Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • C’était hier : Une page est tournée au café des Sports

    L’article mis en ligne avait paru dans l’Indépendant, édition du jeudi 12 janvier 2006.

    café des sportsThom et Marie ont remis les clefs à Jacques et Mumu (photos archives, Décembre 2005).

    C’était à une poignée d’heures de la nouvelle année et le café des Sports était une nouvelle fois en effervescence, à l’occasion d’une soirée pas vraiment comme les autres. Au terme de dix années passées derrière un comptoir chargé de souvenirs, Thomas et Marie-Hélène Cuaresma accueillaient leurs nombreux amis autour d’un dernier verre.

    café des sports

    Dernières tournées pour Thom et Marie, accueillis en Kercorb en août 1995 et qui s’étaient parfaitement inscrits dans le quotidien d’une clientèle sensible à leur accueil et leur disponibilité. Avec un dynamisme qui leur avait permis à l’orée d’un siècle nouveau, d’initier la restauration du mythique café de la Liberté, cher à la famille de François Tournois.

    café des sports

    Ce lieu de rencontre très convivial dont le look « so british » invite aux retrouvailles et à la fête, a donc servi de cadre à une soirée de clôture au cours de laquelle Thom et Marie ont pris congé de tous et de chacun. Instants chargés d’émotion, avant une transmission de témoin et la présentation de Jacques et Muriel Cunillera, leurs successeurs. La belle page ouverte en août 1995 vient de se refermer avec l’année 2005, l’occasion de souhaiter à Thom et Marie, toute la réussite qu’ils méritent dans leurs entreprises futures.

    Le vendredi 13 janvier à partir de 19 h 30, Jacques et Muriel Cunillera ouvriront les portes du café des Sports, pour un apéritif et un buffet suivis d’une soirée festive et inaugurale. Jacques et Mumu seront au comptoir, prêts à vous réserver leur meilleur accueil, tous nos vœux de succès les accompagnent.

    café des sports

  • « Marhaba », un roman historique à découvrir

    marhaba,patrice salernoPatrice Salerno a présenté son ouvrage à la bibliothèque municipale (Photos Yves Saddier).

    Au pied du Soularac et du Saint-Barthélémy, témoins ô combien centenaires, le lecteur imagine la silhouette du « pog » de Montségur. Un castrum enveloppé dans « des écharpes de brume, lesquelles sont peut-être les âmes des martyrs poursuivant leur ascension mystérieuse vers l'infini, vers la pureté » (Jean Tisseyre, Le château de Puivert).

    « Marhaba », roman historique écrit par Patrice Salerno, se déroule au XIIIe siècle, en terres occitanes. En filigrane, la dissidence « cathare » s’éteint peu à peu dans cette région. Pourtant, les problématiques de cette période (enjeux économiques, sociétaux et religieux) semblent toujours d’actualité. « Là, des illuminés aux têtes hirsutes, aux yeux révulsés, brandissaient des bibles et déversaient leur charabia haineux à la face des gens attroupés. Ils étaient tous là, les vomisseurs de Dieu, les pourfendeurs d’infidèles, les émissaires de l’Apocalypse, les annonciateurs des ténèbres et du jugement dernier. Le repentir n’y suffirait pas… ».

    Très entouré à l’occasion d’une séance de dédicace mise en place au n° 4 de la rue des Bains-Douches par Noëlle Danjou, Patrice Salerno a pris plaisir à échanger avec ses lecteurs, dans le souvenir des martyrs de l'intolérance. Seule manquait peut-être l'interprétation du « Se canta », « lo Boier » ou encore « Els Segadors ».

    marhaba,patrice salerno

    L'auteur est joignable au 04 68 31 49 04.

  • C’était hier : La trêve des petits footballeurs

    Les deux articles mis en ligne aujourd'hui, avaient été publiés dans l’Indépendant, édition du lundi 8 janvier 1996.

    fc chalabre footballUn goûter très apprécié des jeunes footballeurs (Photo archives, Décembre 1995).

