Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • Les cadets du RPO déroulent sur le stade Roger-Raynaud

    roger raynaud,rpo,badalucs xvLa relève du rugby en Pays-d'Olmes est assurée.

    En ce dernier samedi de mai, et en dépit d'un ciel noir et menaçant, le souvenir du « Ravageur », disparu le 16 septembre 2010, aura présidé à de nouvelles retrouvailles entre passionnés de ballon ovale. A l'initiative des « Badalucs », ambassadeurs vétérans de l'USC XV, une nouvelle fête du rugby s'est déroulée sur la pelouse du complexe sportif Roger-Raynaud, opposant un jeune contingent ariégeois issu de l'école de rugby du Pays-d'Olmes (RPO), à l'équipe hôte.

    En ouverture, Thierry Cnocquart, vice-président des Badalucs, accueillait une belle assemblée d'amis, réunie autour de la stèle commémorative inaugurée en 2011, puis il revenait sur le riche parcours d'un personnage, passionné de sport, et de rugby. Simone Raynaud se voyait offrir un bouquet de fleurs, il était l'heure de donner le coup d'envoi d'une triangulaire arbitrée par un duo d'experts, Christian Laffont et Michel Raynaud. Au préalable, les jeunes pousses du Kercorb avaient été gratifiés d'une séance d'initiation aux abords de la piste d'athlétisme.

    Flags rouges ou jaunes commenceront alors à claquer au vent, sous les yeux d'un public admiratif, comme il avait pu l'être au bon vieux temps de la « Pépinière ». Avec la répétition de superbes mouvements alliant dextérité et vitesse, la jeunesse du Pays d'Olmes mettra au supplice des Badalucs émoussés par trop d'années d'expérience. Pour être complète, la fête s'est prolongée au club-house du stade Lolo-Mazon, comme un clin d'oeil en direction du stade Albert-Domec. 

    Un album-photos Rencontres Roger Raynaud 2014 a été mis en ligne.

    Lien permanent Catégories : Sport
  • Ecoliers et collégiens associés sur le terrain du sport

    collège antoine-pons,écoles primaires rivel-chalabre-caudeval-nébiasEnergie et bonne humeur étaient au rendez-vous.

    Le stade Lolo Mazon accueillait tout dernièrement, de petits sportifs issus des écoles primaires de Caudeval, Chalabre, Nébias et Rivel, auxquels s'étaient joints leurs aînés des classes de 6e du collège Antoine-Pons. Cette rencontre encadrée par l'équipe éducative de chaque établissement, vise à faciliter la délicate transition, de l'école primaire vers le cycle secondaire.

    collège antoine-pons,écoles primaires rivel-chalabre-caudeval-nébiasAprès une prise de contact allée Pierre-Louis Fabre, les sept équipes recevaient les encouragements de Vincent Bousquet, principal du collège, lequel donnait le coup d'envoi de ces mini-olympiades. Alors que les élèves du collège présentaient des sports anglo-saxons, les élèves des classes élémentaires se proposaient d'initier les collégiens aux sports régionaux français. Soule, jeux écossais, tir à la corde, lancement d'anneaux, jeux traditionnels de Bretagne, et plusieurs autres jeux régionaux se succéderont ainsi de 10 h à 15 h. Et s'il ne fut pas indispensable, l'arbitrage a tout de même été assuré par Mmes Laborieux, Lefebvre et Spéziali pour le collège, Mmes Baquet (Rivel), Pujol (Nébias), Giraldo (Chalabre) et Moréno (Caudeval) pour les écoles du primaire. Dans l'intervalle, les organismes sollicités auront eu droit à un repas partagé sur la pelouse intercommunale. Au final, une excellente journée, sous le signe du sport, agréable prélude aux grandes vacances.

    collège antoine-pons,écoles primaires rivel-chalabre-caudeval-nébias

  • C'était hier : Du blé sur le bitume !

