Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

il était une fois chalabre

  • C’est peut-être demain pour Il était une fois Chalabre

    il était une fois chalabreComme lors des tomes précédents, l’album photos réservera quelques bonnes surprises (Photo Maurice Mazon).

    Avec la fin du mois de mars, l’association emmenée par son président Michel Brembilla a tenu son assemblée générale annuelle. A situation inhabituelle, date inhabituelle, c’est ainsi que les membres de l’association entièrement dévolue au passé chalabrois, ont fait une petite entorse à la tradition et usé de la visioconférence.

    Un comble, pour un bilan 2020 rapidement survolé, le bilan financier laissant quant à lui apparaître un compte positif, avec des félicitations à distance pour Daniel Lopez chargé de la trésorerie. L’occasion également d’adresser des remerciements et un clin d’oeil amical aux Bisontins écrivains à quatre mains, auteurs de « Meurtres à Chalabre », véritable best-seller qui va connaître une suite, espérée de tout cœur par un lectorat clairement à l’arrêt.

    Les échanges se sont ensuite portés sur le Tome XV dont la sortie est prochaine, et sur les vingt-cinq bougies d’anniversaire que l’association devait souffler en 2020. Dans l’attente, les rédacteurs à pied d’œuvre pendant le confinement ont réalisé un sommaire prêt à être soumis à son imprimeur, avec un bel épisode consacré à Madame de Chalabre.

    Le renouvellement du bureau n’a pas engendré de surprises, et pour 2021, « Il était une fois Chalabre » sera emmenée par l’équipe suivante : présidente d’honneur, la ville de Chalabre, président actif Michel Brembilla, vice-président Christian Morales, trésorier Daniel Lopez, adjoint Yves Bachère, secrétaire Jacques Mamet, adjointe Viviane Papaïs, relations publiques et auteur Josette Taffet Brzesc, responsable des recherches historiques Jean-Pierre Boulbès, Roland Combes, Francis Garcia, membres actifs, Mmes Odile Bachère, Marie-Claude Fortier, Marie-Annick Saddier, MM. William Boulbès, Jean-Claude Fortier, Jean Lorca, Frédéric Paillard. Un courrier sera adressé aux adhérents, les informant de la sortie du prochain tome de « Il était une fois Chalabre ».

  • C’était hier : En promenade sur la toile

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 26 mars 2001.

    il était une fois chalabre,jean-marc brissaudJean-Marc Brissaud réalise les travaux de restauration (Photos archives, Mars 2001).

    Le 26 mai 2000, Mme Veuve Jean Mamet, issue d’une ancienne famille chalabroise, faisait don d’une peinture sur toile représentant la cité du Kercorb au temps jadis. Heureuse bénéficiaire, l’association Il était une fois Chalabre a décidé de confier à un spécialiste, le soin de restaurer cette œuvre qui pour l’heure est anonyme. Une souscription lancée en juillet 2000 auprès des membres permettait la rapide mise en œuvre du projet, et samedi dernier, Michel Brembilla accompagné de son équipe était invité à « réceptionner la première tranche des travaux ».

    Ce paysage historique de Chalabre, peut-être peint par un pensionnaire du Couvent des Capucins du Cours Sully, offre une succession de vues, comme autant de tableaux dans lesquels Camille Amat et ses amis ont flâné en compagnie de Jean-Marc Brissaud, restaurateur à Cenne-Monestiés. Ce dernier redonne couleurs et vie à une oeuvre qui révèle toujours plus de détails instructifs, permettant ainsi au tableau de recouvrer peu à peu toute sa mémoire. Encore quelques semaines d’un travail minutieux, cette toile pourrait alors dévoiler le nom de son créateur mais surtout témoigner des riches heures de la vie chalabroise. La restauration d’art restant très onéreuse, les personnes qui souhaitent s’associer à cette entreprise peuvent adresser leurs dons au siège de l‘association Il était une fois Chalabre, mairie de Chalabre (11230), Cours Sully.

    il était une fois chalabre,jean-marc brissaud

  • « Once upon a time in Chalabre » *

    lictp chalabre,il était une fois chalabreLa communauté anglophone s’intéresse au Pays du Chalabrais et à son passé (ici autour des fontaines, qui ont fait leur apparition en 1800 sur les cours chalabrois). 

