Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • C’était hier : En présence de Michel Plasson, quatuor à cordes, orgue et trompettes

    Eté 1978, le journal La Dépêche publie l’article ci-dessous, écrit sous la plume du journaliste Michel Naudy. A l’heure où les occasions de vibrer continuent à être rares, ce petit retour dans le temps pourra réveiller quelques souvenirs, sauvegardés dans un coin de mémoire, depuis quatre décennies. C’était un dimanche, le 9 juillet.

    « Le Kerkorb verdoyant aura été le cadre d’une fort sympathique manifestation musicale, dimanche après-midi, en l’église Saint-Pierre de Chalabre (qui, à elle seule mérite une visite) : un concert de musique variée était donné en l’honneur de Michel Plasson. Etaient donc réunis les quatre musiciens composant le quatuor du Capitole, tous professeurs : Jean Drouet (premier violon), Mercedes Plasson (deuxième violon), Lucien Morué (alto) et Guy Rogue (violoncelle) ; les deux trompettistes chalabrois Christophe Roncalli et Jean-Jacques Conte et, à l’orgue, Jacques Brugoux, organiste à Rocamadour.

    michel plasson

    Jean-Jacques Conte, Jacques Brugoux et Christophe Roncalli, au pied du grand orgue de Saint-Pierre

    S’il fallait citer parmi les œuvres d’Henry Purcell (1568-1695) celles qui ont la plus grande faveur du public, c’est bien « Trumpet Tune » et « Trumpet Voluntary » qui l’emporteraient. L’organiste de l’abbaye de Westminster a d’ailleurs, en partie établi sa renommée sur ces fameux airs de trompette. Ces deux œuvres permettent d’emblée de découvrir la personnalité des deux jeunes interprètes locaux, qui dialoguent agréablement avec l’orgue. Tour à tour, les sonorités de l’instrument passent du « piano » au « forte » jusqu’à la brillante reprise finale.

    M.Brugoux propose un interlude, dans un style assez sévère, alliant avec aisance, différents plans sonores d’un instrument, faut-il le dire ? qui nécessite une restauration ; mais c’est un autre problème… L’orgue de l’église de Chalabre dispose d’une trentaine de jeux et sonne bien. On se souvient encore du récital d’André Pagenel donné l’an passé. L’instrument a des possibilités qui, par suite de son état, ne peuvent être totalement exploitées. C’est dire ici le mérite de l’exécutant !

    michel plasson

    Placé dans le chœur de l’église, le quatuor du Capitole interprète, en première partition précisément, le « Quatuor n° 21 » de Mozart, l’un des derniers de l’enfant de Salzbourg, joué dans l’intégralité de ses quatre mouvements, imprégnés d’une grande profondeur musicale, surtout dans le final, où la ligne mélodique rappelle parfois le côté théâtral de « Dom Juan ». Ce concert instrumental se terminera avec l’unique quatuor de Ravel, qui fut écrit à Ciboure, sa ville natale. D’une riche écriture, il traduit une inspiration née de l’écoute de l’Océan. La partition, avec ses thèmes repris sans cesse par les violons, prend parfois la physionomie d’une œuvre orchestrale.

    L’assistance, particulièrement fournie, au premier rang de laquelle nous reconnaissions Michel Plasson, a délivré à tous les musiciens de cette rencontre musicale libre, des applaudissements nourris. Ce genre d’expérience musicale très enrichissante est à renouveler en Kerkorb ».

    michel plasson

    Christophe Roncalli et Christian Canat

    michel plasson

    Christophe Roncalli, André Malacan, Gérard Roncalli, Jacques Brugoux, Christian Canat, Jean-Jacques Conte

    « Il était 11 h 30 quand « Les Mariniers du Chalabrais » saluèrent d’un air guilleret l’arrivée sur la place du chef d’orchestre de la cité des Violettes ». Ces quelques lignes extraites d’un article signé J-P.C dans La Dépêche, rendaient compte de la première partie de cette journée, en l’honneur du « talentueux directeur de l’orchestre du Capitole ».

    michel plasson

    Répétition générale pour les Mariniers du Chalabrais 

    En fin de matinée de ce même 9 juillet 1978, Jean Tisseyre, conseiller général, René Boyer, maire de Chalabre, accompagné de son conseil municipal, recevaient chaleureusement Michel Plasson, M. Rivière, administrateur au Capitole et les musiciens du quatuor de Toulouse.

