Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Football : Le FCC s'incline logiquement en coupe de France

    Romain Cantos.jpgSans surprise, Romain Cantos et la défense du FCC ont eu fort à faire.

    La barre était certainement un peu trop haute pour les footballeurs chalabrois, qui rencontraient dimanche 15 septembre, les Narbonnais du FUN, match comptant pour le 3e tour de Coupe de France. Au terme de son duel face aux ex pensionnaires de CFA 2, le FCC s'est incliné sur le score de 0 à 6 (mi-temps 0-4).

    Le onze entraîné par Philippe Gérard effectuera une bonne entame, mettant rapidement son ailier Fabien Conte en position d'ouvrir la marque. Les Septimaniens vont insensiblement prendre le jeu à leur compte et inscrire un premier but à la 21e minute. A la demi-heure, un belle parade d'Alexandre Cassagnaud, remet le cuir dans des pieds narbonnais, qui doublent la mise (0-2). Les "orange et noir" vont lever tout suspense à la 41e minute, avec un superbe but inscrit au terme d'un débordement le long de la touche. Juste avant les citrons, le défenseur Romain Cantos écope d'un pénalty, que le FUN ne manquera pas de convertir (0-4).

    La reprise en deuxième période sera marquée par une décision de Sébastien Deville, sanctionnant une faute imaginaire pour un nouveau pénalty qui porte la marque à 0-5. Une occasion en or de Fabrice Canal passera juste au dessus de la barre transversale, alors que le gardien était battu. Les visiteurs boucleront l'après-midi à la 85e minute, avec un sixième but.

    Au final, la très bonne mentalité du FUN tout au long de la partie est à mentionner. Le staff chalabrois reste plus réservé quant à la prestation du trio arbitral, et du délégué de district. Bon match du team FCC, et bonne rentrée des trois remplaçants, Adrien Lognon, Romain Peille et Théo Rosich. La logique a été respectée, place à présent au championnat, le FCC se rendra dimanche 22 septembre à Castelnaudary. 

  • Tennis : Roland Fourcassa remonte au filet

    Il remplace Bruno Carbonnel, candidat au poste d'assistant moniteur de tennis.

    Bureau TCC 2013-2014.jpgRoland Fourcassa, Dominique Bigou, Daniel Lopez et Bruno Carbonnel, le nouveau quatuor dirigeant du TCC.

    Il était en réserve du Tennis-Club du Chalabrais, tantôt président, membre du comité de l'Aude de tennis, juge-arbitre officiel, ou bien responsable du graphique des concours, Roland Fourcassa vient de reprendre les rênes d'un club dont il connaît le moindre rouage. C'était à l'occasion de l'assemblée générale du TCC, programmée au club-house de la route de Limoux, où Bruno Carbonnel et son équipe venaient de présenter un bilan d'activités et un rapport financier, tous deux positifs.

    A l'heure de l'élection du nouveau bureau, Bruno Carbonnel, aux affaires depuis le 28 août 2008, émettait le souhait de troquer sa casquette de président, contre celle d'assistant moniteur de tennis. Après avoir satisfait à la demande, l'assemblée se dotait d'un bureau composé comme suit : président Roland Fourcassa, vice-président Bruno Carbonnel, secrétaire Dominique Bigou, adjointe Hélène Manenq, trésorier Daniel Lopez, adjointe Marie-France Escande.

    La nouvelle saison commencera le 1er octobre, et le TCC sera représenté par une, voire deux équipes Messieurs, et une équipe Dames, engagées en coupe de l'Aude, en coupe de l'Amitié et en championnat de l'Aude (Messieurs 2e division, Dames 1e division). L'équipe II Messieurs devrait rapidement se retrouver au complet, mais un point d'interrogation subsiste côté Dames, lié à des contraintes professionnelles. A ce propos, le TCC tient à remercier Laurence Bérenguer et Sophie Pianzola, pour leur investissement, tout au long de ces dernières saisons.

    Le prix des licences est de 35 € pour les adultes, 22 € pour les enfants, et des cours de tennis seront dispensés (35 € par trimestre). Au niveau de l'encadrement, c'est donc Bruno Carbonnel qui sera responsable de l'école de tennis, il sera épaulé par Bernard Floch. Tous deux s'apprêtent à passer la formation initiateur AMT (assistant moniteur de tennis) les 1, 2 et 3 novembre prochains à Trèbes.

