Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

chalabre - Page 7

  • Le hasard fait des heureux à l’hôpital local

    Loto Ehpad Avril 2013.jpgLes « quineurs » ont pris plaisir à espérer le bon numéro.

    Le rendez-vous annuel proposé mercredi 10 avril par l’association « les Cheveux d’argent », a enregistré un nouveau succès de participation. Les candidats à la chance se comptaient très nombreux dans les salons de l’hôpital des Hauts de Bon-Accueil, où ambiance et tension sont montées crescendo au fil des parties. En fin d’après-midi, les heureux gagnants sont redescendus vers la bastide, les bras chargés de superbes cadeaux. Il faut rappeler que les fonds récoltés au cours de ces animations, permettent l’organisation de sorties et de manifestations, pour le plus grand plaisir des pensionnaires.

    L’association « les Cheveux d’argent » remercie l’ensemble des participants ainsi que les commerçants pour les lots offerts. La direction de l’établissement par le biais de Ghislaine Vanwersch-Cot, adresse de vifs remerciements à l’ensemble des personnels de l’Ehpad, pour leur investissement.

  • C'était hier : Les sapeurs-pompiers solidaires des ostréiculteurs

    Sous ce titre, l'article qui suit avait été publié dans l'Indépendant, édition du mercredi 19 février 2003.

    Pompiers huîtres Fév. 2003.jpgLes caisses d'huîtres ont été enlevées en un temps record. De gauche à droite: Thierry Cnocquart, Bernard Marcos (Centre d'Espéraza), André Mamet, Arnaud Molini, Benjamin Defernez, accroupi, "Bamba" Rouzaud (photo archives, février 2003).

    L'appel à la solidarité lancé tout dernièrement par l'Amicale des sapeurs-pompiers de Chalabre a obtenu un bel écho auprès de nos concitoyens. Chacun se souvient en effet, comment les ostréiculteurs de Leucate avaient été frappés entre le 20 décembre et le 2 janvier dernier, par la mesure préventive d'interdiction de vente de coquillages. Une décision qui a notamment affecté trois sapeurs-pompiers volontaires leucatois, dans une période déterminante pour leur métier. A l'initiative de l'union départementale des sapeurs-pompiers relayée par l'Amicale du centre de secours Jean Cabanier, le Kercorb n'a pas laissé passer l'occasion de manifester son soutien. Samedi, en début d'après-midi, la caserne chalabroise avait des allures de criée de bord de mer, à l'heure où Thierry Cnocquart et Arnaud Molini distribuaient les 189 kg d'huîtres acheminées en direct le matin même depuis Leucate. Au nom de leurs collègues leucatois, les membres de l'amicale chalabroise des sapeurs-pompiers adressent de vifs remerciements à tous ceux qui ont spontanément répondu à l'appel.

  • Georges Fabre n’est plus

    G. Fabre Juillet 2012.jpgGeorges Fabre en juillet 2012, lors de l’inauguration de la fresque de l’Ehpad.

    L’église Saint-Pierre accueillait jeudi 3 janvier dernier, une assistance recueillie, venue adresser un dernier adieu à Georges Fabre, décédé à l'âge de 87 ans. Né à Limoux le 28 mai 1925, Georges Fabre avait fait ses classes dans les bonnes pâtisseries de la cité blanquetière, avant de venir s’installer en Kercorb. Avec le concours de Claire, son épouse, il avait assuré la succession de la Maison Magna, pérennisant pour le plaisir des fins gourmets, l’excellente réputation d’une enseigne sise sur le Cours Henri d’Aguesseau.

    Tous deux étaient à présent pensionnaires de l’hôpital local des Hauts de Bon-Accueil, prenant part aux nombreuses activités proposées. Georges Fabre avait été choisi par ses pairs pour assurer la présidence d’un atelier de céramique, qui avait offert en juillet dernier, une oeuvre remarquable intitulée « Lumière matinale ». Une fresque qui orne désormais le grand salon de l’hôpital, pour prolonger le souvenir d’un maître-pâtissier, qui n’avait pas son pareil pour confectionner les fameuses meringues aux pignons.

    georges fabre,chalabreLe regretté Georges Fabre était également un habitué des concours de belote (Photo Archives Novembre 1994, Café Tournois)

    Précédé par les drapeaux des anciens combattants, rappelant son implication aux côtés de ses compagnons de combat de la section « Rhin et Danube », le cortège a accompagné Georges Fabre vers le caveau familial où il a été inhumé aux côtés de son fils Gérard, décédé en mars 2010. En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à Claire son épouse, à Martine sa fille, à Paulette sa sœur, à toutes les personnes que ce deuil afflige.  

  • Règlement et discipline à l'Hôtel-Dieu Saint-Jacques

    C'était il y a tout juste 143 ans, la maison de retraite de la rue Saint-Pierre, alors dirigée par les Soeurs de Saint Joseph-de-Cluny, inscrivait deux nouveaux articles à son règlement intérieur. Les voici retranscrits tels qu'à l'origine, dans le texte mis en ligne ci-dessous. Il s'agit d'un extrait des archives de l'établissement transféré depuis le 20 mars 2007, sur les hauteurs de la colline de Bon-Accueil.

