Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • Une première au collège Antoine-Pons

    Chaudière collège 7 Février 2014 Journal.jpgLe local adjacent au collège, contient la chaudière à bois et le silo des plaquettes.

    En octobre 2010, Marie-Thérèse Roque, principale du collège Antoine-Pons, accueillait André Viola, vice-président du conseil général, et Roger Rosich, conseiller général du canton. Cette rencontre s'inscrivait dans le cadre d'un projet de chaufferie bois, une réalisation relevant de la mise en œuvre des concepts de développement durable. Afin de conforter la thématique "énergie" dans l'Agenda 21 des collèges, le Département avait ainsi décidé de créer une chaufferie centrale bois, fonctionnant aux plaquettes forestières.

    Il est vrai que le collège chalabrois était jusqu'alors chauffé par une installation utilisant le fioul, énergie d'un coût élevé et peu écologique... mais ça, c'était avant ! Depuis la rentrée 2013, le plus petit collège du département s'est doté du plus grand système de chauffage à bois. Lequel réchauffe également ses petites voisines, l'école primaire et l'école maternelle, raccordées à cette installation par le biais d'un réseau de chaleur. André Viola, président du conseil général, aura le plaisir d'inaugurer cette installation aujourd'hui mardi 11 février, à partir de 11 h 30, accompagné de Jean-Jacques Aulombard, conseiller général du canton.

  • C'était hier : Les clefs de la ville ornent l'ancienne halle au blé

    L'article mis en ligne aujourd'hui avait été publié dans l'Indépendant, édition du lundi 23 février 2004.

    Marc & Francis Février 2004.JPGMarc Cros et Francis Amouroux ont uni leurs compétences.

    Le promeneur qui prend en enfilade les rues Ste Ursule et St Antoine passe immanquablement devant un petit carré de terre qui a échappé plus de trois siècles durant aux assauts du bitume ou du béton. Ce petit lopin attenant à l'ancienne halle au blé partage son quotidien avec un vieux marronnier à l'ombre duquel des générations de Chalabrois refont le monde depuis l'An XIII de la République Française. Le 17 Thermidor de cette année-là, le conseil municipal de Chalabre doit délibérer à la demande de monsieur le Préfet « sur les moyens à prendre pour faire rentrer dans la propriété communale, les portions de la place publique dont quelques particuliers se seraient emparés ».

    Ces particuliers sont MM. Bruyères-Chalabre et Subreville, mais l'assemblée fait aussitôt apparaître que Monsieur Bruyères-Chalabre occupe cette place de droit, son père ayant acquis ces lieux en 1776 et 1777, sauf « douze pans (pouces) en carré de sol, qui furent inféodés à feu Maguelone, boucher, et dont jouit Monsieur Antoine Subreville ».

    Le surlendemain (19 thermidor), les possesseurs sont convoqués pour donner leur sentiment : Le Sieur François Jean Bruyères réplique que lui et sa famille ont toujours possédé la place entière tandis que Antoine Subreville défend ses droits de propriétaire des « 12 pans en carré » et sa possession légale d'un banc.

    Une enquête « commodo et incommodo » faite par le juge de paix du canton montrera qu'il n'y a pas dans la commune, de local « plus commodément et plus avantageusement placé pour l'établissement d'une place et d'une halle publique ». Et le 14 janvier 1824 en séance extraordinaire, le conseil municipal de Chalabre acquiert la propriété de la future halle au blé pour la somme de 8.000 francs.

    Marc & Francis Février 2004 bis.JPGCette brève incursion dans le passé que l'on doit aux précieuses recherches effectuées dans les archives communales par Marie-Louise Saddier (cf. « Il était une fois Chalabre » Tome IV), démontre que l'intérêt du plus grand nombre prime en toute circonstance. Et si le banc qui appartint jadis à Monsieur Antoine Subreville a aujourd'hui disparu, il reste toujours ses douze pans en carré de sol.

    Douze pouces qui allaient être délimités en février 2004 par un ouvrage conçu grâce aux talents de Marc Cros et Francis Amouroux (aujourd'hui retraité), employés de la commune qui avaient uni leurs compétences pour une réalisation digne de spécialistes en ferronnerie d'art. L'occasion de renouveler de sincères félicitations à ces deux maîtres-artisans.

  • Football à Lolo Mazon

    fc chalabre football,fc razès-lasserreLe FCC accueillera aujourd'hui dimanche 9 février, son homologue du Razès-Lasserre Football-club. Cette rencontre comptant pour la quatorzième journée de championnat de première division de district, sera arbitrée par Bruno Oliveira (15 h). En ouverture, le FCC II emmené par Philippe Gérard, en découdra avec son homologue de l'AS Lasbordes. Jean-Pierre Ormières dirigera cette rencontre opposant le second (FCC) au sixième.

  • Pour deviser en langue anglaise

    Cours d'Anglais 29 janvier 2014 journal.jpgLa convivialité est garantie, of course !

