Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • L’artiste Jean-Claude Sicre a pignon sur rue

    Croix Oc II.JPG

    La dernière oeuvre en date du ferronnier d'art fait face au cours d'Aguesseau.

    Voilà bientôt dix ans, à la faveur d'une retraite légitimement espérée, Jean-Claude Sicre levait enfin le siège du Pog de Montségur et posait définitivement son tablier dans le vestiaire d'une entreprise basée chez les « Cabos » de Bélesta, en Ariège. Depuis, notre chaudronnier agrémente ses temps libres en sauvant de leur triste destinée, des matériaux hétéroclites, voués au bac à ferraille. De créations en créations, après avoir enrichi la vieille passerelle jetée sur le Chalabreil d'un chariot tout droit sorti d'un colisée romain, l'artiste qui s'ignorait a fini par révéler au grand jour la force de son imagination, et son habileté à détourner la matière de sa  vocation originelle. Cette fois-ci pourtant, Jean-Claude Sicre est resté plutôt classique, mais pour un résultat tout aussi abouti, que chacun peut admirer sur la façade de la Maison Nicolas, sise sur le cours d'Aguesseau.

    Après renseignement, cette superbe croix occitane répond à une commande de l'association « Il était une fois Chalabre », co-présidée par Michel Brembilla et Gilbert Huillet. La livraison finale de ce petit bijou accusant 50 kg pour une surface de 2,25 m2, se déroulait tout dernièrement, avec le concours de Serge Escande, Gilbert Huillet et Jean-Claude Sicre. Reste à présent à mettre en place un éclairage approprié, opération qui précèdera l'inauguration programmée avant l'hiver. Une cérémonie que le président Michel Brembilla et son équipe souhaitent rapprocher avec la présentation d'un Tome X en phase d'impression dans les ateliers du Noisetier à Lavelanet. 

    Croix Oc I.JPGSerge Escande, Gilbert Huillet et Jean-Claude Sicre ont scellé une admirable croix occitane.

  • Gros plan sur le tuilier potier de la Soucaille

    Cet article avait paru dans l'édition de l'Indépendant du jeudi 25 mars 2004. Le projet dont il était alors question n'aura au final jamais abouti, pour des raisons qu'il n'y a pas lieu d'évoquer ici. Il est tout de même agréable de constater que la noria visible sur la photo ci-dessous a retrouvé, depuis, une deuxième jeunesse, à l'autre extrémité de la capitale du Kercorb, et grâce aux bons soins de l'ami Dédou. 

    Noria Soucaille II.JPGEmile Marty, Michel Alègre et Edmond Arnou devant les rouages intacts de la noria de la Soucaille (photos archives mars 2004).

    Il suffit d'entrer dans Chalabre par la vallée du Blau pour que le vieux donjon du château de Mauléon apparaisse dans son aristocratique splendeur. Mais il est alors aussi facile de frôler sans les voir, les vestiges d'un four de potier construit vers la fin du XIXe siècle. Datée du 16 octobre 1875 et formulée par le sieur Pierre Arnou, une demande était parvenue à l'ingénieur des Mines de Carcassonne afin d'obtenir l'autorisation de construire un four à poterie. Aucune opposition n'ayant été consignée au terme de l'enquête d'usage, un avis favorable était accordé aux termes d'un arrêté. Dans cette maison qui demeure aujourd'hui encore la propriété des comtes de Mauléon-Narbonne et dans laquelle il vit le jour, Pierre Arnou, tuilier potier de son état et arrière grand-père d'Edmond, allait créer une unité artisanale prospère (photo ci-dessous). Grâce à beaucoup de savoir-faire et autant d'ingéniosité qui l'amèneront à ériger une noria en bordure du Blau, elle-même relayée par un canal artificiel juché sur un muret de pierre d'environ 300 m de longueur. L'eau ainsi acheminée, le tour de notre tuilier-potier n'avait plus qu'à tourner.

    Noria Soucaille I.JPGCette activité florissante se perpétuera jusqu'au milieu du siècle suivant, avant qu'Auguste le fils de Pierre ne quitte le tour familial pour prendre le zinc du "Café du Commerce" sur le cours National, maison dans laquelle naîtrait le 3 mars 1911, le Docteur Joseph Raynaud, héros du maquis de Meilhan. Après une visite récente des lieux, il apparaît que le mur-aqueduc a très mal vieilli, la noria et son mécanisme plongeant à près de 5m de profondeur restent en revanche parfaitement intacts. Un constat qui a amené Michel Alègre, Chalabrois dans l'âme, à évoquer l'intérêt que pourrait présenter une remise en valeur du site. Excellente suggestion qui sera abordée lors d'une rencontre prochaine avec ses amis de l'association "Il était une fois Chalabre" (article daté du 25 mars 2004).   

  • Un nouveau challenge pour Francis Amouroux

    Francis.JPGFrancis Amouroux sur le Pont-Vieux, lors du semi-marathon de Carcassonne (dossard 22).

    Aujourd'hui dimanche 24 octobre à 8h 45, Francis Amouroux sera sur le Pont St-Michel au départ de la 4e édition du Marathon du Grand Toulouse. Le moment sera venu de prendre les bénéfices d'une préparation qu'il aura respecté à la lettre, alternant sentiers du pays chalabrais et côteaux du Vallespir, là-bas du côté d'Amélie-les-Bains-Palalda et Montbolo.

