Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • C'était hier : A la découverte de la musique médiévale

    L'article mis en ligne ci-dessous avait été publié dans l'édition de l'Indépendant datée du vendredi 11 juin 1993.

    Les Escholiers 1993 Juin Photo.jpgLes "Escholiers" et Jean Montoro, dans le parc des Cèdres (photo archives Juin 1993).

    Mardi 1er juin, les "Cèdres" ouvraient à nouveau leurs portes afin d'accueillir la classe de CM2 de l'école primaire des "Escholiers" de Saint-Jean-de-Védas, aux portes de Montpellier. A la faveur d'un séjour de deux semaines en pays chalabrais et en collaboration avec l'Association de sauvegarde du château de Puivert, cette classe de travail dirigée par M. Jean Montoro, directeur de l'établissement héraultais, s'est employée à explorer le temps au pied de la sentinelle vigilante qui domine et rassure "le Puy Vert".

    Une exploration ethnologique qui a permis à ces jeunes potaches de faire connaissance avec "Ker", chef de la tribu errante des "Kercorbates", qui fondèrent une cité sur les rives d'un lac dans les eaux duquel allait se refléter le vaisseau de Pierre, érigé par Bernard de Congost, un siècle après l'an mille. Mais aussi avec Dame Alpaïs et ses troubadours, qu'elle abandonna un triste soir de 1208. La fuite vers Montségur de Bernard de Congost, assiégé par l'envahisseur venu du Nord, Lambert de Thury. Et enfin, la Dame Blanche, princesse aragonaise, l'élue de Jean de Bruyères, qui disparut un jour de mars de l'an 1279 dans les eaux en furie d'un lac ayant rompu ses digues.

    Après avoir découvert les joyaux de l'architecture que constituent la chapelle et la salle des musiciens, les "Escholiers" de Saint-Jean-de-Védas ont rendu visite au musée du Quercorb, à son instrumentarium, et ont été sensibilisés à la vie au Moyen-Age. Un séjour des plus enrichissants se termine pour cette classe de CM2 qui aura vécu une quinzaine dans l'ambiance médiévale. Troubadours et ménestrels auront été leurs compagnons de travail au long de matinées consacrées à des travaux en atelier (musique, chants, danses, travaux pratiques) et des après-midi réservés à la découverte du Pays de Quercorb.

    Avant de rejoindre les plages de la Méditerrannée, les élèves du CM2 de Saint-Jean-de-Védas vous invitent à assister au spectacle qu'ils donneront le samedi 12 juin à 14 h 30 dans la cour d'honneur du château de Puivert, où vous irez avec plaisir apprécier leur activité créative.

  • Un court de tennis, en souvenir de Raymond Dumay

    Raymond 1er Juin 2013 TCC.jpgChristiane et Janine Dumay, aux côtés du président Bruno Carbonnel.

    Samedi 1er juin, le tournoi annuel organisé par le Tennis Club du Chalabrais marquait une pause, à l'heure où une assemblée recueillie rendait hommage à Raymond Dumay, disparu brutalement, il y a juste un an. En présence de Mme Janine Dumay sa maman, de son épouse Christiane, de ses enfants et de ses proches, Raymond Dumay et son souvenir ont été évoqués par le président Bruno Carbonnel, accompagné de Christian Ballot, secrétaire général du Comité de l'Aude de tennis.

    Les pensées de chacun se seront dirigées vers la personnalité d'un sportif passionné, lorsque le président Carbonnel invitait Janine et Christiane Dumay, à dévoiler une plaque apposée sur un des courts du lac, destinée à perpétuer la mémoire de Raymond.

    raymond dumay,tc du chalabraisLe tennisman, mais aussi le footballeur et président en exercice du Football Club Chalabrois, aura été salué en cette triste journée anniversaire. C'est ainsi que plus tôt dans la matinée, les partenaires et amis ayant partagé à ses côtés, l'aventure en division honneur régionale, se sont retrouvés à Camon (Ariège), afin de se recueillir et déposer un témoignage d'affection et de sympathie, sur la tombe où il repose.

  • L'immeuble des Cèdres mis aux enchères

    Cet ensemble immobilier, rue du capitaine Danjou, dispose de sept appartements et salles de réunion, avec une cour intérieure.

    Les Cèdres.jpgL'ancienne gendarmerie abritait il y a peu, le centre socio-culturel.

    Une vente aux enchères aura lieu le mercredi 19 juin à 14 h 30 à la Chambre des Notaires, 52 rue Aimé Ramond à Carcassonne. Elle concernera l'ensemble immobilier de la rue du Capitaine Danjou, qui abrita en d'autres temps, les locaux de la gendarmerie nationale.

