Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Le Clos de Bon-Accueil accueille ses premiers résidents

    Clos Bon-Accueil Portes ouvertes 2013.jpgJean-François Gliosca (au centre), aux côtés des élus locaux.

    Une journée portes-ouvertes était programmée tout dernièrement au Clos de Bon-Accueil. En présence de Jean-François Gliosca, porteur du projet, la visite de cette résidence expérimentale de huit maisons individuelles, conçues en partenariat avec l'hôpital local, a permis de franchir le seuil de maisons d'habitation offrant une alternative économique à l'entrée en institution des seniors. Ce rendez-vous sur les hauteurs de la cité chalabroise offrait également l'occasion de souhaiter la bienvenue à un couple de résidents nouvellement installés.

    Ces résidences sont destinées à être vendues à des investisseurs en immobilier locatif qui souhaitent bénéficier d’avantages financiers conséquents (TVA à 5,5%, exonération de taxe foncière pendant 15 ans, APL versée directement au bailleur), pour un coût d’investissement particulièrement attractif (les T2, 50 m2 habitables, sont vendus à moins de 100.000 € TTC), et une rentabilité espérée supérieure à 5 %. Le financement de cette opération peut être assuré à 100% à un taux basé sur celui du livret A. Les locataires bénéficient d’un loyer représentant moins du tiers du prix de l’hébergement en maison de retraite. Il s’agit donc d’un nouveau modèle économique qui recentre les activités des EHPAD sur leurs missions premières (le soin, l’animation et l’accompagnement dans les besoins quotidiens) et qui laisse à des investisseurs privés, la charge de financer et de réaliser l’hébergement des personnes âgées.

    Pour tout renseignement, contacter Jean-François Gliosca (Valorim Développement) au 09 75 92 37 69 ou 06 47 27 22 20 Email : valorim.leclosdebonaccueil@gmail.com

    clos de bon-accueil,jean-françois glioscaLa proximité de l'hôpital local représente un atout majeur pour les futurs résidents.

  • Claire Fabre n’est plus

    G & C Fabre.jpgGeorges et Claire Fabre lors d'une soirée châtaignes à l'Ehpad (Photo archives, Novembre 2011).

    L’église Saint-Pierre accueillait mardi 16 juillet, une assistance recueillie, venue adresser un dernier adieu à Claire Fabre, née Gleyzes décédée à l'âge de 85 ans. Née à Limoux le 14 mars 1928, elle s'était installée en Kercorb avec son époux Georges, aux côtés duquel elle avait assuré la succession de la Maison Magna, pérennisant pour le plaisir des fins gourmets, l’excellente réputation d’une pâtisserie ouverte sur le Cours Henri d’Aguesseau.

    Pensionnaire de l’hôpital local des Hauts de Bon-Accueil, Claire Fabre avait eu la douleur de perdre son époux Georges, décédé en janvier dernier. Parents et amis l'ont accompagnée vers le caveau familial où elle a été inhumée aux côtés de son fils Gérard, décédé en mars 2010, et Georges son mari. En ces douloureuses circonstances, sincères condoléances à Martine sa fille, à Paulette sa sœur, à toutes les personnes que ce deuil afflige.

    Pétanque juillet 2003.JPGEn famille place Charles Amouroux, avec les pétanqueurs chalabrois (Photo archives, Juillet 2003).

  • Les enfants de la crèche en visite sur les Hauts de Bon-Accueil

    Ehpad Crèche.jpgUn beau moment d’échanges entre les enfants et leurs aînés.

    Quelques jours avant des grandes vacances très attendues, les petits pensionnaires de la crèche halte-garderie "Vanille et Chocolat" ont quitté leurs quartiers du Chalabreil afin de rendre visite aux résidents de l'hôpital local.

    Ce rendez-vous mis en place conjointement par le comité d’animation de l’établissement sous la houlette de Magali Richou, et Martine Raynaud directrice de la crèche, a permis de renouveler une rencontre inter-générationnelle très appréciée de tous. A travers divers jeux et animations, encadrés par Céline et Valérie, les Hauts de Bon-Accueil ont été le cadre d'un nouveau moment de convivialité et d'échange.

  • Escale en Kercorb pour les cyclos montagnards

    BCMF Limoux Juillet 2013.jpgChasse à la musette pour Serge Murillo, le régional de l'étape.

    La cité chalabroise ne figurait pas sur le tracé du 100e Tour de France, mais elle aura tout de même accueilli en ses murs, une multitude de mini pelotons, venus des quatre coins de France. C'était à l'occasion du passage des concurrents venus dans les Petites Pyrénées adin de décrocher leur brevet cyclo montagnard.

    bcmf,sc limoux cyclosCette épreuve organisée par le SC Limoux section cyclo a donc fait une courte pause en Kercorb, où une zone de ravitaillement était inscrite sur le road-book. Installée dans le parc du monument aux Morts, l'équipe des bénévoles limouxins a pu accueillir dans les meilleures conditions, plusieurs dizaines de sportifs en quête de boissons et autres provisions.

