Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • Ateliers d’été au musée du Quercorb

    atelier d'enluminure public 5 -12 ans.jpgLes enfants sont attendus au musée.

    Les ateliers destinés au jeune public seront animés par la médiatrice du musée. Entre jeux et expérimentations, plaisir et savoir, ils permettent d’éveiller la curiosité, stimuler l'observation, l'imagination et l'expression en parcourant les différents thèmes du musée : l’artisanat local et le Moyen-Âge à travers la musique et l’histoire. Ils débuteront le 15 juillet jusqu’au 23 août, selon le programme détaillé qui suit.

    Les lundis 15, 22, 29 juillet, 05, 12,19 août, atelier « De quel bois suis-je fait ? ». Grâce à des jeux (devinettes, kim, mémory…), l’enfant découvre les différentes essences d’arbres présentes dans le verger du musée, les outils et métiers d’autrefois.

    Les mardis 16, 23, 30 juillet, 06, 13, 20 août, atelier « J’écris et je peins comme au Moyen-Âge ». Découverte des parchemins médiévaux: l’enfant s’initie à la peinture à l’œuf et à l’écriture avec un calame.

    Les jeudis 18, 25 juillet, 01, 08, 15, 22 août, atelier« Je crée un jeu des 7 familles ». L’enfant crée son propre jeu des 7 familles, « les vieux métiers du Quercorb », comme le semalier, le chaisier…

    Les vendredis 19, 26 juillet, 02, 09, 16, 23 août, atelier « Je fabrique un sistre ». A partir de matériaux recyclés, l’enfant fabrique l’instrument de musique à percussion, ancêtre du hochet.

    Horaires des ateliers d’été : 5-7 ans : de 10h30 à 12h. 8-12 ans : de 15h à 16h30. Tarif : 3 € - Ateliers limités à dix enfants. Pour tout renseignement, contacter le Musée du Quercorb à Puivert (04 68 20 80 98) ou musee.quercorb@wanadoo.fr, www.quercorb.com/musee

  • Le projet de « Physio parc » de l'EHPAD primé

    Projet Physio Parc.jpgGhislaine Vanwersch-Cot et Jean-Jacques Aulombard ont reçu le prix dans les salons de l'hôtel Scipion à Paris.

    L'hôpital local des Hauts-de-Bon-Accueil était tout dernièrement à l'honneur, à l'occasion de la remise d'un prix récompensant son projet de « Physio parc ». Cet équipement vise à maintenir une activité musculaire, préserve l'autonomie des personnes âgées, et a été subventionné à hauteur de 10.000 €, par les pièces jaunes de la Fondation des Hôpitaux de France. Un chèque de 2.500 € récompensant cette initiative était remis tout dernièrement par Bernadette Chirac, présidente de la Fondation, et Yvon Breton, directeur général d'AG2R la Mondiale, à Ghislaine Vanwersch-Cot directrice de l'EHPAD, et à Jean-Jacques Aulombard, directeur retraité et conseiller général du canton de Chalabre.

    Invités dans les salons de l'hôtel Scipion à Paris et très sensibles à cette reconnaissance, ils ont tenu à remercier sincèrement Bernadette Chirac ainsi que Yvon Breton, pour l'ensemble des actions menées en faveur des personnes âgées. Jean-Jacques Aulombard a souligné la participation précieuse et régulière de la Fondation et de AG2R La Mondiale, en faveur de la structure chalabroise. Un partenariat qui a déjà permis l'acquisition d'un mini bus pour les sorties des pensionnaires, ainsi que l'aménagement d'un salon de coiffure entraînant pour les résidents, une amélioration de l'image de soi avec un vécu de bien-être.

    Ghislaine Vanwersch-Cot soulignait que de telles actions sont fondamentales à la vie de ces établissements, avant de préciser combien le personnel a été particulièrement touché par un prix qui récompense leur engagement auprès des personnes âgées.

  • Un nouveau titre dans les kiosques

    En avant-première, et grâce à l'aimable autorisation des Festejaïres del Cazal, voici la toute première une d'un quotidien qu'il va falloir s'habituer à trouver en bonne place chez José notre kiosquier. Et pour l'ami Denis, notre messager de la première heure, la modification de la taille des sacoches va fatalement s'imposer. 

    fête du cazal

     

  • Le premier chapitre du Tougnol débute samedi

    Le Tougnol, pain à l'anis que l'on ne présente plus, sera dignement célébré en même temps que la fête nationale.   

    Chevaliers du Tougnol Annonce 1er Chapitre 2013.jpgLa fête nationale offrira l'occasion de célébrer le tougnol.

    A l'initiative de la Confrérie des Chevaliers du Tougnol, une tradition instaurée en juillet 2001 et qui s'était essouflée dans l'intervalle, va être remise au goût du jour. Il s'agira pour le président Olivier Carbonneau et son équipe, de célébrer le 1er Chapitre du Tougnol, pain à l'anis que l'on ne présente plus.

    Programme des festivités     Samedi 13 juillet à 8 h, déballage du tougnol sacré, sur le marché. A 10 h 30, sortie des confréries dans la bastide, avec visite guidée accompagnée en musique par l'école de boudègue de la Montagne-Noire. A 16 h, pèlerinage des confréries vers la demeure ancestrale des De Mauléon-Narbonne, aux accents des boudègues ressuscitées par la Sofia Jacme del Quercorb et ses amis. A 20 h, festin champêtre au siège de la Confrérie, 2 rue du Pont-Vieux (12 €), suivi à 22 h d'une soirée masquée médiévale. Le loup sera exigé à l'entrée, avec récompenses pour les plus originaux.