    Profitant d’un repos bienvenu, les jeunes pousses du FC Chalabre se sont retrouvés, place Charles Amouroux, pour un après-midi gourmand auquel les avaient conviés les dirigeants du club chalabrois. Après avoir souhaité la bienvenue à tout ce petit monde, le président Francis Canal, entouré par Jacques Montagné, maire, et Roger Dumay, président d’honneur du FCC, a exprimé sa satisfaction devant la bonne santé affichée par l’école de football du Kercorb.

    Le groupe qui encadre cette riche pépinière de joueurs, formé par Raymond Dumay, Alain Guilhemat et Philippe Gérard (Débutants), José Planas (Poussins II), André Combes (Poussins I) et Philippe Cassagnaud (Pupilles), a reçu des encouragements très mérités, qui sont allés droit au coeur de ceux qui jonglent semaine après semaine avec leur emploi du temps, pour le plus grand plaisir de nos petits « accros » de football. En attendant le retour sur les stades, le Football-Club Chalabrois tient à remercier les Chalabroises et les Chalabrois pour l’accueil réservé à leur calendrier et adresse à tous, ses meilleurs voeux pour 1996 (Photos Archives, saison 1995-1996).

    fc chalabre football

    Raymond Dumay et Alain Guilhemat, avec les Débutants et Poussins du FCC. 

    fc chalabre football

    A La Digne d'Aval, Augustin Fontaneau et José Planas, entraîneurs des Poussins du Cougaing et du FC Chalabre.

    fc chalabre football

    Philippe Cassagnaud et l'équipe des Pupilles du FCC.

  • C’était hier : La capitale du Kercorb redécouvre ses racines

    il était une fois chalabreLe président Michel Brembilla remet le premier exemplaire aux représentants de la municipalité (photo archives, Décembre 1995).

    En juin dernier, fleurissaient timidement dans les rues de Chalabre, des affichettes n’ayant rien de commun avec l’événement politique qui alimentait alors les conversations. Sans bruit et n’osant trop y croire, un noyau de Chalabrois amoureux de leur ville natale, invitaient leurs concitoyens à fouiller dans les vieilles malles, à la recherche de documents susceptibles de réveiller le passé chalabrois.

    Au terme de longues et passionnantes soirées de travail et au seuil de la nouvelle année, l’association « Il était une fois Chalabre » vient de réaliser son voeu le plus cher, en présentant aux Chalabroises et aux Chalabrois, un premier tome adressé « à tous les petits enfants de Chalabre… et à ceux qui le restent ».

    Au cours d’une réception à la mairie, cours Sully, le président Michel Brembilla et Gilbert Huillet, autre brillante cheville ouvrière du projet, ont remis à Jacques Montagné, maire de Chalabre et Marie-Louise Saddier, responsable des archives communales, le tout premier exemplaire de cet ouvrage.

    il était une fois chalabre

    Les nombreux Chalabrois présents dans la salle du conseil ont découvert avec plaisir et curiosité, le visage d’une cité dont l’activité était rythmée par le sifflet des locomotives à vapeur, tandis que les promeneuses avaient tout loisir de tricoter au beau milieu du Pont-Neuf. Les temps sont lointains et révolus certes, mais l’enthousiasme avec lequel les Chalabrois ont accueilli cette réalisation, dépasse toutes les espérances de l’association qui compte à présent plus de 300 adhérents, la sortie d’un nouveau tome est envisagée vers la fin du premier semestre 1996.