    Après une première expérience en avril 2003 et un marathon de Paris bouclé en 3h 42'16'', l'ex-rugbyman qui fêtait son jubilé surprise en juillet dernier, a effectué un ultime test au pied de la Cité. C'était le 9 octobre dernier lors du semi-marathon de Carcassonne organisé par l'ASC, partenaire en la circonstance de la Journée mondiale des soins palliatifs. Avec un chrono de 1h 45' 59''qui le place en 137e position sur 292 concurrents classés (5e V3), Francis Amouroux a pu se rassurer dans la perspective d'un nouveau défi qu'il relèvera à partir de demain matin sur les grandes artères de la Ville Rose.

    Il s'agira de rallier la place du Capitole en moins de quatre heures, final d'une course du coeur qu'il souhaite dédier à la mémoire de Jérémy, disparu tragiquement le 5 avril 2009. Et l'ami « Touste » ne sera pas seul sur le macadam toulousain, en effet, un quatuor composé de Régine Duran, Valérie Dillon, Jean Plauzolles et Gilbert Navarro effectuera lui aussi un marathon, sous forme de relais. De Castelginest à Aucamville en passant par la Cité de l'Espace, les supporters seront bien présents sur le parcours, afin de porter nos cinq fondeurs jusqu'à la place du Capitole.  

    Lien permanent Catégories : Sport
  • Les autres affiches sportives du jour

    Rugby : L'Entente de la Vallée de l'Hers n'a pas le choix

    La quatrième journée de championnat de 2e série du championnat de Midi-Pyrénées programmée ce dimanche 24 octobre, permettra aux supporters de La Bastide-Le Peyrat-Chalabre de reprendre le chemin du stade Jean Coste où le quinze de Castelginest viendra défier son homologue de l'Entente de la Vallée de l'Hers. Après trois défaites en autant de rencontres, les partenaires de Fabrice Calvène n'auront d'autre alternative que la victoire, s'ils veulent garder une chance de participer aux phases qualificatives. Loin d'être une inconnue, la formation de la Haute-Garonne classée 6e au général avec une victoire et deux défaites, a déjà croisé le chemin de nos quinzistes. C'était au cours de la saison 2006-2007, en 3e série, et le quinze du Kercorb l'avait emporté à l'aller comme au retour (64 à 16 et 5 à 19). Les « jaune et bleu » seront-ils plus difficiles à manoeuvrer cette fois ? Réponse cet après-midi au Peyrat, où Yannick Turaglio du comité Midi-Pyrénées dirigera les débats.

    Football : Le FCC à St Papoul

    Après une défaite concédée sur son herbe face à St Papoul dans le cadre de la coupe Victor Lopez (2-4), le FCC rendra cet après-midi une visite à ce même onze du Lauragais. Pour le compte cette fois du championnat de première division, et avec l'ambition affichée d'effacer un faux-pas éliminatoire. Le coup d'envoi sera sifflé à 15h par Jérôme Bouchet. Dans le même temps, les réservistes du FCC II  se rendront aux Martys, pour la quatrième journée du championnat de 3e division. L'arbitrage sera assuré par François Passemar. Dimanche matin, les Moins de 17 ans recevront Limoux, leader de la poule A, rencontre dirigée par Charly Romera. Les Moins de 13 ans seront au repos. 

    Philippe Lara.JPGPhilippe Lara et le FCC vont retrouver les « rouge et blanc » de Saint-Papoul.

    Cyclos : Un week-end en Fenouillèdes

    Les cyclos du président Jean Quério profitent du premier week-end de vacances scolaires pour effectuer la dernière sortie de la saison 2010. Ils arpenteront pour l'occasion les pentes du pays de Fenouillèdes et du Conflent. Après avoir rallié hier au soir, le gîte de Sournia pour y profiter d'une nuit de repos, le peloton reviendra en Kercorb via les Gorges de Galamus. Une ultime escapade avant l'assemblée générale programmée le samedi 6 novembre à 18h en mairie. Un repas à l'hôtel de France clôturera un  nouveau cycle, inscriptions au 04 68 69 33 12 ou 04 68 69 22 10.

    Lien permanent Catégories : Sport
  • Les pétanqueurs vont hiberner

    AG Pétanque 2010.JPGLes boulistes ont peaufiné les détails de la saison prochaine.

    L'assemblée générale du club des pétanqueurs chalabrois se tenait dernièrement place Charles Amouroux où le président Michel Guirao et le bureau du PCC ont accueilli les sociétaires du club venus participer à la préparation de la saison 2011. Après avoir souhaité la bienvenue à l'assistance réunie salle Michel Plasson, appellée à disparaître, Michel Guirao et son bras droit Alfred Hernandez saluaient la présence de Christian Guilhamat, maire, puis procédaient à l'énoncé d'un rapport moral très satisfaisant. Auparavant, chacun avait une pensée pour les partenaires de jeu disparus en 2010. Nicolas Serrano trésorier du club prenait ensuite le relais pour un compte-rendu laissant apparaître un bilan très positif, à l'image d'une saison bien remplie, approuvé par l'ensemble des membres.

    Bureau.JPGMichel Guirao et Alfred Hernandez ont présenté un bilan positif.

    A l'heure des questions diverses, formulées en direction du premier magistrat, le devenir du boulodrome d'hiver, hébergé dans les anciens abattoirs devrait être évoqué. La municipalité souhaite en effet donner un aspect plus accueillant à un bâtiment datant de 1837 et les travaux de restauration programmés courant 2011 devraient amener les pétanqueurs à se déplacer vers une nouvelle aire de jeu, qui reste à définir.   

    Après la démission du bureau, un nouveau rendez-vous a été fixé, qui permettra la mise en place d'une nouvelle équipe. L'assemblée a poursuivi ses travaux autour d'une bonne table, à l'abri des trombes d'eau. Les adeptes du cochonnet vont à présent s'armer de patience, dans l'attente du printemps 2011.   

    Lien permanent Catégories : Sport