Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • A grandes foulées sur le plateau de Sault

    Ronde des Sapins 2013.jpgAdeline, Marc et Jean-Pierre, accompagnés de Christophe Monier, du club des PaCouLix.

    Les coureurs de fond chalabrois avaient fait le déplacement en voisins, dimanche 25 août, sur le plat de Belcaire, où était donné le départ de la XIIIe Ronde des Sapins. Cette course organisée par l'association Sports en Pays de Sault et son président Adrien Giupponi, proposait aux concurrents en lice, une boucle de 11,5 km, à couvrir sur les hauteurs d'un plateau aux dénivelés changeants. A 9 h, près de 150 marcheurs insensibles au petit vent froid courant sur le lac, s'élançaient sur la piste, un groupe compact dans lequel s'étaient glissés Danielle Ramon et Marc Cros.

    Une heure plus tard, Marcel Carbou et Adrien Giupponi libéraient 123 coureurs de fond qui effectueront une boucle rapide dans Belcaire, avant de longer le ruisseau de Coumereille. Les véritables difficultés ne tarderont pas à se présenter, avec la traversée des Bois de Galinier et de Bésole. Il suffisait ensuite de négocier les méchantes pentes du col du Traouc, pour apercevoir à nouveau les eaux du lac de la Mousquière, et la banderole d'arrivée.

    Au bout de l'effort, Adeline Cros terminera en 1 h 02 ' 46'' (67e et 1ère V2), devançant de quelques minutes le vétéran Jean-Pierre Silvestre, 80e en 1 h 07' 02 ''. Les sportifs du Kercorb et du Plantaurel réunis, redescendront vers la plaine, munis de leur sac de "patanes AOC", et convaincus d'avoir bouclé le mois d'août sur une excellente note. Tout comme Thierry Noy, présent à Millas pour une ascension vers la chapelle de Força Real, et Jean-Pierre Silvestre, grisé par l'ivresse des sommets, et aperçu sur les pentes du Canigou. Rendez-vous en septembre, pour la Ronde des Vendanges à Carcassonne, et le Challenge PaCouLix à Limoux.

  • Ball-trap : Le titre européen pour Roland Fourcassa

    Après avoir fait voler en éclats deux cent plateaux, Roland Fourcassa est monté sur la plus haute marche du podium. 

    Roland Fourcassa Août 2013.jpgRoland Fourcassa sur le podium européen.

    Si la région de Champagne possède un célèbre postier, en la personne de Yohann Diniz, champion d'Europe du 50 km marche, le pays chalabrais n'est pas en reste, puisqu'il compte lui aussi un postier tout aussi fameux, sacré champion d'Europe de Ball-trap, le 11 août dernier.

    Détenteur du titre national depuis 2011 dans la catégorie handisport debout, Roland Fourcassa participait les 10 et 11 août derniers, aux championnats d'Europe, à Lazenay (Cher). Au terme d'une première journée tendue, le futur champion pointera en deuxième position, et accusera un retard de quatre points. Mais après une nuit de repos à l'hôtel Marmotte de Vierzon, le postier de l'avenue Auguste-Cathala reprendra un avantage définitif, face à son adversaire direct et désenchanté. Après avoir fait voler en éclats deux cent plateaux, Roland Fourcassa montait sur la plus haute marche du podium, devant deux autres Français, Olivier Roberge, et Roland Wolfsfelberger.

    A l'heure des remerciements, le nouveau lauréat n'oubliait pas les frangins, Michel, Jean-Jacques et Pierre, mais aussi Julien Laporte, président du Comité de l'Ariège, sans lequel il n'aurait jamais participé à un championnat. Un chaleureux merci également à l'adresse de l'ami Edmond Morat, initiateur de la première heure, dans la fosse du Bourdil, lorsqu'il avait à peine dix-neuf ans. Pour l'anecdote, cette période formatrice durera cinq ans, puis le jeune Roland délaissera complètement la fosse, pendant vingt-cinq années.

    Le retour à la pratique du ball-trap s'effectuera au début des années 2010, lorsqu'il intègre le Comité des Pyrénées. Durant deux années, marquées par l'obtention de deux titres (Champion de Ligue et Champion de France), puis il se dirige vers les bords du Fresquel et signe une licence au BTC Alzonne, club avec lequel il s'entraîne à l'heure actuelle.

