Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Action syndicale devant le bureau de poste de l’avenue Auguste-Cathala

    cgt fapt de l'audeSyndicats, élus et usagers ont pu échanger aux abords du Pont-Neuf.

    Ce mercredi 29 juillet, une mobilisation devant le bureau de poste était organisée par la CGT FAPT de l'Aude (Poste et Télécom), afin «  d’exiger l'arrêt des réorganisations qui suppriment des emplois, désorganisent le travail des facteurs et provoquent la fermeture des guichets ». Un mouvement qui a reçu le soutien d’Anthony Chanaud, conseiller départemental de la Haute-Vallée de l’Aude, Jean-Jacques Aulombard maire de Chalabre, Bruno Carbonnel adjoint, Jacques Mamet, élu chalabrois et vice-président de la Communauté de communes des Pyrénées audoises. Ces derniers ont manifesté leur attachement profond au service public postal, tandis qu’une pétition recueillait une centaine de signatures d’usagers.

    cgt fapt de l'audeComme le soulignait Fabrice Roussel secrétaire général CGT FAPT de l’Aude dans son intervention, « Si les services publics comme la Poste disparaissent de notre ruralité, c'est la désertification et la mort annoncée de nos villages. Avec la crise sanitaire, la population exige davantage de services publics de proximité, qui sont une attractivité pour les entreprises voulant s'implanter, et les familles qui veulent y habiter ».

    Parmi les diverses prises de parole, Anthony Chanaud justifiait sa présence aux côtés des postiers du territoire chalabrois, « en faveur du maintien d’un service public essentiel pour nos territoires ruraux, qui doit perdurer avec des horaires et une ouverture régulière, afin de rendre un service indispensable aux habitants de Chalabre et de l'ensemble des villages du canton. Les postiers sont épuisés par des tournées de plus en plus longues, et le courrier n'est plus acheminé avec régularité sur plusieurs villages. Nous n'acceptons pas cette situation et demandons à la poste de réagir pour maintenir ce service public majeur pour la Haute vallée de l'Aude ».

    Dans l'après-midi, les délégués syndicaux reçus par la direction régionale, ont fait part des problématiques de distribution et des tournées non assurées par manque de personnel. Avec au final une pointe de scepticisme perceptible dans les rangs syndicaux : « Si la direction maintient qu'elle fera son possible pour assurer la distribution, elle assure dans le même temps ne pas pouvoir embaucher avec des emplois stables. Aucune réelle solution n'a donc été apportée, la CGT FAPT de l'Aude continuera d'interpeller les postiers, les élus et usagers pour la défense et l'amélioration du service public postal ».

  • Le cours Sully expose

    2021 Expo Sérénades 006.jpeg

    L'exposition est ouverte depuis le mercredi 28 juillet et sera visible jusqu'au dimanche 15 août, les artistes et anciens pensionnaires de la Galerie Poem vous attendent  au numéro 10 cours Sully (face à la mairie).

    Mirela Vasile (peintures), Anne-Marie Millet (dentelles de papier), Laurence Bourgeois (verre et gravure), Jean-Marc Barrier (la rue infinie) et Peter Reid (photographies), accueillent le public chaque jour sauf le lundi, de 11 h à 13 h et de 16 h à 19 h.

    Le vernissage aura lieu le mercredi 4 août à 18 heures, dans le cadre de l'édition 2021 de Chalabre en Sérénades

    2021 Expo Sérénades 001.jpg

    2021 Expo Sérénades 002.jpeg

    2021 Expo Sérénades 003.jpg

     

    2021 Expo Sérénades 004.jpeg

    2021 Expo Sérénades 005.jpg

  • C’était hier : De nouvelles recrues pour le quinze du Kercorb

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 31 juillet 2006.

    us kercorb xvDe nouveaux visages aux côtés du coach David Gayda. De gauche à droite, Olivier Carbonneau, Jacky Bouichou, Christophe Bach, Bruno Beffara, Eric Serano, Pascal Saint-Pierre, David Gayda, Fabrice Redon, Didier Rossi, Pierre Rossi, Thomas Rossi, Enzo Molini. Accroupis, Romain Sicre, Benoît Danjou, Fabrice Lagarde (Photos archives, juillet 2006).

