Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 5

  • Le quartier Salinas s'initie à la "calçotada"

    calçotada chalabre,albert y rosabelPrès de 150 « calçots » ont régalé de fins gourmets, mis en appétit par une saine tradition.

    En ce dimanche pascal, les voisins de la Plaine du Pont-Neuf répondaient à une invitation originale, qui les aura emmenés de l'autre côté de la frontière, de l'autre côté des Pyrénées. A l'initiative de Rosabel et Albert, néo-résidents d'origine catalane, bientôt appelés à quitter le Kercorb pour le Pays d'Olmes, l'assemblée de gourmets a goûté aux joies de la « calçotada ». Une spécialité catalane, née à la fin du XIXe siècle au sud de la Catalogne, qui consiste à faire honneur au «calçot» c'est-à-dire à l'oignon blanc.

    calçotada chalabre,albert y rosabelPosés en une seule couche sur une grille, directement sur les flammes d'un feu alimenté aux ceps de vigne, les «calçots» une fois cuits, ont été prestement enveloppés dans du papier journal, par Albert et Jean-Pierre. Voilà comment Gigi, Léontine, Odette, René, Rosabel, Visita, Geneviève, René, Aïcha, Jean, Gloria ou encore Christian, ont vu arriver sur leur table, les dernières éditions de l'Indépendant. Lesquelles prolongeaient l'effet bienfaisant de la braise, juste assez pour que chacun ne se transforme sur-le-champ en un gastronome amoureux d'oignon tendre.

    calçotada chalabre,albert y rosabelEn rang serrés, et avec une dextérité qui aura permis de faire l'impasse sur les traditionnels bavoirs, chacun aura vite saisi la technique du dégustateur né. Les «calçots» se mangent avec les mains, il faut d'abord enlever d'un coup sec les feuilles extérieures carbonisées, puis prendre l'oignon par son bout vert, le tremper ou non dans la sauce, et le porter ensuite directement à la bouche.

    calçotada chalabre,albert y rosabelInvités à fêter l'oignon, les riverains du Chalabreil identifiables à leurs mains noires, ont démontré qu'ils n'étaient pas venus pour pleurer. Ils ont ainsi fait honneur à Rosabel et Albert, qu'ils remercient chaleureusement (photos ci-contre).

  • La place Charles-Amouroux est en chantier

    Travaux Abattoir.jpgL'ancien abattoir chalabrois est en train de changer son look.

    Avec l'arrivée présumée du printemps, le boulodrome de la place Charles-Amouroux a pris le relais du chantier d'un pont du Chalabreil, désormais flambant neuf. Le cadre prisé des pétanqueurs, qui abrite également le local des anciens abattoirs de la ville de Chalabre, fait l'objet de grands travaux depuis quelques semaines. Après la réfection de la toiture et la réalisation de grandes ouvertures qui permettront la mise aux normes de sécurité, ce local destiné à accueillir le public, bénéficie actuellement de la mise en place d'un nouveau revêtement. La bonne marche de cette transformation en cours, devrait permettre aux adeptes du cochonnet, de retrouver très bientôt l'espace qui leur est habituellement dévolu, à l'ombre des platanes bicentenaires.

    place charles amouroux

  • Football : Le FCC I s'impose à Fanjeaux

    fc chalabre football,es fanjeaux,os st papoulLes "bleu et blanc" accueilleront le FC Malepère le 7 avril prochain.

    Dimanche 31 mars, le team fanion du Kercorb se déplaçait en terres fanjuvéennes, dans le cadre du championnat de première division. Un match de rattrapage qui devait solder la phase aller de la poule A, et que les joueurs du coach Philippe Gérard ont enlevé sur la marque de 1 à 0 (mi-temps 0-0).

    A l'heure du coup d'envoi sifflé par Georges Lacote, les partenaires du capitaine Hugues Ferrié, enlisés à la dernière place du général, n'auront d'autre alternative que de partir à l'assaut des cages de l'ESF. Ce qu'ils feront tout au long d'une mi-temps au cours de laquelle ils parviennent à asseoir leur domination et à tenir le ballon. Fabrice Canal en position d'avant-centre épaulé par les jeunes Christopher Gomez et Cédric Lesueur se créé des "occases", mais rien ne sera marqué en première période. Dès la reprise, les "jaune et noir" locaux, en course pour une place dans le trio de tête, pressent en attaque et tentent de forcer la décision. Ce en quoi ils échoueront par deux fois face à un excellent Bruno Desjardins, inspiré dans ses bois, avant de manquer une occasion en or, qui filera au-dessus de la transversale. Il reste alors moins d'un quart d'heure de jeu et sur le contre qui suit, Hugues Ferrié déborde côté gauche et va habilement tromper le gardien de l'Etoile (0-1). Le forcing de l'ESF restera sans effet, et le FCC enregistre une précieuse victoire, dans la perspective du maintien.

