Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • C'était hier : Les vingt ans de l'O.P.V.C.

    opvc

    L’article qui suit avait été publié dans le journal l’Indépendant, édition du 24 septembre 1995. L’occasion de revenir sur une information donnée en son temps, selon laquelle il n’y avait jamais eu de vendanges en Chalabrais. Faux bien évidemment, comme pourraient l’attester Vincent Alegre et la colle ci-dessous, rassemblés lors d’une cueillette effectuée dans les années 1960 sur la colline du Calvaire, et dans la vigne de la famille de Georges Peyre (à droite).

    opvc

    L’occasion également d’adresser un salut amical aux sociétaires de l’Opération Vacances du Chalabrais, aujourd'hui disséminés sous le ciel du Kercorb et d'ailleurs.

    opvc

    Inutile de chercher plus longtemps dans les archives chalabroises, « Josep » pourrait le confirmer, aucun document ne rapporte qu’il y ait eu un jour ou l’autre des vendanges en Kercorb. Et pourtant, samedi 16 septembre, l’O.P.V.C. organisait « sa » fête des vendanges au mépris de toute considération historique. Dès 18 h 30, les vendangeurs étaient exact au rendez-vous fixé place Charles-Amouroux pour un apéritif concert réunissant les inconditionnels de cette formidable équipe qui année après année, continue à faire des siennes, à grand renfort de saxo, trompette, caisse claire et autre trombone à coulisse.

    opvc

    La joyeuse chambrée animée par les propriétés bienfaisantes d’une excellente sangria, s’est retrouvée la nuit venue, dans un théâtre municipal et dans un décor digne du divin Bacchus, pour une soirée inoubliable. A la faveur de sketches connus mais dont l’interprétation et la mise scène ont soulevé l’enthousiasme général, les artistes du cru ont démontré tous leurs talents, avec certainement une mention spéciale pour le mime Emile (photo ci-dessous).

    opvc

    Dans le même temps, le repas-spectacle auxquels étaient conviés les amis de l’O.P.V.C, a permis à ces derniers d’apprécier une daube de derrière les sarments, pendant que l’on s’affairait sous les cintres afin de mettre en place les décors successifs. La prestation offerte par la chorale Eissalabra a également obtenue un succès amplement mérité, notamment lors de l’interprétation de la « Montanara », prouvant s’il en était besoin que le groupe placé sous la direction d’Edouard et Sophie a pris aujourd’hui une nouvelle dimension.

    opvc

    Pour aussi belle que cette fête des vendanges ait pu être, elle n’était qu’un sympathique prétexte. En réalité, l’O.P.V.C. voulait simplement célébrer ses vingt ans d’existence, en compagnie de tous ses amis, de ceux qui ont toujours marché dans des projets parfois saugrenus. « Y’a du boulot ! » disait Gérard à René lorsqu’une idée trottait dans leur imagination. Du boulot, soit, mais combien de grands moments de joie et de bonheur vécus pendant vingt ans. Bon anniversaire à l’O.P.V.C. et à très bientôt.

    opvc

    Lien permanent Catégories : C'était hier
  • Patrice Salerno dédicace à la bibliothèque

    patrice salerno,marhabaVendredi 25 septembre à 18 h à la bibliothèque municipale, Patrice Salerno présentera « Marhaba », un roman historique qui se déroule au XIIIe siècle, en terres occitanes. En filigrane, la dissidence « cathare » s’éteint peu à peu dans cette région. Les problématiques de cette période (enjeux économiques, sociétaux et religieux) sont plus que jamais d’actualité.  

    « Là, des illuminés aux têtes hirsutes, aux yeux révulsés, brandissaient des bibles et déversaient leur charabia haineux à la face des gens attroupés. Ils étaient tous là, les vomisseurs de Dieu, les pourfendeurs d’infidèles, les émissaires de l’Apocalypse, les annonciateurs des ténèbres et du jugement dernier. Le repentir n’y suffirait pas… ».

    Cette séance de dédicace et d’échanges avec l’auteur, sera suivie du verre de l’amitié. 

  • Du Blau au Chalabreil

    Visite de la chapelle de Rivel.

    A l’occasion des Journées du Patrimoine, l'association Rivel Patrimoine informe de l’ouverture de la chapelle de Sainte Cécile, samedi 19 et dimanche 20 septembre, de 14 h à 17 h. L’occasion pour les visiteurs, d’apprécier les travaux de rénovation dont vient de bénéficier ce lieu de culte.

     C’est la rentrée au café-philo.