    A quelques semaines du retour à la compétition, les rugbymen chalabrois étaient invités à se retrouver au club-house de la route de Lavelanet autour du nouveau bureau de l’US Kercorb et de son président Jacky Bouichou. Cette première prise de contact aura permis aux joueurs de faire connaissance avec une équipe dirigeante fortement remaniée qui a fixé ses objectifs pour la saison 2006-2007. Après les mots de bienvenue du président Bouichou, jeune retraité de retour dans sa vallée natale du Plantaurel, Olivier Carbonneau manager du club évoquait la décision prise par le comité de Midi-Pyrénées de repêcher deux équipes ayant terminé à la cinquième place de 3e série, pour les engager en championnat 2e série à la rentrée prochaine. Libre d’accepter ou de refuser l’offre, le bureau de l’USK proposait d’ouvrir le débat afin que chacun puisse s’exprimer sur le thème. Après avoir entendu les arguments des pour et des contres, et au terme d’une discussion très animée, un vote intervenait qui voyait l’option de rester en 3e série adoptée par 22 voix contre 12.

    L’objectif premier sera donc d’emmener le plus loin possible un groupe stoppé la saison dernière en demi-finale du championnat de Midi-Pyrénées par Saint-Sulpice-la-Pointe, juste après avoir éliminé en quarts les Tarnais de Cagnac-les-Mines, futurs champions de France. L’assemblée faisait ensuite connaissance avec les nouvelles recrues appelées à intégrer une formation qui verra son huit de devant particulièrement consolidé. Avec Christophe Bach (3e ligne ex RC Cathare), Bruno Beffara (3e ou 2e ligne ex Bonnac), Mathieu Canal (2e ligne ex RC Mirepoix), Fabrice Redon (pilier ex Quillan), Pascal Saint-Pierre (2e ligne ex Pézenas), Eric Serano (2e ou 3e ligne retour au club), et enfin Olivier Cazas, trois-quart également de retour au club.

    Le pack de l’US Kercorb sera entraîné par David Gayda (ex Limoux), seul point d’interrogation, la venue au club de Fabrice Calvène et Benoît Rabaud, deux joueurs pouvant évoluer en 1ère ligne et dont la décision est attendue. Pour l’heure, les joueurs sont invités à goûter encore à quelques jours de vacances, avant de se retrouver samedi 12 août au stade Lolo-Mazon pour un premier stage de préparation.        

  • Au revoir Nathalie

    nathalie rué

    Jeudi 15 juillet, un dernier hommage était rendu à Nathalie Rué, domiciliée rue Côte du château, décédée le 10 juillet à l’âge de 50 ans. Originaire de France-Comté et résidente en pays chalabrais depuis l’été 2008, Nathalie Rué était née le 26 novembre 1970 à Montbéliard (Doubs). Aînée d’une fratrie de huit enfants, les hasards de l’existence lui avaient offert l’opportunité de découvrir de nouveaux horizons, loin du massif familier du Jura. Conquise par la région sud, elle avait réussi à partager avec ses enfants l’attachement qui était le sien pour son nouveau pays d’adoption. D’un naturel réservé et timide, dissimulé derrière un sourire avenant, Nathalie Rué savait conjuguer gentillesse, amitié et honnêteté. Des qualités qu’un caractère toutefois bien trempé, ne laissait pas toujours entrevoir de prime abord. Passionnée par la musique, le dessin et la peinture, elle adorait également la mer.

    Les premiers jours de juillet l’ont enlevée à l’affection des siens, désormais sa mémoire va perdurer grâce à ce qu’elle a su transmettre à ses enfants et à ses petits-enfants. Ces derniers l’ont entourée de toute leur affection dans ses derniers instants, Nathalie Rué adorait Montbel, où ses cendres ont été dispersées.

    En ces douloureuses circonstances, très sincères condoléances à ses enfants, Maryline, Jesse, Anthony, Lisa, Aurore et Manon, à ses petits-enfants Maël, Leïla, Inaya, à Nadia sa maman, à toutes les personnes que ce deuil afflige.