Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

collège antoine-pons

  • « Tous migrants ! » : quand le dessin décrypte l'actualité

    Expo Tous migrants Collège.jpgLes collégiens ont été sensibilisés au sort des migrants.

    Durant la semaine du 8 au 12 octobre, toutes les classes du collège Antoine-Pons ont eu la chance de découvrir la dernière exposition de Cartooning for Peace, intitulée « Tous migrants ! ».

    Accompagnés par Karine Fridman, leur professeure documentaliste, les élèves ont été sensibilisés au sort des migrants par le biais de dessins de presse réalisés par de grands dessinateurs tels que Plantu, Tignous et bien d'autres.

    Loin du misérabilisme et du sensationnel, cette expo leur a permis de décrypter l'actualité en retraçant le parcours complexe des migrants. Au fil des dix panneaux thématiques, les élèves ont pris conscience des raisons multiples qui poussent au départ, du parcours du combattant que les migrants ont à affronter, des démarches administratives à effectuer, mais aussi des difficultés d'intégration auxquelles ils sont confrontés.

    Ces dessins ont permis de déconstruire quelques stéréotypes et préjugés. Et cela n'a pas laissé les jeunes insensibles. Ils ont été particulièrement touchés par certains dessins, notamment celui de Bénédicte qui représente des enfants en train de jouer sur une plage à construire un mur de château très haut, alors que l'on voit au loin la main d'un enfant qui se noie. Ils ont fait le lien entre la caricature et la noyade d'Aylan, l'enfant kurde retrouvé mort sur une plage de Turquie.

    Pour les élèves qui souhaiteraient en savoir plus sur ce sujet, la documentaliste a effectué une sélection de ressources adaptées sur le portail documentaire du CDI : http://0110870l.esidoc.fr/rubrique/view/id/17?feature=website

  • Le street art s’invite dans les couloirs de l’hôpital

    ehpad hauts-de-bon-accueil,collège antoine-ponsLes Hauts-de-Bon-Accueil se sont enrichi d’une œuvre remarquable.

    Dernièrement était inauguré à l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil, un projet intergénérationnel de street art, réalisé en collaboration avec le collège Antoine-Pons. Dans un premier temps et pendant quelques mois, les résidents ont écrit ce qu’ils aimeraient voir sur les murs intérieurs, laissant leur imagination vagabonder. Dans un deuxième temps, Mme Rigal, professeure d'arts plastiques et les élèves de 3e ont finalisé le projet, en étroite collaboration avec deux artistes toulousains. Flavien Flavor et Frédéric Lejean ont su transmettre leur passion aussi bien auprès des jeunes que de leurs aïeux, en attisant leur curiosité.

    Les collégiens ont découvert une autre façon d’investir les lieux, portant ainsi un autre regard sur des adultes vieillissants, accueillis en secteur protégé. Un échange s'est crée aussi bien verbalement que dans une communication gestuelle. Certains élèves ont pris plaisir et ont demandé à revenir dans l’établissement pour rester au contact des résidents.

    Chacun prenant conscience que cette création, apportera un élément thérapeutique durable, notamment pour les personnes présentant des troubles de type Alzheimer. Cet espace nouvellement réalisé pourra les apaiser, permettant aux familles de pouvoir rester avec leur parent dans un espace calme et reposant.

    Tous les officiels ont été unanimes en félicitant les artistes, la professeure, les élèves, ainsi que les pensionnaires, l'équipe soignante et Sylvie Soinnard, directrice de l’Ehpad, pour ce travail intergénérationnel d'une grande richesse pédagogique. En présence de Françoise Gallin, directrice académique des services de l'Éducation nationale de l'Aude, Annie Bohic-Cortès, conseillère départementale, et Jean-Rémy Vanderdonckt, principal du collège. D'autres projets collaboratifs sont en cours pour l'année scolaire 2018-2019.

  • C’était hier : Les joueurs de billes ont leur champion

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 29 juin 1998.

    1998 Champion Billes juin.jpgPierre-Quentin Lanes, brillant vainqueur d’un concours très disputé (Photo archives, juin 1998).

    Comme chaque année à l’approche des vacances scolaires, la kermesse organisée par les élèves et l’équipe enseignante du collège Antoine-Pons a connu un très vif succès. De nombreux parents venus des quatre coins du canton du Chalabrais ont parcouru à loisir les stands proposés par des potaches qui n’ont de cesse de mettre leur imagination à l’ouvrage. La visite de l’établissement a permis à chacun de découvrir ou redécouvrir notamment les installations du formidable outil de travail que constitue le centre multimédia inauguré voici un an. Egalement apprécié, le montage vidéo et la rétrospective en images d’une année durant laquelle le collège Antoine-Pons s’est brillamment illustré sur les stades et les pistes académiques, sous l’impulsion de Monique Rault.

    collège antoine-ponsMais en cette veille de grandes vacances, les joueurs de billes auront disputé la vedette aux joueurs de ping-pong. Invités à l’ombre des acacias, les champions ont réussi de superbes coups, avant de s’incliner devant la classe de Pierre-Quentin Lanes, vainqueur d’un tournoi de grande qualité. En adressant toutes nos félicitations à Pierre-Quentin, nous nous réjouirons du retour en force du jeu de billes, en attendant une éventuelle réhabilitation du jeu de toupie.       