    Rendez-vous est pris pour le mois de février, « Il était une fois Chalabre » proposera une soirée musicale, au cours de laquelle vin chaud et gourmandises locales seront également au programme.

    il était une fois chalabre

                

  • Rugby : L’Entente à quitte ou double

    uskbp xv,us boulogne-sur-gesse

    (Photo archives, USKBP-Boulogne-sur-Gesse, 4 octobre 2015)

    Avec le début de la phase retour du championnat de 4e série Midi-Pyrénées, programmée dimanche 10 janvier, les rugbymen du président Jacques Cunillera auront l’opportunité d’entretenir l’espoir d’une qualification. Pour ce faire, le quinze du Kercorb et de la Vallée de l’Hers (6e) se rendra à Boulogne-sur-Gesse, où il sera opposé à la formation de l’US Boulonnaise (2e). Battu à Lolo Mazon lors de l’ouverture du championnat (5-22), le quinze drivé par le quatuor Manenti-Toustou-Pichéric-Molini, aura certes fort à faire pour retrouver une quatrième place synonyme de qualification. Mais en marge de son déplacement en Haute-Garonne, il suivra de près les prestations de ses adversaires, avec la sortie de Mazères (1e) à Rieucros (5e), et la visite de Sainte Croix-Volvestre (4e) au Mas-d’Azil (3e). Joueurs et supporters ont rendez-vous au stade Charles Suran de Boulogne, où Frédéric Prat sifflera le coup d’envoi à 15 h. L’USKBP souhaite un prompt rétablissement à Thomas Huillet, victime d’un grave accident de circulation, et à Michel Estebanez, ancien joueur du club confronté à des ennuis de santé.

  • C'était hier : Rendez-vous sur le St Barth

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du 8 janvier 1996.

    st barthélémyLa pause déjeuner au sommet du pic. De gauche à droite, Jean Plauzolles, Michel Maugard, Francis Amouroux, « Emile » Jalabert, Jean Martinez (photos archives, Décembre 1995).

    Les randonneurs du Kercorb très attachés à leurs vieilles habitudes, ont une nouvelle fois terminé l’année, en se rendant sur les pentes de ce bon vieux pic Saint-Barthélémy. Le peu d’enneigement a grandement facilité l’approche vers la mine désaffectée, et l’utilisation des crampons sur la neige glacée a permis une montée très rapide, le sommet étant rallié en moins de trois heures.

    st barthélémy

    La cordée vivra tout de même quelques frayeurs, notamment lorsque l’ami Emile marchant en parallèle sur les traces d’un isard, manquera de disparaître dans une crevasse traîtresse (photo ci-dessus).

    En prenant le temps de souffler, les marcheurs auront eu parfois l’impression d’avoir devant eux le dôme de la fameuse Aiguille Verte, un mirage certainement provoqué par le manque d’oxygène, phénomène pourtant rare à 2.348 mètres d’altitude. Si la descente par les lacs n’a pas été possible, le bon air emmagasiné sur les crêtes ariégeoises a tonifié nos randonneurs chalabrois, qui ont réussi entre deux réveillons, une petite « hivernale » fort salutaire.

    st barthélémy

    De retour vers la vallée, les montagnards n’ont pas manqué de signaler le passage critique où leur ami a vu son taux d’adrénaline tutoyer les sommets.

  • La chapelle Sainte Cécile a été restaurée

    sainte cécile rivelLa sainte patronne des musiciens veille sur Rivel.

    Sous l’impulsion de l’Association Rivel Patrimoine (ARP), et sous l’autorité de Anne Bossoutrot, architecte du Patrimoine, la chapelle qui veille sur Rivel avait bénéficié d’une première tranche de travaux, achevée en 2008. La deuxième tranche, qui avait pour but essentiel la restauration du clocher-mur, de la façade sud, et la réfection du dallage (nef et chœur), faisait l’objet d’une nouvelle souscription. Un appel au mécénat qui a obtenu un écho très favorable, notamment auprès de la banque verte, seul financeur privé de l’opération, qui s’est investi dans le cadre de son engagement pour la sauvegarde du patrimoine architectural.

    C’est ainsi que Patrice Bourrel, directeur du secteur de Castelnaudary et Marie-Eve Dumons, présidente de la caisse locale de Chalabre, invités à célébrer la fin des travaux, ont remis un chèque à Philippe Vidal, président de l’ARP.

    La cérémonie a été suivie d’une visite guidée de la chapelle, avant un concert de musique et chants à la cour de Louis XIV. Une manifestation inaugurale qui s’est prolongée autour d’une amicale collation.