Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Carnet noir

    jeanne colonges

    La cérémonie des obsèques civiles de Madame Jeanne Colonges née Aymard, décédée dans sa 100e année, sera célébrée lundi 22 octobre à 10 h 30 au cimetière de Chalabre où l’on se réunira.

  • C’était hier : Cabrettes, boudègues et cornemuses

    L’article mis en ligne, avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 19 octobre 1993.

    sophie jacques-seranoSophie Jacques-Serano (photo archives, Mai 2013).

    Certains de nos voisins germains accordent toujours autant d’intérêt à cette religion qui se développa au Moyen-Age dans le Midi de la France. Jugée hérétique par l’église chrétienne, cette forme de pensée et de société que fut le catharisme, a fait l’objet d’un reportage tourné le 22 septembre dernier par une équipe de la télévision allemande, qui s’est élancée sur le sentier cathare et ses châteaux. Le caractère artistique que le réalisateur a voulu donner à son montage nécessitait bien évidemment la présence de musiciens accompagnés de leurs instruments. Les célèbres troubadours du château de Puivert n’étant libres que pour l’éternité, nos reporters s'apprêtaient à repartir outre-Rhin, privés d’illustration musicale.

    Cette impression d’inachevé et de travail à demi terminé allait disparaître à Villegly au cours de la visite du Centre national d’études cathares où l’on se fit un plaisir de résoudre le problème : « Rendez vous du côté de Philippou, près de l’ancienne gare de Rivel, vous y rencontrerez Sophie Jacque de Dixmude ». Ce qui fut fait, et c’est ainsi que quelques notes de cornemuse auront permis d’évoquer l’atmosphère envoûtante que les troubadours firent régner pendant près d’un siècle dans les cours seigneuriales du Midi. Allait-on laisser colporter au pays de Wagner, qu’il n’y a pas de musiciens en pays de Kercorb ? Quelle hérésie Sophie !         

  • Rugby : L’Entente accueille Séméac

    usc kercorb-la bastide-le peyrat,séméac olympique(Photo Patrick Pierron, archives 30 septembre 2018, Usckbp-US Pays-de-Sault)

    Dimanche 21 octobre, le quinze des présidents Jean-Paul Servant et Sébastien Danjou sera opposé à la formation de Séméac, club des Hautes-Pyrénées. Cette quatrième rencontre inscrite dans le championnat de 3e et 4e série de Ligue Occitanie débutera exceptionnellement à 14 h, sur la pelouse du stade Jean-Coste du Peyrat-sur-l’Hers. Face aux joueurs du Séméac Olympique pointés en 4e position au général (deux victoires et une défaite), l’Entente des Trois Clochers leader de sa poule, mettra tout en œuvre afin de conserver son invincibilité.

    Par ailleurs, l’USCKP tient à se mobiliser pour venir en aide aux victimes des inondations meurtrières qui ont frappé le coeur audois, le lundi 15 octobre dernier. Les bénéfices de la vente de bourriche seront reversés sur un pot commun mis en place par la Ligue Occitanie Rugby. Tout don sera aussi possible à l’entrée du stade Jean-Coste ce dimanche. Une minute de silence sera également observée à la mémoire des victimes.

    Les footballeurs au repos.

    La journée de championnat de football prévue demain dimanche 21 octobre a été annulée par le District de l’Aude. Les deux rencontres qui devaient opposer au stade Lolo-Mazon, le FCC I au Spartak du Lauquet (Saint-Hilaire) et le FCC II au Razès Olympique II, ont été reportées au dimanche 1er novembre.

    usc kercorb-la bastide-le peyrat,séméac olympique

    Le duel face au onze de la Vallée du Lauquet est reporté

    (Photo archives 26 août 2018, Coupe de France, FCC I-Spartak du Lauquet)

  • C’était hier : Cyclos pèlerins au cœur des Corbières

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mardi 20 octobre 1998.

    cyclo vtt club du chalabraisA l’ombre du majestueux platane bicentenaire de Villardebelle (photo archives octobre 1998. De gauche à droite : Bruno Desjardins, Patrick Rault, Alexandra Delpech, César Martinez, Monique Rault, François Lopez (debout), Francis Amouroux, Roger Garros, Robert Béret, Yves Bérenguer, Jean Quério, Jean-Christophe Garros, Jean Navarro)

    Les cyclos du Kercorb qui entamaient dimanche la dernière ligne droite de la saison 1998 ont mis le cap sur les Corbières, respectant à la lettre une tradition solidement ancrée au sein du club. Après une descente chaloupée du col des Tougnets sur fond de pic de Bugarach, les C.C.C. du président Francis Amouroux allaient enfiler les lacets du col du Paradis avec une aisance qui laisserait plus d’un écureuil pantois.

