Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • « Makalé » expose ses toiles à l’Office de Tourisme

    Makalé.jpg"Makalé" a accueilli ses premiers invités à l'OTI.

    Elle a posé sa palette en pays de Kercorb, "Makalé ", néo Chalabroise venue du Luberon, offre en ce début d'automne, un bel aperçu de son talent de « coloriste intimiste », comme elle aime à se définir. Les couleurs foisonnent sur ses toiles, par petites touches de peinture acrylique, quelque fois pimentées de collage de matériaux hétéroclites, tels que coquillages, morceaux de liège, bouts de corde et autres substances originales.

     Les tableaux s'intitulent « rouilles d'automne », « reflets », « éclats », « enchantement ». Les arbres y sont majestueux ou tortueux, les villages perdus au loin, les fenêtres ouvertes sur l'infini. Représentations tout droit sorties de son imagination luxuriante. "Makalé" joue avec la couleur et n'a pas de source d'inspiration particulière. Elle commence par poser quelques touches de peinture ici et là sur la toile, puis, elle laisse libre cours à sa fantaisie et à sa sensibilité. « Et ça doit aller vite » dit elle. A vrai dire, ça marche, et cet imaginaire baroque et féerique à la fois, emmène le regard loin, très loin.

     Le vernissage avait lieu mercredi 6 octobre, à l'occasion duquel une assistance fournie a manifesté un vif intérêt pour ses oeuvres. L'expo est visible jusqu'au 13 novembre, aux heures d'ouverture de l'office de tourisme intercommunal du Quercorb, cours d'Aguesseau, du lundi au samedi, de 9h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h30. Renseignements au 04 68 69 65 96.             

     

     

  • Sur les traces de la tribu des Bercorbates

    Oppidum.JPG

    A l'occasion des journées du Patrimoine, l'association Kercorb Patrimoine invitait à une randonnée sur les hauteurs du village, en direction de la colline de Terre-Blanche. Le groupe composé d'une dizaine de personnes quittait la Bâtisse un peu avant 10h et ralliait l'ancien chemin qui permettait autrefois de se rendre à Puivert, bien avant que ne soit construite l'actuelle route de la vallée du Blau (vers 1830). Animateur de l'association, Frédéric Paillard avait coiffé sa casquette de guide dans le but d'emmener les randonneurs sur le site de l'oppidum de Terre-Blanche. Arrivée à hauteur de l'ancienne métairie de Marco, l'équipe bifurquera vers la droite et empruntera l'ancien chemin de char qui mène à l'oppidum.

    Vingt bonnes minutes de marche plus tard, le groupe atteindra l'esplanade d'une place forte créée en l'An 500 avant Jésus-Christ, par une tribu gauloise aux origines belges, les Volques Tectosage. Détachés de cette tribu, les Bercorbates s'installeront sur l'emplacement actuel de Chalabre, la dénomination Bercorbate devenant ensuite et par erreur de script certainement, Kercorbate. Frédéric Paillard poursuivait la visite en indiquant comment l'oppidum fut détruit en 460 après Jésus-Christ, par la tribu des Vandales.

    Four à Pain.jpgA l'abri des restes du mur antique, unique relique de cette implantation gauloise, chacun s'est ensuite offert un moment de répit, muni d'un bon casse-croûte, avec vue imprenable sur les vieux quartiers de la bastide. Vers 17h, Frédéric Paillard ramenait à bon port des promeneurs ravis. Un nouveau rendez-vous était prévu hier samedi 9 octobre, au programme de la journée, la fabrication d'un four à pain en argile sur la colline de Terre-Blanche, selon le procédé gaulois du moule en osier (photo ci-contre, vestige d'un four à pain).

  • 6e édition du Concours de nouvelles

    Affiche 2011.jpgL'illustration de cette VIe édition a été réalisée par Helma Hartmann.