    Depuis, Roland Fourcassa semble vouloir faire mentir une vérité qu'affirmait un autre de ses mentors, le regretté Henri Battle, pour lequel au ball-trap, "un coup perdu ne se rattrape jamais". Avec un bilan 2013 on ne peut plus éloquent, Champion de l'Aude à Thézan les Corbières, Champion de Ligue à Poussan (Hérault), Champion de France à Cestas (Gironde), et enfin la consécration européenne.

    Roland espère désormais pouvoir préparer le championnat du Monde qui devrait se dérouler en Russie. Seule condition, trouver des partenaires afin de boucler un budget conséquent, l'appel est ainsi lancé. Pour l'heure, sincères félicitations au champion 2013, qui n'a pas manqué de célébrer son titre lors des récentes festivités de Sonnac-sur-l'Hers, la voisine chalabroise, dont il préside le comité des fêtes.

  • Football : Philippe Gérard et le FCC sont au rendez-vous

    fc chalabre football,cougaing fc,coupe de franceLe président Olivier Cazas a mouillé le maillot.

    Les éléments seniors du Football-Club-Chalabrois avaient coché la date du 25 sur leur calepin, invités en ce dernier dimanche d'août, à rechausser très officiellement les crampons. Au programme, un premier tour de coupe de France, face aux représentants de la Vallée du Cougaing. La rencontre initialement prévue à Chalabre aura au final été disputée à La Digne d'Aval, et enlevée par les partenaires du capitaine Gaël Planas, sur la marque de 0 à 6 (mi-temps 0-3).

    Dès le coup d'envoi sifflé par Abdeladim Bakhtaoui, les joueurs du coach Philippe Gérard prendront possession d'un ballon que d'évidence ils languissaient, au point de le confisquer aux "vert et blanc" locaux. Un jeu rapide favorisé par une parfaite condition physique, fera vivre une balle qui ira bientôt au fond des filets du Cougaing, au terme d'une action conclue par Philippe Lara (0-1). Le Cougaing asphyxié est au bord du K.O, lequel interviendra juste avant la pause, avec deux nouveaux buts de Cédric Lesueur et Gaël Planas (0-3).

    fc chalabre football,cougaing fc,coupe de franceLa prestation de Gaël Planas a été une fois de plus déterminante.

    La mise en route du deuxième temps sera plus laborieuse, mais trois nouveaux buts seront marqués par les "blanc et bleu" du Kercorb, grâce à Cédric Lesueur (premier doublé de la saison), Julien Hamida et Gaël Roussel. Le scénario idéal pour une belle chambrée de supporters, gratifiée de l'entrée du président Olivier Cazas, venu apporter son concours sur le périmètre de jeu.

    fc chalabre football,cougaing fc,coupe de francePar deux fois, Cédric Lesueur a trouvé le chemin des filets. 

    Mise à feu réussie pour le FCC, avant le coup d'envoi du championnat qui sera donné le dimanche 8 septembre à Quillan. Comme la saison dernière, le FCC évoluera en première division (poule A), et sera opposé aux formations de Alzonne, Castelnaudary II, Limoux-Pieusse II, Naurouze-Labastide, Pexiora, Quillan-Haute-Vallée, Razès-Lasserre, Saint Papoul, Saissac-Cabardès, Salles-sur-l'Hers, Souilhe.

  • Le Charentais Denis Julin, lauréat du concours de nouvelles 2013

    Concours Nouvelles 17 Août 2013 Journal.jpgLes lauréats ont reçu les félicitations du jury.

    « Mon père était un chercheur d'or, l'ennui c'est qu'il en a trouvé ». Ces paroles écrites par Jacques Brel, auront peut-être traversé l'esprit de lauréats prenant connaissance du palmarès du concours annuel de nouvelles qui avait pour thème, les Trésors. C'était le samedi 17 août, à l'heure où Christian Guilhamat maire de Chalabre, mettait un point final sur un cycle qui aura mobilisé plusieurs mois durant, les trente-et-un écrivains en lice.

    concours de nouvelles mairie chalabre 2013,claire arnot,bernard baune,hilda dussoubz,jean-pol rocquet,gérard texier,jean-marie calvet,giemsiGérard Texier reçoit les félicitations de Christian Guilhamat.

