Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 5

  • C’est déjà demain pour le Comité de Carnaval

    badaluc,carnaval 2018 chalabreLe contact va être établi avec Badaluc L, mais le thème a été choisi à huis clos.

    Les gardiens de la tradition étaient samedi 2 décembre en mairie, profitant de l’ouverture du cours Sully, pour clore l’année 2017. L’ordre du jour de cette assemblée générale, respecté à la lettre, a permis à Romain Sicre président sortant, de faire le point sur les retombées de la visite effectuée en avril dernier, par un magnat houppé descendant des Père pèlerins de la Nouvelle-Angleterre. Une réussite sur toute la ligne, malgré le bémol apporté par Jean-Paul Subreville, commissaire aux comptes contraint d’abaisser la note à « A -2+1 ».

    Plutôt que de glacer l’ambiance, cette décision aura enflammé une jeune équipe, certes dispersée mais qui garde le cap, avant tout préoccupée par l’avenir de Badaluc l’éphémère. Lequel célèbrera en 2018 avec ses amis du Chalabrais, un demi siècle de liaisons ardentes. A l’orée d’une nouvelle année, il est permis d’annoncer que l’événement aura lieu le samedi 21 et dimanche 22 avril prochains. Les cuivres remisés dans les greniers, vestiges d’une Lyre chalabroise qui assura l’accueil musical des ancêtres de sa Majesté, font d’ores et déjà l’objet des meilleurs soins ammoniaqués.

    Avant de libérer l’assemblée, était évoqué le problème récurrent qui se pose, quant à l’absence d’un local pour le stockage du matériel et la fabrication. Difficulté de taille que va s’employer à résoudre le nouveau bureau : président Loïc Rosich, vice-président Pierre Rossi, secrétaire Clément Pradel, adjoint Quentin Gérard, trésorier Jean-Paul Subreville, adjoint Hugo Mellado. Atelier construction Jérémy Roncalli, atelier peinture Thierry Roncalli, atelier musique et musiciens Gérard Boulbès et Francis Amouroux.

    badaluc,carnaval 2018 chalabre

    Carnaval 1976, les Rois du pétrole sont descendus au Café de la Paix

    (De gauche à droite, Serge Bazzo, René Berland, François Lopez).

  • Loto du comité des fêtes

    comité des fêtes de chalabre

    Le comité des fêtes propose une soirée récréative le samedi 16 décembre à 21 h, au théâtre Georges-Méliès. Douze quines et une quine pour les enfants, trois cartons pleins et une consolante (hors gagnants de la soirée), seront proposés aux amateurs de loto. 10 € les 3 cartons, 15 € les 6, participation possible par ordinateur, renseignements et inscriptions au 06 30 47 59 76.  

  • Flagrant délit de colportage d’allumettes de contrebande

    Le texte mis en ligne, en l'occurrence un procès-verbal, rédigé au début du siècle dernier, vient confirmer (s’il en était besoin), qu’il n'est pas prudent de jouer avec les allumettes. Il renvoie vers une époque où Le Peyrat-sur-l'Hers était la plaque tournante d'un trafic dénoncé par la loi.

    Procès-verbal n° 56 : Arrestation pour colportage d’allumettes de contrebande, de Pedro, Louis, sans domicile fixe, né à Sarragosse (Espagne).

    Gendarmerie à cheval.jpg

    Cejourd’hui quatorze mars mil neuf-cent-vingt-quatre, nous soussignés, Jalade Kléber et Izern Jean, gendarmes à cheval, à la résidence de Chalabre, département de l’Aude, revêtus de notre uniforme et conformément aux ordres de nos chefs, en tournée de communes à Rivel (Aude), avons aperçu, à la sortie nord du village, un individu, qui à notre aspect, a pris la fuite en abandonnant un sac qu’il avait sur ses épaules. Nous nous sommes mis à sa poursuite et l’avons rejoint 500 mètres plus loin environ. Nous l’avons appréhendé, et l’avons ramené à l’endroit où il s’était débarrassé du sac. Nous l’avons invité à nous montrer le contenu de ce sac, ce qu’il a fait aussitôt. Nous avons constaté qu’il contenait 150 paquets d’allumettes de contrebande en bois. Chaque paquet contenait 120 allumettes.