    En juillet 2003, l'association Il était une fois Chalabre dévoilait la première plaque de son circuit de découverte à travers la vieille capitale du Kercorb. Depuis l'hôtel de ville et son cachot, jusqu'à l‘ancienne place du foirail et l’Hôtel-Dieu Saint-Jacques, la visite propose une passionnante remontée dans l'histoire d'Eissalabra.

    Ce circuit historique est riche de trente panneaux d'informations basées sur les recherches entreprises dans les archives communales par Serge Fournié. Informations qui viennent de servir de support à un travail effectué par un groupe d’anglophones désireux de connaître mieux le passé des lieux où ils ont choisi de s’installer.

    A l’initiative et avec l’aide de Roland Da Costa, animateur de l’association LicTp (liens et initiatives citoyennes en Terre Privilégiée), des ateliers ont été mis en place, lesquels ont permis de joindre l’utile à l’agréable. Ateliers de compréhension du français d’abord, puis, ateliers de traduction en langue anglaise des textes figurant sur chacune des plaques.

    Jeudi 11 mars, de studieuses élèves et Roland Da Costa leur professeur, étaient invités sur le terrain en compagnie de Michel Brembilla, président de Il était une fois Chalabre et guide d’un jour à travers la cité chalabroise. L’occasion de vérifier sur le terrain la pertinence du travail de chacun, et de partager une plaisante incursion dans le temps. Pressé hélas par l’horloge de Notre-Dame, le groupe devra écourter sa visite à mi parcours, mais un nouveau rendez-vous a été programmé, à l’attention d’élèves assidues et passionnées. Pour être complet, il faut ajouter qu’après en avoir terminé avec les épreuves en français, nos élèves entreprendront un travail similaire, avec la langue occitane comme support.

    * Il était une fois Chalabre

    lictp chalabre,il était une fois chalabre

    Au départ de l'avenue Auguste Cathala

    Photos jeudi 11 mars 2021

  • C'était hier : Une croix occitane illumine le soir

    L'article mis en ligne avait été publié dans l'Indépendant, édition du vendredi 7 janvier 2011.

    il était une fois chalabre,jean-claude sicreMichel Brembilla et Gilbert Huillet, aux côtés de Martine Sicre (Photos archives, Décembre 2010).

    A quelques heures d’une année nouvelle, l’association « Il était une fois Chalabre » avait lancé une invitation, afin d’officialiser la mise en lumière d’une création commandée à Jean-Claude Sicre, ferronnier d’art place du Pont-Rouge. Fixée sur la façade d’une très ancienne maison de la bastide, avec l’assentiment gracieux de son propriétaire, une magnifique croix d’Occitanie s’est éclairée à la tombée de la nuit, accompagnée par les notes enjouées des musiciens de l’OPVC.

    Dans son intervention, Michel Brembilla, président de l’association depuis sa création en 1995, saluait la maîtrise d’une réalisation unique, avant de regretter l’absence de l’artiste, hospitalisé peu de jours avant la cérémonie. Représenté par Martine son épouse, Jean-Claude Sicre à qui chacun souhaite un rapide rétablissement, aura certainement perçu les chauds applaudissements d’une assistance enchantée. Le président devait également adresser des remerciements à Nicolas Serrano propriétaire de la maison, et à l’entreprise Robert de Pomas, dont l’intervention sollicitée par Roger Rosich conseiller général, aura facilité l’aménagement du système électrique, branché sur l’éclairage public. Et des remerciements renouvelés à l'égard de l'entreprise de Serge Escande, pour la mise en place de l'œuvre. Gilbert Huillet vice-président et initiateur du projet, revenait ensuite sur le passé occitan de la cité d’Eissalabra, désormais parée d’une croix aux douze points, à la symbolique solaire et zodiacale.

    il était une fois chalabre,jean-claude sicre

    Cette soirée inaugurale qui avait commencé en musique, s’est poursuivie autour d’un apéritif offert à l’office de tourisme, et toujours aux accents des inusables solistes de l’OPVC. Accueillie par Jean-Pierre Salvat, président de la communauté de communes du Chalabrais, et Isabelle Gély animatrice de l’OTI, l’assistance a pu célébrer dans la bonne humeur une initiative qui permet à Chalabre d’honorer tout naturellement ses racines occitanes.