    Le comité de lecture, présidé par Philippe Ward, avec Marylène Arens, Noëlle Danjou, Françoise Delamare, Pierre Fonta, Christian Guilhamat et Jean-Marc Lofficier, finissait tout juste de tourner la dernière page d'une série de superbes textes, portés par une imagination débridée. Avant de mettre la Charente à l'honneur, tout comme en 2006, année d'une première édition qui avait couronné Alain Paul, pour décerner cette fois le premier prix à Denis Julin, auteur de “La boite à bijoux”. Valérie Simon (Rhône) enlève le second prix pour “ Le vol du dragon”, le troisième prix est décerné à Gérard Texier (Eure) pour sa nouvelle intitulée “ Des trésors nous entourent “.

    concours de nouvelles mairie chalabre 2013,claire arnot,bernard baune,hilda dussoubz,jean-pol rocquet,gérard texier,jean-marie calvet,giemsiJean-Marie Calvet et Giemsi, très sollicités.

    La cérémonie de remise des prix, jumelée avec un après-midi art et littérature sous la halle, a permis de réunir plusieurs nouvellistes, lauréats d'hier ou candidats d'aujourd'hui, au premier rang desquels Claire Arnot, Bernard Baune, Hilda Dussoubz, Jean-Pol Rocquet, Gérard Texier, et Jean-Marie Calvet de Labastide d’Anjou, venu en compagnie de son complice, l'excellent dessinateur Giemsi. Pour une séance de dédicaces, sur laquelle auront plané les notes du violon de Sandra Wagstaff ou du piano de Robert Wolken, tandis que le chaland s'attardait devant l'atelier vannerie de Frédéric Paillard (photo ci-dessous), ou admirait les créations des artistes locaux, peintres et écrivains.

    concours de nouvelles mairie chalabre 2013,claire arnot,bernard baune,hilda dussoubz,jean-pol rocquet,gérard texier,jean-marie calvet,giemsi

    Avant de clôturer cette journée de rencontres, Christian Guilhamat, Noëlle Danjou et Jean-Marc Lofficier, coordinateurs du projet, remerciaient l'ensemble des participants, sans oublier d'évoquer la mémoire d'Eliane Ventenat et de Christian Wallon, fidèles acteurs de ce rendez-vous annuel, disparus en Corse depuis le mois d'octobre dernier.

    Le soir venu, l'ancienne halle aux blés laissait repartir ses invités, en oubliant, à dessein (?), de dévoiler le thème du concours 2014. Comme de coutume, les écrits de la version 2013 ont été rassemblés dans un recueil intitulé « Tous les trésors du monde », avec une couverture originale créée par Pascale Boulbès. Le livre est à présent disponible en mairie ou à la bibliothèque municipale, rue des Bains-douches.

    concours de nouvelles mairie chalabre 2013,claire arnot,bernard baune,hilda dussoubz,jean-pol rocquet,gérard texier,jean-marie calvet,giemsiClaude Garcia était venu présenter "Recuerdos y dolores de España"

  • Succès confirmé pour les fêtes de Sainte-Marie-Madeleine

    fête du cazal 2013De l'or dans le bassin du cours d'Aguesseau, pour ces prospecteurs en veine.

    Cela fait quelques jours déjà que les lampions se sont éteints, que les clameurs se sont tues, et que la commune libre du Cazal a retrouvé une sérénité notoire, parfois mère de convoitises. Avant que la brume automnale glissant depuis la colline de Stataoubas, ne vienne engourdir un hameau rompu aux cycles de l'hibernation, un petit retour sur les fêtes annuelles célébrées en l'honneur de Sainte Marie-Madeleine, sera peut-être le bienvenu.

    fête du cazal 2013En parfaite harmonie avec une actualité liée à la découverte d'un filon aurifère dans les eaux de l'Hers, affluent de l'Oriège, des chercheurs d'or sortis de nulle part, avaient convié la population à partager leur bonheur autour d'un grand repas pris sur la place centrale, avec l'accord du gouverneur du comté, et le concours des meilleurs musiciens de la région. Pour l'occasion, un menu simple mais copieux aura comblé 516 convives, pas un de plus, dans les délais déterminés par un marshall ayant réquisitionné une brigade entière de la cavalerie des états-unis du Quercorb. Placée sous les ordres du capitaine-cavalier Richard, la compagnie des Festejaïres a répondu en temps et en heure au défi proposé, grâce notamment à un timing précis respecté par les tenanciers de la roulotte de cuisine, à savoir les caporaux-chefs Arnaud et Joël, ainsi que par le cavalier-soldat Mathieu.

