Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Football : Le FCC tenu en échec sur son herbe

    fc chalabre,fc malepère,belpechUne rencontre très engagée à laquelle il n’a manqué que des buts.

    Dimanche 23 octobre, le stade intercommunal accueillait une journée complète de championnat de district, avec un premier duel opposant les réservistes du FCC II à leurs homologues de Belpech II (13h). Ce match de 3e division poule A s’est terminé sur un score nul de deux à deux. Grégory Boulbès avait inscrit un but sur pénalty pour le FCC, mais c’est Belpech qui pointera en tête à la pause (1-2). Le deuxième temps sera équilibré, avec plusieurs occasions pour les partenaires du capitaine Hugo Defernez. Sur l’une d’elles, Lucas Martinez à la réception d’un centre de Christopher Gomez, remettra les deux équipes à égalité, score final. A noter l’excellent arbitrage bénévole du jeune Théo Rosich. Dimanche prochain, le FCC II (6e) se rendra au Stade Pierre Combes à Villasavary (10e).

    fc chalabre,fc malepère,belpechLucas Martinez a décroché l'égalisation face aux "jaune et noir" de Belpech.

    A 15h, Bernard Alba sifflait le coup d’envoi de la rencontre de première division opposant le FCC I, leader de la poule A, au FC Malepère I (Alairac-Lavalette), classé en dernière position. Rencontre des extrêmes et match piège pour les joueurs du président Raymond Dumay, à la peine 90 minutes durant, face à des visiteurs très incisifs et présents sur tous les duels. Lanterne rouge sur le papier, le FC Malepère manifestera un esprit suffisamment collectif et combatif, pour faire déjouer le onze drivé par Olivier Cazas. En l’absence de son attaquant de poche, séduit par le chant des sirènes blanquetières, et malgré les tentatives du trio de pointe Conte-Ferrié-Moralès, le FCC I ne trouvera jamais la faille dans le rideau  défensif des « rouge et noir ». Avec peu d’occasions franches de but de part et d’autre, la fin de la  rencontre sera sifflée par un excellent Bernard Alba, sur un logique match nul (0-0). Dimanche 30 octobre, le team fanion du Kercorb à présent relégué en deuxième position derrière Arzens, nouveau leader, se rendra à Montolieu pour une rencontre face au FC Cabardès (9e). Les dirigeants et joueurs du FCC renouvellent leurs sincères condoléances à Antoine Salas, ancien président du FCC, affecté par le décès de Isabelle Salas, sa maman, survenu à Quillan.   

    fc chalabre,fc malepère,belpechFabien Conte a été soumis à l'épreuve dite du "balayage".

    Lien permanent Catégories : Sport
  • Changement de personnel à la CdC du Chalabrais

    CCC 001.jpgFabrice Lange et Ingrid Eberhardt  aux côtés des élus de la CCC.

    Les élus de la Communauté de communes du Chalabrais étaient réunis dernièrement pour fêter le départ d’Ingrid Eberhardt, agent de développement local de la collectivité depuis plus de deux ans, et qui a obtenu un poste dans les services de la Communauté de communes du Pays de Pamiers (Ariège). Jean-Pierre Salvat, président de la communauté de communes a félicité Ingrid pour ses qualités professionnelles et personnelles, tout en regrettant un départ, qui n’est rien moins qu’une promotion. A son tour, Ingrid remerciait l’assistance, avant de rappeler que ce départ n’en est pas tout à fait un. En effet, la proximité de l’Ariège voisine, lui permettra certainement de continuer à s’intéresser à la vie de ce territoire, qu’elle a su animer et défendre aux côtés des élus et au service de l’intérêt général.

    Cette soirée a également permis au président Jean-Pierre Salvat de présenter le nouvel agent de développement. Il s’agit de Fabrice Lange, qui arrive de la Région Nord, et plus précisément de Lambersart, où il était responsable du secteur associatif d’aide à domicile. A tous les deux, bonne chance dans leurs nouvelles fonctions.

  • Pétanque : Alfred Hernandez a décidé de raccrocher

    A lfred.JPGL’ex vice-président conserve sa place sur le boulodrome.

    Samedi 17 octobre, la place Charles Amouroux était ballottée par un petit séisme intervenu lors de l’assemblée générale annuelle du Pétanque-Club du Chalabrais. Réunis autour du président Michel Guirao, les sociétaires enregistraient la demande de mise en congé émanant de leur vice-président, Alfred Hernandez. Après 31 saisons de bons et loyaux services, consacrées au renouvellement des licences, à l’organisation des concours hebdomadaires et annuels, à l’ouverture et  la fermeture des locaux réservés aux pétanqueurs ou aux beloteurs, l’inamovible Alfred avait choisit de décrocher. Requête qu’une assistance respectueuse du travail réalisé ne pouvait qu’accepter, en saluant le sacerdoce accompli par l’un des leurs. Il faut rappeler qu’en octobre 2010, l’ami Alfred avait reçu un diplôme d’honneur de la fédération nationale, remis par Alain Valéro, président du Comité départemental de l’Aude.   

     A l’heure du bilan d’activités, le président Guirao également sur la brèche depuis le début des années 1980, éprouvait un petit moment de solitude, avant d’évoquer la tenue et la réussite des concours du lundi réservés aux vétérans, les concours nocturnes de l’été et enfin le concours intégré dans le programme des fêtes de l’Ascension. Avec la participation aux animations proposées par les clubs voisins ainsi qu’aux phases qualificatives du championnat départemental.  A l’image du rapport moral, le bilan financier était tout aussi positif, le bureau pouvait sereinement annoncer sa démission.

