Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • C'était hier : Dommage, c'était pour rire !

    L'article mis en ligne aujourd'hui, avait été publié dans l'Indépendant, édition du samedi 11 juin 1994.

    dédeine et jano,cie du " lézard bleu ",fep chalabreDédeine et Jano avant leur entrée en scène (Photo archives Juin 1994).

    Samedi 4 juin, le théâtre municipal accueillait la jeune compagnie du " Lézard bleu ", pour un spectacle créé à Lavelanet et interprété dans la tradition du café-théâtre par deux jeunes et pétillants comédiens, Dédeine et Jano. Le fait marquant de cette soirée ne fut pas la participation d'un mince auditoire chalabrois, mais plutôt le tonus dont les duettistes ariégeois ont fait preuve devant un public venu chercher un peu d'humour, et qui est reparti comblé et rassasié. 

    Intitulée " Classé Z ", la pièce qu'interprètent Dédeine et Jano est une suite de petits sketches qui racontent les mésaventures de deux apprentis comédiens, un peu naïfs, qui cherchent désespérément à trouver un boulot à la télé ou au cinéma. Le Foyer d'éducation populaire avait mis au programme de sa soirée, du rire, de la joie et de la bonne humeur, grâce au concours de la Cie du " Lézard bleu ". Objectif annoncé : faire rire ceux qui en ont besoin. Tous ne sont pas venus, et c'est dommage ! 

  • Le onze des Vétérans ramène le bouclier

    Vétérans Mai 2014.jpgLes Chalabrois ont fait une halte chez "Titi Wat".

    Il flottait un fort parfum de revanche tout dernièrement sur les berges du Rhône, où se disputait la rencontre de football opposant les locaux de l'Olympique Cruas Soccer (OCS), à l'Association des Vétérans du Kercorb (AVK). Il s'agissait en fait d'une belle, après deux confrontations, en 2012, puis en 2013, pour deux équipes de copains, à égalité parfaite au planchot.

    En ce vendredi de l'Ascension, l'OCS aura pleinement bénéficié de la prime au club recevant, pour l'emporter sur le score sans appel de 5 à 1. C'est que les protégés du président Franck Sauvage, peu habitués à évoluer sur une pelouse synthétique, n'auront jamais réussi à endiguer les assauts répétés de Titi Waterblez et de ses partenaires. Il faudra un repas "récupérateur" après le match, pour voir les vétérans du Kercorb reprendre pied, et profiter pleinement de l'hospitalité ardéchoise.

    Logés à Saint-Vincent-de-Barrès, les joueurs du Kerkorb auront également participé à la célébration du XXe anniversaire de l'OCS, dont le parcours était retracé par son président Eric Etienne. La remise des récompenses qui suivait, voyait le onze de l'AVK honoré par le trophée des "Brouteux", bouclier maison consacrant une formation surclassée.

    Les festivités continueront avec la visite de Saint-Vincent, et un concours de boules opposant les couleurs de l''Aude à celles de l'Ardèche. Peu avant de quitter les rives du Rhône, l'équipe du président Sauvage sera invitée à faire une pause chez Thierry, ancien pensionnaire de l'AVK, lequel a conservé Chalabre dans le coeur.

    Au final, excellent week-end, ambiance et soleil exceptionnels. Vivement 2015, et une nouvelle Ascension, pour une nouvelle remise en jeu.

  • C'était hier : Ces petits riens qui font la différence

    Sous ce titre avait été publié dans l'Indépendant, édition du jeudi 9 juin 1994, l'article mis en ligne aujourd'hui. Un petit retour en arrière, pour marquer les vingt ans d'une passerelle venue se faire une petite place sur le boulodrome ... de la place Charles Amouroux.

    société nationale de chemin de fer,place charles amouroux

    Photo Robert Voltes

    Il n'est pas si loin le temps où les Chalabrois avaient le privilège d'assister quotidiennement à cette manoeuvre du conducteur de train de la ligne Bram-Lavelanet, qui stoppait son convoi de marchandises peu avant la ferme de Saint-Martin, afin d'abaisser lui-même la barrière, méthode infaillible pour supprimer tout risque d'accident.

