Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Henri Sabatier n’est plus

    Henri Sabatier.jpgHenri Sabatier avait dirigé « l’Avenir du Kercorb » dans les années 1970.

    Lundi 5 novembre ont été célébrées en l’église de Puivert, les obsèques religieuses d’Henri Sabatier, décédé à l’âge de 88 ans. Issu d’une grande famille de musiciens et clarinettiste de talent, Henri Sabatier avait mis ses partitions et son énergie au service de « l’Avenir du Kercorb », harmonie qui connut de très beaux jours dans les années 1970.

    henri sabatier,puivertAprès avoir mis un terme à son activité professionnelle dans le domaine de l’ébénisterie, Henri Sabatier et son épouse avaient une nouvelle fois descendu la vallée du Blau, pour rejoindre le groupe vocal « Eissalabra ». Ce renfort de qualité avait alors été salué par des compagnons choristes, qui au terme de la cérémonie, ont offert à leur ami Henri, un dernier chant d’adieu.

    En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à Yvette son épouse, à Michel et Régine ses enfants, à ses petits-enfants et arrière petits-enfants, à toutes les personnes que ce deuil afflige.

    henri sabatier,puivert1949, soirée au dancing "Le Madrid" à St Girons, avec l'orchestre Le Novelty : de gauche à droite, Gaston Costes, Louis Amat, René Quimeso, Henri Sabatier, René Berland.

  • Sur l'agenda des sportifs

    Football : Le FCC accueille le leader.

    Le ballon rond sera à l’affiche au stade Lolo Mazon, en ce dernier dimanche de novembre. Après la Coupe Favre et une qualification obtenue à Ste Eulalie le dimanche précédent, le team fanion du Kercorb accueillera les Chauriens du COC II, leaders invaincus du championnat de première division. Pour l’occasion, le coach Philippe Gérard devra composer avec un effectif décimé par les blessures de plusieurs joueurs cadres. La rencontre sera arbitrée par Olivier Masson, coup d’envoi à 15 h.

    fc chalabre football,usc kercorb la bastide le peyrat,cyclo vtt club du chalabrais

    Jubilé Papillon, 30 juin 2012 à Limoux (Papillon dans les bois, Martial Bonnéry au point de pénalty. Ou quand deux anciens Cocistes se retrouvent).

    En ouverture (13h), Mathieu Milanese et le FCC II, leaders de troisième division, seront opposés à leurs homologues de Bram III. Aujourd’hui samedi 24 novembre, les Moins de 11 ans se déplaceront à Pennautier pour une rencontre triangulaire. Les poulains de Martyn Pickering seront tour à tour opposés à l’ES Fresquel II (11h) et Trapel FC II (11h 30), sur le stade municipal.

    Les quinzistes de l'Entente USCKBP observeront un dimanche de repos.

    Peloton en roue libre.

    Les cyclos du président Jean Quério ont rendez-vous ce soir à 18h à la mairie, où se tiendra l’assemblée générale annuelle du club. Tous les membres licenciés et sympathisants du Cyclo Vtt Club du Chalabrais sont cordialement invités à cette réunion qui permettra de présenter le bilan de la saison 2012. A l’ordre du jour, bilan moral et financier, renouvellement du bureau, questions diverses. Le peloton est informé que la perception des musettes aura lieu à hauteur de l’hôtel de France.

     

    fc chalabre football,usc kercorb la bastide le peyrat,cyclo vtt club du chalabraisChristophe Borie et Alain Soula dans le col des Tougnets, le dimanche 21 octobre 2007.

  • C’était hier : Le Couserans au menu des Cyclos du président François Lopez

    Demain samedi 24 novembre, se tiendra l’assemblée générale du Club Cyclo Vtt du Chalabrais, convoquée par son président Jean Quério. L’heure du bilan 2012 a donc sonné, tout comme elle sonnait voilà juste trente ans, lorsque le regretté président François Lopez, fondateur du club et inoubliable interprète de la « Bonne du curé », rassemblait ses ouailles là-bas du côté des Cèdres.  

    C’était en 1982, et quelques jours auparavant (11 et 12 septembre), le peloton aux couleurs du Kercorb était parti sur les routes de l’Ariège, destination l’auberge de jeunesse de Palétès à Saint-Girons, avec pause gastronomique à l’auberge voisine « Le Grillon ». Bien évidemment, le choix des cols ariégeois au menu de la sortie ayant été minutieusement établi, le Port de Lers n’avait pas été oublié.

    cyclo-vtt club du chalabraisLe peloton au sommet du Port de Lers, 1517 mètres (Photos Archives Septembre 1982).