    Dimanche 14 juillet, 12 h 30, festin à la broche sous la halle (melon, agneau, fromage, tougnol, vin, participation 15 €, apporter les couverts). A 14 h 30, thé dansant sous la halle, 16 h, annonce des résultats du concours du "plus délicieux tougnol", et remise des récompenses aux lauréats.

    Pour tout renseignement et réservations, contacter la Confrérie des Chevaliers du Tougnol au 06 07 96 37 33 ou confreriechevalierstougnol@orange.fr 

  • Atelier d’initiation à l’enluminure au musée du Quercorb de Puivert

    Enluminure 15 juillet 2013.jpgL'enluminure, un art savant, conçu bien avant l'invention de l' imprimerie.

    Un nouvel atelier d’initiation à l’enluminure, sera animé lundi 15 juillet, par Fabienne Sarda, spécialiste des arts du livre ancien, tels que l’enluminure, la calligraphie, la reliure, le papier marbré et le papier chiffon à la cuve.

    Le mot "enluminure" vient du latin "illuminare" qui signifie "illuminer", "mettre en lumière". En fait, ce sont les décorations, peintures et surtout dorures qui ornent les pages manuscrites. En effet, la feuille d'or reflète la lumière tel un miroir, donc éclaire et illumine le texte. Ces peintures servaient à illustrer le texte, un peu comme la bande dessinée, pour mettre en valeur les débuts et fins de chapitre.

    Adapté au public adulte et aussi aux jeunes de plus de 12 ans, l’objectif de cette animation est d’initier les participants aux techniques artistiques médiévales, telles que la reproduction d’une lettrine à la peinture a tempera, et l’utilisation de la feuille de cuivre dorée.

    Le stage aura lieu le lundi 15 juillet, au musée du Quercorb, de 14 h à 17 h (tarif: 15 €, réservation obligatoire au 04 68 20 80 98). D’autres ateliers seront programmés cet été : un atelier de perfectionnement à l’enluminure le 29 juillet, et l’atelier de la peinture à la caséine le 10 août, toujours animés par Fabienne Sarda. 

  • Janine Boussioux n'est plus

    janine boussioux,camplimouxMercredi 26 juin était célébrée en l’église Saint-Jean-Baptiste de Sonnac-sur-l'Hers, la cérémonie des obsèques de Janine Boussioux, décédée le lundi 24 juin, à l'âge de 84 ans (photo Novembre 2012). Née à Sonnac-sur-l'Hers le 17 novembre 1928, aînée d'une fratrie de cinq frères et soeurs, elle apportera son soutien dans les tâches du quotidien, avant d'unir sa destinée à Camille à l'été 1950, à Camplimoux. Le jeune foyer s'enrichira de la venue au monde de quatre garçons, tandis que Janine Boussioux assure, aux côtés de son époux victime d'un accident, le bon fonctionnement de l'exploitation familiale. Après le décès de sa belle-fille Anne-Marie, survenu en mai 2005, Janine Boussioux est encore et toujours auprès des siens, accompagnant ses deux petites-filles Cécile et Camille, dans la douloureuse expérience du deuil.

    Chacun était le bienvenu dans la maison familiale du hameau de Camplimoux, et à l'heure d'un repos mérité, Janine Boussioux avait rejoint les rangs de l'ensemble vocal du Chalabrais, au sein duquel sa gentillesse était particulièrement appréciée (photo ci-dessous Juin 2000).

    janine boussioux,camplimouxLa cérémonie religieuse, célébrée par Soeur Odette assistée de François Terris, a permis de lui adresser un dernier adieu, accompagné par les chants de ses amis choristes de l'ensemble Eissalabra. En ces douloureuses circonstances, très sincères condoléances à Camille son époux, à Christian, René, Michel et Patrick ses enfants, à ses petits-enfants, à toutes les personnes que ce deuil afflige.

  • Superbe concert de l'ensemble Fleur d'Espine, à Rivel

    Fleur d'Espine Rivel Juin 2013.jpgLes mélomanes ont apprécié les chants à cappella proposés par les choeurs du Carcassonnais.

    Dimanche 30 juin, l'ensemble carcassonnais Fleur d'Espine était l'invité de l'Association Rivel Patrimoine pour le deuxième concert de la saison 2013 de "Musique en Kercorb". Composé d'une vingtaine de choristes et dirigé de main de maître par Olivier Boulicot, Fleur d'Espine a proposé des chants à cappella d'Amérique du sud, dans la petite chapelle Sainte Cécile.

    Le répertoire a retracé l'évolution de la musique vocale contemporaine, des débuts du XXe siècle à nos jours et a présenté un large choix d'oeuvres sacrées et profanes venues aussi bien d'Argentine que de Cuba ou du Brésil. Chants pour grand choeur, petit choeur ou solistes, les voix ont résonné dans la chapelle et les pièces musicales se sont succédées après quelques mots de présentation pour chaque compositeur, souvent inconnu du public. Pièces lyriques ou bien rythmées, en latin, castillan ou brésilien, ont permis de voyager d'un bout à l'autre du continent et de rêver de grands espaces andins ou de fêtes populaires. A l'issue de ce magnifique concert, un soleil au rendez-vous a permis de partager le verre de l'amitié en toute quiétude.

    Le prochain concert de Musique en Kercorb aura lieu le vendredi 19 juillet à 17 h, en l'église Saint-Jean-Baptiste de Sonnac-sur-l'Hers. Au programme, "Sul Ponticello" (mandoline, mandole, guitare, violoncelle et contrebasse), dans un répertoire de musiques napolitaines.