    Avant de prendre leurs quartiers d’hiver, les « pieds tanqués » élisaient une nouvelle équipe, composée comme suit : président Michel Guirao, vice-président Angel Urdiales, trésorier Nicolas Serano, secrétaire, Jean-José Garcia, membres actifs, Claude Fernandez, Ludovic Julia, Yvan Carbonneau. Cette réunion de fin de saison devait se prolonger autour du traditionnel repas partagé sous la charpente quasi bicentenaire des anciens abattoirs chalabrois.

  • Cyclos : Les Gardois en reconnaissance chez les amis du Kercorb

    Cyclos Nîmes 003 bis.jpgParés et casqués, Nîmois et Chalabrois sont partis pédaler sous le soleil.

    Voilà maintenant une petite décennie qu’ils entretiennent des liens d’amitié, ces « cyclos » venus d’horizons divers, prennent plaisir à se retrouver sur des circuits tracés entre mer et montagne. Après le Jura, la traversée Hendaye-Cerbère, les Dolomites, les Pics de l’Europe (Asturies), la Dordogne et le Pays de Savoie, ils s’étaient retrouvés en août dernier, à pédaler dans la région de Toscane. Ces rencontres tout aussi sportives que festives ayant l’infime inconvénient de toujours se dérouler dans un cadre superbe mais neutre, nos passionnés de vélo ont fini par se retrouver en Kercorb, les 15 et 16 octobre derniers.

    L’occasion pour le Cyclo-Vtt-Club du Chalabrais et son président Jean Quério, d’accueillir les amis et compagnons de route de l’Amicale du Vélo Club Nîmois. Représentés par Christiane, Hervé, Christian dit Eddy et Sylvain, les Gardois ont pris la roue de Monique, Alain, Christian, David, Jean, Jean-Claude, Patrick et Régis. Guides d’un jour, chargés de combiner une visite du pays chalabrais et de ses proches environs. Après la montée des cols du Boyer et de Babourade, la visite de la fontaine intermittente de Fontestorbes précédait l’ascension vers Montségur. Talonnée par une traînée de poudre, la comète chalabro-nîmoise fondait sur Montferrier et transperçait le Pays-d’Olmes, avant de rallier la cité chalabroise. Il était l’heure de prendre place dans un « school bus » co-piloté sans encombre jusqu’au Moulin de l’Evêque par Eddy et David, cet exercice figurant  la « perf » du week-end.

    Le lendemain allait être tout aussi sportif, agrémenté d’un excellent pique-nique et d’une belle sieste sur les hauteurs de Picaussel. Ralliées en fin de matinée sous un soleil éclatant, via Nébias et Coudons, avec une petite variante Rebenty-Espezel-col des Sept Frères. Un plein de calories plus tard, le retour vers le Kercorb pouvait être envisagé, via la vallée de l’Hers et les rives de Montbel. En définitive, une fin de semaine à bicyclette très réussie, alliant sport, tourisme et gastronomie, sans le moindre coup de bambou à déplorer. Encore que. 

  • Chalabre d'hier

    Chassaing's House.jpgCette vue de l'église Saint-Pierre sous les nuages, offre un premier plan figurant le chantier d'un garage en construction (en bas à gauche), au pied de la maison de Paul Ehreinstein, plus connu auprès des Chalabrois sous le nom de "M. Paul". Le projet de création d'un poulailler n'était même pas au fond d'un carton, et les fils électriques avaient encore quelques belles années à profiter de l'air libre. La maison du gendarme Raoul Prédal était certainement à l'état d'esquisse sur la table d'un cabinet d'architecte, et les abords de l'actuelle résidence d'un géologue alors futur retraité de la BRGM, faisait déjà partie du décor. Caché par l'arbre dressé au centre de la photo (Collection Robert Voltes), le caveau des descendants de la Famille Auzias. 

     

    Depuis le Chalabreil.jpgC'était au temps des conscrits, ou bien peut-être un soir de charivari à la mémoire de Fluris, la voiture Rosengart appartenant à M. Monnier, photographe bien connu de la rue d'En Plumet, avait inexplicablement roulé jusqu'au centre de la rivière Chalabreil. A l'endroit même d'où, il est permis de l'imaginer, le grand-père de l'ami Robert Voltes avait pris cette photo de la Plaine du Pont-Neuf. Les services des Postes,Télégraphes et Téléphones ne faisait pas encore d'ombre à la  "ruscade" de nos lavandières. Mais les silos à grain en bois et grillage de la coopérative agricole n'allaient pas tarder à être dressés. A droite, le local Magna, "où l'on trouvait phosphates, engrais chimiques ou naturels, garantis complets, chaux, insecticides, sulfates de cuivre, bouillie bordelaise et toutes sortes de mixtures et poisons pour se prémunir contre l'invasion des chenilles, pucerons et autres doryphores, avides de dévorer les récoltes laborieuses cultivées par nos vaillants paysans du Kercorb" (Robert Roncalli, Il était une fois Chalabre, Tome V). 

     

    5.jpgLes hivers peuvent être rudes en pays chalabrais. Mais les rugbymen de l'Union Sportive Chalabre XV ne le sont pas moins, à l'image d'Henri Sancho, prêt à engager la partie sur la pelouse enneigée du stade municipal.