    Accroupi : Robert Guilhemat. Debout 1er rang : Raymond Bousquié, Hervé Franot, Roger Caux, Robert Gleizes, César Martinez, François Lopez, Henri Cazas, Didier Oble, Christian Huillet, dit « Kiki ». Sur le monticule : Christian Moralès, Robert Duchan, Paul Lafarge (cousin de Robert Duchan), Yvan Cazas, Henri Lopez.

    L’article qui suit avait été rédigé par le président François Lopez, et avait paru dans les colonnes de l’Indépendant, un jour d’automne 1982.

    S’il fut une belle journée, c’est bien celle vécue ce dernier week-end. Notre club effectuait sa traditionnelle sortie annuelle baptisée « Le deux jours » : Itinéraire St Girons aller et retour, via Lavelanet, Tarascon et Vicdessos, avec ascension du Port de Lers, une conquête redoutable.

    cyclo-vtt club du chalabraisA l'approche de Vicdessos, le peloton temporise, avant d'attaquer le Port de Lers. A l'avant, Henri Cazas a des fourmis dans les jambes, suivi de près par Paul Lafarge. Sifflet au cou, le président est prêt à proscrire toute échappée.

    Le soleil prodigue de ses rayons tape fort, et les cyclos s’échelonnent bientôt le long de la route, escaladant le col à leur rythme personnel. Le président, un instant lâché, refera courageusement le retard pour réaliser la jonction avant la halte repas. « Kiki » Huillet, le soigneur du quinze local, mettra à profit son expérience du massage pour soulager les muscles endoloris, et en l’absence de son éponge magique, distribuera généreusement des « pastilles miraculeuses » aux concurrents en plein effort. Après le col d’Agnes et la vertigineuse descente vers Aulus-les-Bains, la collation réparatrice permettra à tout un chacun de « recharger les accus » dans une ambiance de bonne humeur et de camaraderie. Qu’il nous soit permis de remercier un habitant du village qui prêta fort aimablement une chaise à Roger Caux, le dévoué trésorier du club, lequel fut ainsi confortablement assis pour participer pleinement aux agapes. 

    Puis ce fut la découverte d’un petit village montagnard dans lequel notre ami « Kiki » fit la découverte d’une boulangerie archaïque, où la pâte était encore pétrie à la main et cuite au fagot de sarments. Notre équipe n’oubliera pas de sitôt le chaleureux accueil de l’auberge de jeunesse, et le restaurant «  Le Grillon », qui ne soulagea pas trop la bourse malgré un super menu (photo ci-dessous). Les hôtesses accompagnatrices ont aussi largement contribué à l’entière réussite de cette animation sportive.

    cyclo-vtt club du chalabrais

    Le retour sur Castelnau-Durban par des routes sinueuses et semées d’embûches  emmènera le groupe jusqu’au col des Marrous, où une pause-repas sera décrétée. Direction ensuite la vallée de l’Herm avant l’entrée en Pays d’Olmes, où l’on sentait, déjà, le climat de notre Kercorb (avec un K et un C, n’est-ce-pas Gégé ?). Arrivés à Sainte-Colombe, quelle mouche piquera notre sympathique Mariano, puissant comme un taureau, écrasant ses pédales, et qui faussera compagnie au peloton, voulant certainement rallier Chalabre seul en tête ? Il n’arrivera pas au terme de cette échappée, car rejoint par ses compagnons sur la ligne droite fatidique de La Bâtisse. 120 km à l’aller, 140 km au retour, des mollets à la hauteur, aucun des participants n’a craqué, et la fatigue passée, il reste un souvenir d’images et de sites inoubliables.        

    cyclo-vtt club du chalabraisLes CCC à leur arrivée au siège café de la Paix.

    Accroupis : Aline Guilhemat, Christian Moralès, Raymond Bousquié, Robert Guilhemat. Debout 1er rang : Robert Gleizes, Hervé Franot, Henri Cazas, Eliette Bousquié, François Lopez, César Martinez, Henri Lopez, Christian Huillet, dit « Kiki ». 2e rang : Yvan Cazas, Didier Oble, Robert Duchan, Paul Lafarge, Daniel et Viviane Lopez, Roger Caux. 

    ndlr : La roue voilée visible au tout premier plan, témoigne du style particulier avec lequel certains membres du club avaient cette année-là, négocié la traversée de l'un des tunnels routiers creusés du côté de Lacourt, proche banlieue de Saint-Girons.