    Les adhérents sont informés qu'en date du 1er octobre, les cadenas des courts auront été changés. Une nouvelle clef leur sera remise, qu'ils pourront demander à Dominique Bigou, Bruno Carbonnel, Roland Fourcassa ou Daniel Lopez. Ils sont invités à ramener les vieilles clefs.

    Les entraînements sont prévus chaque jeudi à partir de 17h, les raquettes du Kercorb ont à présent rendez-vous le dimanche 22 septembre, pour le premier tour de la coupe mixte de l'Aude.

  • A propos de la nouvelle carte cantonale

    JJ Aulombard.jpgJean-Jacques Aulombard, conseiller général du canton de Chalabre communique :

    «Le projet de révision de la carte cantonale appelle de ma part plusieurs observations. La délimitation des circonscriptions cantonales est effectuée à partir du paramètre «population». Après la révision, ce ratio «population» entre le plus petit canton et le plus grand, est de 1,48, alors qu’auparavant il variait de 1 à 18,9. Il aurait été judicieux de prendre un deuxième paramètre, celui de la superficie des cantons. Le rapport entre le plus petit canton et le plus grand, augmente nettement. Il aurait fallu croiser ces deux rapports évoluant en sens contraire. En effet, ce principe de révision de la carte cantonale, veut garantir l’application du principe d’équilibre démographique, mais il méconnaît les principes d’efficacité et de proximité. Les deux conseillers généraux du canton de Quillan devront être à l’écoute de 86 communes et parcourir de grandes distances, alors que les deux conseillers généraux de Carcassonne I n’auront qu’un seul interlocuteur. Nous pouvons avoir les plus grands doutes sur la qualité et l’efficacité du travail des conseillers généraux de Quillan. Il faudrait introduire une péréquation qui prenne en compte la superficie des territoires. Les cantons de Quillan et Fabrezan devraient chacun être partagés en deux territoires distincts pour permettre un travail sérieux des élus.

    Une autre observation qui fait suite à la publication d’articles dans la presse : certains conseillers socialistes apparemment désignés, se préparent déjà à la bataille cantonale, et ceci en terrain conquis. Dois-je rappeler que ce sont les électeurs qui votent et non les partis politiques. Rien n’est jamais gagné : les mentalités évoluent, les électeurs de notre territoire souhaitent du nouveau et de la modernité. Des Femmes et des Hommes de qualité sont prêts à s’investir sur ce territoire, pour le bien de nos concitoyens. Alors prudence et patience Mesdames, Messieurs les politiques professionnels ».

  • Ils ont couru le Raid salé

    Adeline raid salé.jpgAdeline Cros sans pression sur la ligne de départ (Photos Malaury Cros).

    Après la Ronde des Sapins, courue dans les bois profonds du Pays-de-Sault, un trio de coureurs rechaussait tout dernièrement les baskets, en direction de la vallée de la Salz. Le point de chute précis était la place de Rennes-Les-Bains, où la commune et l'association Salicorne, proposaient une course nature dans les environs de la station-thermale.

    Sur un parcours très technique portant la marque de fabrique « Ray Hulse », 102 candidats à l'effort entreprendront un « Raid salé », périple de 13, 470 km de long, accusant 480 m de dénivelé positif.

    raid salé,adeline cros,jean-pierre silvestre,antoine biardUn nouveau podium pour Antoine Biard.

    Partis sur les traces des contrebandiers, ils arriveront sur les hauteurs de Sougraigne avant de franchir par deux fois la rivière Salz. Au final, le chrono sur la place des Deux-Rennes enregistrera une nouvelle victoire pour le Limouxin de l'ACL, Marcellin Giro (1 h 02'). Pas très loin derrière, Antoine Biard prendra la 14° place au scratch (1e espoir) en 1 h 14', suivi de Adeline Cros (64° et 2e féminine en 1 h 32'), tandis que le vétéran Jean-Pierre Silvestre se classe 68° en 1 h 35'. Forts de deux podiums, les fondeurs du pays chalabrais vont préparer le prochain rendez-vous, le samedi 21 septembre à Limoux (17 h), où sera courue la XIXe édition du Challenge PaCouLix.

    Adeline arrivée.jpgA l'heure du sprint final.

  • Sur les chemins, à bicyclette

    Cyclosportive Levallois-HonfleurIls ont bichonné leur dérailleur pendant plusieurs semaines, et sont à pied d'oeuvre depuis ce matin 6 h, heure à laquelle ils ont pris la direction de la mer depuis Levallois en région parisienne. Hébergés chez leur ami et Chalabrois Marc Pont à Montfort-L'Amaury, Christian Laffont, Michel Raynaud, Jean-Pierre Silvestre et leur hôte atteindront en fin d'après-midi, la ville de Honfleur, qu'ils vont rallier à vélo. Ils participent ainsi à la 29e Cyclosportive Levallois-Honfleur, avec une distance à couvrir de 208 km, sur les petites routes de l'Ile de France et de la Normandie. Il faut leur souhaiter bon vent, dans l'attente d'un compte-rendu circonstancié.  

