Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 5

  • Les élus à la rencontre des associations

    Les représentants de quinze associations de la commune ont débattu de leurs activités et de leurs projets avec les élus.

    Elus et Associations 10 Déc. 2014 Journal.jpgLes acteurs de l'animation en Kercorb, réunis pour optimiser leur action.

    La salle du conseil municipal réunissait mercredi 10 décembre, les représentants du tissu associatif chalabrois, accueillis par les élus de la commune. Aux côtés de Jean-Jacques Aulombard, maire, d'Annie Gazza et Gérard Canal, adjoints, les quinze associations présentes ont eu la possibilité de présenter leur activité. Cette prise de contact effectuée par le biais d'un tour de table, a permis de faire plus ample connaissance, et de mettre en avant les aspirations de chacun.  

    L'occasion pour les élus de saluer l'activité des bénévoles, de les assurer de leur soutien, et de les inviter à privilégier l'échange d'informations. Afin notamment d'optimiser l'utilisation des structures municipales, d'éviter la concurrence entre événements, et in fine, de coexister en bonne intelligence. 

    associations chalabre,mairie chalabreSur le plan pratique, et notamment pour les réservations de salles et de matériel, les associations doivent se mettre en rapport avec Annie Gazza, adjointe au maire, également présidente du comité des fêtes. Autre précision, les salles sont gratuitement mises à disposition, seules les demandes formulées par des particuliers font l'objet d'une location.

    Au final, une rencontre très bénéfique, qui aura contribué à resserrer les liens entre les nombreux et dynamiques bénévoles qui contribuent à garder la cité chalabroise en vie. 

    associations chalabre,mairie chalabre

  • Le Téléthon a bien mobilisé

    Télethon 2014 journal.jpgLe repas partagé au théâtre, a réuni une belle assemblée (Photos Yves Saddier).

    Malgré le temps qui n’était pas de la partie, le Kercorb s'est fortement  investi pour le Téléthon. Comme le précisent les bénévoles, « Força-Te » a reçu beaucoup, tant pour l’organisation des manifestations, qu’en dons proprement dits, de la part des commerçants, artisans, professions libérales, associations, municipalités et particuliers. Le repas du samedi soir suivi de la soirée animée par DJ « Entre nous » fut un réel succès. Le loto du dimanche aura permis à de nombreuses personnes de fêter Noël avant l’heure. L’entracte a régalé petits et grands, avec les succulents gâteaux offerts, certains ayant même été achetés par ceux qui les avaient confectionnés.

    Bien que les comptes ne soient pas définitivement clos, le comité d'organisation est en mesure d'annoncer qu'à l'image du résultat national, « Força-Te » aura fait un peu mieux que les années précédentes. Au final, une fin de semaine qui fait chaud au coeur du collectif « Força-Te » : « Que tous les bénévoles ponctuels et habituels soient grandement remerciés, car sans eux, non plus, rien n’est possible. Encore un immense « Merci » pour cet élan de solidarité et de générosité »

    força te,entre-nous

  • Football : Le FCC rechute face à St Papoul

    fc chalabre football,os st papoul,villeneuve-la-comptalLes "bleu et blanc" retombent dans leurs travers et paient l'addition.

    La mise à jour du championnat programmée dimanche 7 décembre, n'a pas permis au FCC I de confirmer l'embellie entrevue en novembre, face au Limoux-Pieusse FC (2-1). Et la venue en Kercorb de Saint-Papoul, leader de première division, s'est soldée par une nouvelle défaite, concédée sur une nouvelle erreur de défense, score final 1 à 2 (mi-temps 0-1).

    La rencontre assez équilibrée, arbitrée par Youssef Laghrissi, offrira une première demi-heure sans occasion de but ou presque. A la 33e minute et en deux temps, ce sont les " rouge et blanc " visiteurs qui réussissent à ouvrir le score, grâce à une reprise à bout portant signée Hugo Lefollezou, à la récupération d'un ballon repoussé par le montant d'Alex Cassagnaud (0-1).

    fc chalabre football,os st papoul,villeneuve-la-comptal

    La première mi-temps se termine à l'avantage de l'OS Saint-Papoul, mais dès la reprise, Philippe Lara égalise à la réception d'un coup-franc de Fabrice Canal (photo ci-dessous). Quatre minutes de jeu et le FCC revient dans le match, et se montre plus dangereux. A la 65e minute pourtant, une hasardeuse passe en retrait est exploitée par Christophe Vagnon qui redonne l'avantage aux Saint-Papoulais (1-2). Avantage qui sera définitif, malgré une occasion de Coco Pereira et une frappe trop croisée.

    fc chalabre football,os st papoul,villeneuve-la-comptal

    En ouverture, le FCC II s'est largement imposé face aux Lauragais de Villeneuve-la-Comptal, score final 4 à 0. Grâce à un nouveau coup du chapeau signé Andy Mamet, et un but de Maxime Fontaneau, les réservistes consolident leur place sur le podium de 2e division.

    fc chalabre football,os st papoul,villeneuve-la-comptal

    Lien permanent Catégories : Sport
  • Du Blau au Chalabreil

    Informations paroissiales.

    café philo de la terre privilégiée,paroisse du kercorbLe secteur paroissial du Kercorb informe des horaires des services pour le mois de décembre. Jeudi 11 à 15 h 30, messe à l’Ehpad des Hauts-de-Bon-Accueil, samedi 13 à 11 h, messe à Christina, dimanche 14 et dimanche 21 à 10 h 30, messe à Chalabre, mercredi 24 à 18 h, veillée de Noël à Chalabre. Jeudi 25, 10 h 30, messe de Noël à Chalabre, vendredi 26 à 17 h, messe à Sainte-Colombe-sur-l'Hers, samedi 27 à 11 h, messe à Christina, à 17 h, messe à Rivel, dimanche 28 à 10 h 30, messe à Puivert.