    Le rendez-vous bi-mensuel du café-philo de la « Terre privilégiée », aura lieu le vendredi 25 septembre à 17 h 30 à l’hôtel de France. Le débat portera sur l’évolution de la langue française : « Là où toute poésie a disparu du paysage, les imaginations s’éteignent, les esprits s’appauvrissent, la routine et la servilité s’emparent des âmes » (Elysée Reclus).

    Gospel à Saint-Pierre.

    A l’initiative du comité des fêtes de Chalabre, le Chœur Gospel Moody Blue sera en concert le samedi 26 septembre en l’église Saint-Pierre (20 h 30). Participation 10 €, pour tout renseignement contacter Annie au 06 30 47 59 76.

    Deux podiums pour Roland Fourcassa.

    L’été qui prend fin, aura permis au champion de ball-trap Roland Fourcassa de monter par deux fois sur un podium. D’abord à Lazenay (Cher) où se déroulait le championnat de France, Roland prend la 2e place derrière Olivier Roberge (Comité Normandie), et devant Roland Wolfsfelberger (Comité Alsace). Ensuite à Cestas (Gironde) où se disputait le championnat d’Europe. Roland termine là aussi en deuxième position, derrière le Britannique Kenneth Newman, et devant Joël Sdrigotti du Comité Aquitaine. Félicitations et rendez-vous est pris pour un futur challenge, et une couronne mondiale.

  • Le concours photo est clos, l’expo est ouverte

    il était une fois chalabreLe jury a pu participer, « hors-concours ».

    Ils avaient jusqu'au 1er septembre dernier pour envoyer leurs créations, les candidats au premier concours photo organisé par l'association «  Il était une fois Chalabre », en partenariat avec la mairie, s’en remettent maintenant aux conclusions du jury. Ce dernier, composé de quatre membres, s’est engagé à faire un choix parmi une gamme de clichés illustrant deux thèmes : scènes de la vie chalabroise et vue insolite sur le territoire de la commune. L’exercice aura été à la fois plaisant et difficile, effectué en deux temps, mais les noms des artistes primés sont à présent connus.

    Pour l’heure, toutes les photos en lice sont exposées à la bibliothèque municipale, 4 rue des Boulangers. Noëlle Danjou et Michel Brembilla, coordinateurs du concours, invitent le public à venir les découvrir, et à désigner un lauréat, à titre symbolique. Pour chaque catégorie, les trois meilleures photos recevront un prix équivalent à 200 € (1er), 160 € (2e) et 120 € (3e). Les lauréats seront prévenus dans les jours à venir, et la remise des prix aura lieu en mairie le samedi 26 septembre (12 h), avec la réception du Tome XII.

  • Il était une fois Chalabre : Le Tome XII est attendu le 26 septembre

    Tome I Décembre 1995.JPGDécembre 1995, les Chalabrois découvraient le premier tome d’une série en cours (Photos archives, Décembre 1995. De gauche à droite : André Mamet, Marie-Annick Saddier, Robert Roncalli, Raymonde Castres, Gilbert Huillet, Marie-Louise Saddier, Michel Brembilla)

    A l’heure qu’il est, les rotatives de l'Imprimerie du Noisetier à Lavelanet, s’apprêtent à coucher noir sur blanc, le résultat des recherches effectuées depuis près d’un an, par l’équipe du président Michel Brembilla. Le collectif de l'association « Il était une fois Chalabre » est ainsi très heureux de pouvoir confirmer la parution prochaine d'un nouveau recueil, dédié à la mémoire des jeunes Chalabrois et de leurs camarades, mobilisés en 1914. « Les années passent, le temps dépose ses strates qui enfouissent les choses, les gens. Nous sommes comme ces archéologues qui, avec respect, extraient de leur gangue un fossile, une ville, une tombe. Un instant au soleil de nos pensées nous allons les faire revivre, ceux qui nous ont quittés récemment, ceux qui, depuis longtemps ont quitté notre coin de terre. Ainsi le temps sera vaincu » (Malou Saddier).

    Au sommaire, la guerre de 1914-1918, à travers des lettres et des visages de Poilus, mais également la suite des recherches sur Chalabre et ses écarts, « L’enfant, le veau, le clou, les cerises », un conte d’après Michel, une biographie de Félicien Huillet, les poèmes de Philippe, et bien sûr un album riche de photos et de visages que la mémoire n’oublie pas. Autant de sujets rassemblés dans un Tome XII à découvrir à compter du samedi 26 septembre à partir de 10 h. Comme à l’habitude, la réception de ce nouvel ouvrage se fera à la mairie, où chacun est cordialement invité. Cette rencontre permettra également de remettre les prix du 1er concours-photo proposé par l’association, de parcourir une exposition sur le thème de la Grande Guerre, aimablement prêtée par l’association ACCES du Pays-de-Sault, et de célébrer les vingt ans d’existence de l’association « Il était une fois Chalabre ».

