Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • C’était hier : Jubilé Roger Dumay

    L'article qui suit avait été publié dans l'Indépendant, édition du jeudi 7 septembre 1995.

    fc chalabre football,roger dumayEn famille autour de la coupe du Président Roger Dumay (photo archives, août 1995).

    Entre une saison de football qui prend fin et une nouvelle saison qui commence, le cuir tourne au ralenti, joueurs et « aficionados » viennent très rapidement à manquer de leurs sensations préférées. En ce dernier samedi d’août pourtant, le FC Chalabre a vécu hors championnat, un superbe après-midi riche d’émotion et de souvenirs, à l’occasion du « Jubilé » organisé en l’honneur de Roger Dumay, figure emblématique du football chalabrois.

    Ils étaient venus, ils étaient presque tous là, Hyppolite Sarraseca, co-fondateur du club en 1952, aux côtés de Léon Dumay originaire de Reims et installé à Montjardin, « Pepete » Montoro, Ginès Lorca, Jeannot Alabert, André Déramond, les Frères Martin,… et tous les « p’tits gars » ayant eu le plaisir de porter les couleurs du « Feuceuceu ».

    Au terme d’une partie amicale au cours de laquelle les vieilles douleurs allaient être effacées par la joie de retrouver des sensations oubliées, la grande famille du foot s’est rassemblée autour du président et de son épouse. Un magnifique trophée pour lui, un superbe bouquet de fleurs pour elle, et à travers ces gestes symboliques, un témoignage d’affection et de reconnaissance à l’égard de Roger et Janine Dumay, qui ont toujours su faire partager à des générations de joueurs, leur passion commune, celle du football.

    Des premières évolutions sur le stade Jean de Mauléon au début des années 1950, jusqu’au titre et l’accession en DHR en 1981, l’évocation des souvenirs fut riche en anecdotes. De la Champagne au Kercorb, le hasard avait depuis longtemps choisi de la jouer à la « Rémoise », pour le plus grand bonheur du football chalabrois.

  • C’était hier : Du Blau au Chalabreil

    Les échos qui suivent avaient été publiés dans l'Indépendant, édition du jeudi 7 septembre 1995.

    Carnet blanc.

    C’est avec grand plaisir que nous vous faisons part du très prochain mariage de notre jeune concitoyen Joël Lafitte, sportif de talent qui officie au sein de l’USC XV, fils de René et Léontine Lafitte, avec la très charmante Valérie Carbone, fille de l’ami Louis Carbone, qui nous fait l’honneur de goûter une paisible retraite en Kercorb. La cérémonie aura lieu le samedi 9 septembre à 16 h à la mairie de Chalabre, suivie de la bénédiction nuptiale en l’église Saint-Pierre.

    Les cyclos boudent la tradition.

    Devant une trop faible participation de ses licenciés, le Cyclo Club du Chalabrais se voit contraint d’annuler la traditionnelle sortie en Couserans, prévue les 9 et 10 septembre prochain. Si la météo se montre clémente, une sortie aura lieu dimanche matin suivie d’une grillade place Charles-Amouroux. L’occasion pour les cyclos du président Jean Quério, de démontrer qu’ils aiment encore se faire plaisir sur un vélo.

  • Le Kalakan trio sous la halle

    kalakan trio,gesppeKalakan, un trio unique de chanteurs et percussionnistes basques.

    Dans le cadre des 14e Polyphonies en Haute-Vallée de l’Aude, un concert sera donné sous la halle, aujourd'hui samedi 5 septembre à 21 h. La première partie sera assurée par les chanteurs du Gesppe, avant la prestation du trio Kalakan, groupe artistique du pays basque.

    Après avoir collaboré et tourné avec les pianistes Katia et Marielle Labèque, puis Madonna, les membres de Kalakan privilégient un rapport intime avec leur public, faisant le choix d’un retour à l’essentiel. Ils aiment laisser la place à l’imprévu et à la spontanéité, et parient sur une mise en scène épurée, rassemblant les auditeurs et les musiciens autour de la musique et des sensations qu’elle procure.

    Thierry Biscary, Jamixel Bereau et Xan Errotabehere chantent des textes du répertoire basque du XVIe siècle, comme des textes de poètes contemporains, a capela ou accompagnés de leurs tambours. La voix douce d’une berceuse côtoie les voix fières d’une « jota », accompagnées par la txalaparta, el ttun ttun, el atabal, el pandero..., instruments traditionnels du pays basque (entrée 10 €, gratuit pour les enfants).

  • Bonne fréquentation estivale au camping

    La municipalité communique : 

    « Pendant la saison d’été, la municipalité de Chalabre a confié la gestion du camping, de l’aire camping-car et la buvette à Laetitia Gazza, qui a fait preuve de compétence, d’une grande disponibilité, et  toujours à l’écoute des campeurs. A la lecture des fiches de satisfaction, il ressort que les touristes ont  apprécié le calme du site, la proximité et l’accès vers la rivière, l’ombrage du terrain. Ils ont été ravis des informations touristiques fournies par Laetitia, et le camping a servi d’annexe à la maison du tourisme.

    Ils ont également été sensibles au tarif très attractif  (7 € la nuitée en camping-car, 6 € pour un campeur seul, 10 € pour deux personnes). Ces tarifs englobent l’accès à l’électricité, les blocs sanitaires avec eau chaude, et pour les camping-caristes, l’accès à l’aire de vidange. Ils ont apprécié la qualité du service : dépôt de pain, prêt de livres, possibilité de prendre des petits déjeuners et repas dans une bonne humeur constante. Les chiffres enregistrés sont satisfaisants : 115 séjours camping-car et campeurs libres confondus, soit 500 personnes qui ont séjourné sur le camping. Pour la saison prochaine, une information et une publicité permettront d’augmenter sans aucun doute, le nombre de campeurs qui visitent Chalabre et ses alentours. Le maire et la municipalité remercient sincèrement Laetitia Gazza, qui a contribué à donner une image positive de notre commune et de son camping ».

    camping chalabreLaetitia Gazza aux côtés de Jean-Jacques Aulombard.