Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De la chose publique - Page 8

  • Résultats Primaires Les Républicains (2e tour)

    Le premier tour des Primaires des Républicains et du Centre, organisé le dimanche 20 novembre dernier, place Charles Amouroux, destiné à désigner les deux finalistes à la candidature pour la Présidentielle de 2017, avait placé Alain Juppé et François Fillon, en tête des suffrages exprimés sur Chalabre et son canton. A l'issue du deuxième tour organisé ce dimanche 27 novembre, les résultats sont les suivants :  

                                             Votants : 98                                Exprimés : 98

    primaires lr chalabre 2e tour

    Fillon 57

    Juppé 41

    primaires lr chalabre 2e tour

  • Résultats Primaires Les Républicains (1er tour)

    Primaires LR 20 novembre 2016 001.JPG

    Les élections présidentielles et législatives sont encore loin, mais s'annoncent déjà les primaires de la droite et du centre. Le premier tour des Primaires organisé ce dimanche 20 novembre place Charles Amouroux, destiné à désigner les deux finalistes à la candidature Les Républicains pour la Présidentielle de 2017, a donné les résultats suivants sur Chalabre et son canton :   

                                             Votants : 111                                Exprimés : 111

    Primaires LR 20 novembre 2016 003.JPG

    COPÉ Jean-François                                  0

    FILLON François                                     32

    JUPPÉ Alain                                           38

    KOSCIUSKO-MORIZET Nathalie                 1

    LE MAIRE Bruno                                       4

    POISSON Jean-Frédéric                            1

    SARKOZY Nicolas                                   35

    Le deuxième tour se tiendra le dimanche 27 novembre prochain, de 8 h à 19 h, Place Charles Amouroux.

    Primaires LR 20 novembre 2016 002.JPG

  • Stationnement à Chalabre

    Sous ce titre, Maryse  Le Roy, citoyenne chalabroise nous prie d’insérer :

    « Automobilistes qui habitez ou travaillez à Chalabre, savez-vous qu'on ne peut se garer près de l'école maternelle ? Aucun panneau de signalisation ne l'indique !

    Quant au plan Vigipirate, il précise que le stationnement est interdit aux abords des écoles, collèges, lycées. N'est-ce pas le cas sur le parking Salvador Allende, celui du gymnase, ou tout autour du groupe scolaire ?

    Domiciliés à Chalabre depuis un bon nombre d'années, nous ne sommes pas de dangereux terroristes et nos voitures ne sont pas bourrées d'explosifs (seulement de boules de pétanque !!!). Je remercie l'agent verbalisateur, nouvel arrivé à Chalabre, qui ne manque pas de zèle... ».

  • Le plan de réaménagement des cours de la bastide a été présenté

    Présentation Cours 001.JPGLes Chalabrois, dont de nombreux riverains, ont participé à cette réunion d’information.

    Vendredi 4 novembre, le théâtre Georges Méliès accueillait les citoyens chalabrois, invités par la municipalité et le cabinet d’architectes urbanistes Courtiade-Guégan, à prendre connaissance du plan d’aménagement des cours de la bastide. Ce projet, validé en séance du conseil municipal du 25 août 2015 (deux abstentions), correspond à un besoin de mise en conformité, pour répondre à la réglementation relative à l’accessibilité, et aux directives du Grenelle II de l’Environnement.

    La commune ayant un réseau d’eau vétuste (déperdition de 41% contre 20% pour la moyenne nationale), les élus ont souhaité inscrire la rénovation du réseau d’eau et d’assainissement dans un projet global, incluant la réfection des cours Sully, Colbert, d’Aguesseau et Dr Joseph Raynaud. Projet qui a fait l’objet d’un rapport rendu par l’ATD (Agence technique départementale), estimé à 1 908 100 € HT. Pour les travaux d’eau et d’assainissement, le coût global s’élève à 700 000 €, le remplacement des branchements en plomb, estimé à 150 000 €, étant pris en charge par la société Veolia. Les 550 000 € restants étant subventionnables par l’Agence de l’eau à 50, voire 60%.

    réfection des cours de la bastide de chalabre,architectes courtiade guéganSelon les directives nationales, la commune pourra solliciter au titre de la DETR (Dotation d'Équipement des Territoires Ruraux) une subvention de 40% auprès de l’Etat, ainsi qu’une subvention de 25% auprès du Conseil départemental. Avant de passer le relais à Mathieu Courtiade et Dominique Guégan (photo), Jean-Jacques Aulombard, maire, rappelait que ce plan de financement s’accordait avec la volonté municipale de conserver le même taux d’endettement.

    Le premier chantier devrait très rapidement concerner le cours Sully (début 2017), lequel appartient à la voirie départementale et gardera à ce titre son double sens, tout comme le cours Dr Joseph-Raynaud (tandis que les cours d’Aguesseau et Colbert seront dotés d’un sens unique). Treize places de stationnement seront aménagées, les arbres manquants seront replantés afin de restaurer le couvert végétal (10 arbres replantés et 17 conservés), l’espace entre les maisons et les trottoirs sera appropriable par chaque riverain, et deux placettes seront créées, face à la rue Notre-Dame et la mairie, ainsi qu'un parvis pour l’accès en mairie (Illustrations ci-dessous).

    réfection des cours de la bastide de chalabre,architectes courtiade guégan

    réfection des cours de la bastide de chalabre,architectes courtiade guégan

    En conclusion, et avant un échange de points de vue, Jean-Jacques Aulombard précisait que les différentes tranches seraient réalisées en fonction des disponibilités financières de la commune, portée par le désir de revitaliser le centre de Chalabre.

    réfection des cours de la bastide de chalabre,architectes courtiade guégan

    Le « tour de ville » , tel qu'il pourra être emprunté en voiture.

    réfection des cours de la bastide de chalabre,architectes courtiade guégan

    Le profil du cours Sully, en direction de l'hôtel de ville.

    réfection des cours de la bastide de chalabre,architectes courtiade guégan

    Ce photomontage donne un aperçu du cours, dans sa future version.