    En juillet dernier, Robert Moschini de St Martin de Crau (Bouches du Rhône) recevait le premier prix du 5e concours de nouvelles organisé par la mairie, pour son ouvrage « Le secret de l'homme oiseau ». Tout dernièrement, le lauréat 2010 faisait parvenir un poème de sa composition « dédié à tous les habitants de Chalabre, ainsi qu'à ceux qui restent attachés à cette cité par le cœur » (à découvrir ci-dessous). L'heure est à présent venue pour ses successeurs de se pencher sur une nouvelle page blanche, dans la perspective d'une édition 2011 dont la trame vient d'être révélée. Les nouvelles présentées auront pour thème la chasse en tant que phénomène de société, tradition historique et régionale, aujourd'hui ou à travers l'histoire, voire dans le futur, omniprésente dans l'imaginaire de l'humanité... Elles pourront être policières, fantastiques, romanesques, dramatiques ou humoristiques. " La chasse : Ecoutez les aboiements des chiens. Prêtez l'oreille aux lointains appels du cor... Humez l'odeur du gibier, des sangliers, des cerfs et de la perdrix, à moins qu'il ne s'agissent d'hommes et de femmes courant à perdre haleine pour échapper au Chasseur Suprême ... la Mort ! " Le jury présidé par Philippe Ward invite les candidats à consulter le règlement complet du concours à l'adresse http://www.randylofficier.com/concours.htm

    Par ailleurs, Noëlle Danjou informe qu'une exposition sur les Poilus de Paziols est visible à la bibliothèque municipale jusqu'au lundi 25 octobre.

     Chalabre

    Des Pyrénées, souffle un vent d'Aragon

    Sur le Chalabreil, l'Hers et le Blau,

    Un grand corbeau plane à l'horizon;

    Surpris, il fuit, devant l'homme oiseau.

     

    Car celui qui le quinze février

    De l'année mille neuf cent douze,

    Survole Chalabre, vient pour s'y poser,

    Chacun quitte son ouvrage, sa blouse,

     

    Et admirer, puis partager, cette émotion

    Jamais avait-on vu un homme voler !

    C'est l'allégresse, de la joie, l'explosion

    Que connaissent ceux qui ont assisté

    Au spectacle de l'aventure humaine,

    De celui qui donna toute sa peine.

     

    Car dans ce lieu chargé d'histoire,

    Les hommes n'ont pas peur au ventre;

    Le capitaine Danjou en est une gloire ;

    Lui qui préféra mourir que de se rendre,

     

    Tel un Cyrano des temps modernes,

    Ce héros, qui d'une une seule main,

    Avec soixante volontaires, drapeau en berne,

    Résiste face à deux mille mexicains.

     

    Il était le plus jeune médaillé

    De l'ordre de la Légion d'Honneur.

    A cette époque, ceci avait de la valeur

    Et le mérite bien largement prouvé.

    Ces personnages ont gravé leur empreinte

     

    Dans cette cité où tout respire le calme,

    Entourée de rivières et de forêts,

    Avec ses monuments et ses vertes vallées,

    Loin des grandes villes et de leur vacarme.

     

    C'est là,

    Près du lac et de ses plages

    Que je viendrai me ressourcer,

    Inspirer l'air pur des sages,

    Et l'odeur magique du foin coupé.

                                              Robert Moschini le 29 Juillet 2010 : "Je dédie ce poème à tous les habitants de Chalabre, ainsi qu'à ceux qui restent attachés à cette cité par le Cœur. Bien amicalement à vous tous".

  • Tennis : Premier succès pour les raquettes du TCC

    TCC Oct. 2010.jpgJérôme Escande et ses partenaires ont validé leur billet pour un deuxième tour de coupe.

    La saison est lancée pour les membres du Tennis Club du Chalabrais qui accueillaient en ce premier week-end d'octobre, les Bramais du TC du Lauragais. Dans le cadre du premier tour de la coupe de l'Amitié, les courts du lac ont vu évoluer deux équipes parfaitement préparées, avec une victoire finale pour les raquettes du président Bruno Carbonnel, sur le score de 4 à 1. L'équipe mixte emmenée par le capitaine Jérôme Escande était composée de Fany Birba, Gaëlle Rosich, Stéphane Alcoser, Jean-François Avargues et Matéo Roussel.  

    En fin de semaine prochaine, une deuxième équipe entrera en lice, pour le compte cette fois de la coupe de l'Aude. Celle-ci se déplacera à Quillan pour y disputer le premier derby de la saison. Dans le même temps, Jérôme Escande et son équipe se rendront à Belpech afin de décrocher le billet pour un troisième tour en coupe de l'Amitié. 