    Sur notre demande, cet individu nous a déclaré : « Je me nomme Pedro, Louis, 39 ans, chiffonnier, sans domicile fixe, né à Sarragosse (Espagne), le 24 mai 1884, de Pierre, et Fernandez Marie, célibataire, je sais lire et écrire. J’ai été élevé par mes parents jusqu’à ma majorité. J’ai été condamné pour le même motif il y a environ quatre ans. Ma profession de chiffonnier ne me procurant pas les ressources nécessaires à mon entretien, j’ai été obligé de me livrer à la contrebande. J’ai acheté ces allumettes au Peyrat (Ariège) à un individu que je ne connais pas, de passage dans cette localité. Je ne sais pas par qui ces allumettes sont fabriquées. Je suis venu à Rivel pour les vendre à celui qui en aurait voulu, car je n’ai pas de clients fixes. C’est la première fois que je viens dans cette localité ».

    L’intéressé a signé sa déclaration après lecture faite. Le fait ci-dessus, constituant le flagrant délit de colportage d’allumettes de contrebande, et une infraction à l’article 19 de la loi du 16 avril 1895, nous avons déclaré à Pedro, que nous l’arrêtions au nom de la loi.

    Fouillé minutieusement, au moment de l’arrestation en présence de MM. Monéger et Faure, domiciliés à Rivel (Aude), il a été trouvé porteur, d’un couteau de poche, d’un paquet de tabac, d’une montre, d’un mouchoir, et d’un portefeuille en cuir, contenant la somme de 55 francs, composée d’un billet de 50 francs, et d’un de 5 francs. Ces objets ont été retirés provisoirement, et suivront l’inculpé à destination.

    Les témoins de la fouille, MM. Monéger et Faure, ont signé avec nous l’inventaire des objets saisis. Nous avons conduit Pedro à notre caserne, et l’avons déposé à la chambre de sûreté de notre caserne, en attendant son transfèrement, devant le Sous-Directeur des contributions indirectes, à Limoux.

    Nous avons prélevé un triple échantillon de ces allumettes, et avons détruit le reste, en présence de Monsieur Portalier, receveur des contributions indirectes à Chalabre. Cette destruction, fera l’objet d’un procès-verbal distinct. Le contrevenant a signé avec nous, les échantillons prélevés.

    Nous avons immédiatement téléphoné au Commandant de la brigade de Laroque-d’Olmes Ariège, pour qu’une surveillance, soit exercée dans la commune du Peyrat (Ariège), en vue de découvrir l’individu qui a vendu les allumettes.

    Dressé en trois expéditions, destinées : les deux premières dont une visée et enregistrée en débit avec les objets saisis à suivre le prévenu, devant le Sous-Directeur des contributions indirectes à Limoux, et la 2e aux Archives.

    Fait et clos, à Chalabre, les jours, mois et an que d’autre part.                                          

    Signalement. Taille 1 m. 60, cheveux et sourcils châtains, yeux gris, front découvert, bouche petite, menton rond, visage ovale, nez à base abaissée. Vêtu d’un complet gris, coiffé d’une casquette grise à rayures rouges, et chaussé d’espadrilles blanches.

    colportage d’allumettes de contrebande

  • Avec les choristes du Puy Verd

    chorale de puivertL'ensemble vocal de Puivert propose son concert de Noël 2017, le lundi 18 décembre à 20 h à la salle de la mairie. Chacun est invité à venir chanter, écouter, partager une soirée avec la chorale puivertaine.

  • Diabasis a acté ses projets

    diabasis,patrice salerno,elsa suardLes adhérents de Diabasis, prêts à se remettre en scène.