  • C’était hier : Le collège Antoine Pons a célébré le 30e anniversaire de sa création

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 29 mai 2008.

    collège antoine-ponsHéloïse Bargain et Nargis Bototo ont dévoilé la plaque aux côtés de Daniel Koch, Roger Rosich et Yannick Callat (Photos archives mai 2008).

    L’allée Pierre-Louis Fabre accueillait en ce samedi de mai une nombreuse assistance invitée à effectuer un petit retour dans le temps, à l’endroit même où naissait en septembre 1955 le groupe scolaire, projet engagé par l’équipe municipale emmenée alors par Maurice Samitier maire de Chalabre et Marie-Jeanne Pons son adjointe.

    collège antoine-pons

    En présence de Daniel Koch inspecteur de l’académie de Montpellier, Roger Rosich conseiller général, Christian Guilhamat maire de Chalabre, Andrée Faucheux et Camille Amat nièces d’Antoine Pons et Michel Brembilla président de l’association Il était une fois Chalabre, Yannick Callat principal du collège Antoine Pons exposait l’historique de l’établissement. De réformes en circulaires (lois Debré et Haby) et de 1959 à 1977, l’établissement sera classé G.O.D (groupe d’observation dirigée) puis U.P.M (unité pédagogique modulaire), jusqu’à cette réunion du 4 mars 1977 avec le recteur Richard de l’académie de Montpellier et les élus du Chalabrais, qui allait valider l’acte de naissance du collège sous sa forme actuelle.

    collège antoine-pons

    Trente années plus tard, Edouard Garcia, Marc Jean-Pierre, Hubert Carcy, directeurs successifs et principaux acteurs d’une transformation réussie se retrouvaient en cette journée anniversaire, au cours de laquelle la mémoire d’Antoine Pons a été honorée. Andrée Faucheux retraçait la vie de son oncle, jeune instituteur et syndicaliste tragiquement disparu le 26 mai 1932, avant qu’une plaque commémorative ne soit dévoilée dans l’enceinte de l’établissement qui accueille aujourd’hui 135 élèves. L’assemblée était ensuite invitée à découvrir ou redécouvrir les toiles de Camille Amat, oeuvres présentées aux côtés de créations réalisées par Héloïse Bargain et Nargis Bototo, élèves de 4e et 3e qui se sont associées avec talent à l’hommage rendu à Antoine Pons. Un bel anniversaire et une journée de sympathiques retrouvailles, à la conclusion de laquelle Daniel Koch aura délivré de bonnes notes d’espoir quant à l’avenir du plus petit collège de l’Aude.

  • Du street art sur les murs de l’Ehpad

    Société. L'inauguration aura lieu en juin prochain. Explications.

    ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,Flavien Seng et Pheno,collège antoine-pons,L’expérience s’est terminée avec la réalisation d’une création éphémère.

    Dans le cadre d’un projet collaboratif entre l’Ehpad et le collège Antoine-Pons d’une part, de Flavien Seng et Pheno, deux artistes du pays toulousain d’autre part, l’hôpital local des Hauts-de-Bon-Accueil accueillait en ce mois d’avril, une palette d’artistes. Artistes confirmés ou artistes en devenir, se sont retrouvés aux côtés des résidents, afin de prendre part à une rencontre intergénérationnelle sur le thème du street art (art urbain), mouvement artistique contemporain.

    ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,flavien seng et pheno,collège antoine-pons

    Encadrés par Flavien Seng et Pheno, vingt-quatre collégiens répartis en deux groupes ont créé une véritable fresque en moins de vingt-quatre heures, sous le regard de résidents invités à suivre le projet au plus près. Lesquels ont observé le travail avec émerveillement, assez intéressés pour donner leur point de vue. Et une belle occasion pour les élèves de porter un regard différent sur leurs aïeux, certains évoquant le souhait de venir pratiquer d’autres activités, de manière ponctuelle.

    Un vernissage est prévu au début du mois de juin avec les élèves et les résidents, en compagnie des élus (mairie, conseil départemental) et de l’inspection académique.

    ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,flavien seng et pheno,collège antoine-pons

    ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,flavien seng et pheno,collège antoine-pons

    ehpad hauts-de-bon-accueil hauts-de-bon-accueil,flavien seng et pheno,collège antoine-pons

  • Le collège Antoine-Pons ouvre ses portes

    collège antoine-ponsC’est une structure privilégiée d'une centaine d'élèves, lieu d'enseignement préservé et plus petit établissement de l'Aude, le collège Antoine-Pons organise un après-midi portes ouvertes, le mercredi 11 avril de 14 h à 16 h.

    De bonnes conditions d'enseignement.