    A l'issue de l'assemblée générale qui se tenait dernièrement, l'ensemble du bureau du TCC a été reconduit dans sa totalité pour la saison 2011 : président d'honneur Christian Guilhamat, président Bruno Carbonnel, vice-président Gérald Mourareau, secrétaire Santiago Martinez, adjointe Hélène Manenq, trésorière Marie-France Escande, adjointe Marjorie Verganzonès. Membres, Nathalie Meize, Fany Birba, Sandrine Denjean, Monique Fromilhague, Jean-Paul Roussel, Jérôme Escande, Stéphane Alcoser. Les licences 2011 sont arrivées au prix de 35 € pour les  adultes et 22 € pour les jeunes (inscriptions au 06 86 89 46 05 ou 06 83 03 20 07).

    Football : Les Moins de 13 ans sont opérationnels.

    Coach Philipp.JPGPhilippe Gérard accompagne ses protégés depuis trois décennies (photo archives, mai 1999 à Cazilhac, quart de finale. Très concentré, Davy Dumay à gauche va qualifier ses coéquipiers grâce à l'épreuve individuelle de jongles).

    Philippe Gérard et les moins de 13 ans engageaient samedi 2 octobre à Labastide d'Anjou, le championnat de district 2010-2011, face à l'Entente Naurouze-Labastide-Souilhe. Les partenaires de Thibault Laffont ont signé un premier succès sur le score de 16 à 0, avec des buts de Julien Ferrier (3), Oliver Brown (5), Loïc Rosich (4) et Redouane Van de Kerkhove (4). Ils accueilleront samedi 9 octobre à 15h, leurs homologues du Limoux-Pieusse Football Club.

     

  • La vigne de Ildevert Boussioux a donné une belle récolte

    Ninette II bis.JPG

            Une cueillette en famille, autour de René Boussioux (accroupi).

    Depuis plusieurs jours déjà, l'activité bat son plein au coeur des plantations de pommiers qui s'étendent tout au long des méandres de la rivière Hers. Durement éprouvés le 4 mai dernier par une chute de neige soudaine, les Vergers de la Galante enregistrent en ce début d'automne leur pic d'activité, pour une récolte un rien moins importante qu'à l'habitude mais pour un fruit qui présente au final une bonne qualité gustative.

    Discret et pourtant bien présent à quelques arpents de terre de là, il est un petit carré de vigne qui fait son possible afin que la pomme ne lui vole pas la vedette. Objectif atteint avec l'indéfectible soutien de René Boussioux et de son frère Louis, duo de viticulteurs amateurs qui portent toute l'année durant, une attention particulière aux ceps plantés sur un bon tiers d'hectare. Aujourd'hui retraités, ils ont trouvé là un passe-temps capiteux, dénué de toute intention lucrative, juste pour le plaisir de perpétuer la tradition. Ce clos familial planté en 1947 par Ildevert Boussioux, père de René et Louis, a évolué avec le temps, avant d'être rénové grâce à un cépage bordelais bien connu sous le nom de « merlot ». Réhabilitée avec la manière de 1995 à 2001, la vigne donne à présent un cru de 13 degrés et la vendange enregistrée le mercredi 29 septembre dernier aura été d'une rare qualité, une des meilleures récoltées à ce jour.

    En cette journée de la St Michel, la « colle » familiale accompagnée de la fidèle Callie, s'est retrouvée afin de garnir un tombereau qui a pris la direction de la cave coopérative de Routier où sera menée à bien l'étape de la vinification. Les vendangeurs de Sonnac-sur-l'Hers ont rangé la hotte, rendez-vous cet hiver, à l'heure de la taille des sarments.

  • Rugby : Le SC Montastruc piège les Montagnards

    Les Montastrucois, plus réalistes, ont pris l'avantage sur l'USCKBP 
    USK-RCM.JPG

    Pris dans la tenaille "orange et noir", Romain Sicre ne passera pas.

    Les rugbymen de la vallée de l'Hers accueillaient dimanche 3 octobre leurs homologues de Montastruc La Conseillère, pour le compte de la deuxième journée de championnat de 2e série de Midi-Pyrénées. Une rencontre que les joueurs du duo Pinho-Teixeira-Laffont ont perdu sur le score de 15 à 24 (mi-temps 10-7).

