Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Fêtes - Page 5

  • C’était hier : Une paella géante aux Genêts

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du dimanche 30 juin 1996.

    fête aux genêts,henri cazasLe comité des fêtes aux fourneaux, avec le concours cette fois de Didier et Mireille Antonio (Photos, archives, Juin 1996).

    La colline des Genêts qui donna son nom au milieu des années 1960 au lotissement de la route de Lavelanet, était samedi, encore plus jaune qu’à l’habitude. C’était à l’occasion de la fête annuelle du quartier, organisée par le comité des fêtes du président Henri Cazas. Jaune comme les fleurs des Genêts, et jaune comme l’excellente paella servie à la tombée de la nuit, aux résidants et à leurs nombreux invités. Les connaisseurs qui avaient pris place sous le chapiteau ont eu le privilège de déguster une spécialité valencienne très délicate à maîtriser. Réquisitionnés par l’équipe du comité chalabrois, Didier et Mireille Antonio se sont parfaitement sortis d’affaire,  régalant du même coup une centaine de convives heureux de se trouver à pareille fête, malgré un froid qui aurait pu être désagréable, si la table n’avait pas été aussi accueillante. Félicitations à toute l’équipe, qui n’a pas hésité en ce dernier samedi de juin à remettre le couvert au Quartier Salinas, et qui espère retrouver son président Henri Cazas en pleine forme, à son retour d’Italie où il se trouve en villégiature avec Hermine son épouse.

    fête aux genêts,henri cazas

    fête aux genêts,henri cazas

    fête aux genêts,henri cazas

    fête aux genêts,henri cazas

  • C'était hier : Le collège fête les vacances en musique

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 28 juin 2001.

    collège antoine-pons,opvcUne fois n’est pas coutume, l’OPVC a ouvert le bal (Photos archives, Juin 2001).

    Les décibels sont montés crescendo pour ce premier jour d’été au collège Antoine-Pons, à l’heure où potaches et enseignants célébraient leur fête de la musique. A l’initiative du foyer socio-éducatif, l’établissement dirigé par Claude Ruiz a soigné ses partitions tout au long d’une soirée exclusivement dédiée à la musique. A l’ombre des vieux acacias, les premiers invités sont entrés dans la danse, avec la complicité des solistes de l’OPVC, renforcés par un petit et néanmoins talentueux nouveau.

    collège antoine-pons,opvc

    Dans le même temps, Claude Ruiz principal du collège réservait à chacun son meilleur accueil, avant que les formidables cuivres de No Mambo n’enchantent à leur tour une assemblée en phase avec l’avènement de l’été. Le coin grillades connaissait à son tour un franc succès, tandis que sur la scène principale, le groupe Courtauly Power commençait à faire un joli tabac.Et tout se passait donc comme prévu, à ceci près qu’une petite surprise attendait M. le principal, lequel s’apprête à faire ses adieux à la cité chalabroise. Beaucoup d’humour et d’émotion, un cadeau très original, et un échange de messages qui auront fait mouche au cœur de l’auditoire et des intéressés. L’occasion pour nous de souhaiter à M. Claude Ruiz une parfaite adaptation en pays minervois, puisqu’il sera à la rentrée prochaine à la tête du collège de Rieux-Minervois. Les jeunes talents de Courtauly Power remettaient alors les watts en service, pour une soirée des plus réussies, musique en tête pour un début d’été en fête.

  • C’était hier : La fin des haricots à Montjardin

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du vendredi 22 juin 2001.

    montjardin fêteLa paella a détrôné la vénérable « mounjetado » (Photos archives, Juin 2001).