    Le théâtre Georges Méliès accueillait vendredi 1er décembre, la première assemblée générale de l’association culturelle Diabasis, fondée en octobre 2016. Le rapport moral présenté par Patrice Salerno confirme que l’action principale de l’association a été la poursuite et la consolidation des différents ateliers théâtre (trois ateliers enfants, un atelier adultes et un atelier adultes handicapés sur Chalabre, ce dernier avec l’ESAT de Lavelanet, et deux ateliers enfants sur Verniolle en Ariège). Activités complétées par la présentation de spectacles, montés et mis en scène par Elsa Suard pour les enfants, par Elsa Suard et Claudia Flessig pour les adultes. Théâtre mais aussi musique, avec l’animation d’un atelier Eveil musical assuré par Anne-Céline Sergent, pour les écoles maternelles de Quillan et Chalabre. Riche de trente-deux adhérents, Diabasis a adopté à l’unanimité le rapport financier présenté par Michèle Mirouze et Patrice Salerno.

    diabasis,patrice salerno,elsa suard

    Juin 2017 La vie un peu d'eau

    Les perspectives pour 2018 reposent sur la consolidation des ateliers Théâtre, et l’organisation de deux animations. Le samedi 23 juin, « Faites de la Musique et des Passeurs de Mots », en partenariat avec la bibliothèque municipale et le comité des fêtes, et le samedi 4 août, Salon du Livre, en partenariat avec la bibliothèque départementale, la bibliothèque municipale, et le comité des fêtes. Au chapitre des projets, Diabasis pourra rapidement héberger un club de lecture (Martine Babin et Patrice Salerno) et un atelier de poterie pour les enfants (Delphine Meyrignac et Elsa Suard). Antoon Mastenbroek proposant la création d’une activité ciné-club.

    Le nouveau bureau de Diabasis est désormais présidé par Patrice Salerno, trésorière Stéphanie Mir, secrétaire Martine Babin.

    diabasis,patrice salerno,elsa suard

    Octobre 2017 Ô Musée

  • Les assistantes maternelles apprennent les gestes qui sauvent

    Samedi 25 novembre, un groupe de sept assistantes maternelles de Chalabre, Espéraza, Axat, Campagne-sur-Aude et Quillan, ainsi que des professionnelles de la petite enfance, se sont retrouvées à la caserne des pompiers de Quillan, pour une formation PSC1 (Prévention et Secours Civique niveau 1). Cette action a été organisée par le service du RAM (Relais assistantes maternelles) de la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises, à la demande des assistantes maternelles du territoire. Elle a consisté en une formation de sept heures, encadrée par Yannick Geslin, pompier formateur, et a permis de comprendre les attitudes à adopter lors d’incidents, et de compléter les connaissances sur les gestes qui sauvent, le tout dans une ambiance studieuse mais détendue.

  • L'ordre national du mérite pour le commandant Jacques Mamet

    jacques mametFamille et amis entourent le nouveau promu.

    Un Chalabrois était à l’honneur samedi 11 novembre, à l'occasion des cérémonies célébrées à Périgueux, où le commandant Jacques Mamet a été promu Chevalier de l'ordre national du mérite, par le colonel commandant le CNEFG de Saint-Astier (Dordogne, Centre national d'entraînement des forces de gendarmerie).

    Cette distinction vient couronner une carrière de trente-cinq ans en gendarmerie mobile exclusivement, à l’exception d’un détachement auprès du ministère des affaires étrangères en tant que responsable du service de sécurité de l'ambassade de France à Quito en Équateur (1996-1999). Ce parcours commencé à l'escadron de gendarmerie mobile de Périgueux en 1982, verra Jacques Mamet exercer à Mirande, Pamiers et Saint-Gaudens, avant d'être nommé officier (2008). Il commandera alors le peloton montagne de l'escadron de Saint-Gaudens, puis l'escadron de gendarmerie mobile de Mont-de-Marsan (22/2).

    jacques mamet

    A présent chef d'escadron, le commandant  Mamet occupe la fonction d’officier instructeur au centre d'entraînement des forces de gendarmerie (CNEFG) basé à Saint-Astier. Mission qui l’emmène parfois à l’étranger, afin de former gendarmes ou policiers locaux, notamment en Mauritanie, au Paraguay, et régulièrement au Pérou.

    jacques mamet

    Ce rendez-vous national du souvenir, aura permis à quelques uns de ses amis chalabrois, d’effectuer le déplacement, et de partager la journée d’un récipiendaire ému et heureux. Félicitations à Jacques Mamet, à présent invité par ses amis quinzistes de la Confrérie des Badalucs, à rallier le Kercorb au plus tôt, afin de prolonger l’événement.

    jacques mamet

    Archives, Trophée Roger-Raynaud 11 mai 2013