    A la faveur de cette réception en mairie, Michel Plasson devenait Citoyen d’honneur de la ville, avant que la nombreuse assemblée ne prenne la direction du parc des Cèdres pour un repas partagé sous les ombrages.

    michel plasson

    Une petite Géraldine offre un bouquet de fleurs à Mercedes Plasson, avant la lecture d'un conte

    michel plasson

    René Boyer maire de Chalabre salue un invité de marque

    michel plasson

    Michel Plasson signe le Livre d'or de la Ville

    michel plasson

    Michel Plasson et son amie Malou Saddier se dirigent vers les Cèdres

    michel plasson

    Malou Saddier, instigatrice de ce grand rendez-vous, aux côtés de ses amis Michel et Mercedes Plasson

    michel plasson

    Ambiance légère dans le parc des Cèdres

  • Arrêté municipal temporaire de circulation

    mairie chalabre

    Cours Docteur Joseph-Raynaud 4 mai 2020

    (Photo Yves Saddier)

    En raison des travaux de réaménagement du Cours Docteur Joseph-Raynaud sur la chaussée et ses abords de la route départementale 620 en agglomération, effectués par les entreprises Jean-Lefebvre Midi-Pyrénées et Rescanières, les usagers sont priés de prendre connaissance de l’arrêté municipal temporaire de circulation, applicable à compter du lundi 11 mai 2020.

    Les véhicules légers (moins de 3.5 tonnes) en provenance de Chalabre ne pourront pas emprunter la RD 12 (rue Cpt Danjou) en direction de Puivert ou venant de Puivert, et seront déviés dans les deux sens comme il suit : Voie communale Cours Aguesseau, voie communale Cours Colbert, RD 620 direction Lavelanet, RD 120 Rivel direction Puivert, RD 117 Puivert.

    Les véhicules lourds (plus de 3.5 tonnes) en provenance de Limoux vers Puivert ou l'Ariège seront déviés, dans les deux sens, comme il suit : RD16 Sonnac-sur-l'Hers, RD16 /RD7 direction Camon (Ariège), RD7 puis RD65 Labastide-de-Bousignac, RD625 communes St Quentin-La-Tour, Aigues-Vives, Laroques-d'Olmes, Lavelanet, RD117 commune Saint-Jean-d'Aigues-Vives, L'aiguillon, Bélesta, RD117 direction Puivert, RD117 Puivert.

    Les véhicules lourds (plus de 3.5 tonnes) en provenance de Laroques-d'Olmes pourront rejoindre le sud de Chalabre via la RD 620 dans l'Ariège puis dans l'Aude mais ne pourront pas traverser Chalabre. Pour rejoindre le nord de Chalabre, les véhicules lourds (plus de 3.5 tonnes) seront déviés, dans les deux sens, comme il suit : RD 620 Laroque-d'Olmes – RD 625 direction Aigues-Vives et Labastide-de-Bousignac - RD7 Direction Camon traversée Camon – RD 7-RD16 limite Ariège et Aude - RD16 Sonnac-sur-l'Hers.

    Les véhicules lourds (plus de 3.5 tonnes) en provenance du sud de Chalabre vers Puivert seront déviés, dans les deux sens, comme il suit : RD 620 Laroque-d'Olmes, RD 625 Lavelanet, RD 117 Saint-Jean-d'Aigues-Vives, Bélesta - RD117 limite Ariège et Aude, direction Puivert.

    Cet arrêté est applicable à compter du 11 mai 2020 pour une période illimitée, mais les entreprises feront le maximum pour que les travaux se réalisent le plus rapidement.

  • Cérémonies annulées

    8 mai 1945 à chalabre

    L’année 2020 ne permettra pas de célébrer le 75e anniversaire de la capitulation de l'Allemagne nazie, comme l’a confirmé le message du secrétaire général du ministère de l'Intérieur :

    8 mai 1945 à chalabre« Suite à l'annonce par le président de la République du prolongement du confinement rendu nécessaire par la lutte contre le coronavirus COVID-19, nous vous informons que toutes les cérémonies organisées en dehors de Paris sont annulées jusqu'au 11 mai. Pour mémoire, les prochaines cérémonies nationales inscrites au calendrier et donc concernées par ces mesures sont : 8 mai, commémoration de la victoire du 8 mai 1945, 9 mai, journée de l'Europe, 10 mai, commémoration annuelle en France métropolitaine de l’abolition de l’esclavage ».

     

  • Du catch au Bourdil

    Dans les années 1960, Hildevert Serrat a acheté les propriétés de Roquefère et du Bourdil à Joséphine Lasserre (cf Tome XI de Il était une fois Chalabre). Entre autres projets, ce néo Chalabrois souhaite créer un endroit de détente à vocation touristique. Ainsi vont voir le jour deux plans d’eau, toujours existants, qui allaient accueillir certains jours d’été, un ring grandeur nature, sur lequel venaient en découdre les grands noms du catch de l’époque. Comme en témoigne l’affiche ci-dessous, avec notamment un combat en nocturne qui devait opposer Lady Caroline (la Catcheuse Ecrivain) à Pepita Ortega (la Tigresse Espagnole), pour l’attribution de la Coupe Chalabre-Plaisance.

    le bourdil

  • Aux Vergers de la Galante, les pommiers sont fleuris

    vergers de la galante,frédéric boussiouxJane, Alice et Lisa Boussioux ont goûté au spectacle de la fleuraison.