    il était une fois chalabre,jean-claude sicre

    il était une fois chalabre,jean-claude sicre

    il était une fois chalabre,jean-claude sicre

    il était une fois chalabre,jean-claude sicre

    il était une fois chalabre,jean-claude sicre

  • C'était hier : Il était une fois Chalabre a présenté son Tome X

    L'article qui suit avait été publié dans l'Indépendant, édition du samedi 1er janvier 2011.

    il était une fois chalabreL’équipe du président Brembilla (livre en main) a relevé un dixième challenge (Photos archives, Décembre 2010)

    Embarquée depuis les derniers jours de 1995 dans une quête permanente du temps passé, l’équipe du président Michel Brembilla avait fixé un nouveau rendez-vous à ses fidèles adhérents. C’était à quelques heures d’une douce nuit et l’objet de ces retrouvailles était la naissance d’un nouveau recueil de souvenirs, dixième ouvrage d’une collection consacrée à l’histoire de Chalabre.

    il était une fois chalabre

    La Famille Guilhem, de l'hôtel de France , rentre les foins au pied de la colline du Calvaire

    (photo de couverture du Tome X)

    Le Tome X a ainsi été présenté tout au long d’une vraie journée d’hiver, qui a peut-être refroidi certaines ardeurs. A l’heure dite et devant un café bien chaud, les membres actifs de l’association ont accueilli les premiers adhérents, invités à parcourir un sommaire permettant de découvrir dans le détail  les aventures de Jean de Pressoires, seigneur de Tournebouich, racontées par Josette Taffet-Brzesc. Un texte de Gaston Maugard sur les Facturiers en pays chalabrais pour la période de 1782 à 1848, des photos signées du maître Maurice Mazon, la naissance d’une passion pour la géologie proposée par Freddy Marty, le fameux échange aigre doux entre le chroniqueur Robert Chapatte et le cuisinier Barthélemy Guilhem, le conte de « l’Estamarou » imaginé par Michel Raynaud, la Chanson de Chalabre ranimée grâce aux souvenirs de Robert Roncalli, ou encore les chroniques journalistiques du début du siècle dernier, recensées par Yves Ettori et Francis Garcia. Des chroniques qui font la part belle au chantier de construction de la ligne de chemin de fer Bram-Lavelanet, qui fut hélas le cadre de nombreux accidents.

    Au terme de cette journée de présentation, un peu plus de 200 exemplaires avaient trouvé leur place dans l’intimité des chaumières. Pour l’heure, les expéditions vers les adhérents « expatriés » se poursuivent, grâce à la diligence de Marie-Annick Saddier secrétaire et Yves Ettori trésorier. Le Tome X édité par l’imprimerie du Noisetier à Lavelanet est également disponible chez Bernard Boffy et José Sanchez, ainsi qu’au secrétariat de la mairie, cours Sully.

    il était une fois chalabre

    il était une fois chalabre

  • C’était hier : « Il était une fois Chalabre » cultive ses racines

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du mercredi 20 décembre 2000.

    il était une fois chalabreRaymonde, Michel et Gilbert ont accompli le geste symbolique (Photo archives, décembre 2000).

    Une cérémonie symbolique initiée par « Il était une fois Chalabre » se déroulait samedi aux abords du lac en présence d’une nombreuse assistance invitée à célébrer le passage vers le IIIe millénaire. A l’heure où le soleil s’effaçait discrètement derrière les créneaux du donjon des Mauléon, les amis du président Michel Brembilla ont planté un tout petit olivier, près de la stèle érigée à la mémoire de Fluris. Par ce geste purement symbolique accompli en présence de MM. Hubert Carcy et Roger Rosich, adjoints au maire, les cinq cent membres de « Il était une fois Chalabre » ont voulu signer un modeste trait d’union entre ce siècle finissant et un XXIe siècle annoncé. L’ensemble vocal Eissalabra dirigé par Sophie Jacques a permis à chacun d’apprécier les talents de poète de Edouard Garcia, paroles inédites chantées sur l’air de la ballade nord irlandaise. Doyens de l’assemblée, Raymonde Castres et François Lopez ont alors été invités à jeter les premières poignées de terre vers ce symbole de paix, pour lequel chacun a souhaité longue vie.

