Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De la chose publique - Page 7

  • C'était hier : La Cazalette ouvre ses portes pour l'Ascension

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 20 mai 2006.

    Cazalette 001.jpgLa Cazalette, un havre de paix pour les fins gourmets (Photos archives, Mai 2005).

    Fidèle aux bonnes habitudes, le chef Michel Marty coiffera sa toque à la Cazalette le jeudi 25 mai prochain, date du coup d’envoi des grandes fêtes de l’Ascension. Une information qui ravira les fins gourmets invités à profiter d’un nouvel été dans un cadre champêtre où les enfants retrouveront de nombreux jeux de plein air.

    Cazalette 003.jpg

    Photo archives Juin 2005

    Les terrasses intérieure et extérieure seront ouvertes tous les jours midi et soir durant la période estivale, sous l’œil bienveillant de Marie-Madeleine, sainte patronne du Cazal. Une carte variée proposera un choix de menus, il sera également possible de passer commande pour des repas en famille et entre amis. Rendez-vous à La Cazalette à compter du jeudi 25 mai, Michel Marty et son équipe sont prêts çà réserver le meilleur accueil à leur fidèle clientèle. Au premier rang de laquelle les sujets de sa gracieuse majesté, qui pourront cette année encore démentir une allégation de David Cobb Craig, selon laquelle « Skinny cooks can’t be trusted ». Pour tout renseignement, contacter Michel Marty au 04 68 31 33 87.

    Cazalette 002.jpg

    Michel Marty aux côtés de Gaëlle Rosich et Marine Azam

    Photo archives Mai 2005

    C’était hier : Le Tour de l’Aude féminin sera de passage dimanche

    Le gratin du peloton international féminin traversera le Kercorb ce dimanche 21 mai à l’occasion de la dernière étape du 22e Tour de l’Aude. Une étape en boucle qui emmènera les professionnelles de Limoux à Limoux, via la cité du Kercorb. En provenance de Rivel, elles emprunteront l’avenue de Verdun, les cours Sully et Docteur Joseh-Raynaud, avant de disputer un sprint intermédiaire à hauteur de la « Fontaine du Limonadier ». Elles prendront la direction de Montjardin par l’avenue Auguste-Cathala, il s’agira alors de gravir les cinq kilomètres en lacet du col du Bac, avant de rallier le pays blanquetier pour l’emballage final.   

  • C’était hier : Les racines chalabroises de celle qui peut succéder à Besancenot

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 15 mai 2011, et écrit sous la plume de Bruno Coince, alors journaliste à l’agence de Limoux.

    Louis Calvet 001.jpgLouis Calvet : « Myriam est une battante, une femme énergique » (photo archives Mai 2001).

    Le futur porte-parole du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) sera sans doute une dame. Olivier Besancenot ne se représente pas et deux femmes sont sur les rangs pour lui succéder : il s'agit de Christine Poupin et Myriam Martin. Laquelle sera choisie ? On devrait le savoir aujourd'hui dans la soirée, à l'issue de la tenue du conseil politique national du NPA qui se tient depuis hier à Paris.

    A Chalabre, c'est bien sûr le nom de Myriam Martin (photo archives Août 2017 ) qui retient l'attention. La jeune femme est née à Lavelanet. Elle enseigne le Français dans un lycée professionnel, à Toulouse. Mais elle est surtout la nièce de Louis Calvet, membre du Parti communiste. Et sa grand-mère n'est autre que Mme Claire Costa, bien connue dans la « capitale du Quercorb ».

    louis calvet,myriam martin« Ça me ferait plaisir si elle devenait présidente du NPA », confie-t-elle avec dans la voix ce ton enthousiaste de militante que les Chalabrois lui connaissent bien : « Eh oui ! Si vous aviez une petite-fille, vous seriez fier qu'elle devienne leader d'un parti politique ! Et si elle le devient, alors je voterai pour elle ». Mais elle ajoute : « J'aimerais quand même qu'elle fasse l'union avec le Front de Gauche ».

    Une femme dynamique     Une tactique politique à laquelle adhère totalement l'oncle de la candidate : « S'il n'y a pas d'union avec le Front de Gauche, aller voter aux présidentielles sera un coup d'épée dans l'eau... Mais bon, il faut quand même aller voter car c'est un devoir ».

    Louis Calvet se dit « très fier », lui aussi, « d'avoir une nièce » qui atteigne ce degré de responsabilité politique... « Même si je ne partage pas tout à fait ses idées. En tout cas je ne suis pas étonné de son parcours car Myriam est une femme énergique, dynamique : c'est une battante ».

    Hier, lors du congrès du NPA, les débats étaient assez houleux. Face aux militants, Myriam Martin s'est dite favorable à une entente avec le Front de Gauche. Christine Poupin, elle, est contre.

  • C’était hier : Budget 2011 : Les taux d’impositions revus à la baisse

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du samedi 14 mai 2011.

    DSC_2604.jpgChristian Guilhamat a acté le souhait d’une majorité des conseillers municipaux, et présenté une baisse des taux d’imposition (Photo archives, Avril 2011).

    Après le report du vote du budget primitif 2011 intervenu le vendredi 29 avril dernier, une nouvelle rencontre programmée le jeudi 5 mai  a permis aux membres du conseil municipal d’aller cette fois au terme d’un ordre du jour portant sur la révision des taux d’imposition. En préambule, Christian Guilhamat confirmait la prise en compte des souhaits formulés par une majorité de son équipe, avant de revenir sur les deux aspects majeurs de la politique budgétaire menée depuis son élection en mars 2001 : désendetter la commune, et dégager assez d’excédents afin de permettre l’auto financement des projets en ayant recours le moins possible à l’emprunt. Chiffres à l’appui, il indiquait une capacité d’auto financement pour 2010 de 89,24 %, contre 24,95 % en 2009.

    L’heure était alors venue de remettre la pomme de discorde sur la table, et d’évoquer la baisse des taux d’imposition, concernant essentiellement la taxe d’habitation et la taxe foncière. Après consultation des documents de référence et saisie des services de la direction générale des finances publiques, il apparaît que si modification des taux il y a, elle doit affecter l’ensemble des taux. A la question posée par Christian Guilhamat demandant quels foyers allaient réellement bénéficier de ces révisions, Yves Ettori souhaitait l’ouverture d’un débat afin de déterminer qui paye les impôts.

    Une ambiance électrique     Question éludée car ne figurant pas à l’ordre du jour. Le premier magistrat énonçait alors dans le détail les nouveaux taux et leurs modifications actées dans le budget primitif 2011. La taxe d’habitation passe de 21,04 (2010) à 19,164, le foncier bâti de 42,12 (2010) à 38,36, le foncier non bâti de 90,76 (2010) à 82,667, enfin la CFE (ex taxe professionnelle) de 30,37 (2010) à 27,66.

    Avant de procéder au vote, Christian Guilhamat revenait sur la séance du 29 avril, et le clair désaveu (mal vécu), exprimé par ses pairs, quant à son action au service de la cité chalabroise. Un bref retour en arrière qui provoquera un incident de séance, l’assemblée perdant à cet instant un de ses membres. Les débats se poursuivront avant que les élus ne soient invités à procéder aux votes, de la baisse des taux, puis du budget primitif 2011. L’ensemble sera validé à l’unanimité.