    En décembre et au terme de trois mois et demi d’activité intense consacrés à la cueillette des pommes, la plaine de Sonnac-sur-l’Hers avait été rendue à sa tranquillité. Selon un calendrier établi au gré d’une météo au planning instable, les affaires ont repris au cœur des Vergers de la Galante. Ainsi le mois de janvier a vu les sécateurs entrer en action, afin de procéder à la taille des fruitiers répartis sur les 28 ha que compte le domaine dirigé par Frédéric Boussioux.

    Un temps endormie, la sève a discrètement pris le relais et à la faveur d’un hiver tempéré, la fleuraison est là et bien là, renforcée par l’efficacité de colonies d’abeilles fidèles au rendez-vous et sachant faire le métier. En témoigne l’éclosion de fleurs aussi blanches que le blanc des filets qui ont ensuite été tendus, afin de protéger les petites pommes en devenir.

    vergers de la galante,frédéric boussioux

    Après l’étape de l’éclaircissage, prévue en juin, échelles, « picking bags », plateformes mobiles et petits trains investiront les rangées de pommiers, le mois d’août touchera alors à son terme. Il sera l’heure pour les cueilleurs d’engager une saison peut-être singulière, avec la probable mise en place d’une procédure visant au respect des gestes barrière. Mesures de sécurité aménagées dès le début du confinement, qui ont amené les Vergers de la Galante à faire le choix d’une fermeture du magasin de vente directe. Un lieu d’accueil apprécié par les amateurs de pommes, lesquels bénéficient toutefois du service de distribution 24 h sur 24.

    Comme le souligne Frédéric Boussioux, « la consommation a nettement progressé en avril, dans un contexte d’exception qui n’aura pas pénalisé l’écoulement de la récolte 2019 ». Avec des ventes en hausse et l’embauche de douze employés déjà sur site, la récolte du millésime 2020 s’annonce sous les meilleurs auspices, les aléas météorologiques étant invités à passer leur chemin. Après une année 2018 d’exception suivie d’une année 2019 moins prolifique, Chantecler, Canada, Délice d’or et leurs consoeurs sont attendues pour cet été.

    vergers de la galante,frédéric boussioux

  • Un 8 mai avec l'Avenir du Kercorb

    Dans la perspective d'une commémoration du 8 mai 1945 qui sera célébrée sans cérémonie et en l'absence des solistes de Batucada, il revient le souvenir des défilés assurés par l'Avenir du Kercorb, avec majorettes, tambour-major, tambours, clairons et harmonie. Cet ensemble avait été fondé en 1961 à l'initiative de René Berland, François Huillet, Gérard Roncalli et Augustin Sibra (cf Tome VI Il était une fois Chalabre, sous la plume de Sophie Jacques Serano). L'essentiel des photos mises en ligne ci-dessous datent de 1963, Louis Taillefer était alors président, après avoir succédé à René Benoit.

    avenir du kercorb

    Roulements de tambour devant le café Tournois

    avenir du kercorb

    Les musiciens sur le cours d'Aguesseau vont négocier le virage vers le Pont-Neuf, entre l'auto P 60 de M. Auriol,... et les parfums des pâtisseries de Georges Fabre

    avenir du kercorb

    A droite, le tambour-major Daniel Gaubert

    avenir du kercorb

    Sur le Pont-Neuf, au 1er plan, Antoine Canal, devant Jean Paquier (à gauche), Henri Sabatier et Jean Bigou

    avenir du kercorb

    avenir du kercorb

    Henri Sabatier dirige les dernières sonneries devant la mairie

    Au deuxième plan, le président Louis Taillefer

    1er rang André Chaumond, Jean-Pierre Brzesc, René Delpech, Michel Castelnaud, Marc Bedin, Jean-Jacques Conte, Richard Conte (masqué)

    avenir du kercorb

    L'Avenir du Kercorb réuni sous le porche de l'église Saint-Pierre

    avenir du kercorb

    L'Avenir du Kercorb en 1967 sur le perron du château

    avenir du kercorb

    Derrière les majorettes (ici Mlle Estève), Jacques Castella et Francis Garcia emmènent les tambours

    Et derrière eux, un as des percussions en devenir

  • Un jour, une image

    Au mois d'avril 1964, les élèves du C.E.G étaient partis en excursion jusqu'au pied du Pog de Montségur.

    collège antoine-pons

    La Dépêche, samedi 18 avril 1964

    collège antoine-pons

    Photo Maurice Mazon

    (Collection Jean-Pierre Faure)