Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • Les marcheurs avaient rendez-vous place Charles-Amouroux

    Rando Santé 7 octobre 2018.JPGUn équipage en joëlette a pris le départ de la randonnée.

    Samedi 6 octobre, la Mutualité Française Occitanie proposait une journée Rando Santé, au départ de la place Charles-Amouroux.

    Rando santé Chalabre 6 Oct. 2018 005.JPG

    Le soleil perçait derrière les créneaux du château de Mauléon, à l’heure où les participants étaient accueillis par Joliette Coste (photo ci-dessus), adjointe au maire de Chalabre, Pierre-Jean Gracia président de la Mutualité Française Occitanie, Paulette Barbe présidente de la Mutualité Française Aude, Gilles Tanneau et Gérard Cathala, président et trésorier du Comité départemental de randonnée pédestre (CDRP).

    Rando santé Chalabre 6 Oct. 2018 012.JPG

    Après un copieux petit déjeuner offert à tous, les marcheurs répartis en deux groupes et encadrés par guides et serre-files, sont partis en direction du chemin de croix et de la chapelle du Calvaire, pour un parcours sportif de 16,5 km, offrant des vues imprenables sur la chaîne des Pyrénées. Un circuit marche nordique était également proposé (9 km), ainsi qu’un circuit « famille et joëlette » (5,5 km). Des circuits établis avec le précieux concours des membres des Foulées du Kercorb.

    Au terme des itinéraires bouclés dans les délais souhaités, un pique-nique convivial a été partagé sous les platanes du boulodrome. Où un Village Santé dressé pour l’occasion a ensuite permis d’échanger avec des experts, sur l’activité physique et la santé. Cette animation proposée avec la collaboration du Comité régional de randonnée pédestre et le soutien de la ville de Chalabre, s’inscrivait également dans le cadre du Festival de la randonnée.

    Rando santé Chalabre 6 Oct. 2018 006.JPG

    Pierre-Jean Gracia président de la MFO a remercié les marcheurs

    Rando santé Chalabre 6 Oct. 2018 010.JPG

    Joliette Coste aux côtés de l'équipe de la Mutualité Française Occitanie

    Rando santé Chalabre 6 Oct. 2018 014.JPG

    Daniel Lopez pour les Foulées du Kercorb, donne les ultimes consignes avant le départ

  • Les Foulées du Kercorb sont dans les starting-blocks

    Foulées AG Oct. 2018.JPGRendez-vous le 18 novembre pour la 2e Ronde du Kercorb.

    Le cercle des coureurs de fond du Kercorb avait rendez-vous en ce premier vendredi d’octobre, à l’occasion de son assemblée générale annuelle. Après avoir souhaité la bienvenue à tous, le président Jean-Pierre Silvestre et Marie-Françoise Discala secrétaire, faisaient le bilan d’une saison très intense. De février à novembre, les fondeurs chalabrois très assidus auront en effet permis au club de figurer en bonne place à l’arrivée des nombreuses courses inscrites au calendrier. Autre satisfaction, la réussite de la 1ère Ronde du Kercorb, organisée en novembre 2017, qui avait réuni 214 coureurs et 57 randonneurs sur la place Espérance Folchet.

    Après l’énoncé d’un bilan financier très positif donné par le grand argentier Daniel Lopez, le bureau des Foulées reconduit à l’unanimité, évoquait l’échéance du 18 novembre prochain, temps fort automnal et date de la 2e Ronde du Kercorb. Un rendez-vous sportif qui proposera deux parcours (13 et 21 km) et une randonnée. Inscriptions et renseignements sur le site http://lesfouleesdukercorb.e-monsite.com/

    L’assemblée était invitée à partager le pot de l’amitié et prenait rendez-vous pour le vendredi 26 octobre, une prise de contact avec les signaleurs de la course est prévue.