    Tome I 001.JPG

  • Une station d’épuration moderne et performante

    D'importants travaux de rénovation ont été réalisés sur le site de la station d'épuration. Le chantier est à présent terminé.

    station d’épuration de chalabreVisite de fin de chantier pour une nouvelle unité de traitement à présent opérationnelle.

    Elle avait été mise en service en 1972, sous le premier mandat de René Boyer, la station d’épuration en bordure de la rivière Hers vient de bénéficier d’un programme complet de réhabilitation. Le projet initié par la précédente équipe municipale, emmenée par Christian Guilhamat, s’était appuyé sur les préconisations du schéma communal d’assainissement datant de 2008, et des rapports de visite du SATESE (syndicat d'assistance technique pour l'épuration et le suivi des eaux).

    Améliorer la filière des boues     Les travaux d’envergure réalisés par les entreprises Colas et Sales, en collaboration avec Véolia Eau, compagnie chargée de la gestion de l’assainissement, vont permettre d’améliorer le fonctionnement de cette unité, et de mettre en conformité la filière de traitement des boues.

    Nouveau système de prétraitement, mise en place d’un dispositif d’auto-surveillance, vidange et nettoyage permettant de limiter le départ de boues dans le cours d’eau, mise en conformité des passerelles et garde-corps afin de garantir la sécurité des intervenants, autant d’améliorations qui ont surclassé l’ancienne filière de traitement des boues, laquelle a vécu.

    Avec la création de dix lits de séchage d’une superficie totale de 500 m², le nouveau système de traitement, présente l’avantage de stocker les boues sur une période de sept à huit ans, et de favoriser leur dégradation. Ces boues pourront être épandues sur des parcelles agricoles ou évacuées vers un centre de compostage. Et afin de répondre aux exigences de la réglementation, un dispositif de télésurveillance a été mis en place.

    La réception de ce chantier s’est tenue mardi 8 septembre, en présence de Jean-Jacques Aulombard, maire, ainsi que des représentants de chacune des entreprises investies dans cette réalisation.

  • Jean et Adriennne Bénet ont célébré leurs noces de platine

    roubichoux,bénetUne journée unique pour Jean et Adrienne entourés de leurs enfants.

    Les hauts de Roubichoux étaient une fois encore à la fête, en ce premier samedi de septembre, dédié à une solennelle réunion de famille. Ce rendez-vous ne devait rien au hasard, et il aura permis à Jean et à Adrienne Bénet, de revivre une mémorable journée de l’année 1945. C’était le samedi 12 août, deux jeunes amoureux avaient uni leurs destinées sous la nef de l’église Saint-Pierre de Chalabre. Soixante et dix années et quelques jours plus tard, Jean et Adrienne ont refait le chemin à l’envers, franchissant cette fois la porte de l’église de Saint-André de Roubichoux, où Monseigneur Bertrand de la Soujeole a célébré l’eucharistie.

    roubichoux,bénetCélébration des noces de platine à laquelle étaient conviés parents et amis, témoins privilégiés de sept décennies de complicité. Chants et notes de musique résonneront entre les vieilles pierres chargées d'histoire, avant que le couple n’apparaisse sur le parvis de Saint-André, accompagné d’une délégation de l’École des Apprentis Mécaniciens de la Flotte. Affectueux clin d’œil filial, à l’adresse d’un père, ancien élément de la base navale de Saint-Mandrier.

    La fête continuera face aux petites Pyrénées, honorées par la guitare et le tuba de Christophe, la guitare de Bernard et l’accordéon de Philippe. Au plaisir des accords et des mots, un hommage dédié à « Jean le lent », « l’Accent », « la Fanfare de mon père », « Bella ciao », allait succéder le plaisir de goûter un chardonnay, cuvée du Clos Roubichoux. Entourés de l‘affection d’une grande famille réunie, Jean et Adrienne ont invité à prolonger la fête, dans le superbe cadre offert par le théâtre de verdure. Sincères félicitations !

    roubichoux,bénet

    roubichoux,bénet

    roubichoux,bénet

    roubichoux,bénet

    roubichoux,bénet