    La liesse battait son plein samedi dernier au pied du col du Bac, à l’heure où le comité des fêtes frappait les trois coups de la fête annuelle de Montjardin. Une fois encore, ce grand rendez-vous de la gastronomie a réservé son lot de surprise, à l’adresse cette année des « accros de la moungeto », surpris de ne point retrouver à la pointe de leur fourchette, le fin du fin, le must du haricot.

    montjardin fête

    Il était un peu moins de 20 h 35 et plus de 130 convives allaient vivre un instant privilégié, avec l’arrivée sur la place montjardinoise d’un immense soleil jaune saupoudré de rouge et noir, porté à bout de bras par les dynamiques partenaires du président Francis Routelous. Ces derniers faisaient ainsi un téméraire pied de nez à la tradition en remplaçant l’indétrônable « mounjetado » par une paella qui allait se révéler tout simplement excellente. Les fins palais ne s’y tromperont pas, chacun faisant honneur deux fois plutôt qu’une à ce qui se fait de mieux là-bas, « por la Albufera de Valencia ». En remplaçant samedi les couennes par le safran, Francis Routelous savait qu’il jouait gros, mais ce coup d’essai magistralement réussi le conforte plus que jamais dans ses fonctions. Un grand coup de chapeau à l’équipe du président pour ce nouvel épisode de convivialité, prochain rendez-vous en juin 2002.

    montjardin fête

  • Puivert : Musique en fête au bord du lac

    La MJC de Puivert organise la Fête de la Musique le samedi 19 juin à partir de 19 heures. L’occasion de venir écouter et passer un agréablement moment avec la chorale de Puivert et ses chansons du monde, mais aussi avec Edmur. Une guitare, une voix, Edmur, guitariste chanteur Brésilien, fera partager son goût pour la musique populaire brésilienne et plus particulièrement la Bossa Nova. Il interprétera de sa voix grave et chaleureuse, les airs doucement chaloupés, connus et moins connus de Chico Buarque, Caetano Veloso, Tom Jobim, Joao Bosco, Vinicius de Moraes, Joao Gilberto,… et ponctuera la soirée de quelques échappées vers les mélodies nordestines.

    Egalement de la fête, le trio de musique celtique Cauldron, interprètera un répertoire traditionnel irlandais et écossais, instrumental et vocal, ponctué de danses traditionnelles (soft shoe). Les berges du lac se prêtent à la fête, avec un détail de taille, le masque n'est plus obligatoire.

    puivert,mjc puivert

  • C’était hier : Les majorettes du Pays d’Olmes ont animé les cours

    L’article mis en ligne avait été publié dans l’Indépendant, édition du jeudi 8 juin 2006.

    majorettes du pays d'olmes,ascension chalabreUne clôture en beauté avec les majorettes du Pays d’Olmes (Photos archives, Mai 2006).

    Elles avaient l’honneur de mettre un point final aux fêtes de l’Ascension, les majorettes du Pays d’Olmes présentaient dimanche 28 mai leur tout nouveau programme sur le cours Sully, artère stratégique des festivités 2006. La brillante prestation offerte aux nombreux spectateurs réunis à l’ombre des platanes aura servi d’avant-première, avant le grand rendez-vous, programmé les 10 et 11 juin. Les jeunes Ariégeoises seront alors en compétition dans le cadre du 15e festival des majorettes de Cormeilles-en-Parisis, un déplacement en Ile-de-France que toutes ces jeunes gymnastes préparent depuis de longues semaines.

    Si les Chalabrois et leurs invités ont eu droit à un spectacle de très grande qualité, ils ont également eu le plaisir de voir évoluer de gracieuses petites Chalabroises dans leurs impeccables costumes bleu et blanc. Un grand bravo à toutes pour plus d’une heure non-stop de mouvements enchaînés sur un tempo effréné. Avec des félicitations également pour la présidente du comité des fêtes Sarah Opel et son équipe, qui ont réussi à mettre sur pied un programme festif des plus réussis.

    majorettes du pays d'olmes,ascension chalabre

    majorettes du pays d'olmes,ascension chalabre

    majorettes du pays d'olmes,ascension chalabre

    majorettes du pays d'olmes,ascension chalabre

    majorettes du pays d'olmes,ascension chalabre

    majorettes du pays d'olmes,ascension chalabre