    Le coin des philosophes.

    La prochaine séance du « café philo » de la Terre privilégiée aura lieu le vendredi 19 décembre. Les discussions évolueront autour du Paternalisme. Rendez-vous à l’hôtel de France, à partir de 17h 30.

    Marché de Noël.

    A l'initiative du comité des fêtes, une nouvelle édition du marché de Noël se tiendra le samedi 13 décembre de 10 h à 17 h sous la halle. Artisanat, produits régionaux, bourse aux jouets, visite surprise et magique, restauration sur place, tombola, animations.

    Fluris : le charivari arrive.

    Samedi 13 décembre sera célébré le 317e anniversaire de la mort du sieur Jacques Fleury, occis en Kercorb et dans l'obscurité de la nuit du 13 au 14 décembre 1697. Bidons, boîtes de conserves, poêles usagés (pour les plus vaillants), chacun est invité à fureter de la cave au grenier. Afin que le pavé chalabrois puisse étinceler de mille feux, pour un hommage plus que tricentenaire. Rendez-vous à 18 h 30 sous la halle aux grains, et comme disait le regretté Robert : « Asclaïres, s'abstenir ! ».

    café philo de la terre privilégiée,paroisse du kercorbLe 13 décembre 2004, Serge Fournié s'affaire pour confectionner les traîneaux. Les petits " charivaristes " sont impatients.

    Lien permanent Catégories : Echos
  • « Le temps n’est-il pas venu pour les communes de se regrouper ? »

    Sous ce titre, Jean-Jacques Aulombard, maire et conseiller général du canton de Chalabre, livre une réflexion sur le devenir des communes.

    jean-jacques aulombard« Le 97e Congrès des Maires de France vient de s’achever et nombre d'élus se posent des questions légitimes sur le devenir de leurs communes. Une forte baisse des dotations de l’Etat dès 2015, va mettre en péril le bon fonctionnement de toutes les villes et notamment des petites communes. Ce désengagement de l’Etat s’accentuera au fil du temps, et les élus doivent désormais s’interroger sur la stratégie à mettre en place pour anticiper cette évolution.

    La situation française est paradoxale: les 36.479 communes françaises représentent à elles seules 40% de toutes les communes de l’Union Européenne : c’est peut être le fruit de l’Histoire, mais ce n’est plus un schéma d’avenir. Tous les pays européens ont déjà réduit le nombre de communes. Aujourd’hui, il faut repenser le périmètre des communes nouvelles, pour qu’elles puissent retrouver une légitimité.

    Pour quelles raisons doit-on se regrouper aujourd’hui ? Les dotations de l’Etat vont baisser de 30 % dans les prochaines années, les communes se regroupant verront leurs dotations maintenues, et un bonus leur serait même accordé. De véritables projets communaux pourront être mis en œuvre, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui avec des moyens financiers en baisse : les budgets indécents des petites communes les empêchant tout simplement d’investir pour l’avenir. De plus, chaque commune gardera son identité et son maire délégué sera membre de la nouvelle commune : celui-ci siégera à la Communauté des Communes et pourra donc consacrer plus de temps aux dossiers de l’intercommunalité. Il conservera son statut de grand électeur, et toutes ses prérogatives actuelles. Les élus qui refusent les regroupements, mettent en avant la proximité avec les citoyens : mais la proximité consiste justement à mettre en œuvre des actions au service de la population. Sans moyens financiers, la proximité n’est plus qu’un mot vide de sens ; la commune désargentée étant dans l’impossibilité d’assurer un service public minimum.

    De même, pour lutter contre la désertification rurale, et impulser une dynamique économique, il faut au contraire se rassembler : les petites communes en se regroupant, pourront donner une image moderne et dynamique de la ruralité.

    Bref, aujourd’hui, les élus doivent se poser les bonnes questions et prendre les décisions pertinentes pour leurs communes. Il ne s’agit pas de se précipiter, mais une déclaration d’intention approuvant le regroupement est déjà le premier pas. Il faudra prendre le temps de penser et d’organiser ce regroupement avec l’aide des services de l’Etat, afin que ces communes nouvelles reposent sur des fondations solides.

    A mes collègues maires de l’Aude, je voudrais dire que l’on entend souvent dire que notre Département est l’un des plus pauvres de notre Pays, que le nombre de chômeurs est supérieur à la moyenne, etc…. Ne pourrait-on pas en nous engageant dans cette voie des « Communes nouvelles », montrer à la France que nous sommes aussi les moins frileux, les plus innovants et les plus respectueux du bien-être de nos électeurs ? Une coopération intelligente, permettra de maintenir une qualité de service, qu’une petite commune isolée et sans moyens, ne pourra plus leur assurer ».