Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Football : Le FCC ouvre en Coupe de France à Quillan

    En raison des fortes chaleurs, le District de l'Aude de football a choisi de différer le coup d'envoi de l'ensemble des rencontres à 17h.

     

    coupe de france,fc chalabre,fc quillan haute-valléeUne nouvelle casquette pour le capitaine Fabrice Canal, qui succède au coach Olivier Cazas (Photo archives FCC-Souilhe dimanche 15 mai 2011).

    Les vacances sont terminées pour les seniors du président Olivier Cazas, appelés à rechausser les crampons demain dimanche 19 août dans la cité des Trois Quilles. Cette première rencontre officielle de la saison comptant pour le 1e tour de la Coupe de France se jouera au stade municipal de Quillan où le onze emmené par Fabrice Canal, nouveau coach du FCC, sera opposé aux locaux du F.C Quillan-Haute-Vallée. Christophe Vanicatte donnera le coup d’envoi à 17 h. Il s’agira d’un premier test d’importance pour un groupe qui évoluera cette saison encore dans le championnat de 1ère division. Sans son avant-centre Fabien Conte, parti à l’inter saison vers un club de la Ligue Midi-Pyrénées.

    Les supporters ont rendez-vous demain après-midi à Quillan, où ils pourront assister à la toute première prestation du FCC I version 2012-2013. Avec une pensée très forte pour le regretté président Raymond Dumay.

  • L'éolien fait débat même le dimanche

    L'association "Le cri du vent" a sensibilisé les chalands du vide-greniers.

    cri du vent,jean-luc bénet,éolien montjardin et corbièresJean-Luc Bénet (à gauche) a succédé à Jean-Louis Patisson à la présidence du Cri du vent.

    Dimanche 5 août, à la faveur d’un nouveau vide-grenier organisé sur les boulevards de la cité, un stand dressé sur le cours d’Aguesseau attirait particulièrement l’attention. L’occasion pour Jean-Luc Bénet, président de l’association le « Cri du vent », de sensibiliser le chaland sur le projet de parc éolien engagé sur les deux points culminants du Kercorb, par les communes de Montjardin (9 éoliennes) et Corbières (12 éoliennes).

    Et de préciser que l’action du « Cri du Vent » ne se résume pas à une opposition aux énergies renouvelables, mais est essentiellement une réaction face aux initiatives d’industriels issus du domaine privé. Comme mentionné sur des panneaux particulièrement explicites, les membres du « Cri du vent » ont écrit : "Oui au petit éolien, aux toitures photovoltaïques, au bois-énergie, à l’isolation des habitations, des locaux commerciaux et des bureaux", mais disent résolument "Non à l’éolien industriel".

    Côté chiffres, et après le retrait définitif de Sonnac-sur-l’Hers, intervenu au printemps 2011, les deux périmètres actuellement en cours de validation représentent 359 ha (40 % du territoire communal) et une puissance maximale de 31 MW pour Corbières, 61,5 ha (4,4 % du territoire communal) et une puissance maximale de 29 MW pour Montjardin.

    « Un pays sage respecte ses paysages » pouvait-on lire entre autres slogans avancés par les participants à une première action menée en 2009. A terme et d’ici à 2020, plus de 140 éoliennes devraient tourner sur une zone allant de Chalabre à Mirepoix. Comme l’explique Jean-Luc Bénet, « certains élus sont en train de vendre notre pays à un promoteur d’éolien industriel ». Il invite donc les personnes qui souhaitent exprimer leur opposition à ces projets, à participer à la grande manifestation qui aura lieu le samedi 29 septembre prochain. Et d’ajouter un mot de la fin certainement provisoire : « Les moulins à vent existaient bien avant le XVe siècle, et si l’éolienne était utile et efficace, Léonard de Vinci l’aurait inventée »

  • En flânant sur les cours

    Bassin.JPGPassage obligé et salutaire pour les vaches d'Aurélie (?), au bassin du cours d'Aguesseau.

    Cours D J. Raynaud.JPGArrivée du bus (Bergada ?) sur le Cours National.

    Pont-Neuf.jpgLe Pont-Neuf est désert. A droite, une petite guérite, et une affiche représentant un soldat au casque caractéristique. 