  • Football : Le FCC face au FU Narbonne en Coupe de France

    Gazon Stade Lolo Mazon.jpgMalgré la nuit, la pose des bandes de gazon continue sur un stade  qui jadis, porta  le nom de Jean de Mauléon (Photo archives Juin 1994).

    Vers le milieu de l'été 1994, les employés de la société catalane "Paysage Synthèse", basée au Soler, s'affairaient jour et nuit sur le stade intercommunal, afin que les sportifs du Kercorb puissent honorer leurs calendriers au jour et à l'heure dite. La réfection complète du stade et de son "engazonnement", avait privé de pelouse de long mois durant, footballeurs et rugbymen, expatriés sur les surfaces de la voisine Ariège. Ils avaient alors attendu avec impatience la date du 24 septembre, journée inaugurale d'un stade à la dimension du canton. Après que Raymond Courrière, Jacques Talmier, Jean-Paul Dupré, Jacques Montagné, Roger Dumay, Aldo Quaglio et Olivier Carbonneau aient coupé le ruban inaugural, il ne restait plus qu'à aller fouler la "moquette du paradis".  

    Un souvenir lointain mais qui laisse rêveur le FCC version 2013-2014, toujours privé d'un stade interdit d'accès pour cause de nouvelle réfection, réfection qui semble jouer les prolongations. Concrètement, ces imprévus concernant un chantier qui s'éternise, obligent les joueurs du président Olivier Cazas à disputer leurs premières rencontres officielles à l'extérieur, notamment à Quillan. Ce sera le cas demain dimanche 15 septembre, avec une cinquième sortie, à l'occasion du 3e tour de coupe de France, que le FC Chalabre (photo ci-dessous) disputera face au onze du FUN Narbonne, au stade municipal de Quillan. Après Le Cougaing et le FC Malepère, le onze entraîné par Philippe Gérard va devoir déployer toute son énergie face à des Septimaniens évoluant trois étages au-dessus. 

    FCC Maillots 8 Sept. 2013.jpg

  • Un nouveau principal au collège Antoine-Pons

    vincent bousquet,collège antoine-pons,catherine chavinVincent Bousquet succède à Catherine Chavin.

    Tout comme leurs camarades de l'hexagone, les potaches du collège Antoine-Pons ont retrouvé le chemin des salles de classe à l'occasion d'une rentrée au caractère particulier. Après le départ annoncé de Catherine Chavin, en poste à Chalabre depuis la rentrée 2012, 122 élèves ont fait connaissance avec Vincent Bousquet, qui prend ses nouvelles fonctions après avoir exercé quatre années en qualité de principal-adjoint, à Mayotte. Un retour aux sources très apprécié, puisque le nouveau principal du collège Antoine-Pons a effectué une partie de sa scolarité en Limouxin, et a occupé un poste à Villefranche-de-Lauragais.

    De l'archipel des Comores jusqu'au Kercorb, cette affectation va permettre à Vincent Bousquet, Audois d'origine, marié et père de deux enfants, de prendre en charge les destinées du plus petit des établissements du département, après avoir assuré la co-direction du collège de Dzaoudzi et de ses 1500 élèves. Dans une configuration différente, Vincent Bousquet a annoncé une rentrée sans problème majeur, avec un effectif stable. L'équipe enseignante composée de dix-sept membres enregistre l'arrivée de trois nouveaux professeurs, Karine Fridman, documentaliste, Florent Lucon, professeur de technologie, et Catherine Speziali-Nuñez, professeur de SVT.

    Dans un premier temps, et avant l'élection des représentants des parents d'élèves prévues en octobre, Vincent Bousquet souhaite une forte implication des familles, invitées à s'investir dans la vie du collège. Emploi du temps en poche, les sept sections de 6e, 5e, 4e et 3e ont déjà pris leurs marques dans un établissement qui bénéficie d'atouts certains. Il faut souhaiter à l'ensemble des élèves et à l'équipe enseignante, une nouvelle année scolaire riche et studieuse, l'occasion également de renouveler à Vincent Bousquet, les voeux de parfaite adaptation en pays chalabrais.