    Les classes à effectif réduit et les moyens matériels mis à disposition permettent à ce petit collège de proposer de très bonnes conditions de travail, tant pour les élèves que pour le personnel. L'établissement a fait l'objet de rénovations récentes, et une mise à niveau et un ascenseur ont été construits pour permettre d'intégrer les élèves à mobilité réduite. Labellisé dans le domaine numérique, le collège offre un parc informatique important et performant.

    Un suivi personnalisé de chaque élève.

    Chaque élève bénéficie d'un suivi personnalisé, l'équipe éducative connaît tous les jeunes et prend en compte les particularités de chacun. De plus une AESH (Accompagnant d'élèves en situation de handicap) est présente aux côtés des élèves ayant de plus gros besoins. Le soir, une aide aux devoirs est proposée aux élèves volontaires par des enseignants. Grâce à l'implication des professeurs, l'établissement a chaque année de bons résultats au brevet avec 93%  de réussite en 2017 (89% de mentions).

    De nombreux projets pour une ouverture sur le monde.

    Le volet culturel du projet d'établissement est particulièrement riche. Les élèves participent à des dispositifs nationaux comme « Collège au cinéma et au théâtre», à des manifestations régionales du type « Cinespaña », ou à des concours comme le Big Challenge ou le Kangourou des mathématiques. Des EPI (enseignements pratiques interdisciplinaires) ont été mis en place pour favoriser la pédagogie de projet. De plus, tous les deux ans, un voyage à l'étranger est proposé. Des activités péri-scolaires, chorale, club lecture, association sportive sont organisées sur la pause méridienne. Le collège dispose d'une section bilangue. Des approches qui permettent de lutter contre l'enclavement géographique, et offrent aux élèves du Kercorb une ouverture sur le monde.

    Zoom sur un projet parmi d'autres.

    Les élèves des deux classes de 4e sont engagés avec enthousiasme dans la réalisation de deux courts métrages avec leurs professeurs d’anglais, d'espagnol et de français. Ils sont à la fois auteurs, car ils ont écrit eux-mêmes le scénario, avec des répliques dans les trois langues, et acteurs. Le tournage est actuellement en cours. Les films seront projetés, le 22 juin, lors de la kermesse du collège.

    Un ancrage local.

    De multiples actions se font en partenariat avec des structures locales, créant notamment du lien inter-générationnel. D'autres opérations, comme « Un fruit à la récré » ou « Goûter le monde autour de moi », abordent les questions de la nutrition, de l’agriculture biologique et des circuits courts en vue de former de futurs citoyens responsables.

    Après l’accueil, une visite du collège sera assurée par Jean-Rémy Vanderdonckt et l’équipe éducative.

  • Du Blau au Chalabreil

    Rugby : L’Entente en lice pour les quarts.

    usckbp rugby,collège antoine-pons,sortie de case chalabre

    Usckbp contre CO Rieucros, 11 mars 2018, archive photo Patrick Pierron 

    Dimanche 8 avril, le quinze de l’USC Kercorb-La Bastide-Le Peyrat (1er poule 2) disputera un quart de finale de championnat 4e série Midi-Pyrénées, face aux Tarnais de Labruguière (4e poule 1). Le coup d’envoi de la rencontre programmée 5 Chemin des Sports à Labastide Beauvoir (Haute-Garonne) sera donné à 15 h (Arbitre Cyril Rusconi, Stade Toulousain, représentant fédéral Marc Martin, Villeneuve-du-Paréage).

    Une matinée portes ouvertes au collège.

    Mercredi 11 avril de 14 h à 16 h, le collège Antoine-Pons propose une demi-journée Portes Ouvertes. A 14 h, accueil autour d’un café assuré par Jean-Rémy Vanderdonckt, principal, et l’équipe éducative, 14 h 30, répartition en petits groupes pour la visite des ateliers pédagogiques.

    usckbp rugby,collège antoine-pons,sortie de case chalabre

    17 mai 2008, Inauguration de la plaque à la mémoire d'Antoine Pons. De gauche à droite : Daniel Koch (inspecteur d’académie), Héloïse Bargain et Narjis Bottoto (élèves), Roger Rosich (conseiller général), Yannick Callat (principal).

    Duel à crayons tirés.

    Le mercredi 11 avril de 10 h à 12 h, l’opération « Sortie de case », organisée par la bibliothèque départementale, le conseil général et  la bibliothèque municipale, donnera lieu à une bataille de dessins entre Joël Alessandra et Yigaël, dessinateurs de BD. Ils auront plusieurs défis à relever, salle du conseil à la mairie, sur des sujets préalablement concoctés par le public, lequel votera pour le meilleur dessin. Qui sera le grand vainqueur ? La performance dessinée sera suivie d’un temps d’échange avec les auteurs.

    A noter que du 5 au 27 avril, la bibliothèque rue des Boulangers, accueille une exposition des œuvres de François Gonse, sur le thème de la vannerie d’art (photo).

    usckbp rugby,collège antoine-pons,sortie de case chalabre