  • Rugby : L’Entente perd son match mais garde son sang-froid

    USCKBP-Montastruc Nov. 2012 Action bis.jpgContre vents et marée, le quinze de l'US Chalabre-Bastide-Peyrat s’accroche.

    Les rugbymen de la Vallée de l’Hers accueillaient dimanche 18 novembre, leurs homologues du SC Montastruc, dans le cadre du championnat de 3e série Midi-Pyrénées. Disputée après deux semaines de repos, cette septième journée s’est soldée par une défaite des « bleu et blanc » sur le score de 3 à 31 (mi-temps 3-10)

    En dépit de ce nouveau revers, l’Entente aura réussi à se réconcilier avec ses supporters, en affichant une envie et une motivation, malheureusement vaines. Pour un résultat final relégué au second plan, tant les dés étaient grossièrement pipés. Pour preuve la prestation déroutante de Joël Combes, arbitre présumé et authentique caricature du concept d’impartialité.

    Le SCM ouvrira la marque sur pénalité (0-3), avant d’aplatir en dame à la 8e minute (0-10). Julien Garros réduira le score sur pénalité (3-10), puis une attaque plein champ de l’Entente sera stoppée pour cause de hors-jeu. Bis repetita à la 28e minute, de fait, les « bleu et blanc » qui sont en train de reprendre le jeu à leur compte, verront chacune de leurs initiatives invariablement enrayées par un coup de sifflet. Avec à suivre, deux cartons jaunes pour le quinze bleu, qui va alors jouer à treize.

    Le team orange et noir inscrira un essai dès la reprise, douchant du même coup les velléités de l’Entente (3-17). Le jeu restera équilibré jusqu’à l’heure de jeu, mais après un nouveau carton blanc, puis un rouge, l’Entente s’en remettra une fois encore au jeu à treize. Dans l’intervalle, le quinze montastrucois engrangera les points, pour un total de quatre essais et un résultat final de 31 à 3. Prochain rendez-vous dimanche 2 décembre face au RC Lavernose Lacasse, à Lavernose. L’Entente et ses dirigeants (photo ci-dessous), informent qu’ils organisent un loto le samedi 1er décembre, au théâtre municipal de Chalabre.

    usckbp rugby,sc montastruc,3e série midi-pyrénées

  • Football : Le FCC se qualifie à Ste Eulalie

    Le 3e tour éliminatoire de la coupe Georges Favre, opposait dimanche 18 novembre, le FCC I à l’Entente Ste Eulalie-Villesèquelande. Une rencontre sur terrain adverse arbitrée par Bruno Olivera, et que les partenaires de Romain Cantos ont enlevé après prolongations et la séance des tirs au but (1-1 et 5-4). Malgré deux divisions d’écart, les deux formations en lice auront fait jeu égal, en privilégiant l’attaque. Il faudra toutefois attendre la 40e minute de jeu pour voir les Chalabrois ouvrir la marque, sur un corner repris de la tête par Fabrice Canal (0-1). Le deuxième temps sera marqué par l’exclusion d’un élément local, après un tacle dangereux sur Gaël Roussel, victime d’une grosse entorse, diagnostiquée après examen clinique.

    fc chalabre football,ste eulalie villesèquelandeAprès Alexandre Cassagnaud et Aurélien Moralès, Gaël Roussel rejoint à son tour l’infirmerie.

    Réduits à dix, les « vert et blanc » parviendront à arracher l’égalisation à deux minutes du trille final, sur une frappe à ras-de-terre (1-1). La demi-heure de prolongation ne donnera rien, le team fanion du Kercorb faisant la différence lors de la séance des tirs au but. Grâce à un sans-faute de ses buteurs et une frappe stoppée par Bruno Desjardins, le FCC s’adjuge un billet qualificatif pour un nouveau tour de coupe (5 à 4). Prochain rendez-vous dimanche 25 novembre en championnat, le FCC I accueillera Castelnaudary, leader invaincu de première division (15h, arbitre Olivier Masson). En ouverture, le FCC II leader de 3e division recevra la formation de l’AS Bram III.