    il était une fois chalabre

    Avec le crépuscule naissant et dans une atmosphère digne d’une nouvelle de Thomas Hardy, le joyeux cortège s’est ensuite dirigé vers le lit du Chalabreil, où un chêne est à son tour venu prendre racine aux côtés de l’Arbre de la Liberté planté le 14 juillet 1989. Avant que chacun ne retourne vers le cœur de la cité, Michel Brembilla et Gilbert Huillet au nom de « Il était une fois Chalabre » ont chaleureusement remercié l’ensemble des participants unis par cette sympathique petite fête. L’association qui prépare activement la parution du Tome VI tiendra son assemblée générale le samedi 13 janvier 2001. Pour l’heure, elle présente aux Chalabroises et aux Chalabrois ses vœux les plus sincères pour l’année nouvelle.

    il était une fois chalabre

    il était une fois chalabre

    il était une fois chalabre

  • C’était hier : Ils sont collégiens, détectives et écrivains

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du lundi 18 décembre 2000.

    collège antoine-pons,il était une fois chalabreUne belle réception dans la salle du conseil municipal (Photos archives, Décembre 2000).

    On l’imagine flottant dans les brumes écossaises, l’âme de Sir Arthur Conan Doyle sera venue planer sur la classe patrimoine du collège Antoine-Pons, invitée à écrire une nouvelle policière ayant pour cadre la ville de Chalabre, au XIVe siècle. Ce projet pédagogique initié l’année dernière par l’équipe éducative de Claude Ruiz, principal du collège, connaissait samedi son ultime épisode dans les salons de la mairie, cours Sully.

    Aux côtés de leurs professeurs, Mmes Hélène Cortès, Véronique Gardaire, Laurence Toustou et M. Jean-Pierre Aguilar, nos potaches partis à la découverte du patrimoine local et de ses particularités auront franchi les couloirs du temps pour signer au final des nouvelles d’une captivante originalité : Le cochon du Blau (Sophie Franot, Elvis Guerri), Un mystérieux vol au moulin (Nadège Colomer, Jérôme Fransioli), Le voleur de la borde (Benoît Bonnafous, Olivier Martin), Mystérieuse disparition au château (Aurore Cot, Catherine Gramont, Sandrine Rolland), Châtiment d’un innocent (Martial Fourcassa, Yannick Sola), Abandon sous la halle (Anne-Laure Subreville, Jenny Tyrode), Meurtres en terres saintes (Gaël Planas, Aurélien Moralès). Tels étaient les titres des sept nouvelles que les amis de Il était une fois Chalabre se sont évertués à « classer », mission délicate au vu de la qualité des textes rendus.

    Accueillis par Marie-Louise Saddier, Jacques Montagné, Hubert Carcy, Roger Rosich, Michel Brembilla, Gilbert Huillet et Robert Roncalli, nos jeunes auteurs ont obtenu les félicitations du jury qui récompense en premier lieu les écrits d’un talentueux trio féminin, Mlles Aurore Cot, Catherine Gramont et Sandrine Rolland. Tour à tour complimentés pour la qualité de leur brillant travail, nos écrivains en herbe invités à poursuivre sur la voie de l’écriture, auront certainement apprécié la justesse des analyses de Malou Saddier à l’annonce d’un palmarès extrêmement serré. Fort heureusement, ces passionnantes énigmes policières n’en sont pas encore à leur dernier chapitre, en effet, les membres de Il était une fois Chalabre ont décidé d’éditer les textes primés dans leur prochain ouvrage à paraître (Tome VI).

    Pour l’heure, nous sommes heureux d’adresser de sincères félicitations à l’ensemble des lauréats, à leurs professeurs du collège Antoine-Pons, et à leurs camarades collégiens. Ils sont actuellement à l’ouvrage sur un nouveau projet.

    collège antoine-pons,il était une fois chalabre

    Les lauréats ont tous été primés

    collège antoine-pons,il était une fois chalabre

    collège antoine-pons,il était une fois chalabre

    collège antoine-pons,il était une fois chalabre