    Après avoir fait viser leur feuille de route, les adeptes du deux-roues en provenance de la cité blanquetière, ont repris la route en direction de Sonnac-sur-l'Hers, puis le col de la Flotte. Une mise en jambes relativement facile, avant l'étape du lendemain qui allait les emmener sur les hauteurs du col du Pradel et du Port de Pailhères.

    bcmf,sc limoux cyclos

  • Course à la brouette : Il va falloir jouer des coudes

    Cazal Brouette.jpgLa XVII° édition de la course internationale à la brouette constituera l’événement de ce dernier jour de fête au Cazal. Les vainqueurs des précédentes éditions seront là sans exception, prêts à relever un nouveau défi, sous le patronage de Sainte Marie-Madeleine. La crème des pilotes sera donc bien présente, mais au terme des essais réalisés en nocturne, aucun équipage n’a réussi à prendre l’ascendant.

    Afin d’éliminer tout litige, les commissaires officiels du «Wheelbarrow Team del Kercorb» ont établi le règlement suivant : Les équipages seront formés par deux personnes de sexe identique ou opposé. Chaque équipe engagée aura l’obligation d'amener, de préparer et d'assurer son prototype. Le départ sera donné aujourd'hui dimanche à 17 h 30 sur la Grand Place de la Commune Libre du Cazal. Deux départs (juniors et féminines) seront donnés en avant-première de la course des As. Ne seront homologuées que les brouettes à une roue, aucune dérogation ne sera acceptée. Les changements entre pilote et co-pilote pourront intervenir à n'importe quel moment de la course. En cas d'ennui mécanique, l'équipage sera ipso-facto éliminé. La course se déroulera sur un itinéraire urbain via la Descente de Rose, la Porte de la Chapelle, la Ruela del Amoroses et le Col de Jo. L'arrivée sera jugée au terme de trois tours de circuit. Les concurrents autorisent le public à effectuer une visite des stands avant le départ de la course.Le montant de l'inscription sera fixé à la tête du client, il sera gratuit pour les autres.

  • Yolande et Raymond se sont dit oui

    13 Juillet 2013.jpgRaymond Roget et Yolande Morat, ont uni leurs destinées.

    Le cours Sully était en effervescence, samedi 13 juillet, peu avant que ne soit célébrée l'union entre Raymond Roget et Yolande Morat, née Viven. En présence de nombreux parents et amis, tous deux ont franchi les marches de la mairie chalabroise, où ils avaient choisi de prononcer le "oui" traditionnel. Bien connus en Kercorb, Raymond est ouvrier agricole domicilié Allée Pierre-Louis Fabre, Yolande est infirmière retraitée résidant au château de Falgas, ils étaient donc particulièrement entourés, sous les lambris de l'hôtel-de-ville où leur union a été scellée.

    En sa qualité de premier magistrat, Christian Guilhamat a recueilli leurs consentements mutuels, avant de les inviter à signer le registre de l'état-civil. Après le traditionnel échange d'anneaux, les tout nouveaux mariés ont pu rejoindre le perron de la mairie où ils ont reçu de nombreux témoignages d'affection et d'amitié. Cette belle journée s'est prolongée dans l'allégresse, aux côtés de parents et d'amis, venus accomplir en leur compagnie les premiers pas vers une vie nouvelle. Sincères compliments aux deux familles réunies, et meilleurs voeux de bonheur et de réussite à Yolande et Raymond.

  • Célébration du 14 juillet 1789

    14 Juillet 2013 Public.jpgMidi dans le jardin du Palais-Royal, le soleil arrivé à son zénith allume l'amorce qui fait partir le coup de petit canon, destiné à donner chaque jour l'heure aux Parisiens. Ce coup de canon va donner le coup d'envoi de la Révolution.

    14 juillet chalabreOnze heures sur le cours Sully à Chalabre, le même soleil a très certainement ranimé la fibre patriotique en Kercorb. Et c'est un cortège d'élus, emmené par Christian Guilhamat maire et Jean-Jacques Aulombard conseiller général, de Chalabrois, de représentants d'associations, avec une délégation de sapeurs-pompiers conduite par l’adjudant-chef Stéphane Ferrier, le maréchal des logis chef Pierre-Marie Moutte, qui s'est rendu en musique jusqu'au monument aux Morts.

    14 juillet chalabreChristian Guilhamat accompagné par deux jeunes citoyennes, a procédé au dépôt de gerbe, avant de donner lecture d'un message de paix. L'assemblée rejoignait ensuite la maison commune, où elle était invitée à participer à l'inauguration de la salle restaurée de la place Charles Amouroux.

    14 juillet chalabreComme à l'habitude, les solistes mirapiciens de Batucada ont obtenu l'adhésion de toutes et tous, grâce à une impeccable prestation, conclue par une aubade sous les platanes des cours.