    foulées du kercorb,ronde du kercorb

    Laurent Mamet (dossard 66) en mars dernier à Castelnau-Durban

    foulées du kercorb,ronde du kercorb

    En juin, Nini, Fanfan et Eric au départ du Trail de Gavarnie

    foulées du kercorb,ronde du kercorb

    Le président Jean-Pierre Silvestre sur le podium à Bugarach en septembre dernier 

  • Démocratie et individualisme au programme de l’Upek

    Le prochain rendez-vous proposé par l’Upek (Université populaire en Kercorb), aura lieu le vendredi 19 octobre à 20 h 30 à la Maison du Lac à Montbel (Ariège). Cette neuvième conférence, animée par le professeur de philosophie Emmanuel Jardin, aura pour thème, « Alexis de Tocqueville et le problème démocratique ».

    upek,emmanuel jardinAnalyste rigoureux et clairvoyant de la démocratie, qu'il partit découvrir en Amérique, Alexis de Tocqueville (1805-1859) fut le premier à comprendre quelle était la nature des sociétés démocratiques. Il ne la considérait pas comme une forme de société dont il aurait fallu être l'ami ou l'ennemi, mais comme un fait social total. Parmi de multiples citations, celle-ci résonne encore avec une singulière actualité : «Les nations de nos jours ne sauraient faire que dans leur sein les conditions ne soient pas égales ; mais il dépend d'elles que l'égalité les conduise à la servitude ou à la liberté, aux lumières ou à la barbarie, à la prospérité ou aux misères».

    upek,emmanuel jardinEmmanuel Jardin, professeur de philosophie (photo), exerce au lycée Pyrène de Pamiers et est enseignant-formateur à l'ESPE de Toulouse Midi- Pyrénées. Lors de sa conférence, il se propose de présenter l'originalité de l'approche « tocquevilienne » de la démocratie, pour mettre en évidence à quel point elle demeure d'une grande actualité. À l’issue de la conférence un moment de convivialité sera proposé (entrée gratuite pour les adhérents, participation libre pour les non adhérents).

  • Tennis : Le TCC défait en coupe de l’Aude

    tc du chalabraisSamedi 13 octobre, les raquettes du président Bruno Carbonnel se déplaçaient à Carcassonne, pour y rencontrer l’Acacia Club. Une rencontre comptant pour la 3e journée de la Coupe mixte de l’Aude 3e série (poule D) que les Carcassonnais ont enlevé sur le score de 5 à 0.

    Sous la direction du juge-arbitre Tony Danesin, les rencontres en simples ont donné les résultats suivants : Joris Fourcassa s’incline face à Arnaud Faure-Vayssière (6-4, 6-2), Bernard Floch opposé à Lucas Broy perd également son duel (6/1, 6/4), Céline Amiel cède face à Méline Suisse (6/0, 6/0). En doubles, Joris Fourcassa et Arnaud Carbonnel perdent face à Arnaud Faure-Vayssière et Lucas Broy (6/2, 6/4), de même que Bernard Floch associé à Fany Birba, opposés à Clément Lecubain et Méline Suisse (6/1, 7/5).

     

  • C'était hier : Les vendanges sont terminées sur la plaine de l’Hers

    L’article mis en ligne, avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 20 octobre 2008.

    ildevert boussioux,rené boussiouxRené Boussioux (à gauche) et sa « colle » familiale ont rentré le Merlot (photo archives, Octobre 2008).

    Avec l’arrivée de l’automne, Sonnac et la plaine de l’Hers dominées par les ruines du château de Balaguier voient leurs pommiers pris d’assaut par des cueilleurs qui en auront bientôt terminé avec la récolte 2008. Perdu au milieu de ces plantations qui s’étendent à perte de vue, un petit lopin de terre résiste à l’usure du temps et continue à donner bon an mal an de belles grappes de raisin. Dernière vigne du village, ses souches avaient été plantées en 1947 au lendemain de la deuxième guerre mondiale par Ildevert Boussioux, père de René. Elles donnaient alors un vin hybride qualifié d’excellente « piquette » mais apprécié avec le respect qui s’impose à l’égard de tout produit du cru.