    Hospice de Chalabre

    hôtel-dieu saint-jacques,chalabre,soeur marie javouhey 

    Règlement de Discipline approuvé le 7 Août 1869 par Le Préfet de L’Aude.

    Admission et Discipline

    Article 12

    L’Hospice n’est institué que pour secourir et entretenir les vieillards ou infirmes des deux sexes et quelque fois mais exceptionnellement et momentanément, en cas de maladie, les étrangers de passage à Chalabre sur certificat du Médecin de l’établissement, visé par le Maire.

    Article 13

    Pour être admis à L’Hospice le Demandeur devra être originaire de Chalabre, ou bien être domicilié depuis longtemps et se trouver sans  ressource et hors d’état de gagner sa vie par son travail.

    L’admission ne sera définitive que sur délibération spéciale de la Commission administrative.

    Les étrangers malades de passage à Chalabre seront momentanément reçus s’ils sont porteurs d’un billet de visite du médecin de L’hospice constatant leur état et limitant le temps de leur séjour. Il devra être visé par le Maire autorisant l’admission provisoire.

    Il en sera de même des militaires malades. Ils devront tous respect et soumission à Madame La Supérieure, ainsi qu’à toutes les autres sœurs, mais en cas de plainte contre ces dernières, ils pourront, en toute occasion, en appeler à Madame La Supérieure.

    Tous les pauvres de L’établissement pourront librement circuler dans le jardin qui en dépend, mais par sexe séparé.

    Ils ne pourront sortir en ville qu’avec l’autorisation de Madame La Supérieure qui délivrera à l’impétrant une carte de sortie pour un temps déterminé.

    A cet effet, il sera établi un portier à qui sera remise la carte de sortie par le permissionnaire qui devra la reprendre à sa rentrée pour la rendre à Madame La Supérieure.

    Le pensionnaire qui aura dépassé l’heure en prolongeant le temps de son absence, ou qui aura commis tout autre manquement à la discipline sera puni par un refus de sortie lorsque plus tard il la demandera ou par une privation de vin à l’heure du repas .
    La récidive encourra une privation double et une forte réprimande et si en dépit des avis donnés et des punitions, le pensionnaire s’obstine dans son insubordination, il encourra d’être définitivement chassé de L’hospice.

  • Le Kercorb attend son Tour

    tour de france 2012,chalabre,kercorbThomas Vockler va repasser sur le pont du Blau, ... dans l'autre sens (Photo archives, Juillet 2008).

    Avec l’annonce du prochain passage des 163 « forçats » de la route encore en course, la capitale du Kercorb s’apprête à replonger dans l’ambiance unique offerte par le spectacle du Tour de France. Cette grande fête populaire et sportive animera le pays chalabrais tout entier, aujourd'hui dimanche 15 juillet, à l’occasion de l’étape Limoux-Foix. Avant de faire leur apparition dans la cité chalabroise, les coureurs auront franchi le col du Portel pour rallier Villefort et la chicane du Canavayrou. Annoncées aux portes de la ville aux alentours de 13 h 30 (aux environs de midi pour la caravane), les 22 équipes en lice entreront par la rue du Capitaine Danjou, avant de négocier le délicat virage de l’hôtel de France, sur lequel planent les ombres de « Bartole » et de Robert Chapatte. Un cours Docteur Joseph Raynaud pavoisé, les guidera jusqu’au pont du Blau et l’avenue de Verdun. L’objectif sera alors des plus simples, rallier la Charmille puis Vicdessos via Tarascon, où les attendront, imperturbables, le Port de Lers et le Mur de Péguère. Les spécialistes locaux ayant pronostiqué un passage groupé du peloton dans nos murs, les nombreux spectateurs attendus sont invités à une grande prudence.    

    tour de france 2012,chalabre,kercorbLes « Festejaïres del Cazal » sont disposés à faire leur trou dans le peloton (Photo archives, Juillet 2003)   

    Hasards du calendrier, les « Festejaïres del Cazal » seront au même moment en pleine séance d’entraînement, dans la perspective du grand critérium programmé lors des fêtes célébrées en l’honneur de Ste Marie-Madeleine (20-21-22 juillet). Personne ici n’a oublié l’épisode du Tour 2003, lorsque les suiveurs de la Grande Boucle avaient salué le sérieux avec lequel les coursiers locaux préparaient leur rendez-vous sur le vieil anneau olympique du Cazal. Un professionnalisme qui avait valu aux « Festejaïres del Cazal », une page spéciale dans le journal l’Equipe.

    tour de france 2012,chalabre,kercorbL'ami Richard en pourparler avec Gérard Holtz : La course à la brouette aux JO, c'est dans la poche ! (Photo archives, Juillet 2008).