Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • C'était hier : Le collège fête les vacances en musique

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 28 juin 2001.

    collège antoine-pons,opvcUne fois n’est pas coutume, l’OPVC a ouvert le bal (Photos archives, Juin 2001).

    Les décibels sont montés crescendo pour ce premier jour d’été au collège Antoine-Pons, à l’heure où potaches et enseignants célébraient leur fête de la musique. A l’initiative du foyer socio-éducatif, l’établissement dirigé par Claude Ruiz a soigné ses partitions tout au long d’une soirée exclusivement dédiée à la musique. A l’ombre des vieux acacias, les premiers invités sont entrés dans la danse, avec la complicité des solistes de l’OPVC, renforcés par un petit et néanmoins talentueux nouveau.

    collège antoine-pons,opvc

    Dans le même temps, Claude Ruiz principal du collège réservait à chacun son meilleur accueil, avant que les formidables cuivres de No Mambo n’enchantent à leur tour une assemblée en phase avec l’avènement de l’été. Le coin grillades connaissait à son tour un franc succès, tandis que sur la scène principale, le groupe Courtauly Power commençait à faire un joli tabac.Et tout se passait donc comme prévu, à ceci près qu’une petite surprise attendait M. le principal, lequel s’apprête à faire ses adieux à la cité chalabroise. Beaucoup d’humour et d’émotion, un cadeau très original, et un échange de messages qui auront fait mouche au cœur de l’auditoire et des intéressés. L’occasion pour nous de souhaiter à M. Claude Ruiz une parfaite adaptation en pays minervois, puisqu’il sera à la rentrée prochaine à la tête du collège de Rieux-Minervois. Les jeunes talents de Courtauly Power remettaient alors les watts en service, pour une soirée des plus réussies, musique en tête pour un début d’été en fête.

  • C'était hier : Football : l'équipe dirigeante du FCC est constituée

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 28 juin 1996.

    fc chalabre footballA l'issue de l'AG, joueurs et dirigeants se sont séparés dans la bonne humeur (Photo archives, Juin 1996).

    Après la tenue de leur assemblée générale, les dirigeants démissionnaires du Football Club Chalabrois se retrouvaient lundi 24 juin afin de procéder à l’élection du nouveau bureau. Reconduit à la tête du club, Francis Canal sera entouré de l’équipe suivante : Présidents d’honneur, Roger Dumay et Jacques Montagné, vice-présidents, Stanislas Lara et Raymond Dumay, secrétaire Janine Dumay, adjointe Sandrine Denjean, trésorier Eric Puerto, adjointe Francine Guichou. Membres actifs, Jean Alabert, Ginès Lorca, Paul Lagarde.

    Comme annoncé, José Planas est reconduit à l’unanimité au poste d’entraîneur tandis que le FCC II sera supervisé par Tony Colomer, qui avait obtenu le titre de Champion de l’Aude avec les cadets du FCC lors de la saison 1992-1993. Il remplace ainsi Jean-Philippe Discala qui a souhaité prendre un peu de recul. En ce qui concerne l’école de football, il est très encourageant de souligner la constante progression de l’effectif des petits licenciés. Afin de satisfaire à la soif de ballons de nos futurs champions, l’encadrement sera assuré à la rentrée prochaine par l’équipe suivante : Débutants, Alain Guilhemat et Philippe Gérard, Poussins, José Planas et Christian Moralès, Pupilles, André Combes et Raymond Dumay, Moins de 13 ans, Philippe Cassagnaud et Antoine Salas.

    Une prochaine rencontre à laquelle seront invités les joueurs du club est en préparation, le coach José Planas devrait ainsi pouvoir confirmer l’engagement auprès du District de l’Aude, de trois équipes seniors pour la saison 1996-1997. L‘ensemble des membres et sympathisants du club du Kercorb seront heureux d’apprendre que sur proposition du District de l’Aude de football, présidé par Francis Maigron, la Ligue Languedoc-Roussillon va remettre très prochainement la médaille d’or à M. Roger Dumay, que l’on ne présente plus dans le monde du ballon rond audois. Cette distinction lui sera remise le samedi 29 juin prochain à l’occasion de l‘assemblée générale de la Ligue, qui se tiendra à la Grande-Motte.     