    Bénet.jpgAvant le coup d'envoi, le stade Lolo Mazon rendait hommage à Roger Raynaud, doyen de l'USC décédé le 16 septembre dernier. Sylvain Gaudriot arbitre du comité de Midi-Pyrénées libérait les deux équipes à 14h et l'USCKBP adossée au vent investissait le camp adverse. Cette légère domination restera stérile face à des Montastrucois parfaitement organisés en défense et qui laisseront passer l'orage à deux ou trois reprises. Après avoir tutoyé en vain la ligne d'en-but adverse, Fabrice Calvène et ses partenaires vont se faire surprendre sur un renversement d'attaque mené par le SCM. C'est la 25e minute de jeu et le pack de Montastruc s'écroule en dame pour un essai transformé (0-7). L'USCKBP va à nouveau camper dans les 22 mètres adverses et trouver enfin la faille à la 36e minute, grâce à un essai signé Olivier Carbonneau. Gilles Arquier échoue dans sa tentative de transformation (5-7) mais les « bleu-blanc-rouge » maintiennent la pression et sont récompensés à la 46e minute. Un essai en coin est pointé par Jérémy Aliaga, au terme d'un mouvement de droite à gauche initié par Olivier Carbonneau. L'USCKBP prend enfin l'avantage au planchot juste avant la pause (10-7), mais perd Jérôme Gatti et Christophe Servant, sortis sur blessure.Pichéric.jpg

    Blondin.jpgMontastruc et son buteur vont se signaler dès la reprise du deuxième temps, en passant une pénalité égalisatrice (10-10). L'USCKBP bénéficie à son tour d'une pénalité en bonne position qu'elle joue à la main. L'action ne donne rien mais dans la foulée, les visiteurs lancent une attaque plein champ conclue sous les poteaux (10/17). Neuf minutes plus tard, les « orange et noir » pressés dans leur camp héritent d'un ballon perdu pour filer vers un nouvel essai et corser l'addition (10/24). Les jeux semblent faits, même si  à la 42e minute, un nouvel essai en coin de Jérémy Aliaga redonne un peu d'espoir au terme d'une belle combinaison. Le tableau d'affichage indique 15 à 24, score final malgré une ultime pénalité manquée par le RCM. Deux de chute pour une USCKBP trop fébrile en défense et qui n'aura pas su concrétiser les occasions franches du début de match. Au chapitre positif, il faut souligner la bonne tenue du pack, toujours incomplet mais qui aura fait preuve de vaillance. Dimanche prochain journée de repos, rendez-vous le 17 octobre chez les Ariégeois de Bonnac.

    Calvène.jpg

  • Le temps passe au collège Antoine-Pons

    Le vendredi 2 juillet dernier, le collège Antoine Pons refermait ses grilles derrière des élèves riches d'une nouvelle année appliquée, partagée avec une équipe enseignante également en vacances. C'était le début d'un intermède estival pour certains, un départ vers de nouveaux horizons pour d'autres, mais aussi l'aboutissement d'un parcours professionnel, comme pour Monique Rault professeur d'EPS, qui prenait ce jour-là un acompte sur ses droits à la retraite. Accueillie à la rentrée de septembre 1996 par Hubert Carcy, principal du collège, Monique Rault avait donc bouclé la boucle et traversait une dernière fois la cour, munie d'un porte-document chargé de souvenirs inaltérables.

    Il était à présent l'heure de s'occuper de jeunes pousses, au coeur d'un jardin potager cette fois, où allait apparaître un matin de juillet, le préposé au courrier, porteur d'un message. Rien d'extraordinaire pour qui connaît la fonction qui incombe aux facteurs, sauf qu'à bien y regarder, le pli contenait un petit mot de reconnaissance dépourvu de signature, souhaitant "Bonne retraite", et accompagné d'un cadeau. En l'occurrence, un week-end "smart box Histoire et Patrimoine", et un bon d'achat pour huit arbres fruitiers de la pépinière de Brenac.  

    L'instant d'heureuse surprise passé, il s'agissait d'éclaircir l'origine du billet. Après recherches, il s'avérait que l'envoi procédait d'un cadeau collectif des parents d'élèves, associant pleinement à leur témoignage de reconnaissance, Patrick, son mari, et partenaire pleinement impliqué dans chacune des activités qui auront été régulièrement proposées aux potaches d'Antoine-Pons. Quatorze années de complicité partagée avec élèves et parents, et une dernière attention allant droit au coeur des destinataires, qui adressent leurs chaleureux remerciements à tous et à chacun.

    AS Ganguise.jpg