    Dans le même temps, le FCC II qui devait recevoir la formation de l'OS Saint-Papoul III en championnat de 3e division, a enlevé les quatre points de la rencontre sans jouer (3-0). Les doublures du FCC profitent d'un forfait d'autant plus inattendu, qu'une victoire en terrain chalabrois pouvait permettre aux Lauragais de prendre les commandes de la poule A.

  • Rugby : L'Entente a terminé son parcours en Couserans

    Zonzon.jpgFred Lacanal et l'USCBP sont tombés sur des "blanc et bleu" intraitables.

    Dimanche 31 mars, l'Entente du Kercorb et du Plantaurel effectuait un dernier déplacement sur les contreforts des Pyrénées ariégeoises. Face à un quinze du Haut-Salat en course pour les phases finales du championnat de 3e série de Midi-Pyrénées, l'US Chalabre-Bastide-Peyrat a mis les deux genoux à terre, et s'incline sur la marque de 89 à 3 (mi-temps 47-0).

    Le résultat est lourd mais sans surprise, puisque une fois encore, seuls dix-sept éléments auront pu signer la feuille d'un match qui sera parfaitement dirigé par Philippe Espagnacq. La motivation déjà mise à mal à l'heure du départ, sera encore émoussée par la blessure à l'échauffement de Grégory Boulbès. L'avalanche d'essais qui viendra ne sera donc qu'une suite logique, pour un groupe à présent usé jusqu'à la corde.

    A un premier essai encaissé dès l'engagement, viendront s'ajouter six nouvelles réalisations, signées par des Ariégeois évoluant pied au plancher. Après la pause, Damien Rives victime d'une fracture du cartilage nasal quittera ses partenaires pour l'hôpital de Saint-Girons. Face à des visiteurs réduits à quatorze, l'USHS doublera la mise engrangée en première mi-temps. Avec six essais supplémentaires, la coupe est pleine pour l'USCBP qui inscrira trois points sur pénalité de Thibault Mola (67e), buteur qui terminera l'après-midi avec une entorse du pouce. Le trille final mettait un terme à un match éprouvant, dont le résultat n'éclipse en rien le coeur d'un groupe qui aura porté la fin de saison à bout de bras. L'équipe présente sur le stade Albert Parolin à Oust : Emilien Kiess, Jean-Charles Nozières, Lionel Jaumandreu, Bastien Garcia, Christophe Servant, Damien Hillat, Damien Rives, Jean-Michel Ferrier, Hervé Jaumandreu, Thibault Mola, Claude Cnocquart, Fred Zonzon Lacanal (cap), Brice Garcia, Christophe Razeyre, Joris Fourcassa, William Clanet, Grégory Boulbès.

    Une question se pose à présent pour l'équipe dirigeante du président Serge Nègre : est-il sage voire possible, de jouer la Coupe des Présidents ?

  • C'était hier : Effet de manche fatal pour Badaluc XXXV

    Sous ce titre, l'article qui suit avait été publié le jeudi 3 avril 2003, dans le journal L'Indépendant. Sa Majesté Carnaval venait d'en terminer avec la visite annuelle qu'elle effectue en pays chalabrais. L'occasion de rappeler que le digne descendant de la Dynastie des Badalucs, sera en nos murs les 19, 20 et 21 avril prochain.   

    badaluc,carnaval chalabreAladin et sa lampe n'ont rien pu faire pour Badaluc (photo archives mars 2003).

    La nouvelle en a surpris plus d'un, sa majesté Badaluc le XXXVe a péri dans les flammes de l'enfer, dimanche peu avant le coucher de soleil. Que dire de plus sinon que rien ne laissait présager cette issue fatale pour celui qui, la veille, avait conquis la confiance des gens du Kercorb.

    Bâti comme un chêne, ce digne descendant de Saint-Louis avait non seulement la prestance de Salomon mais aussi le bagout du célèbre juge Roy Bean, représentant de la loi à l'ouest du fécos. Ainsi, depuis les hameaux des Tataoubas jusqu'à la Borde des Défabaïres, tous étaient venus pour réserver un accueil triomphal à Badaluc. Mais ce dernier, chargé expressément de traquer les "cerca rambalh" qui fourmillent sur les cours chalabrois, a tout au contraire filé la parfaite entente avec les musiciens de l'OPVC.

