétaires privés de mettre en place un plan simple de gestion (PSG), de manière à gérer au mieux leur ressource, que ce soit d'un point de vue environnemental, social et économique. Cette sortie fut accompagnée d'un magnifique soleil automnal qui a rendu les discussions fort enthousiastes et détendues. Elle était encadrée par Mme Serrière et M. Ribaut et rendue possible grâce aux financements du conseil général de l'Aude et de la Communauté de communes du Chalabrais.