    Cours d'Aguesseau.JPGBoutiques sur le Cours d'Aguesseau.

  • Du Blau au Chalabreil

    Informations paroissiales.

    secteur paroissial du kercorb,bon'action chalabreCroix de Saint-Gaudéric, cimetière de Montjardin.

    Dans le cadre des célébrations de l’Assomption, le comité pastoral du Kercorb communique le programme des offices. Mardi 14 août à 18h, messe à Montjardin. Mercredi 15 août, messe à Saint-Pierre à 10h 30, messe à Puivert en l’église Notre-Dame de Bon-secours à 17h. Samedi 18 août, messe au centre Christina à 11h, messe à Rivel à 18h. Dimanche 19 août, messe à 10h 30 à Saint-Pierre.

    Loto sous la halle.

    secteur paroissial du kercorb,bon'action chalabre

    L’association Bon’Action organise un loto le jeudi 16 août à partir de 21h sous la halle (seize parties à quine, trois cartons pleins, une consolante). 10€ la planche, toutes les quines seront honorées, inscription par ordinateur au 06 30 32 31 89.

  • Le hameau de Lescale se souvient du 9 août 1944

    Le dimanche 5 août, toutes les associations de résistants et combattants volontaires de l’Aude ont célébré le 68e anniversaire des événements d’août 1944.

    lescale,gaston bauzou,eliane argelèsJeanne Cazenave a remis en mémoire la tragédie.

    « Le poteau télégraphique est en fleurs ». Lorsque les habitants du petit hameau de Lescale entendent ce message diffusé par la BBC dans la nuit du 15 au 16 mars 1943, ils ne peuvent imaginer ce qu’un futur proche leur réserve. Soixante-quatre ans après les événements tragiques survenus le 9 août 1944 au pied du Maquis de Picaussel, le hameau de Lescale a rendu un vibrant hommage aux siens, survivants et disparus, à l’occasion d’une cérémonie qui rassemblait devant la « Baraque du Souvenir » inaugurée en août 2011, les habitants du village martyr et leurs enfants.

    Faut-il rappeler que le hameau de Lescale, au-dessus de Puivert, fut entièrement détruit par le feu le 9 août 1944 ? Soupçonnés de soutenir l’action des maquisards de Picaussel, les habitants de Lescale avaient ainsi subi les représailles menées par l’occupant nazi, mis en échec face aux résistants emmenés par Lucien Maury, alias Franck, et Marius Olive, alias Simon. La vie s’organiserait ensuite, les habitants du hameau étant relogés dans d’inconfortables baraques en bois.

    lescale,gaston bauzou,eliane argelèsOlivier Delcayrou, secrétaire général de la préfecture, salue un vétéran.

    Réunies en cette journée anniversaire, les autorités civiles et militaires au premier rang desquelles Gaston Bauzou maire de Puivert, Marcel Lajou et Charles Biart, partisans du maquis de Picaussel, Marcel Rainaud sénateur de l’Aude, Olivier Delcayrou secrétaire général de la préfecture représentant le préfet, Annie Bohic-Cortès et Jean-Jacques Aulombard, conseillers généraux des cantons de Quillan et Chalabre, Jean-Emmanuel Prost (Onac), le capitaine Vidal (Cie gendarmerie de Limoux), Robert Mondange (Souvenir français), le colonel Vigneron (délégué militaire départemental), et les porte-drapeaux des associations d’anciens combattants.

    lescale,gaston bauzou,eliane argelèsGaston Bauzou a délivré un vibrant appel à la vigilance.

    Après une messe célébrée par l’abbé Raymond Cazaban en l’église Saint-Etienne, épargnée par les flammes lors de l’incendie du hameau, Eliane Argelès présidente de l’association des « Amis de Lescale », souhaitait la bienvenue à chacun. Elle invitait Jeanne Cazenave à présenter un rappel historique des événements, avant que Josiane Hograindleur, alors enfant lorsque Lescale n’était qu’un alignement de baraquements, ne témoigne des souvenirs laissés par cette douloureuse période. A l’image de Gaston Bauzou et de son émouvant message humaniste, chacun des intervenants saluera la mémoire de celles et ceux qui défendirent les valeurs de la République, combattants de l’ombre et habitants du hameau. Avant le dépôt de gerbes, Olivier Delcayrou saluait l’esprit de la Résistance, ainsi que toutes les actions entreprises afin que le devoir de mémoire survive aux derniers témoins d’une période noire de notre histoire. 