  • Les 90 printemps de Jeannette Pendariès

    90 ans Mme Pendariès Novembre 2012.jpgUn anniversaire fêté avec les amis d’Eissalabra.

    Au gré de rendez-vous hebdomadaires, l’ensemble vocal Eissalabra qui fêtait en juin dernier sa vingtième année d’existence, renouvelle son répertoire. Avec une assiduité et un sérieux qui, une fois la belle saison venue, lui assurent d’indiscutables succès.

    A nouveau réunies le vendredi 16 novembre dernier, et à l’issue de leur séance de travail, les voix de la chorale « Eissalabra » ont réservé une délicate surprise à l’une de leurs partenaires. C’est ainsi que Maurice Rouzaud, délégué par ses pairs, remettait un superbe bouquet de fleurs à Jeannette Pendariès, dont c’était le 90e anniversaire. Les choristes entonnaient ensuite un air de circonstance, agrémenté de paroles spécialement revues et arrangées par Edouard Garcia, maître de chant.

    Visiblement émue, Jeannette Pendariès qui va temporairement quitter le Kercorb pour l’est de la France, adressait de chaleureux remerciements à ses amis « d’Eissalabra ». Avant d’offrir une chanson inédite et joyeuse (photo ci-dessous), et le dernier refrain d’une répétition conclue autour de succulentes pâtisseries et d’un fameux pétillant.

    eissalabra,jeannette pendariès

  • Robert Roncalli n’est plus

    Janvier 2010.jpgRobert Roncalli travaillait à l’élaboration de l’almanach du Cercle occitan du Quercorb.

    Dimanche 11 novembre en fin de matinée, Robert Roncalli était enlevé à l’affection des siens après avoir courageusement lutté, jusqu’à ce que les forces viennent à lui manquer. A la nouvelle de son décès, survenu à l’âge de 78 ans, la cité du Kercorb s’est retrouvée mardi, afin de lui adresser un dernier adieu.    

    Natif de Chalabre où il avait vu le jour le 2 juin 1934, Robert Roncalli n’avait rien oublié d’une enfance insouciante, racontée dans un ouvrage édité en 1997 et véritable trésor d’anecdotes. Il avait également vécu la transformation industrielle du pays chalabrais, symbolisée par l’essor de la manufacture Canat. Il avait ensuite mis son expérience et ses compétences au service de diverses unités de production de la Haute-Vallée de l’Aude, c’est là qu’il avait mis un terme à sa carrière professionnelle. Dans l’intervalle, Robert Roncalli avait traversé la Méditerranée, en tant qu’appelé du contingent, affecté au corps des troupes aéroportées en Kabylie.

    A l’heure de la retraite, il retrouvera un cadre on ne peut plus familier, et son implication dans la vie associative chalabroise lui permettra de conserver une activité pour le moins soutenue. Secrétaire de la section cantonale de la Fnaca, trésorier et auteur au sein de « Il était une fois Chalabre », président du Cercle occitan du Quercorb, soliste baryton et fantaisiste avec ses complices de la chorale Eissalabra, membre assidu d’un tribunal en charge de la défense de sa majesté carnaval (photo ci-dessous), il aura également veillé aux destinées de la capitale du Kercorb, en qualité de conseiller municipal, de 1989 à 2001. Diminué par de sérieux ennuis de santé, Robert Roncalli s’efforçait de rester actif, travaillant notamment à l’élaboration de l’almanach annuel du Cercle occitan.

    robert roncalliJugement de sa Majesté Badaluc XXVIII, Place Charles Amouroux, de gauche à droite, André Babou (†), Robert Roncalli, René Berland (†) (photo archives Mars 1996).

    Durant la bénédiction célébrée en l’église Saint-Pierre, Soeur Hélène invitera à saluer sa mémoire, évoquant par la même occasion, le souvenir de Jean XXIII, le cousin. Un hommage à la conclusion duquel les amis de l’ensemble vocal Eissalabra offriront une émouvante interprétation de la « Montanara ».

    Sous les drapeaux en berne, les Chalabrois ont adressé un dernier adieu à Robert Roncalli, inhumé dans le caveau familial où il repose aux côtés de son épouse Huguette, disparue en 1989. En ces douloureuses circonstances, très sincères condoléances à Thierry et Rolande ses enfants, à ses petits-enfants, à toutes les personnes que ce deuil afflige.