    Cette période aujourd'hui révolue, n'en a pas moins conservé certains vestiges, tel le pont de chemin de fer qui enjambe le cours de l'Hers et sur lequel, il était formellement interdit de flâner. Si ce pont métallique rendait de fiers services aux usagers de la Société Nationale de Chemin de Fer, pour les gens du Kercorb, il n'était d'aucune utilité ou presque. Quand les Chalabrois du quartier du Chalabreil voulaient rendre visite aux Chalabrois du quartier de l'Hers, ils devaient obligatoirement passer chez les Chalabrois du quartier du Blau.

    La récente pose d'un escalier tout aussi métallique que le pont, est venue simplifier la vie de nos riverains, et par l'heureuse initiative de l'équipe municipale, la place Charles Amouroux n'est plus une impasse. Et il n'est plus interdit de traverser la voie.

    société nationale de chemin de fer,place charles amouroux

  • Les Avelanaïres à l'honneur sur les cours

    La Confrérie des Avelanaïres, invitée par la Confrérie des Chevaliers du Tougnol pour la traditionnelle multiplication des pains à l'anis.

    Confrérie Tougnol Ascension 29 mai 2014 Mairie.jpgPays d'Olmes et Pays de Kercorb, fédérés grâce à la noisette et au tougnol.

    La noisette serait-elle l'ingrédient clef entrant dans la mystérieuse recette du tougnol ? C'est ce qu'il était permis de soupçonner en ce jeudi de l'Ascension, date désormais consacrée à la multiplication des pains à l'anis. A l'initiative de la Confrérie des Chevaliers du Tougnol, emmenée par Alain, Michel, Olivier et Sébastien, les cours de la bastide ont eu le plaisir d'accueillir les dignes ambassadeurs de «l'abellana». Lesquels sont fédérés sous la bannière de la Confrérie des Avelanaïres, mère fondatrice de la Fête de la Noisette de Lavelanet, et invitée d'honneur en pays de Kercorb.

    confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des avelanaïres

    Comme de coutume, la fête avait commencé entre les vieux murs de l'Affenage, où les candidats à l'adoubement, emmenés par Jean-Pierre Stahl leur grand-maître, ont enchaîné les onze défis imposés. Ainsi lancé, le 3e Chapitre pouvait s'offrir une séquence musicale, en compagnie de Sophie et de ses amis de l'Escola de Bodega de la Montagne Noire. Les notes distillées par de talentueux « bodegaïres » glisseront entre les cours Colbert, Sully et d'Aguesseau, sonorités partageant la vedette avec les précisions historiques de Serge Fournié, guide patenté.

    confrérie des chevaliers du tougnol,confrérie des avelanaïres

    Arrivée sur le Pont-neuf, la joyeuse troupe optera comme un seul homme, pour un retour à l'Affenage et à ses fourneaux. Après une pause reconstituante, les confréries réunies rallieront le Château de Mauléon et sa salle d'armes, pour la clôture d'une journée très cordiale. 

     Un album-photos IIIe Chapitre des Chevaliers du Tougnol a été mis en ligne.

  • Jean Boulbès n'est plus

    Jean Boulbès Fnaca Novembre 2000.jpgMardi 27 mai était accompagné vers sa dernière demeure, Jean Boulbès, décédé samedi 24 mai à l’âge de 80 ans, en son domicile de Bon-Accueil. Né le 15 mars 1934 à Montjardin, il avait grandi au sein d'une famille d' agriculteurs, qu'il quittera une première fois, pour rejoindre le contingent des appelés mobilisés durant la guerre d'Algérie. A son retour, il fonde un foyer avec Jeannine Bru, jeune Montjardinoise qu'il épouse en 1960, avant de quitter à nouveau le Kercorb pour le Cher et la ville de Sancerre, où il exerce la profession de policier. Séjour de courte durée, car le mal du pays est trop fort pour Jean Boulbès, qui retrouve ses racines au pied du col du Millet.

    jean boulbès,fnacaAgriculteur et ouvrier forestier, il réussit le concours de garde-forestier et rentre à la Direction départementale de l’Agriculture de Carcassonne. Il restera affecté dans le secteur de Chalabre jusqu’à sa retraite. Dans l'intervalle, il se mettra au service du groupement de sapeurs- pompiers volontaires de la caserne Jean-Cabanier (photo ci-contre). Vingt-cinq années de dévouement, au cours desquelles il prendra une part active à la formation de ses cadets. Sa connaissance parfaite du terrain lui avait permis de guider les légionnaires venus porter secours aux personnes isolées, lors de l'exceptionnel épisode neigeux de 1986, qui avait amené le déclenchement du plan ORSEC. Passionné de chasse et expert-piqueur, il consacrait beaucoup de son temps libre aux parcelles de son jardin en bordure de l’Hers. Activités multiples qu'il ne l'avaient pas empêché de devenir un membre très actif au sein d'associations telles que la Fnaca, dont il avait assuré la présidence au début des années 2000 (photo haut-de-page).