    La randonnée s’annonçait belle d’autant que la voiture d’assistance emmenait à son bord François Lopez, président d’honneur et père du peloton. Arrivés enfin au cœur des Corbières, les représentants chalabrois vont enchaîner les dénivelés, saluant d’abord la boulangère de Lairière, avant de se mettre en danseuse pour mieux prendre le vent et flairer ainsi la bonne senteur de cèpes libérée par la fraîcheur des sous-bois. Au sommet du col de la Louvière, les fringants cyclos aiguillonnés par l’imminence du repas vont constater à grands regrets que leurs amis Toupi, Basel et Diabolo ne sont pas au rendez-vous. En l’occurrence, deux Bruno du Jura et un Fox-terrier, avec lesquels les cyclos du président Roger Théron avaient partagé la gamelle et s’étaient liés d’amitié un dimanche d’octobre 1993 (photo ci-dessous). La battue au sanglier avait alors croisé les membres du peloton chalabrois, trop heureux de partager boudin et autres friandises avec d’aussi sympathiques toutous. Un bref échange de regards et le trio canin avait d’un commun accord décidé ce jour-là de déposer les armes. Salut à vous et à l’année prochaine peut-être.

    cyclo vtt club du chalabrais

    De gauche à droite. Debout : Claude Théron, Jean Navarro, Claude Chauveton, Roger Théron, François Lopez. Accroupis : Eric Fayet (avec Basel), Robert Béret, Mickaël Carbou, César Martinez, Jean Quério (avec Toupi), Christian Moralès (avec Diabolo), Gilbert Huillet (photo archives, octobre 1993).                 

    Un poil déçus donc, les onze cyclistes ne tardaient pas à plonger sur Villardebelle, où il fut décidé que l’on mangerait à l’ombre du platane bicentenaire, planté le 21 septembre 1792 par le curé constitutionnel Marcou, désireux de fêter la proclamation de la Première République. Tandis que Francis, François et Alexandra mettaient la table, chacun en profitait pour faire discrètement sécher son petit linge.

    cyclo vtt club du chalabrais

    Photo archives octobre 1998

    Quant au menu, inutile d’en parler, signalons seulement qu’il a été établi par l’ami Francis, président très actif appelé en décembre prochain à rallier les suffrages de cyclos aux mollets fermes mais à l’esprit mutin. Par Saint-Polycarpe, Magrie, Toureilles et Saint-Sernin, les C.C.C. ralliaient finalement leur siège café de la Paix où ils ont clôturé une nouvelle saison devant le verre de l’amitié.

  • Du Blau au Chalabreil

    Concert solidaire.

    Mercredi 24 octobre à 18 h salle de la place Charles-Amouroux, la chorale Eissalabra propose un concert de soutien aux victimes des inondations (entrée au chapeau). Le produit de cette soirée solidaire sera entièrement reversé au fond d’aide aux sinistrés de l’Aude.

    Le coin des philosophes.

    La prochaine séance du café philo de la Terre Privilégiée aura lieu le vendredi 26 octobre. Les discussions évolueront sur le thème de la tolérance. « La tolérance est une vertu qui rend la paix possible» (Kofi Annan). Rendez-vous à l’hôtel de France, à partir de 17 h 30 (Participation 3 euros).

  • « Tous migrants ! » : quand le dessin décrypte l'actualité

    Expo Tous migrants Collège.jpgLes collégiens ont été sensibilisés au sort des migrants.

    Durant la semaine du 8 au 12 octobre, toutes les classes du collège Antoine-Pons ont eu la chance de découvrir la dernière exposition de Cartooning for Peace, intitulée « Tous migrants ! ».

    Accompagnés par Karine Fridman, leur professeure documentaliste, les élèves ont été sensibilisés au sort des migrants par le biais de dessins de presse réalisés par de grands dessinateurs tels que Plantu, Tignous et bien d'autres.

    Loin du misérabilisme et du sensationnel, cette expo leur a permis de décrypter l'actualité en retraçant le parcours complexe des migrants. Au fil des dix panneaux thématiques, les élèves ont pris conscience des raisons multiples qui poussent au départ, du parcours du combattant que les migrants ont à affronter, des démarches administratives à effectuer, mais aussi des difficultés d'intégration auxquelles ils sont confrontés.

    Ces dessins ont permis de déconstruire quelques stéréotypes et préjugés. Et cela n'a pas laissé les jeunes insensibles. Ils ont été particulièrement touchés par certains dessins, notamment celui de Bénédicte qui représente des enfants en train de jouer sur une plage à construire un mur de château très haut, alors que l'on voit au loin la main d'un enfant qui se noie. Ils ont fait le lien entre la caricature et la noyade d'Aylan, l'enfant kurde retrouvé mort sur une plage de Turquie.

    Pour les élèves qui souhaiteraient en savoir plus sur ce sujet, la documentaliste a effectué une sélection de ressources adaptées sur le portail documentaire du CDI : http://0110870l.esidoc.fr/rubrique/view/id/17?feature=website

  • Solidarité et aide aux sinistrés

    Par la voix de Jean-Jacques Aulombard, la mairie de Chalabre communique : « Suite aux graves inondations survenues ces jours derniers dans l’Aude, la municipalité organise une collecte pour secourir les sinistrés de cette catastrophe. Les personnes qui le souhaitent peuvent déposer en mairie, un chèque à l’ordre d’Aude solidarité. Tous les chèques seront remis à cette association, dont le siège social est dans les locaux du Département de l’Aude ».

    Par ailleurs, un appel aux dons à l’adresse des Chalabrois et des résidants des communes voisines a été lancé. Vêtements tout âge, linge de maison (serviette, draps), peuvent être déposés en mairie, cours Sully, avant un acheminement en camion vers Carcassonne, prévu lundi 22 octobre.

    Face à l’urgence de la situation, les services de l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil assurent depuis lundi 15 octobre, l’accueil de dix résidents de Saint-Hilaire où l’Ehpad a été gravement inondé. Comme le précise Sylvie Soinnard, directrice de l’établissement chalabrois : « En sur capacité actuellement, nous parvenons à faire face à cette situation d’urgence grâce à la mobilisation sans faille de l’équipe en sa totalité. Les résidents arrivés choqués et tremblant de froid pour la plupart vont bien actuellement ».