    Propriété de la commune     Comme le précise l'acte de mise aux enchères des Cèdres, appellation qui lui fut attribuée après une restauration intervenue en fin d'année 1976, la bâtisse, propriété de la commune, est libre et dispose de sept appartements et salles de réunion. Ainsi qu'une cour intérieure et un parc attenant, le tout cadastré (section AB n° 837, 838, 839 et 148 pour 3.965m2). La mise à prix a été fixée à 200.000 €, avec faculté de baisse de 10 %. Montant de la consignation, 30.000 € (dépôt à 14h). Pour tout renseignement complémentaire, contacter l'office notarial de Maître Benoît Duchan, 2 rue du Communal à Chalabre (04 68 69 20 08).

  • Eissalabra en concert

    eissalabra,country danseL'ensemble vocal Eissalabra donnera son concert annuel le vendredi 14 juin au théâtre municipal. Chants, sketches, et country seront au programme d'un spectacle qui commencera à 21 h. Edouard Garcia, Jean Brunet, et leurs choristes, attendent de nombreux spectateurs pour une nouvelle soirée riche en surprises (entrée 6 €).

  • C'était hier : Le tour du canton avec un vélo

    L'article mis en ligne aujourd'hui, avait été publié le samedi 7 juin 2003 dans le journal L'Indépendant. La photo ci-dessous, est plus ancienne, et date de juillet 1996, lorsque les cyclos du président Jean Quério avaient effectué une excursion au coeur des Cévennes, balade rehaussée par l'ascension du Mont-Aigoual (hébergement à l'hôtel Family de Meyrueis). Pour l'occasion, Francis Amouroux avait réalisé sa toute première sortie officielle en compagnie des cyclos du Chalabrais, lesquels avaient validé à l'unanimité, le contenu de sa lettre de motivation.  

    Cyclos Cévennes Juillet 1996.jpg

    De gauche à droite : César Martinez, Guido Calvène, Robert Guilhemat, Bruno Desjardins, Francis Amouroux, Jean Navarro, Jean Querio, Claude Chauveton, Eric Fayet (photo archives Juillet 1996).  

    Depuis samedi, les protégés de Maryse Amouroux, présidente des CCC, ont un tour de plus dans leur musette, en l'occurrence un tour du canton effectué dans le cadre des traditionnelles fêtes de l'Ascension. Sous une chaleur caniculaire, mais parfaitement calés à l'ombre de leur visière, nos dix valeureux coursiers un brin conservateurs ont bouclé un nouveau tour à allure cyclotouriste. L'intarissable Gilbert, à l'arrière, évoquait le passé et les anecdotes qui font la richesse du club. Par la vallée du Puy Vert et le col de la Babourade, le peloton atteindra sans encombre l'accueillant hameau de "Mouche des Esqueilles", avant de plonger sur Bélesta via le col del Teil. Longer à la fraîche les rives de l'Hers jusqu'à La Bastide sera un pur régal, à Campredon les cracks du pédalier avaient déjà retrouvé tout leur allant. A la bonne heure, puisqu'il fallait encore rallier le val d'Ambronne avant l'escalade des cols du Bac et de la Flotte. Au terme d'une soixantaine de kilomètres, nos mordus du dénivelé réintégraient le bercail et retrouvaient François Lopez, leur président d'honneur, lequel avait donné le départ de la randonnée devant le café de la Paix (photo ci-dessous, archives Juin 2003). Une randonnée pendant laquelle le peloton n'a pas oublié de ménager un trio composé de Monique et Patrick Rault et de Robert Béret (le vrai), qui participaient le lendemain même à l'Albigeoise. Une cyclosportive qu'ils ont enchaîné quelques jours seulement après être sorti avec les lauriers, de l'enfer du Bouquet de Tavel.

    cyclo vtt club du chalabrais,hôtel family meyrueis

    De gauche à droite : Accroupies : Maryse Amouroux, Monique Rault. Debout : Francis Amouroux, Patrick Rault, Gilbert Huillet, François Lopez, Jean Quério, un touriste de passage, César Martinez. De dos : Robert Béret.  

  • Le souvenir des internés du camp de Rivel résiste

    La mémoire des victimes du système vichyssois, internées dans l’enceinte du camp de Rivel, de 1940 à 1944, a été honorée.

    ardiep,anacr,amicale guerrilleros espagnols,ufac,fnaca,camp de rivelEcoliers, collégiens et porte-drapeaux, réunis autour de la stèle du camp.