    Un agissement coupable au demeurant très compréhensible, au regard de la maestria avec laquelle ces virtuoses de la croche et du contre-ut auront animé les artères chalabroises, constellées de superbes masques. Enivré par ce tourbillon carnavalesque, ce qui devait arriver arriva, Badaluc tombait sur une patrouille, en l'occurrence un quintet de bric et de broc en robe rouge et noire. Il n'en fallait pas plus à Mestre Doulentizo pour faire envoyer ad patres sa sérénissime seigneurie, malgré la brillante intervention de la défense, en la personne de Mestre Refresco Barrals. Trahi par ses pairs et emporté par de divines volutes de fumée, Badaluc XXXV trône désormais aux côtés des siens, même pas en colère. 

  • L'Union Bouliste du Kercorb au championnat de l'Aude

    union bouliste du kercorb,yvan carbonneauJean-Claude Castelnaud, Emilien Carbonneau et Jerry Delaurier vont défendre les couleurs de l'UBK.

    Les pétanqueurs de l'UBK, emmenés par leur président Yvan Carbonneau, disputaient tout dernièrement les phases qualificatives de secteur. L'objectif étant de décrocher le ou les billets pour une participation au Championnat de l'Aude. Présentes à Castelnaudary le dimanche 17 mars, les triplettes Roget-Hamida-Carbonneau et Castelnaud-Carbonneau-Delaurier auront connu des fortunes diverses. Au bout du compte, le trio composé de Jean-Claude Castelnaud, Emilien Carbonneau et Jerry Delaurier, bouclera la journée en possession du précieux sésame.

    Pour le secteur de Quillan, les éliminatoires se déroulaient le dimanche 24 mars, au boulodrome de Couiza. L'UBK présentait quatre équipes, Guirao-Serano-Mourareau, Roget-Hamida-Carbonneau, Carbou-Sanchez-Cunillera, Rodriguez-Séris-Canovas. Trois triplettes sortiront de poule, mais seule l’équipe Carbou-Sanchez-Cunillera parviendra à accéder à la phase qualificative, avant de s’incliner aux portes de la finale.

    Sur l'ensemble des deux journées, le bilan est satisfaisant pour l'Union Bouliste du Kercorb, entité présente pour première fois en compétition, et qui sera à l'appel lors du Championnat de l’Aude qui se disputera les 27 et 28 avril à Limoux. Bravo à tous, félicitations et bonne chance à l’équipe qualifiée.

  • Toques et Clapiers : Rendez-vous en 2014

    toques et clapiersA l'heure où se multiplient les appels à la création de circuits dits courts, dont le but premier est de rendre au citoyen-consommateur, les moyens de contrôler la chaîne de son alimentation, l'initiative qui est en train de voir le jour devrait en réjouir plus d'un. A l'image de la grande kermesse annuelle ralliant les amateurs de Chardonnay en pays limouxin, un collectif composé des forces vives du Kercorb, souhaite instaurer en pays chalabrais, un rendez-vous déclaré sous une formule aussi explicite que sobre, "Toques et Clapiers" .

    toques et clapiersIl s'agira comme son nom l'indique, de promouvoir l'action des éleveurs en général, et de lapins en particulier, pour un secteur recouvrant les vallées du Blau, de l'Hers, du Chalabreil et de Lambronne. Cette grande fête dont la date a été arrêtée au samedi des Rameaux, permettra au plus grand nombre de venir soutenir l'élevage local, nourri sur les qualités d'une luzerne exceptionnelle.

    Le métissage de certaines espèces, présentes depuis des lustres en pays chalabrais, est également envisagé, et si d'évidence le challenge s'annonce délicat à relever, il faut saluer une initiative qui mérite le soutien du plus grand nombre. Le premier objectif sera de commercialiser toute ou partie de la production locale, vers des particuliers, donc de faire l'impasse sur les intermédiaires habituels, et partant, d'écarter le risque d'un nouveau scandale alimentaire.

    toques et clapiersLa promotion et les conséquentes plus-values ainsi engendrées (voir croquis ci-dessus), permettront à très court terme, d'engager la restauration et surtout la mise en sécurité d'une multitude de cabanes à lapins, aujourd'hui laissées à l'abandon. Telles que le promeneur peut les apercevoir lorsqu'il longe par exemple les jardins potagers jouxtant la rivière Hers. Une rivière à la fois bienfaitrice de par son eau limpide, mais qui fut en son temps, les plus anciens s'en souviendront, une source de cauchemar pour les éleveurs, qui voyaient leur cheptel partir inexorablement au fil de l'eau, au gré des crues répétées. Fortement associé à la fête de Pâques, le lapin sera donc tout naturellement au rendez-vous, le samedi 12 avril 2014

    toques et clapiers