  • Contrôles sur le plan d’eau de la « Piche »

    lac de chalabreLes services municipaux ont commencé par des travaux d’élagage.

    Les services de la Dreal, chargés de mettre en oeuvre les politiques de l'Etat en matière d'environnement et logement, de développement et d'aménagement durables, portaient tout dernièrement leur attention sur le barrage du plan d’eau de la « Piche ». Après ce contrôle, il apparaît que « la municipalité chalabroise a désormais des obligations réglementaires en matière de sécurité du barrage sur la rivière du Chalabreil »

    Le bureau d'étude Artelia a été saisi par la commune, afin d’identifier les préconisations à court, moyen et long termes. Dès à présent, les services techniques conformément à leurs prescriptions, procèdent à l'abattage des arbres identifiés par les services. Il s’agit là du coup d’envoi d'une réhabilitation du plan d’eau d’agrément, qui va s'échelonner dans le temps.

    lac de chalabre

  • Le nom de Georges Méliès pour le théâtre municipal

    théâtre georges mélièsCharlène et Maxence ont dévoilé la plaque rappelant le souvenir du père du trucage.

    Vendredi 5 août, une cérémonie de baptême est venue réveiller un sentiment de nostalgie au pied du grand écran blanc du théâtre, témoin au tout début des années 1970, de la dernière séance, et d’une dernière affiche, « Les chemins de Katmandou ».

    En présence d’une nombreuse assemblée, invitée dans un premier temps à découvrir, ou à retrouver, coulisses, salle de projection et hall d’accueil du public, le cinéma était de retour à Chalabre, par l’entremise de Georges Méliès, pionnier du cinéma mondial, dont les ascendants logèrent jadis rue Côte du château.

    théâtre georges méliès

    théâtre georges mélièsAprès avoir dressé un portrait du père du trucage et des effets spéciaux, Jean-Jacques Aulombard, maire, invitait Charlène et Maxence à dévoiler une plaque apposée sur la façade d’un théâtre municipal qui porte désormais le nom de Georges Méliès. « Un choix qui consacre l’inventeur et rend hommage à sa famille paternelle, originaire de Chalabre », comme devait le préciser Jean-Jacques Aulombard, avant de citer une phrase extraite du livre « Méliès l’enchanteur », écrit par Madeleine Malthête-Méliès, sa petite-fille.

    Cette journée inaugurale, en l’honneur de l’auteur du « Voyage dans la Lune », et programmée dans la semaine des arts « Fulgurances de l’été », s’est poursuivie en soirée. Avec un hommage au cinéma muet, et la projection de deux courts-métrages, « La maison démontable » de Buster Keaton (1920), et « Charlot patine » (1916). Deux classiques, magistralement accompagnés par Isabelle Bagur à la flûte traversière, et Jean-Paul Raffit à la guitare électrique, sous les rires rafraîchissants d’un jeune public, sensible à un comique éternel.

    théâtre georges méliès

    théâtre georges méliès

    Jean-Jacques Aulombard a dressé un portrait de Georges Méliès.

  • L'enlèvement des cabines

    publiphones chalabreLa cabine du Pont du Blau, photo Jean-Marie Lafitte.

    Elles avaient connu leur heure de gloire dans les années 1990, mais depuis l’avènement du téléphone portable, leur maintien ne tenait qu’à un fil, qui a été coupé ce mercredi 10 août 2016 à Chalabre. Impuissant face à l’étiolement du service public, chacun s’était fait à l’idée de voir disparaître ces boîtes en verre, et la cabine téléphonique du pont du Blau, imitée par son homologue voisine de la Fontaine du limonadier, ont rejoint le plateau d’un camion engagé dans la campagne de démontage. Pour une destination inconnue, où elles seront recyclées, certaines auront le privilège d’être exposées au musée des télécoms de la fondation Orange-Francetélécom.

    publiphones chalabre

    Une cabine vintage à Montbel (c'était hier), photo Henriette Brembilla.

    De moins en moins utilisés, le plus souvent ignorés tant ils faisaient partie intégrante du décor, les publiphones dans leur ensemble, auront vécu avec l’année 2017. Disposition à mettre à l’actif de la loi Macron, dont l'un des articles passés totalement inaperçu, a libéré l'opérateur Orange de son obligation de service universel. « Avant, la législation imposait un minimum d'une cabine par commune de moins de 1.000 habitants et de deux pour les autres » (Information Orange). Depuis le décret d'application de la loi Macron (49-3 du 9 juillet 2015), cette obligation est levée.

    Inutile d’essayer de sauver un de ces vestiges de la fin du siècle dernier, puisqu’il n'existe pas en France, de marché pour la revente de ces cabines. Lesquelles, il faut en convenir, sont moins emblématiques et moins design que celles de Grande-Bretagne, par exemple.

    publiphones chalabre