    Lundi 3 juin, l’association des résistants, déportés, internés et emprisonnés politiques (Ardiep) et l’Arac, association républicaine des anciens combattants, honoraient la mémoire des victimes du système vichyssois, internées dans l’enceinte du camp de Rivel, de 1940 à 1944. A leurs côtés, de nombreuses délégations du Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, les représentants des maquis de la Montagne-Noire, les Guerrilleros républicains espagnols, ANACR, Ufac, FNDIRP, FMD, Fnaca, les élus locaux et les gendarmes de la brigade autonome territoriale de Chalabre.

    ardiep,anacr,amicale guerrilleros espagnols,ufac,fnaca,camp de rivel

    Un rendez-vous annuel auquel étaient associés les élèves du collège Antoine-Pons, ainsi que les élèves du groupement scolaire de Rivel et leurs professeurs, invités dans un premier temps à échanger avec leurs aînés. Les jeunes citoyens auront alors essayé d'imaginer comment, ceux qui étaient encore des enfants en 1939, avaient vécu ces bouleversements, notamment ceux dont les parents furent emmenés par des gendarmes français. Très attentifs au récit de Michel Tali, témoin de cette période sombre, les enfants ont rejoint le cortège, au pied de la stèle érigée à l'entrée du camp.

    Les dépôts de gerbe étaient effectués par Pierre Authier, vice-président du conseil général, et Gaston Delpech, concepteur de la stèle (avec son ami Michel Salinas), puis l'assistance était invitée à se recueillir. Après la Marseillaise, Andrée Zdrojower (Ardiep), Serge Pagès (Arac), Marie-Ange Larruy (PC de l'Aude), Pierre Authier (conseil général), Patrick Bacot (vice-président Anacr) accompagné du président René Chort, sont tour à tour revenus sur le destin de ces combattants arrêtés et internés par le gouvernement de Vichy, auxquels fut attribué le qualificatif d'indésirables. L'occasion pour les intervenants de s'adresser directement aux jeunes générations, pour évoquer le Conseil national de la Résistance (acte fondateur d'une grande partie du modèle social français), ses valeurs, et le sens qu'il continue à avoir, 70 ans après sa première réunion présidée par Jean Moulin, 43 rue du Four à Paris.

    ardiep,anacr,amicale guerrilleros espagnols,ufac,fnaca,camp de rivelL’assemblée se transportait ensuite jusqu’au monument aux Morts de Rivel, où elle était accueillie par Jean-Pierre Salvat, maire de la commune (photo ci-dessus). Ce dernier déposait une gerbe, aidé par deux petits écoliers, avant d'adresser un message de paix. Il concluait en félicitant les enfants et leur encadrement, pour leur implication, très appréciée et unanimement saluée, par l’ensemble des participants à ce rendez-vous toujours empreint d’émotion.

    Un album-photos A la mémoire des "Indésirables" a été mis en ligne.  

  • Musique en Kercorb annonce l'arrivée de l'été

    Concert Ste Cecile 2 juin 2013.jpgDominique Wolf et Ismaël Dervish ont subjugué leur auditoire.

    Pour la deuxième année consécutive, l'association pour la Rénovation de la Chapelle du Calvaire de Chalabre, l'association Rivel Patrimoine et l'association Saint-Jean-Baptiste de Sonnac-sur-l'Hers se sont unies afin de proposer un programme musical de qualité pendant tout l'été. Tour à tour à la chapelle du Calvaire de Chalabre, à l'église de Sonnac ou à la chapelle Ste Cécile à Rivel.

    Dimanche 2 juin, la chapelle Ste Cécile ouvrait la saison 2013 avec un premier concert qui a réuni un nombreux public sur les hauteurs de Rivel. Dominique Wolf a présenté une musique originale, mélodique et inspirée du classique et de musiques du monde, composée et jouée à la harpe. L'accompagnement était assuré par Ismaël Dervish au bouzouki, guitare, mandoline et percussions. Au final, un récital de musiques méditatives et mélancoliques, très apprécié.

    A l'issue du concert, sous un soleil timide mais bienvenu, les mélomanes se sont retrouvés pour partager leurs impressions et le pot de l'amitié. Rendez-vous est pris pour le prochain récital qui aura lieu le dimanche 30 juin à 17 h à la chapelle Ste Cécile à Rivel. L'ensemble vocal Fleur d'Espine, venant de Carcassonne et dirigé par Olivier Boulicot, proposera des musiques sud-américaines du XXe siècle à nos jours.