    Les obsèques religieuses célébrées en l'église Saint-Pierre ont permis de lui adresser un dernier hommage, avant qu'un cortège précédé par les drapeaux de la Fnaca, de l'Amicale des sapeurs-pompiers de la caserne Jean Cabanier, de l'Union départementale des anciens sapeurs-pompiers de l'Aude, ne l'accompagne jusqu'au caveau de famille. En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à Jeanine son épouse, à Gérard, Bernard et Pascale ses enfants, à ses petits-enfants, à son arrière-petit-fils, à Roger son beau-frère, à toutes les personnes que ce deuil afflige.

  • Le collège Antoine-Pons renouvelle son parc informatique

    Informatique Collège.jpgFlorent Lucon, Vincent Bousquet et Jean-Jacques Aulombard ont réactivé les connexions.

    La salle informatique du collège Antoine-Pons vient d’être dotée de quinze nouveaux ordinateurs à écrans plats, ainsi que d’un vidéo-projecteur. Un renouvellement très apprécié par les élèves et leurs enseignants, puisque l’ancien matériel datait de 2002, rendant impossible toute connexion ou travail de qualité en réseau ou sur internet.

    A l'initiative de Vincent Bousquet, principal du collège, le service informatique du conseil général a bien pris la mesure du handicap que cela pouvait représenter, et a donc consenti à une dotation exceptionnelle (hors programmation pluriannuelle). Les enseignants et les élèves sont donc ravis de pouvoir utiliser à nouveau cet outil indispensable à toute progression pédagogique. Il faut également souligner le travail de qualité effectué par le référent TICE de l’établissement, Florent Lucon, professeur de technologie, qui prend en charge le déploiement et l’entretien du parc informatique de l'établissement.

    Jean-Jacques Aulombard, maire et conseiller général, précise qu’un rapport parlementaire de Jean-Michel Fourgous « Apprendre autrement à l’ère du numérique », met en lumière le rôle majeur de ces technologies pour l’éducation des jeunes générations. Il rappelle « la priorité pour le collège de Chalabre, de dispenser un enseignement de qualité, adapté à son époque. Alors que la réforme territoriale est au cœur du débat politique, il est bon de rappeler que le développement de notre territoire passe d’abord par la formation des futures générations : chaque denier dépensé pour l’enseignement et la pédagogie, est un investissement pour l’avenir. Réussir l’école numérique est un enjeu majeur pour notre système éducatif, et une priorité pour notre société ».

  • Du Blau au Chalabreil

    Eissalabra en concert.

    eissalabra,café philo de la terre privilégiée,union bouliste du kercorbL'ensemble vocal Eissalabra donnera son concert annuel le jeudi 5 juin au théâtre municipal. Chants, sketches et country seront au programme d'un spectacle qui commencera à 21 h. Edouard Garcia, Jean Brunet, et leurs choristes, attendent de nombreux spectateurs pour une nouvelle soirée riche en surprises.

    Rendez-vous du café philo.

    eissalabra,café philo de la terre privilégiée,union bouliste du kercorbVendredi 13 juin, le rendez-vous bimensuel du café philo de la Terre Privilégiée propose une discussion autour du Patriotisme. Rendez-vous à partir de 17 h 30 au bar de l'Hôtel de France.

    Veillée à Saint-Pierre.

    eissalabra,café philo de la terre privilégiée,union bouliste du kercorbMardi 10 juin, le père Philippe Guitard et un groupe de choristes, invitent à une veillée de prières chantées. Rendez-vous à 20 h 30 en l'église Saint-Pierre.

    Avis aux pétanqueurs.

    eissalabra,café philo de la terre privilégiée,union bouliste du kercorbLa saison des concours internes en doublettes, disputés chaque vendredi en nocturne (et jusqu'en septembre), débutera le vendredi 20 juin prochain. Inscriptions 20 h 30, jet du but 21 h.