  • Le quartier du lac fait la fête

    Les traditionnelles festivités de l’Assomption organisées par « l’Entente Chalabre-La Bastide-Le Peyrat XV » se dérouleront à compter d’aujourd’hui mardi 14 août selon le programme suivant : 14h 30, inscriptions pour le « Trophée François Lopez », concours de pétanque en doublettes formées (inscription 8 €, prix 100 € plus mises plus coupes). A 19h, apéro-tapas, suivi à 22h 30, d’un grand feu d’artifice, tiré sur les berges du lac. Animation garantie avec le concours de Tonton Kéké.

    fête du lac usckbp

    Mercredi 15 août à 19h, apéritif sur la place Espérance Folchet, suivi à 21h d’un repas (entrée, paella, fromage, glace, vin). Places limitées à 150 personnes, adultes et plus de 12 ans 15 €, 8 et 12 ans 7€  (apportez vos couverts). DJ Quent sera aux manettes. Le club quinziste de la Vallée de l’Hers vous réserve son meilleur accueil et prend rendez-vous avec ses supporters pour le dimanche 23 septembre, date de la reprise du championnat Midi-Pyrénées. 

  • C'était hier : Evo Métal et les motards ont fait un festival

    Le vendredi 9 août 2002, paraissait dans le journal l'Indépendant, l'article mis en ligne ci-dessous.  

    evo metal,jean-paul pierron,be yelle blues,Les gros cubes ont investi la capitale du Kercorb (photos archives Août 2002).

    La deuxième édition du festival Evo Métal organisé ce premier week-end du mois d’août par l’équipe du président Jean-Paul Pierron, a fait vibrer la cité chalabroise, devenue en un coup de kick, le paradis des amoureux de la moto.

    evo metal,jean-paul pierron,be yelle blues

    Dès samedi, les bikers venus de tous horizons prenaient leurs quartiers sur le macadam chalabrois, sous l’œil de nombreux chalands admiratifs et impressionnés. Les moteurs vrombiront ainsi sur les cours, au rythme des animations proposées par les « Pierron’s Riders », fervents adeptes de la griffe Harley Davidson. Les pistons allaient succéder aux pistons, et le groupe « Paddy’s Return » sera le premier à mettre le feu, avant que « Hot Gang » ne prenne le relais. De la musique pour des bikers rockers transcendés par les cuivres et les fausses notes d’un orage maladroitement échoué sur la pointe acéré de la colline de Roquefère. 

    evo metal,jean-paul pierron,be yelle blues

    Il en aurait fallu plus pour décourager Sébastien, Manu, Jean-Paul, Aurélien et les autres, relancés par Viviane, Brigitte, Nathalie, Marie et Annabelle, stoïques et résolues à assurer l’intendance. Le dimanche verra le soleil se joindre à la fête pour accompagner une centaine de motards en balade vers le Pays-de-Sault et le Pog de Montségur. Le retour des grosses cylindrées sur le Cours Colbert ne passera pas inaperçu, les moteurs offrant à leur tour un superbe concert, juste avant l’apéro et le casse-croûte. Une pause bienvenue sur la terrasse accueillante du café de la Paix, co-organisateur de l’événement, avant que les décibels du jeune et brillant groupe « Be Yelle Blues », ne vienne remettre l’ambiance, sous l’œil indifférent de Léon, le chien fidèle du rémouleur. Ainsi prenait fin le deuxième festival Evo Métal, dans une ambiance que n’auraient pas renié les célèbres « Blues Brothers ». Un grand coup de chapeau à tous, aux motards, à l’équipe du président Pierron, à Titou et Choupette, à tous les partenaires de cette superbe fête. Rendez-vous en 2003.   

    evo metal,jean-paul pierron,be yelle bluesLa fête sur le cours Colbert avec le Team des "Evo Métal". 

    evo metal,jean-paul pierron,be yelle blues

    evo metal,jean-paul pierron,be yelle blues

    evo metal,jean-paul pierron,be yelle blues