Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De la chose publique - Page 3

  • Réunion publique

    Le 22 janvier 2020, les eaux du lac de Chalabre franchissaient la digue artificielle qui depuis la fin des années 1970, date de sa construction, avait empêché toute submersion. En cause, un phénomène climatique d’exception qui a entraîné depuis, la mise à sec du plan d'eau. Une réunion publique est prévue mercredi 15 septembre à 20 h 30 au théâtre Georges-Méliès, afin de faire un point sur la situation et évoquer le devenir des lieux.

    Réunion publique Lac.jpg

  • C’était hier : Le sous-préfet à la rencontre des élus du Chalabrais

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 30 août 1996.

    1996 Sous-préfet aux champs 002.JPGJacques Montagné aux côtés de Dominique Vinciguerra (Photos archives, août 1996).

    En poste depuis le milieu de l’été, le nouveau représentant de l’Etat à la sous-préfecture de Limoux rendait tout dernièrement une visite dans le canton du Chalabrais.

    1996 Sous-préfet aux champs 001.JPG

    Les élus du canton du Chalabrais

    La venue en Kercorb de Dominique Vinciguerra a permis à ce dernier d’apprécier les vœux de bienvenue formulés à son égard et faire ensuite connaissance avec les représentants des 14 communes regroupées au sein du District du Chalabrais.

    Accueilli à la mairie par le premier magistrat et conseiller général Jacques Montagné, le nouveau locataire de la rue du Palais à Limoux n’a pas manqué d’affirmer sa volonté d’être à l’écoute permanente des élus et des acteurs locaux qui ont en charge l’aménagement et le développement du territoire chalabrois.

    1996 Sous-préfet aux champs 003.JPG

    1996 Sous-préfet aux champs 004.JPG

  • C’était hier : Des baignades en toute tranquillité

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 4 août 1996.

    thierry cnocquart

    Thierry a hissé le drapeau vert (Photo archives, juillet 1996).

    Oubliée la météo déprimante du début de l’été, le plan d’eau du lac de Chalabre est quotidiennement pris d’assaut par petits et grands, venus goûter au plaisir rafraîchissants de la baignade. Le dispositif de surveillance a cette année encore été mis en place, et depuis le 1er juillet dernier, c’est notre jeune compatriote Thierry Cnocquart qui assure la sécurité au titre de surveillant de baignade. Sa présence rend les baignades plus sûres et déstresse certains parents qui peuvent ainsi profiter en toute sérénité des rayons d’un soleil enfin généreux.

    Membre du corps de sapeurs-pompiers de Chalabre, Thierry se tient à votre disposition afin que vous passiez au mieux vos vacances en Kercorb, tous les jours de 13 h 30 à 18 h 30, sauf le lundi.

  • Action syndicale devant le bureau de poste de l’avenue Auguste-Cathala

    cgt fapt de l'audeSyndicats, élus et usagers ont pu échanger aux abords du Pont-Neuf.

    Ce mercredi 29 juillet, une mobilisation devant le bureau de poste était organisée par la CGT FAPT de l'Aude (Poste et Télécom), afin «  d’exiger l'arrêt des réorganisations qui suppriment des emplois, désorganisent le travail des facteurs et provoquent la fermeture des guichets ». Un mouvement qui a reçu le soutien d’Anthony Chanaud, conseiller départemental de la Haute-Vallée de l’Aude, Jean-Jacques Aulombard maire de Chalabre, Bruno Carbonnel adjoint, Jacques Mamet, élu chalabrois et vice-président de la Communauté de communes des Pyrénées audoises. Ces derniers ont manifesté leur attachement profond au service public postal, tandis qu’une pétition recueillait une centaine de signatures d’usagers.

    cgt fapt de l'audeComme le soulignait Fabrice Roussel secrétaire général CGT FAPT de l’Aude dans son intervention, « Si les services publics comme la Poste disparaissent de notre ruralité, c'est la désertification et la mort annoncée de nos villages. Avec la crise sanitaire, la population exige davantage de services publics de proximité, qui sont une attractivité pour les entreprises voulant s'implanter, et les familles qui veulent y habiter ».

    Parmi les diverses prises de parole, Anthony Chanaud justifiait sa présence aux côtés des postiers du territoire chalabrois, « en faveur du maintien d’un service public essentiel pour nos territoires ruraux, qui doit perdurer avec des horaires et une ouverture régulière, afin de rendre un service indispensable aux habitants de Chalabre et de l'ensemble des villages du canton. Les postiers sont épuisés par des tournées de plus en plus longues, et le courrier n'est plus acheminé avec régularité sur plusieurs villages. Nous n'acceptons pas cette situation et demandons à la poste de réagir pour maintenir ce service public majeur pour la Haute vallée de l'Aude ».

    Dans l'après-midi, les délégués syndicaux reçus par la direction régionale, ont fait part des problématiques de distribution et des tournées non assurées par manque de personnel. Avec au final une pointe de scepticisme perceptible dans les rangs syndicaux : « Si la direction maintient qu'elle fera son possible pour assurer la distribution, elle assure dans le même temps ne pas pouvoir embaucher avec des emplois stables. Aucune réelle solution n'a donc été apportée, la CGT FAPT de l'Aude continuera d'interpeller les postiers, les élus et usagers pour la défense et l'amélioration du service public postal ».