    Sous ce titre, l'article mis en ligne aujourd'hui avait été publié dans l'Indépendant, édition du jeudi 16 juin 1994. Flash-back en noir et blanc, avec une pensée pour André Boussioux, disparu le 11 novembre 2010.

    Camion André Boussioux Juin 1994.jpgLa cabine du poids-lourd n'a pas résisté (Photos archives, Juin 1994).

    Les pommiers de Camplimoux sont devenus les témoins d'accidents plutôt spectaculaires, mais heureusement sans gravité. Et André Boussioux peut raisonnablement penser qu'il a bénéficié de beaucoup de chance, puisqu'il a pu s'extraire par ses propres moyens, de l'amas de tôles qui lui servait de cabine.

    andré boussioux,camplimoux,greniers du razèsEn abordant le dernier virage avant le hameau de Camplimoux, le camion de la coopérative agricole du Chalabrais (Greniers du Razès), acheminant un chargement de blé, a croisé un autre véhicule qui l'a vraisemblablement obligé à serrer à droite. Les roues arrières ont-elles mordu le bas-côté ? Ce dernier a-t-il cédé ? Malgré son expérience, André Boussioux ne pouvait éviter l'embardée, le camion se retournait sur la chaussée, entraîné par le poids de la benne. L'hélicoptère du Samu était aussitôt dépêché sur place afin d'évacuer le conducteur, dont le visage était très tuméfié. Dans le même temps, la brigade de gendarmerie de Chalabre assurait la sécurité sur le site.

    andré boussioux,camplimoux,greniers du razèsDécidément, les derniers hectomètres de ce coin du département ne sont guère favorables aux poids-lourds, puisque dans l'espace de quelques semaines, plusieurs véhicules de ce type ont terminé dans le fossé.

  • Puivert : Stage de vannerie au musée du Quercorb

    Corbeille.jpgLa fabrication d'une corbeille en osier est au programme.

    Le musée du Quercorb propose un nouveau stage de vannerie avec Frédéric Paillard, animateur de l’association « Kercorb Patrimoine ». Les personnes intéressées, ont rendez-vous le samedi 14 juin au musée, la séance d'initiation se déroulera de 10 h à 17 h. Frédéric Paillard expliquera la technique de travail de l’osier, et la fabrication de la corbeille. Chacun pourra ensuite se lancer dans la fabrication de sa propre corbeille. A midi, une pause est prévue pour pique-niquer dans le verger si le temps le permet. Le nombre de places étant limité à dix participants, il est conseillé de s' inscrire. Le tarif est de 15 € par participant.

    Renseignements et inscriptions au musée, au 04 68 20 80 98. 

  • Puivert : Roland Courteau à la rencontre des élus

    Courteau Puivert 13 mai 2014 001.jpgClaude Deloustal, successeur de Gaston Bauzou, et ses adjoints, ont dialogué avec le sénateur Courteau.

    Claude Deloustal, maire de la commune, et une partie de son conseil municipal, ouvraient dernièrement les portes de la maison commune au sénateur Roland Courteau. Cette visite s'inscrivait dans le cadre des rencontres qui permettent au représentant des collectivités territoriales, de venir au-devant des nouveaux élus.

    mairie de puivert,claude deloustal,roland courteauL'occasion pour Roland Courteau d'évoquer l'investissement qui est le sien, en faveur des petites communes, de la viticulture, de l'énergie (biocarburants), des langues régionales. Sans oublier la cause des femmes, avec des propositions ayant permis la promulgation de lois, visant à lutter notamment contre les violences conjugales. A ce propos, il met tout en oeuvre afin que puissent disparaître des manuels scolaires, les trop nombreux stéréotypes sexistes qui y sont inscrits. Autant d'actions pour lesquelles il espère pouvoir s'investir encore, et c'est dans cette perspective qu'il sera candidat aux élections sénatoriales prévues le 28 septembre prochain.

    Au terme de cet entretien cordial, et après avoir pris congé des élus puivertains, Roland Courteau s'est engagé dans la vallée du Blau, pour une nouvelle visite programmée, à la mairie de Chalabre.