  • Les Foulées sur le Trail de Montgailhard

    foulées du kercorb

    Jipé et Lolo ont repris une portion de dénivelé ariégeois

    C’était la première compétition ariégeoise à l’affiche de la saison 2021, et la septième édition du Trail de Montgailhard était bien sûr inscrite sur les tablettes des traileurs aux couleurs des Foulées du Kercorb. Calés samedi 19 juin sous la banderole de départ dressée aux abords du stade du Pic, Jean-Pierre Silvestre et Laurent Mamet attendaient sereinement que le starter les libère en compagnie des 124 concurrents inscrits sur le 10 km. Sur un parcours présentant 450 mètres de dénivelé, nos deux compères s’efforceront de composer avec un ciel couvert, mais surtout avec des pentes exigeant une bonne dose d’abnégation. Ce qu’ils allaient faire le plus naturellement du monde, sur les contreforts entourant la demeure de Gaston Fébus. Jean-Pierre terminant en 1 h 33’ 25’’ (100e), tandis que Laurent prenait la 117e place en 1 h 51’ 31’’. Peu après avoir sacrifié à la traditionnelle mousse d’arrivée, Jean-Pierre montait sur la plus haute marche du podium des M7 (ancien Vétéran 4), félicité par Lolo, son compère traileur. Prochain rendez-vous, et toujours dans l'Ariège, le samedi 10 juillet à Tarascon, pour le Trail du pic des Trois Seigneurs (11 km pour 750 m de dénivelé).

    foulées du kercorb

    Jean-Pierre Silvestre a livré un résumé de sa course

  • Parents-ados, des clefs pour mieux se comprendre

    La Caf et le Réseau parentalité 66  invitent les parents d’ados à une visioconférence, portant sur le thème « Parents-ados : des clés pour mieux se comprendre et dialoguer dans cette période de crise sanitaire ». Elle aura lieu le mardi 29 juin de 20 h 30 à 22 h 30 via Zoom. 
    En effet, la crise sanitaire impacte la vie de tous, y compris celles des ados. Alors comment les soutenir, trouver les mots pour les accompagner ? Quelle attitude avoir face à leurs comportements ou leurs silences ? Comment s’y prendre pour créer du dialogue et mieux comprendre ce qui se joue pour eux ? A partir d’exemples concrets et d’apports inspirés de l’approche de la Communication Non Violente, cette conférence en ligne abordera la question de la communication et de la relation avec les adolescents, en cette période particulière. 
    Marie-Dominique Texier, psychologue et accompagnante parentale, animera cette présentation. Un tchat en direct permettra aux participants d’interagir avec la conférencière. 
    A l’issue de la conférence les services locaux de soutien aux adolescents et à leurs parents seront présentés. 

    La conférence est gratuite dans la limite des places disponibles. Les inscriptions s’effectuent via le lien ci-après : Inscription au Live parents-ados 29-06-2021

    caf,réseau parentalité 66  

  • Un enfant de Rivel, mort pour la France, au Mexique

    louis vives,jean renoux,camerone

    Le hameau de La Calmette

    Collection Louis Vives

    En mai 2013 et à quelques jours de la célébration du 150e anniversaire de la Bataille de Camerone, M. Louis Vives, déporté du travail de 1943 à 1945 († 2016), se souvenait avoir visité la célèbre Crypte des Capucins à Vienne en Autriche. Dans ce lieu de sépulture qui a accueilli depuis 1633, 146 membres de la Maison de Habsbourg, se trouve le sarcophage de Maximilien 1er (photo).

    Ce dernier avait été pressenti pour occuper le trône du Mexique en 1863, afin de satisfaire les ambitions impérialistes de Napoléon III. Les historiens classiques n’ont généralement pas été tentés de s’étendre sur les détails de la guerre du Mexique, mais un triste destin emmènera l'archiduc devant un peloton d'exécution, le 19 janvier 1867 à Queretaro.

    louis vives,jean renoux,cameroneLouis Vives, instituteur retraité et membre de l'équipe de rédaction du journal de Rivel, avait écrit un article publié en 2007, dans le n° 24 des « Murmures du Riveilhou ».

    Dans lequel il faisait le parallèle entre deux destinées, en ces termes : « Notre état-civil permet aujourd'hui de rendre les honneurs à un enfant de notre commune, décédé à Mexico le 27 juin 1863, « par suite d'affection typhique ». Nous apprenons dans cet extrait mortuaire, transcrit par le maire de Rivel, M. Auguste Rolland, que le militaire Jean Renoux, voltigeur au 95e Régiment d'infanterie de ligne, 1er Bataillon, était né à Rivel, au hameau de La Calmette, le 11 novembre 1836. Il était le fils de Jean Renoux et de Marguerite Roux. L'acte précise qu'il est décédé à l'ambulance du quartier-général, à Mexico.

    louis vives,jean renoux,cameroneNos voisins de Chalabre célèbrent chaque année la mort héroïque du capitaine Danjou, pendant cette expédition du Mexique où la Légion Etrangère se couvrit de gloire, principalement à la Bataille de Camerone. Suite à nos recherches, nous pouvons dire qu'il y avait aussi un enfant de Rivel, qui a laissé sa vie dans cette guerre parfaitement inutile. Le corps de Maximilien repose dans la Crypte des Capucins à Vienne (photo), au milieu de toute la famille royale d'Autriche, mais où Jean Renoux a-t-il été inhumé ? ».