    fête du cazal 2013La cavalerie arrivant toujours à l'heure, la fête aura été belle tout au long de la soirée, pour les orpailleurs et leurs invités. Certains affichaient avec vanité les lourdes pépites extraites du ruisseau voisin, d'autres se montraient fiers et optimistes après avoir acheté une nouvelle concession. La fête aurait pu être un instant gachée, mais l'intrusion de terribles desperados de l'ouest chalabrois fera long feu. A l'image du dangereux "Joe Massilia", venu libérer sa fiancée, "Suzy la cagole de l'Estaque", et prestement mis hors d'état de nuire. Cette pacifique ruée vers l'or se poursuivra sans encombre, jusque tard dans le week-end. Quant aux barmen manchots du "Saloon del Cazal", issus de la confrérie des pousses-citrouille (photo ci-dessous), ils auront largement tenu la distance, pour contenter sans coup férir, une flopée de cow-boys assoiffés. Succès complet donc pour l'édition 2013, vivement les 18, 19 et 20 juillet 2014, les Festejaïres del Cazal planchent déjà sur le programme des réjouissances.

    fête du cazal 2013

                          Un album-photos Choses vues au Cazal 2013 a été mis en ligne.

    L'article ci-dessus s'inspire d'un texte écrit par Philippe Cnocquart, publié sur le Blog du Cazal. Un autre de ses articles est à lire également, intitulé "Jean-Luc et Jo ...", qu'il est recommandé de consulter via le lien suivant : 

    http://feteaucazal.over-blog.com/article-jean-luc-et-jo-deux-piliers-historiques-de-la-fete-du-cazal-119221540.html

    fête du cazal 2013

  • De Cologne en Kercorb

    Petra Moll-Wilde, artiste-peintre native de Külte, en Allemagne, et résidant à Cologne, a découvert un jour la région du Kercorb, aux détours d'un voyage.

    Petra Moll-Wilde 001.JPGAprès avoir découvert le Kercorb, la sensibilité d'artiste de Petra Moll-Wilde aussitôt en éveil, elle décida de prévoir une lointaine retraite et acheta une maison à Chalabre. Plusieurs fois, chaque année, Petra et Christof Wilde son mari quittent leur vallée du Rhin pour retrouver les rives de l'Hers et les senteurs du quartier des Genêts.

    Elève des Beaux-Arts de Cologne, autodidacte depuis 1972, la facture de Petra Moll-Wilde est très personnelle. La manière dont elle parvient à dompter couleur et luminosité, et à souligner l'intensité et la valeur de son objet, est remarquable. C'est ainsi qu'elle a reçu le choc de la rencontre avec le "sujet cathare" et ses créations autour des châteaux, montrent l'émotion qu'elle a ressenti. "Conquise par l'esprit historique et l'harmonie de la nature qui se dégagent de ce pays cathare", Petra Moll-Wilde n'a cessé depuis de créer, complétant sa passion pour la peinture, avec celle de la photographie.

    Amoureuse et fascinée par notre région, Petra Moll-Wilde expose ses travaux, réalisés avec "énergie, intensité et méditation", dans son atelier de la rue Saint-Ursule.

    Peintures et photographies seront visibles jusqu'au 30 septembre et sur rendez-vous, il suffit de la contacter au 09 52 44 15 33.

    Lien permanent Catégories : Art
  • Pétanque à l'italienne : Un beau succès pour l'UBK

    UBK Août 2013.jpgLes finalistes aux côtés du président Yvan Carbonneau.

    Samedi 17 août, le boulodrome de la place Charles Amouroux servait de cadre à un concours de pétanque à l'italienne, organisé par l'Union Bouliste du Kercorb (200 € de prix, plus les mises). Cette confrontation officielle proposant plusieurs alternatives aux "aficionados" (1 joueur-6 boules, 2 joueurs-3 boules, 3 joueurs-2 boules) a été très disputée, à l'ombre des platanes bicentenaires.

    Particulièrement bien représentée, la région PACA, berceau de naissance d'un jeu vénéré par les "pieds tanqués", a damé le pion à l'ensemble des représentants locaux et à leurs invités. Face à des licenciés venus de clubs de la région Midi-Pyrénées et de la région Languedoc Roussillon, la doublette marseillaise composée de Lucien Picherie et Lucien Tornato enlève cette première édition d'un concours au niveau très relevé.

    Lors de la remise des prix, le président Yvan Carbonneau adressait toutes ses félicitations aux lauréats et à leurs adversaires malheureux, avant d'inviter la nombreuse assemblée à partager le verre de l’amitié. Pour clôturer cette journée, le duo Didier Roger et Christian Mafre a mis la main à la pâte afin de servir aux quarante personnes rassemblées autour de la table, une grillade du terroir soigneusement préparée, dégustée dans une salle de "l'abattoir" tout récemment remise à neuf.