    Au fil des vendanges et entre deux journées de travail dans les pommiers, René rénovera le clos familial grâce à un cépage bordelais bien connu sous le nom de « Merlot ». L’opération de réhabilitation durera de 1995 à 2001 et cette vigne prodigue à présent un estimable nectar. Implanté à quelques mètres seulement de l’atelier public où Aristide Peyronnie « le brulou de vi » pratique l’hiver venu son délicat ministère, le carré de vigne recevait dernièrement la visite d’une « colle » emmenée par René. Au terme de la vendange traditionnellement assurée par les cinq enfants d’Ildevert Boussioux, un tombereau garni a rejoint la cave coopérative de Routier, chargée de la vinification. Cette année la récolte a été moyenne à faible, pour un degré de 11,5. Hottes et sécateurs ont à présent été rangés, en attendant un nouvel hiver et une nouvelle taille de sarments.

  • Puivert : Atelier d’écriture avec l’association Amotissée

    Amotissée Sigrid Solveig.jpgLa MJC propose un atelier mensuel d’écriture créative, animé par Sigrid Solveig un lundi de chaque mois, de 14 h à 16 h 30 (22 octobre, 19 novembre, 17 décembre). Cette activité nouvelle propose d'aborder l'écriture de manière ludique et  décontractée. Par des propositions multiples, « il s’agira d’éveiller sa créativité, s'autoriser à laisser courir sa plume, s'étonner des traces laissées, partager, et peu à peu découvrir son écriture singulière, l'accueillir, être soi ».

    A partir d’images, de mots, de textes d’auteurs, de mises en scène, plusieurs propositions se succèderont pendant la séance, permettant que l'écriture se déploie. Aucune compétence littéraire n'est nécessaire pour participer à cet atelier, « Il s'agit de laisser son imaginaire embarquer vers de nouvelles rives » (13 € l'atelier, 15 € non adhérents MJC).

     

  • Grandes manoeuvres sur le cours Sully

    caserne jean-cabanierDernières consignes avant l’irruption dans une atmosphère enfumée.

    Les effectifs du centre de secours Jean-Cabanier étaient mobilisés samedi 6 octobre, à l’occasion d’un exercice destiné à mettre en pratique les techniques opérationnelles, lors d'un incendie d'habitation. Cette manœuvre devait également permettre aux soldats du feu de s’approprier le nouvel espace que constitue le cours Sully, entièrement recréé depuis janvier.

    Le scénario préparé par l'encadrement du centre sous la supervision du lieutenant Jean-Marie Lafitte, consistait en un départ de feu au premier niveau d'une habitation traditionnelle de village, avec prise en charge de trois victimes. Des mises en situations qui permettent de valider,  de maintenir, et d'améliorer les acquis de chaque intervenant, présents sur le terrain avec trois engins pompes, une ambulance et un véhicule de commandement.

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanierDe plus, les dix-neuf sapeurs-pompiers volontaires du centre du  Kercorb ayant pris part à cette formation, ont bénéficié de la participation du commandant Julien Saddier (photo ci-contre), nouvellement intégré au Sdis 09. Une présence très appréciée d’autant que son débriefing aura incontestablement apporté une réelle plus value, ce pourquoi ils le remercient. Un grand remerciement également à la CdC des Pyrénées audoises pour le prêt des locaux (ancien District), et à Jean-Jacques Aulombard, maire et présent sur les lieux.

    caserne jean-cabanier

    L’occasion de rappeler que le centre de secours est confronté à de grandes difficultés, lors des missions en journée, difficiles à assumer par manque d'effectif disponible. Un appel au recrutement est lancé, les candidats peuvent prendre contact au  06 76 45 16 18. Et si ce nouvel exercice a été mené à bien, il a été empreint d’une morosité certaine, à écouter les bénévoles du centre Jean-Cabanier : « Après la disparition  des services public de proximités,  des médecins de campagne, il serait bien dommage de voir disparaître le seul service public basé sur le volontariat et qui est depuis des lustres  aux services de la population de notre ancien canton : doit on se faire à l'idée sans réagir qu'il sera bientôt la règle d'attendre des secours qui viendront de Quillan, Limoux ou Espéraza ? »

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier

    caserne jean-cabanier