    Voilà bientôt trois semaines, une nouvelle classe ouvrait ses portes du côté du rond-point de la Croix de Missions, composée d'élèves impatients d'en découdre avec la langue de Shakespeare. A l'initiative de Bernadette Larrue, répétitrice bénévole, les Chalabrois qui le souhaitent sont invités à deviser en langue anglaise. Non sans avoir auparavant accepté une des règles du jeu, à savoir oublier complètement qui ils sont. Ainsi libérés, l'espace d'une petite heure, de leur nature habituelle, les potaches semblent mieux disposés à appréhender une langue nouvelle.bernadette larrue,cours d'anglais

    Ces ateliers de conversation sont réservés aux débutants et sont gratuits, ils se déroulent le mercredi de 17 h à 18 h, dans le local des Restos du coeur. Pour tout renseignement, prendre contact auprès de Bernadette Larrue (Photo ci-contre).

  • Avec les anciens d’Algérie

    fnaca chalabreLe comité cantonal de la FNACA de Chalabre tiendra son assemblée générale le mercredi 12 février à 17 h à la mairie, cours Sully. Tous les anciens combattants ainsi que les veuves d’anciens combattants sont les bienvenus à cette réunion. A l’ordre du jour, compte rendu moral et financier de l'exercice 2013, informations et questions diverses, démission du bureau et appels à candidatures pour l’élection d’un nouveau bureau. Election du nouveau bureau. Préparation de la célébration du mercredi 19 mars. La vente des cartes d’adhésion se tiendra en début de réunion. Le président Gérard Couteau, le conseil d’administration et le bureau souhaitent aux Chalabroises et aux Chalabrois une heureuse année 2014. Les membres du comité sont invités à participer nombreux à cette assemblée, la galette des rois et le verre de l’amitié clôtureront le rassemblement (photo archives 19 mars 2013, René Authier porte-drapeau de la Fnaca).

  • Tennis : Le comité de l'Aude en visite

    TCC 31 janvier 2014 Journal.jpgLes instances départementales sont venues à la rencontre des dirigeants du TCC.

    Vendredi 31 janvier, Roland Fourcassa, président du Tennis-Club du Chalabrais, accompagné par Daniel Lopez, son trésorier, et par Bruno Carbonnel, responsable des sports au sein de l'équipe municipale, accueillaient deux représentants du Comité de l'Aude de tennis. Ils souhaitaient ainsi la bienvenue à Julien Paillaud, conseiller en développement (CD), récemment élu au sein du comité en remplacement de Véronique Trouquet, et à Philippe Lopez-Ménard, conseiller sportif départemental (CSD), successeur de Perrine Dupuy.

    A l'écoute des responsables chalabrois, Julien Paillaud a pris connaissance des divers projets soutenus par un club qui ne cesse d'afficher sa belle santé. Le TCC envisage notamment la réfection du deuxième court, après avoir complètement rénové en 2013, le "Court Raymond Dumay". Entraîneur également chargé de la détection des talents naissants, Philippe Lopez-Ménard a pris rendez-vous afin de venir prochainement à la rencontre des jeunes raquettes du canton, pensionnaires d'une école de tennis riche de 26 élèves.

    Après une visite des installations municipales, les présentations se sont poursuivies autour d'un repas sportif pris sur le pouce. Les réprésentants du CDT ont ensuite quitté le Kercorb, afin de continuer leur tour de l'Aude des clubs. 

  • Denise Folchet n'est plus

    Lundi 27 janvier était célébrée la cérémonie des obsèques religieuses de Denise Folchet, née Barrière, décédée à l'âge de 75 ans. Originaire de Lézignan-Corbières, la regrettée défunte était partie séjourner en Suisse dès son plus jeune âge, pour raisons de santé. Elle y avait noué des liens d'amitié très solides, avant de revenir au pays. Entrée dans la vie active, elle occupera les fonctions d'employée de mairie à Narbonne. Elle s'installe ensuite à Moussan et intègre les services de l'aide sociale où ses qualités d'écoute sont très appréciées. Dans l'intervalle, elle épouse à Narbonne le jeune Pierre Folchet, dont la famille possède de solides racines en Kercorb. Aux côtés du neveu d'Espérance Folchet, tombé en 1944 au Maquis de Picaussel, Denise Folchet découvrira le pays chalabrais où la famille viendra passer les vacances, l'heure de la retraite venue. Auparavant, trois enfants naîtront de cette union, avant que Pierre et Denise n'entament un périple qui les emmènera pour raisons professionnelles, de la Guadeloupe jusqu'à la Roumanie, en passant par l’Afrique et Haïti. Passionnée de couture et de crochet, Denise Folchet affectionnait également les promenades en compagnie de ses chiens. Les Chalabrois se souviendront de sa frêle silhouette, du côté du quartier du Moulin et de ses jardins.

    Au terme de la bénédiction célébrée en l'église Saint-Pierre, Denise Folchet a reçu un dernier hommage, avant son inhumation dans le caveau de famille où elle repose. En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à Pierre son époux, à ses enfants Martine, Véronique, Alain, à ses petits-enfants, à toutes les personnes que ce deuil afflige.